Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Depardieu s'exile, certes, mais pourquoi ? | Page d'accueil | La France, démocratie imparfaite ? »

lundi, 17 décembre 2012

Marc Machin n'est certainement pas un martyr

Je suis très agacé du portrait qui se dégage de Marc Machin si on lit la presse. Certes, il a sans doute été accusé à tort d'un meurtre mais il faut bien voir que l'individu est aussi une de ces ordures qui violent et agressent sexuellement des femmes.

Ceux qui voient en lui un nouveau héros feraient bien de lire le témoignage d'une femme agressée par ce salopard.

Quand on y réfléchit, la manière d'agir et la brutalité bestiale de Machin peuvent être très plausiblement reconnues dans l'agression mortelle dont a été victime Marie-Agnès Bredot. Je ne blâme pas la police d'y avoir vraiment cru.

Bref, il est innocent de ce crime-là, mais ce n'est pas un innocent et en aucun cas il ne saurait être exonéré de ses crimes précédents. Il a fait 7 ans en prison : si notre justice fonctionnait sur ses deux pieds, ce devrait être le régime normal minimal pour un salaud de son espèce.

Je ne crois d'ailleurs ni à à la réinsertion ni à la réhabilitation de cet individu car il va sortir de prison en se faisant passer pour un agneau blanc, ce qu'il n'est absolument pas.

Je regretteb profondément une telle erreur judiciaire, mais elle s'enracine dans un terreau fertile en vices, il faut l'admettre. Les sept ans de prison de Marc Machin ne me feront pas verser une larme. Je la réserve à ses victimes, bien réelles, elles.

09:47 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : marc machin, viol, justice | |  Facebook | | | |

Commentaires

Post intéressant et merci pour le partage

Écrit par : generico | lundi, 17 décembre 2012

Écrire un commentaire