Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Je déteste voir le MoDem mendier... | Page d'accueil | François Bayrou a du panache ! »

mercredi, 09 mai 2012

Le MoDem est dans l'opposition : c'est clair maintenant ?

S'il y avait au MoDem encore des individus qui doutaient des intentions du PS, je pense désormais qu'ils peuvent ouvrir les yeux. Le PS présentera un candidat contre Bayrou aux législatives.

Certes, cette décision ne fait pas l'unanimité au sein de ce parti, et plusieurs ténors s'y montrent opposés (Moscovici, Ségolène Royal, Vincent Peillon, pour en citer quelques uns) mais in fine, c'est le comité directeur du PS qui décide (pas Hollande, apparemment...).

Si jamais le PS maintient au second tour son candidat et que Bayrou est devant, cela voudra dire que ce sont vraiment des salopards : en effet, ils préféreraient alors faire élire un candidat UMP plutôt que de voir Bayrou élu. Ma voix pour l'UMP si c'est le cas, là où je suis, si cela devait se produire.

Cela dit, on peut tout de même être raisonnablement confiant, même si ce n'est pas joué : Nihous devrait révulser pas mal d'électeurs modérés, primo, et secundo, la candidate socialiste n'a aucun ancrage local. En plus, une apparatchik de la FCPE...l'archétype de la collusion associations-syndicats/PS. Espérons que Bayrou demeure populaire dans son fief.

Il nous reste toutefois à nous battre sur un programme, je le redis une énième fois. On sait que les Socialistes méprisent le Made in France qu'ils associent à du nationalisme. On sait aussi que la dette leur indifère ou presque. Plus le MoDem sera fort, plus ils seront contraints d'y prendre garde.

On sait aussi que Bayrou a toujours été un repère dans la crise en raison de ses capcacités prédictives. Il doit rester dans la vie politique pour conserver cet indispensable rôle.

Pour ma part, déterminé à oeuvrer au bien public et à notre programme, j'ai commandé le Produire en France de Robert Rochefort : j'espère bien y trouver les idées qui nous font défaut pour compléter notre programme. 

Je pense que le MoDem devrait au plus vite réactiver ou reconstituer des commissions et permettre, peut-être via la plate-forme lesdemocrates.fr à ses militants et sympathisants de participer à son élaboration. Tout doit être bouclé dans moins d'un mois.

13:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : bayrou, modem, législatives |  Facebook | | |

Commentaires

Presque la même analyse que toi (et j'ai aussi commandé le livre de Robert... je lui avais demandé s'il pouvait m'en dédicacer un mais j'avais oublié de lui envoyer mon adresse...). Sauf que je trouve normal et même nécessaire que tous les candidats se présentent face à François Bayrou ! Il n'a jamais demandé l'aumône et n'en a pas besoin. Tant qu'à faire, s'ils sont mauvais, tant mieux pour lui parce que cela lui économisera de l'énergie, mais il n'y a aucune raison que quelqu'un s'efface devant lui contre un vote !!! Pas de marchandage à ce niveau.

De toute façon, il n'a pas voté pour le "socialisme", il a voté contre un personnage qui ne représentait pas correctement la France. C'est au contraire une attitude d'indépendance qu'il a eu.

Dans mon département, pour les législatives, et je l'ai bien fait comprendre sur mon blog, je suis prête à oeuvrer pour faire élire au moins deux députés de droite (je connais la réelle valeur "gaulliste" des trois qui se présentent) plutôt que de conserver encore trois députés de gauche, dont H. Emmanuelli. Lui qui se croit propriétaire de toutes les voix des landais.

Et ça je suis capable de le faire parce que je me sens justement bien centriste.

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 09 mai 2012

Mais t'inquiète pas mon petit hérétique, il sera réélu les doigts dans le nez ton bayrou... Dans ce coin, les gens votent Bayrou sans même se demander pourquoi ! Bayrou sera réélu, que ce soit en duel face à n'importe qui, ou en triangulaire ! (comme son pote Lassale il y a cinq ans)

Bien que sans trop d'illusion sur le résultat, je ne peux que souhaiter bonne chance au camarade Daniel Labouret pour qu'il sorte le béarnais...

Écrit par : Malaberg | mercredi, 09 mai 2012

@Malaberg
si ce sont les gauchistes qui sont optimistes à la place des centristes, maintenant :-)

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 09 mai 2012

Je n'ai pas de conseil à lui donner l'hérétique, mais lui suggèrerait tout de meme de sillonner sa circonscription, et d'aller au devant de ses électeurs et militants locaux^^^. Ca chauffe^^^.

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

les intentions du PS sont de faire "très gauche" afin de ne pas énerver l'extrême gauche....la logique pour eux est flinguer pour l'instant le modem....l'UMP est dans la même logique.....

la marge d'avance du PS n'est pas si forte que cela, le vote nul est important.....l'abstention est plus élevée aux législatives.....

Si Hollande merdouille lors son emploi ultra chargé, il baissera rapidement dans les sondages....

la politique c'est premièrement de la stratégie.....

FB en s'isolant n'avait pas de stratégie sauf que de miser sur un fort rejet anti-sarko, il s'est une nouvelle fois planté comme en 2009 pour les européennes....son aveuglement anti-sarko l'a perdu....

Ses seules chances pour les législatives est de savoir si les médias vont toujours l'inviter et d'espérer que les jeux dans nombreuses circonscriptions seront complexes...dès lors il sera peut-être inviter a négocier et sauver sa tête

Puis a quoi ça sert de se masturber intellectuellement quand on est plus en position de force? il ne restera même plus de miettes a récupérer pour le modem.....

Si l'UMP implosait, que ferait le modem ?

Écrit par : Europium | mercredi, 09 mai 2012

@Europium
L'UMP n'implosera pas.
Bayrou a eu raison, ne vous en déplaise.
Ne l'enterrez pas trop vite...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 09 mai 2012

L'UMP explosera uniquement si elle s'allie au FN. Et je ne pense pas que ça soit au programme.

Écrit par : melianos | mercredi, 09 mai 2012

l'hérétique est difficile à cerner, sa pensée évolue au fil de ces écrits, et il lui arrive de se contredire....

Plus sérieusement, même si je ne suis plus au Modem je vais dire certaines choses.

-le travail en commission de circonscriptions est complexe car le découpage est tel que les problématiques sont différentes au sein d'une circonscription et peuvent même être antagonistes : cas classique d'une partie rurale et une autre citadine.....

-le choix du candidat est crucial . IL FAUT QU'IL SOIT CONNU DONC INTEGRE A LA POPULATION...FB EST RECONNU, PAS LE MODEM POUR L'INSTANT....

-les commissions nationales c'est du bidon même si les travaux y étaient bons. FB les a acceptées pour faire plaisir aux adhérents mais il en a jamais tenu compte, d'ou le départ de bon nombre d'adhérents....

-une stratégie pour FB. Après les adieux de sarko le 15 mai, quand les pleurnicheries auront cessées : négocier de façon radical avec l'UMP un accord pour quelques postes sur la seule base de l'introduction de la proportionnelle . IL pourrait se justifier en disant qu'il a voté pour l'homme HOLLANDE face SARKO mais qu'au vu de cette nouvelle situation des discussions peuvent de nouveau avoir lieu avec L'UMP.....c'est ça la "réal politique....."

Écrit par : Europium | mercredi, 09 mai 2012

Travail des commissions, pas d'accord, il en a retenu ce qui lui paraissait juste et bon pour le pays. Après les égos^^^.
"Il faut qu'il soit connu" d'accord, "intégré à la population" un plus.
Pour le reste, vous auriez du lire son intervention intégralement, vous verrez elle est très claire.
La proportionnelle: oui mais plutot à la mode Allemande dernier cri, si il s'agit d'une proportionnelle à la sauce république de Weimard naaaan merci!!!

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

N'y a t'il pas également des pistes exploitables dans les travaux de Claudio Pirrone?
Que pense t'il de tout ça lui?

Écrit par : raphael | mercredi, 09 mai 2012

Ayez confiance et gardez le cap !
Ni tribord, ni babord, tout dré nandidiou !

Écrit par : Jakez | mercredi, 09 mai 2012

@Raphael,
Voui, Jean est intervenu sous le vocable:
"Mon petit" sachant bien, qu'en dépit de son aile protectrice, il avait subi beaucoup...De coups!!!

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

Ce sera la situation inverse de 2007. Le PS n'a pas d'intérêt à tuer FB. Mais il ne veut pas paraître troquer le FG contre le centre. Du coup c'est périlleux mais ça laisse de la place pour FB pour montrer qu'il est totalement indépendant. par contre s'il ne fait pas la preuve de sa force le PS se retirera pour en faire son obligé...
Pour les législatives je pense qu'il y a suffisamment de quoi faire en synthétisant le programme FB: autour des 4 grands thèmes il y a eu des bonnes idées peu mises en avant comme le développement des maisons médicales de proximité, la fin des cautions, la retraite à points, les emplois sans charges etc.
Ca va être impossible de passer des accords électoraux avec les partis NC et Radicaux (vu leur comportement servile il n'y a vraiment rien à en tirer, qu'ils coulent avec la droite puisqu'ils ne veulent pas quitter le navire) mais il y a sans doute des individualités, des AC ou des divers à soutenir pour élargir l'offre Modem. Parce que là aussi il faut le dire l'étiquette Modem c'est une étiquette foupoudav !
Je propose comme étiquette commune " la France Démocrate" avec une charte rappelant les principaux points d'action de cette entente. on garde l'orange comme repère. On borde le champ d'action par le rejet des idées FN et de ceux qui ont soufflé sur leurs braises durant 5 ans d'un côté. De l'autre on met en avant notre liberté pour lutter contre une majorité absolue ps/pc.

Écrit par : zapataz | mercredi, 09 mai 2012

Rhooo," France democrate" de la "m" en barre aujourd'hui...En termes d'analyses économiques, et itou en ce qui concerne celles de la Marianne Kraft.
Que voulez-vous? N'ont jamais rien proposé de personnel sorti de leurs tripes...
Des coucous première classe.

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

Tout comme un certain canard vexé...
'tain ses cops ne l'ont pas aidée! :o))) Rhooo...Je sais bien que son objectif est investiture pour les municipales, assez consternant d'ailleurs de lire sur son blog qu'elle ne connaissait les établissements scolaires dans sa ville.
Enfin bon bref

Écrit par : Martine | mercredi, 09 mai 2012

Si ça ne l'a pas aidé à perdre Sarkozy je n'y comprends plus rien (quoique Copé a dit que le programme pour les E.L. serait le même que pour la présidentielle : immigration, sécurité, éducation...) on ne change pas une équipe qui "gagne" :

http://www.youtube.com/watch?v=p6pnYAzRzYw

Écrit par : airlane | jeudi, 10 mai 2012

Ben voilà c'est de plus en plus clair :

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120509.REU5954/l-ump-investit-un-candidat-face-a-bayrou-aux-legislatives.html

F. Bayrou et le MoDem sont vraiment les bêtes noires de tous ces minables ! Je suis dégoûtée...

Écrit par : airlane | jeudi, 10 mai 2012

Ouaip, Airlane z'ont gagné^^^ :o)))
Mme kraft et cie vont pouvoir aller se rhabiller, les liens familiaux il n'y a que cela de vrai, alors certains carnets d'adresses resteront très privés, désormais.

Écrit par : Martine | jeudi, 10 mai 2012

Il faut inviter fermement le rédacteur de l'article à se relire avant d'envoyer ses textes. Ce qu'il ne fait manifestement pas, vu le grand nombre de fautes de frappe qui dispersent l'attention des lecteurs et nuisent à la compréhension des propos tenus.

Écrit par : gladi | jeudi, 10 mai 2012

Lorsque vous aurez fait vous-même un blog avec une hauteur d'esprit telle que celle de l'Hérétique on en reparlera. Ici la priorité est au débat d'idées et à la libre expression. Tout le monde peut s'exprimer (même les ânes qui ne font "fermement" aucunes fautes d'orthographe...), mais tout le monde n'a pas la générosité de donner beaucoup de son temps, ça c'est évident.
Essayez donc de faire deux articles -voire plus- aussi réactifs par jour !

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 10 mai 2012

Bayrou devrait arrêter de s'acharner à rester sur Paris.

Babette veut vivre avec des moutons. Il faut qu'il reste 5 ans en dehors de tout ca, retourner dans le Béarn sans aucun mandat.

Il prendrait de la hauteur. Que l'on entende plus parler de lui pendant 4 ans et revenir en sauveur pour 2017.

Ca ne pourrait lui faire que du bien, à lui et à tout le monde. :)

Écrit par : Dada | jeudi, 10 mai 2012

@dada : qu'est-ce qui vous embête chez Bayrou ? En quoi vous énerve-t-il (visiblement) ?

Écrit par : ZigHug | jeudi, 10 mai 2012

5 mai 2012
Economistes libéraux
Le programme de François Hollande et de ses amis socialistes procède de motivations démagogiques, mais qui sont illusoires et destructrices : augmenter le SMIC au lieu de libérer les énergies, punir les riches au lieu d'inciter tout le monde à l'effort productif, dépenser pour stimuler la croissance (en fait pour acheter des clientèles) au lieu d'utiliser au mieux les ressources. Le socialisme n'a jamais réussi, sous sa forme extrême - le communisme - comme sous sa forme plus modérée – la social-démocratie. Il est en effet incontestable que la prospérité est étroitement corrélée au degré de liberté économique.
Comment peut-on encore, au XXIème siècle, après des décennies et des siècles de réflexion et d'expériences, croire à des recettes qui relèvent plus de la magie incantatoire que de la science ? Comment peut-on croire que l'Etat peut manipuler l'économie comme le ferait un conducteur de locomotive en poussant quelques manettes ? Comment peut-on imaginer qu'il suffirait de fabriquer ex nihilo des unités monétaires irréelles pour que les hommes se mettent à produire plus ? Comment croire qu'un Etat peut promouvoir la croissance par le seul fait qu'il dépense plus, sans se rendre compte qu'il prélève par l'impôt ou par l'emprunt les ressources nécessaires à ses gaspillages et à ses dépenses démagogiques?
La croissance ne se décrète pas, elle est le résultat non planifiable des décisions et des actes innombrables d'individus capables d'efforts et d'imagination. Mais pour cela il est indispensable de ne pas freiner leurs élans par des contraintes règlementaires paralysantes ou des impôts spoliateurs. C'est dire que la politique socialiste qu'un François Hollande ferait si, malheureusement, il accédait au pouvoir suprême, avec le soutien de ses alliés inévitables - communistes et écologistes - ne pourrait produire que la stagnation économique, un chômage et une pauvreté accrus, un endettement public insupportable.
Il est tragique qu'on puisse penser qu'on va améliorer le sort de certains en punissant et en spoliant les autres. Nous sommes tous solidaires dans une société humaine et il est dans l'intérêt de tous d'inciter chacun à donner le meilleur de lui-même. La France souffre depuis des décennies d'une faible croissance, d'un chômage élevé, mais aussi du manque d'espoir qui frappe en particulier les plus jeunes. Malheureusement, nous ne sommes pas sortis du socialisme, des étatistes de droite ayant succédé aux étatistes de gauche. Pour rendre l'espoir aux Français il n'y a qu'une solution : sortir du socialisme. Y rentrer plus profondément ne pourrait être qu'une funeste erreur…

Les signataires s'engagent en tant qu'économistes professionnels et n'appartiennent à aucun parti politique
Florin Aftalion (ESSEC), Charles Arnoux (Univ. Aix-Marseille), Jacques Bichot (Univ.Lyon-3), Gérard Bramoullé (Univ. Aix-Marseille), Jean Pierre Centi (Univ. Aix-Marseille), Liliane Debroas (Univ. Aix-Marseille), André Foursans (ESSEC), Georges Gallais-Hamonno (Univ. Orléans), Jacques Garello (Univ. Aix-Marseille), Guido Hülsmann (Univ. Angers), Georges Lane (Univ. Paris-Dauphine), Jacques Lecaillon (Univ. Paris-2-Assas), Jean-Didier Lecaillon (Univ. Paris-2-Assas), Bertrand Lemennicier (Univ. Paris-2-Assas), Henri Lepage (Institut Turgot), Jean-Yves Naudet (Univ. Aix-Marseille), Patrice Poncet (ESSEC), Alain Redslob (Univ. Paris-2-Assas) Pascal Salin (Univ. Paris-Dauphine), Anne Tassy (Univ. Aix-Marseille), Alain Wolfelsperger (Science-Po Paris)
***

Écrit par : credol | jeudi, 10 mai 2012

Ça me fait toujours rigoler quand je vois des économistes, de droite ou de gauche, libéraux ou marxistes, utiliser le mot "science". Les économistes, comme les théologiens ou les psychanalystes, sont divisés en chapelles qui n'ont jamais été foutues de se mettre d'accord entre elles, ni sur un diagnostic, ni sur un pronostic. Quant à proposer des remèdes efficaces, je n'en parle même pas : la notable exception de Keynes en 1931 (et encore), on n'a pas plus vu un économiste réussir à redresser une situation économique qu'on a vu Freud réussir à guérir un patient. La prétention de ces astrologues modernes est absolument phénoménale. Au surplus, tous les fringants signataires de l'appel ci-dessus sont imprégnés jusqu'à la moelle d'idéologie - et ils ne s'en rendent même pas compte ! "La croissance ne se décrète pas, elle est le résultat non planifiable des décisions et des actes innombrables d'individus capables d'efforts et d'imagination. Mais pour cela il est indispensable de ne pas freiner leurs élans par des contraintes règlementaires paralysantes ou des impôts spoliateurs." écrivent tous ces joyeux lurons... Incroyable ! Comment peut-on encore, au XXIeme siècle, se faire le chantre d'un libéralisme aussi outrancier ? Encore un peu, et il vont nous parler de la "main invisible". Pathétique et caricatural !

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 10 mai 2012

Il est plaisant d'entendre dire que Bayrou est mort, qu'il s'est politiquement suicidé, etc. Après avoir essayé d'en tirer parti, d'avoir son renfort, et y avoir échoué, on crache dessus et on affecte de le mépriser. C'est fou ce que la déception peut stimuler l'imagination.
En attendant, intéressons-nous de près au "Centre pour la France" qu'il vient de fonder pour la campagne législative.

Écrit par : minot | vendredi, 11 mai 2012

Il y en a qui ignorent la différence entre les fautes d'orthographe (par exemple un accent circonflexe sur le lot cénacle) dues à l'ignorance, et les fautes de frappe maintenues pour cause d'absence de relecture due elle-même à de la désinvolture.
Françoise a parfaitement raison : la simple publication de son commentaire à côté de la plaque montre qu'on n'est décidément pas regardant...

Écrit par : optis | vendredi, 11 mai 2012

Mise en page de ce site : Si l'on ne veut qu'un saut de ligne, il devrait être en-dessous de la mention de l'auteur du commentaire et pas au-dessus !

Écrit par : amor | vendredi, 11 mai 2012

Ce genre de remarques sur la forme et non sur le fond(s) me rappelle l'époque où parce qu'on n'avait rien à me reprocher sur le plan de l'intelligence ou de l'éthique ou du comportement mais qu'il fallait à tout prix me "descendre" parce que j'étais probablement gênante... "on" me faisait remarquer que je portais des talons trop hauts et que c'est pour cela que j'avais mal aux pieds.
Sauf que "on" avait déjà été opérée des pieds alors que "on" marchait pourtant toujours à plat !

Finalement "on" me faisait un véritable compliment en exprimant ainsi puérilement sa jalousie. ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 11 mai 2012

@Christian : excellente, ta comparaison avec Freud. Tout à fait justifiée.

@L'héré : des commissions ? la plateforme ? Mais vu que Bayrou ne s'est pas servi du travail qui a été fait pendant des années dans ces commissions, tu crois vraiment qu'en un mois ça va changer ? S'il le voulait, cela pourrait. Mais il ne le veut pas.

Même le gars d'AXA qui lui avait fait (vraiment, lui) changer son programme sur la dépendance en prônant une obligation d'assurance privée dénigre Bayrou sur les réseaux sociaux depuis qu'il a dit qu'il voterait Hollande. Ces gens-là étaient pourtant bien plus écoutés que les simples militants...

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 13 mai 2012

@ l'hérétique :

"@Europium
L'UMP n'implosera pas.
Bayrou a eu raison, ne vous en déplaise.
Ne l'enterrez pas trop vite..."

Qui sait ce que vont révéler les enquêtes maintenant qu'Hollande est aux affaires ? on va en voir de belles je pense, avant de suspecter le président un juge doit y réfléchir à deux fois.

Écrit par : skunker | dimanche, 13 mai 2012

Les commentaires sont fermés.