Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La gauche a eu chaud ! | Page d'accueil | Le MoDem est dans l'opposition : c'est clair maintenant ? »

mercredi, 09 mai 2012

Je déteste voir le MoDem mendier...

S'il y a quelque chose qui m'est désagréable, c'est de voir mon propre parti se comporter en mendiant auprès de la gauche (cela m'est aussi détestable quand c'est auprès de la droite, au demeurant).

Yahn Werhling trouve que le PS serait intelligent de laisser 15 députés au MoDem.

Ah. Première nouvelle. Et pourquoi il le ferait, s'il vous plaît ?

La seule chose qui me paraît objectivement légitime, c'est de ne pas présenter de candidat face à Bayrou. Ce n'est pas seulement élégant. Bayrou s'est sacrifié au nom de ses valeurs, parce qu'il pensait sincèrement que Nicolas Sarkozy ne pouvait incarner la France. C'est bien le moins pour le PS de lui faire un retour d'ascenseur d'autant que l'UMP est bien déterminée à lui faire la peau (ce que l'on peut comprendre de leur point de vue).

Mais pour le reste...C'est quoi l'idéal, au MoDem ? Devenir un satellite du PS ? tirer la langue et attendre le nonos ?

Franchement, on devrait se présenter partout. On pourrait à la limite passer des accords là où il y a un gros risque côté FN ou UMP vraiment droitier (et encore, si le candidat PS n'est pas un crypto-gauchiste genre front de gauche) afin de ne pas risquer de favoriser l'élection d'un facho ou crypto-facho. Sur de telles bases, il faudrait tout de même une certaine forme de réciprocité tenant compte des poids électoraux (on se retire dans 5 circonscriptions de ce type et le PS dans 1, en gros). Mais cela ne devrait pas aller plus loin.

Pas rigolo d'être au centre, en ce moment : d'un côté des trouillards (Nouveau Centre, Parti Radical, les fameux "humanistes" de l'UMP) de l'autre des mendiants (une bonne partie des cadres et de l'état-major du MoDem).

Plutôt que de tendre la main (à vot'bon coeur, m'sieurs dames...), on ferait mieux de relancer les commissions et de travailler d'arrache-pied sur notre programme, comme j'y invite depuis longtemps, en prévoyant notamment des spécificités par circonscription.

Bon sang, heureusement qu'il y a en France Bayrou pour sauver l'honneur du centre, plus quelques fidèles et esprits forts, genre Lassalle ou Alain Lambert pour en citer quelques uns.

En parlant de l'ancien ministre du budget, j'espère qu'il se présente toujours sur la 2ème circonscription de Paris, il a la certitude de disposer de mon soutien et de mon relais pour les législatives.

Il paraît que l'Nicolas le soutiendrait. Il n'aime pas quand on l'unfollowe sur twitter, et Axel Kahn s'est vu un peu trop haut apparemment...

C'est marrant, finalement : à droite, on dit que le MoDem est un parti de gauche. Mais on le dit avec un raisonnement qui ne tient la route à aucun égard. Je pense aussi que le MoDem est un parti de gauche, tout du moins, de centre-gauche. Mais en réalité, c'est plus complexe qu'il n'y paraît : ses cadres, son état-major et ses militants sont de centre-gauche, mais ses élus sont souvent de centre-droit (pas tous).

Une chose en tout cas est certaine : si le MoDem est de centre-gauche, ce n'est certainement pas parce que Bayrou a voté pour Hollande. Ni Copé ni Xerbias et, plus grave, ni ceux qui se réclament d'un pôle centriste à droite n'ont compris quoi que ce soit au vote de Bayrou. 

C'est bien parce qu'il n'est pas un homme de gauche qu'il a voté Hollande.

Maintenant, l'UMP devrait se carrer une réflexion dans la tronche : le jour où elle présentera autre chose qu'un agité du bocal à une présidentielle, on pourra, au centre-droit côté électeurs, commencer à nouveau à réfléchir à un vote à droite. Pour l'instant, ce n'est pas d'actualité. Et puis si c'est l'Copé qui prend la direction de l'UMP, je peux déjà vous dire que je connais mon vote de second tour aux présidentielles de 2017. Alors celui-là, c'est l'opportunisme fait roi. La collusion du bobo de gauche et de l'opportunisme droitier. Je déteste. Pitié, pas Copé.

Reste les pseudos-centristes : ils veulent écarter Bayrou de tout rassemblement. Mais quels c...! Quels c..., mais quels c..., je n'y crois pas. Ça veut dire quoi ? Qu'il fallait voter pour Sarko pour avoir une légitimité centriste ? Ce n'est pas pour demain, leur rassemblement à la c... Au passage, pour l'instant, seul Bayrou peut fédérer le centre, et ils feraient bien d'y réfléchir au lieu de lui cracher à la gueule.

00:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : modem, bayrou, lambert |  Facebook | | |

Commentaires

Salut l'Hérétique,

Que te dire si ce n'est que je suis en accord total avec toi, comme je l'ai écrit ce soir sur un groupe facebook dont tu es membre.

J'espère que chacun va prendre du recul et arrêter de vouloir nous jeter tout le temps dans les bras de l'un ou l'autre camp.

Écrit par : Silvère Say | mercredi, 09 mai 2012

Oui, il faut se mettre au travail pour les législatives, et préparer l'après aussi. Un travail de pédagogie est également sans doute nécessaire, étant donné que Bayrou, comme d'habitude, par sa décision, a eu raison trop tôt par rapport à l'opinion.

Je ne suis pas entièrement d'accord avec tout, par contre, je suis d'accord avec toi pour saluer Bayrou, Lasalle, Lambert (que je viens de découvrir vraiment à travers ses communiqués) - j'ajoute notamment Rochefort, qui me plait (Sarnez est comprise dans le "Bayrou" ;) ), et bien sûr d'autres, dont Jacqueline Gourault. Concernant Copé, je partage à peu près ton point de vue, s'il continue dans sa course (si je devais choisir entre Sarkozy et lui, je choisirais le deuxième).
Concernant le dernier paragraphe : tu exposes crûment le ressentiment et l'exaspération que je ressens envers ces pseudo-centristes, comme pas mal de gens du Modem. Certaines de leurs déclarations de ces derniers temps sont capables de me faire sortir de mes gonds (et dire que Chantal Jouanno, qui est UMP, a davantage critiqué qu'eux les thèmes et les méthodes de la campagne de Sarkozy !).
Heureusement qu'il y a une jeune génération qui a compris l'intérêt du centre réuni...

Écrit par : Mairon | mercredi, 09 mai 2012

Je ne suis même pas d'accord avec toi pour que le PS soit élégant ou objectivement légitime de ne pas présenter un candidat PS face à François Bayrou, car cela aussi serait mendier. Je serai plus extrémiste.

Le système de la Vième République est tel que nous sommes morts si nous souhaitons être indépendants. Et je tiens à ce que nous le restions. J'ai apporté ma voix à François Hollande parce que les valeurs républicaines sont au dessus de mes options économiques et cinq ans de sarkozisme que je n'ai pas souhaité, ne pouvait me conduite à voter autrement. Sur ce plan nous sommes proches.

Donc le Mouvement Démocrate va disparaître de l'Assemblée Nationale car nous ne pouvons mendier. Et nous disparaîtrons car n'ayant plus de tribune.

Sauf si le PS, le PRG, des écologistes, des silencieux de l'UMP (centristes NC, et Parti Radical), décident enfin à reconnaître que la bipolarisation est devenue stérile et que seul le rassemblement de forces divers qui ne pensent pas toutes la même chose, peut s'unir pour sortir le pays et l'Europe du marasme.
Mais cela c'est un rêve.

Alors pas de députés MoDem lors des prochaines élections (ou alors il y aurait une prise de conscience des Français qui serait soudaine, ce que je n'imagine pas).

Écrit par : Michel Hinard | mercredi, 09 mai 2012

Je ne suis même pas d'accord avec toi pour que le PS soit élégant ou objectivement légitime de ne pas présenter un candidat PS face à François Bayrou, car cela aussi serait mendier. Je serai plus extrémiste.

Le système de la Vième République est tel que nous sommes morts si nous souhaitons être indépendants. Et je tiens à ce que nous le restions. J'ai apporté ma voix à François Hollande parce que les valeurs républicaines sont au dessus de mes options économiques et cinq ans de sarkozisme que je n'ai pas souhaité, ne pouvait me conduite à voter autrement. Sur ce plan nous sommes proches.

Donc le Mouvement Démocrate va disparaître de l'Assemblée Nationale car nous ne pouvons mendier. Et nous disparaîtrons car n'ayant plus de tribune.

Sauf si le PS, le PRG, des écologistes, des silencieux de l'UMP (centristes NC, et Parti Radical), décident enfin à reconnaître que la bipolarisation est devenue stérile et que seul le rassemblement de forces divers qui ne pensent pas toutes la même chose, peut s'unir pour sortir le pays et l'Europe du marasme.
Mais cela c'est un rêve.

Alors pas de députés MoDem lors des prochaines élections (ou alors il y aurait une prise de conscience des Français qui serait soudaine, ce que je n'imagine pas).

Écrit par : Michel Hinard | mercredi, 09 mai 2012

Nos chefs sont ce qu'ils sont, c'est par la base qu'il faut reconstruire.

Seul la stratégie locale peut fonctionner.
http://philippegibault.wordpress.com/2012/04/28/quelle-strategie-pour-le-centre-33la-seule-strategie-la-strategie-locale/

Écrit par : Phil | mercredi, 09 mai 2012

En somme, il faudrait selon vous réserver une place à l'Assemblée pour Bayrou (un plaçou comme dirait Chirac) au nom de l'élégance, mais par pour ses suiveurs et autres membres du "shadow cabinet"...

Au delà de la perte de légitimité qui en résulterait, ce genre d'arrangement partisan est-il dans la ligne de démocratie défendue par Bayrou?

Écrit par : Nicolas Mauduit | mercredi, 09 mai 2012

Oui, je comprends que tu veuilles soutenir Alain Lambert, lui qui veut également rassembler. Extrait de son billet du 6 mai au soir :
"Oui, lorsque l’essentiel est en jeu, un Pays ne peut vivre que si chacun renonce à ses mesquines rancunes rétrospectives.
Les Français ont choisi un nouveau Président. Même si je ressens la douleur de me trouver en discordance avec de vieux et fidèles amis, je pense que les idées modérées gagneront en précision et en reconnaissance en s’éloignant du style politique qui vient d’être rejeté.
Les idées modérées ne sont pas fades. Elles portent en elles des ferments déterminants, le respect de la personne humaine, la volonté de rassemblement dans l’honneur, la justice, et la paix. Elles jouent et sont appelées à jouer un rôle pacificateur dans cet univers dégradé et divisé. Elles sont compatibles avec toutes les personnes de bonne foi de tous les partis pour constituer une nouvelle majorité d’idées."

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 09 mai 2012

De toute façon, qu'il soit réélu ou pas, pour Bayrou les choses ne seront pas très différentes. Réélu, il sera sans doute tout seul ou flanqué de trois ou quatre autres députés (Jean Lassalle sûrement, Aly peut-être...). Et alors. A part faire savoir qu'il aura voté ou non telle ou telle mesure symbolique à venir, ça lui servira à quoi. S'il en escompte une tribune, ça n'aura aucun intérêt car la plupart des Français ignorent les débats parlementaires et se fichent un peu de ce que peut dire ou faire désormais M. Bayrou. Il n'y a qu'à voir ce à quoi lui ont servi, de ce point de vue, les cinq ans qu'il vient de passer à l'AN...

Maintenant, vous me direz, ça fait toujours une indemnité parlementaire et un peu de sous en plus pour le MoDem. Oui, bien sûr...

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 09 mai 2012

j'ai quitté le Modem pour aller contre la stratégie suicidaire d'indépendance du MODEM....

Michel Hinard a raison.....

les institutions de notre "pseudo- république" sont telles que la stratégie a court terme d'FB pouvait être réaliste sur la présidentielle 2007( réussir un coup)..... Mais depuis les raclées successives il fallait changer d'orientation.....

FB est un bon communiquant quand il s'agit d'improviser mais il ne sait pas gérer une communication d'un point de vue stratégique sur le long terme pour gagner une élection depuis la création du modem.....

c'est stupide d'envoyer des candidats partout aux législatives sans accords préalables.....qui va garantir leur financement...

Fb a fait 18% EN 2007 , les candidats modem aux législatives sont passés a 8% dans la foulée.....

suivant la même logique( liée a démobilisation électorale classique, le FN en l'a cher payé en son temps), combien de candidats pourraient au moins faire 5% et combien pourraientt se maintenir afin de négocier .....L'UMP va détruire le modem lors de ces législatives......c'est sa manière de fonctionner......une nouvelle forme de centrisme va émerger après les législatives ....laquelle ?

comme je l'ai déjà écrit FB a fait une connerie en se prononçant pour Hollande et il a suicidé son parti....et surtout ses adhérents.....Le Modem c'était FB, point barre, s'il n'est pas élu député le Modem sera mort.....Sans leader charismatique un parti ne peut survivre.......

vous me faites marrer avec votre naiveté...

Écrit par : Europium | mercredi, 09 mai 2012

Comme d'hab, on est de toute façon pas fait pour la 5ème République. A mon avis, notre seule chance maintenant est pour dans 5 ans, si le FdG fait suffisamment pression sur le PS pour qu'il fasse entrer une part de proportionnelle dans l'Assemblée.

Le PS pourrait vouloir favoriser le Modem par endroits simplement pour contrebalancer les pressions du FdG, mais je doute qu'ils le fassent.

Ensuite d'accord sur le fond, on est indépendant, on vient de faire reconnaître publiquement notre indépendance de la droite (dans les médias), c'est pas pour aller mendier des places à gauche. On serait le Nouveau Centre de gauche, autant dire rien.

Écrit par : melianos | mercredi, 09 mai 2012

d'abord Bayrou n'a rien demandé.. alors pas la peine de l'accuser de bouffer au ratelier de gauche..

je pense qu'il sait très bien qu'il ne sera pas réélu, il peu très bien vivre sans mandat, et partir sur son geste humaniste, il peut écrire, voir critiquer ce qui va se passer, et jouer le Sage, après tout s'il a raison sur les difficultés à venir, comme il a eu raison en 2007, il sera toujours bien de l'écouter.; et qui sait ce qui peut se passer dans 2 ans lors du mid-term, avec toutes les élections en même temps..surtout s'il a raison..

je constate quand même que Mélenchon a réussi, lui, à être dans les "alliés" supposés, mais aussi dans l'indépendance des idées, et dans une opposition certaine vis à vis du PS, et ça va marcher, il aura des élus. personne ne lui conteste le droit de s'opposer à certains points du programme PS, et le moins qu'on puisse dire , c'est qu'il y a plus de différence entre le programme FDG et PS, que entre PS et Modem( sur le plan économique en particulier et Europe )

voilà le paradoxe.. . on verra dans quelques temps, si Hollande ne regrettera pas d'avoir à l'AN, un groupe centriste indépendant, certes dans l'opposition , mais capable de le soutenir dans les décisions difficiles qu'il aura à prendre un jour, et surement très bientôt vu la situation alarmante..quand il aura un FDG et une aile gauche du PS qui lui mettra des bâtons dans les roues..

c'est l'avenir qui nous le dira.



au fait le candidat UMP sera Nihous, le minus des Chasseurs.. bof...

Écrit par : juju41 | mercredi, 09 mai 2012

Bayrou en 2007 avait un candidat PS et UMP en face de lui ; Il n'a donc rien demandé, les autres parlent pour lui, c'est un peu la marque de fabrique. Vous seriez bien avisé d'attendre ce que l'intéressé aura à dire avant de partir dans des grincements de dents!

Écrit par : alouette | mercredi, 09 mai 2012

C'est vrai, il ne faut pas mendier des circonscriptions, mais si le PS pouvait avoir pitié de Bayrou pour lui donner un poste de député, ce serait très généreux de la part de nos nouveaux maîtres. A votre bon coeur, les socialistes des Pyrénées Atlantiques !

"C'est bien parce qu'il n'est pas un homme de gauche qu'il a voté Hollande."

Peu importe ce qu'il est au fond de lui, dans les faits, il s'est positionné à gauche. Il a voulu que François Hollande soit Président, c'est tout à fait son droit, seulement il faut qu'il l'assume maintenant. Je comprends bien qu'il a voté contre ses convictions, mais c'est son problème.

"le jour où elle présentera autre chose qu'un agité du bocal à une présidentielle, on pourra, au centre-droit côté électeurs, commencer à nouveau à réfléchir à un vote à droite"

Le centre droit, côté électeurs, a en partie voté pour Nicolas Sarkozy au premier tour, et encore plus au second. Par ailleurs, quand je vois des termes comme "agité du bocal", je me dis que le climat délétère qui règne vient moins de Nicolas Sarkozy qu'on ne le dit.

Écrit par : xerbias | mercredi, 09 mai 2012

de toutes façon FB s'il est battu pourra demander ses droits a la retraite'(a taux pleins......, vu son nombre de mandats), sinon il aura le droit a 5 ans de chômage s'il ne veut pas avoir le statut de retraité......

Écrit par : Europium | mercredi, 09 mai 2012

@xerbias
Il y a un truc sur lequel centristes et droite risquent d'avoir du mal à se réconcilier, c'est sur Sarkozy...
Et sinon, tu vois bien qu'il n'est pas à gauche, le PS présente un candidat contre lui...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 09 mai 2012

Bayrou, en votant Hollande, à surtout dit non au sarkozisme, pas l'UMP. De plus, pour avoir un positionnement au centre, il fallait qu'il y est un geste fort envers la gauche. La gauche ne peut pas l'ignorer et ni la droite.
Maintenant, il faut voir si le PS et L'UMP veulent détruire cette exception de la Vème république, ce parti qui joue contre le bipartisme.
Mais vue que le PS à repris son positionnement initial avec la confirmation du candidat PS face à Bayrou.
Personnellement, j'ai voté Hollande pour virer Sarkozy et je vais surement voté pour la droite pour que je retrouve mon équilibre et ne pas laisser la gauche avoir trop de pouvoir.

Écrit par : AG59 | mercredi, 09 mai 2012

Un très joli billet l'hérétique,
Comment dire? J'ai beaucoup aimé vos deux premiers liens, un lieutenant de toujours et un nouvel arrivé dans notre maison droit dans ses bottes lui aussi.
Votre soutien envers M.Lambert me parait des plus logiques, si besoin pour le programme je peux essayer d'aider mais pas via les voies que vous proposez, elles ne me paraissent pas opportunes.

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

Pourquoi l'héré?
Pasqu'à moitié confiance, me souviens farpaitement que grand ami d'un certain Gilles Carrez qui s'est violemment opposé lors de la réforme constitutionnelle à FF qui voulait introduire et règle d'or et proportionnelle, néanmoins chacun a son cheminement de pensée avec le temps...

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

Au risque de déplaire les législatives ce n'est pas seulement pour avoir des élus c'est aussi obtenir du financement public et peser dans les rapports de forces à venir et ce même si le poids est plus que faiblard parce que ce sera toujours mieux que sans candidats. Donc il faut des candidats partout.
Après il faut arrêter de rêver à des alliances à gauche. Il n'y en aura pas, y a plus de places à donner et le PS ne laissera jamais un parti s'installer sur sa droite ! Mieux vaut un centriste battu qu'un PRG élu...
Quant à la droite depuis 2002 ils veulent tuer le centre alors mettons leur le nez dans leur caca FN...

Écrit par : zapataz | mercredi, 09 mai 2012

Rhoo, le PRG tiendez: il serait prié de cesser de me harceler via le réseau social Badoo. Merci!

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

Le jour où l'Hérétique apprendra à ne pas écrire de bêtises, chacun y verra plus clair. Je réponds à sa tribune : "le Modem n'a rien à mendier au PS" ... Il se trouve que la reconstitution du centre passait par l'abstention au second tour (ce n'était plus l'affaire ni du centre ni des libéraux) et à la mise en place d'une structure collective visant à instaurer une concorde au centre pour les législatives. Quand on perd une élection, on assume et on fait amende honorable, plutôt que de faire le coq de basse cour.

Écrit par : IDDEO | jeudi, 10 mai 2012

@L'héré,
Pour info:
http://www.alain-lambert-blog.org/2012/05/choisir/
Je trouve qu'il a fait un excellent choix.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 11 mai 2012

Les commentaires sont fermés.