Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marine Le pen s'inquiète de l'influence du Qatar ? Mais quelle incompétente ! | Page d'accueil | L'Islam radical, la seule perspective des déshérités ? »

jeudi, 22 mars 2012

Bravo, le RAID !

Je suis vraiment furieux des polémiques minables qui agitent certains responsables politiques à l'heure actuelle. On sait que le député Urvoas est le monsieur sécurité du PS, mais critiquer l'opération du RAID alors qu'elle est encore dans son déroulement, c'est tout simplement inacceptable.

Urvoas a précisé plus tard sur son blogue que dans ce genre de circonstances, c'est le GIGN qu'il aurait envoyé, pas le RAID. C'est une opinion qui peut se discuter, mais pas en cours d'opération et pas de la manière dont il l'a fait.

Mais il y a encore plus minable avec le donneur de leçon, la bonne âme Jérôme Guedj, conseiller régional socialiste de son état qui appelle à la démission de Guéant. Prétexte ? On aurait pu prévenir les meurtres.

Yakafôkon. 

Pour ma part, j'ai trouvé les services de police extraordinairement rapides et efficaces. Le RAID a tout fait pour interpeler vivant un individu qui n'avait comme objectif que de faire le maximum de morts possibles au sein de cette unité. Le RAID a agi avec professionnalisme, courage et beaucoup de sang-froid. La polémique de Guedj est minable. 

Comme l'a observé justement François Bayrou dans ces tragiques circonstances, nous ne sommes pas au courant de tout et il fallait laisser agir le RAID.

Le seul argument qui me paraîtrait recevable, dans les critiques, c'est celui d'Éva Joly qui fait observer que ce n'est pas au Ministre de l'Intérieur de guider les opérations mais à un juge.

Mais à cette exception, je suis scié par le manque absolu de décence des deux Socialistes qui se sont exprimés. On peut demander la démission de Guéant pour plein de choses, passées pour la plupart, mais certainement pas pour son rôle dans cette affaire.

17:01 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : guéant, raid | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le premier cité a du penser à L'Alger, vu le mode opératoire de l'individu, mais il a oublié que cela a duré bien davantage que trente heures. Ensuite, je trouve son intervention trèèès moche à essayer de dresser deux corps d'élite très proches l'un contre l'autre.
Le second: avec des si...Tiendez, vous en donne moi aussi des "si", si "on" avait attendu davantage p'tre qu'on l'aurait eu vivant, p'tre pas!
Enfin bon bref, ils sont plus que consternants!

Écrit par : Martine | jeudi, 22 mars 2012

Bon article. Concernant Urvoas, je m'interroge sur sa légitimité à tenir de tels propos.

Tu parles pas de Marine Le Pen qui profite de Toulouse pour mettre en avant ses idées, critiquer le gouvernement, le renseignement intérieur. D'un coté, je ne suis pas contre le fait de ne pas lui faire de publicité.

Écrit par : Eric | jeudi, 22 mars 2012

Très franchement l' héré, ces deux sinistres beurk, beurk beurk!
Il aurait pu trouver mieux, "l'élu" dans son staff de snippers pour relancer sa campagne!

Écrit par : Martine | jeudi, 22 mars 2012

Certains vont vraiment très loin
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-grande-manip-112985

Si cela est avéré, peu y croiront, les médias ne relaient rien du tout. C'est aussi ça la force du candidat-président.

Écrit par : Gilou | jeudi, 22 mars 2012

Effectivement, bravo au Raid! Qui doit parfois agir dans des conditions bien curieuses.

Maintenant, je suis bien d'accord avec toi pour dire que deux commandements opérationnels, l'un politique, l'autre tactique, ça peut donner des choses discordantes.

En 1994, Pasqua avait donné carte blanche au GIGN pour l'intervention à Marignane. Que faisait Guéant à Toulouse à part mener une campagne électorale?

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 22 mars 2012

Bravo pour leur intervention ! Néanmoins il y a eu quelques bugs. Tout d'abord, s'ils sont intervenus à 3h du matin, c'est pour un effet "surprise" qui a complètement foiré. Ensuite, il y a eu enlisement de la situation pendant une 30aine d'heures. Et pour finir, la cible n'a pas pu être attrapée vivante. Une victoire en demi-teinte donc.

Écrit par : MaxF | jeudi, 22 mars 2012

@Max,
Soit on est compétent, soit on ferme sa "gueule", si l'on veut raconter des clowneries pendant et à retardement pour se faire "mousser": il y a twitter et FaceB.

Écrit par : Martine | jeudi, 22 mars 2012

@ maxf :

c'est lui qui ne leur a pas laissé le choix. il était bien décidé à ne pas se laisser prendre, 30h de plus n'auraient rien changé.
il s'est condamné à mort en essayant de débarouler en pleine rue en tirant dans tous les coins.
va savoir combien de vies ce sniper a sauvé ...

@ l'hérétique :

est-ce qu'il aurait pu communiquer avec l'extérieur pendant qu'il était retranché ? être "refanatisé" ?

Écrit par : skunker | vendredi, 23 mars 2012

à 100% d'accord avec ce post

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 23 mars 2012

Assez d'accord avec maxf.....Il y a eu quelques bugs...

Est-ce la faute du RAID? je ne le pense pas!!! car la pression des politiques( président+ministre puis quelques clowns) et des médias a dû les perturber....aurait-il agi autrement s'il n'y avait pas eu toutes ces pressions externes?

cette affaire remet en exergue la faiblesse des renseignements européens, qui ont 10 ans de retard sur de nombreux autres, ceci étant lié a la baisse des budgets constatés un peu partout en europe.

les terroristes et autre guerriers en tout genre s'adaptent, développent de nouveaux modes d'action, il ne faudrait pas l'oublier....

Écrit par : europium | vendredi, 23 mars 2012

@ Skunker
C'est clair qu'il ne leur a pas laissé le choix et que le RAID a très bien maitrisé la situation. Je dis juste que l'objectif de l'intercepter vivant à 3 h du matin n'a pas été possible. C'était un fou sacrément bien équipé et entrainé.

Écrit par : MaxF | vendredi, 23 mars 2012

Laissons le RAID tranquille.

Concentrons nous sur tout ce qui a manqué en amont et qui a fait qu'un type pareil a pu se constituer un tel arsenal sans éveiller le moindre de soupçon chez les services de renseignements qui le connaissaient pourtant...

Écrit par : Aurélien | vendredi, 23 mars 2012

@ Aurélien

Je suis assez d'accord. Il y a des choses inquiétantes en amont, qui peuvent faire douter de notre capacité actuelle à faire de l'anti-terrorisme:

- la DCRI a peut être été un peu légère sur le coup, à voir. En tout cas les Etats-Unis refusaient d'accueillir cet individu sur leur sol.
- Une plainte déposée en 2010 à Toulouse contre M. Merah pour tentative d'embrigadement d'un gamin de 15 ans, menaces envers sa mère et acte de violence envers sa soeur. Une plainte qui selon le parquet de Toulouse a été prise en compte "normalement", mais n'a apparemment jamais été traitée. Alors que le bonhomme était fiché à la DCRI.

Ce n'est bien évidemment pas le RAID qui est responsable de tout ça... Tout comme le RAID n'est pas responsable du fait que si M. Merad avait un Smartphone (je n'en sais rien), peut-être qu'il a su notamment via BFM TV où ou une autre chaîne qui a fait de la "télé-réalité" qu'il fallait à tout prix le prendre vivant.

En gros, on demande aux hommes du RAID d'aller capturer vivant un dingue criminel à l'aide de pistolets à eau, alors que le forcené sait peut-être que justement il ne craint rien pour sa vie (enfin, tant qu'il reste dans son appartement, ce qu'il n'a peut-être pas bien compris), et sachant aussi qu'en amont on a probablement aussi totalement sous-estimé la menace.

Il serait peut-être temps de privilégier le "qualitatif" au "quantitatif" au niveau sécurité. La politique du chiffre a ses limites.

Écrit par : JF le démocrate | vendredi, 23 mars 2012

@ JF le démocrate.
"En gros, on demande aux hommes du RAID d'aller capturer vivant un dingue criminel à l'aide de pistolets à eau"

Le RAID aurait pu utiliser des gaz lacrymogènes, non ?
Les ordres reçus étaient sans doute différents, ne pas oublier que les forces de Police, l'armée obéissent aux ORDRES du gouvernement.
Et en général, ces forces-là font bien leur boulot.

Écrit par : Gilou | samedi, 24 mars 2012

Je ne sais pas pour vous, mais tout ce tintamarre me saoule, je satuuure:
http://www.youtube.com/watch?v=5afkvGOH7-o&feature=related
Allez hop, je sors!

Écrit par : Martine | samedi, 24 mars 2012

Je suis d'accord avec Gilou ça me saoule tous ces commentaires de la part de gens incompétents et surtout ignorants des tenants et aboutissants de cette affaire.
C'est de la science fiction sauf que nos policiers ont engagé leur vie pour nous débarrasser de cet abominable individu .Plus on parle de cette affaire et plus les islamistes se félicitent alors de grâce a chacun son métier. Vous êtes vous jamais imaginé face à une kalachnikov ??

Écrit par : katou | dimanche, 25 mars 2012

@ Gilou et Katou

Relire mon commentaire. Je n'ai jamais critiqué l'action du RAID. J'ai juste écrit qu'on les envoyait à l'abattoir avec des "pistolets à eau" (puisqu'ils n'avaient pas le droit effectivement de tuer M. Merah).

Moi, ça me saoule de voir que certains ne savent apparemment même pas lire.

Écrit par : JF le démocrate | dimanche, 25 mars 2012

Tout à fait d'accord avec le billet — et avec le commentaire d'Aurélien.

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 26 mars 2012

@katou,
En ce qui me concerne, pas besoin d'imaginer...du vécu.

Écrit par : Martine | lundi, 26 mars 2012

@Fred,
Rien à foot de vos soutiens à posteriori.
Quand à l'Aurélien tout beau jacquot^^^.
Je sais, pas sympa...Mais certaines clowneries de longue date qui durent et perdurent^^^, eh béé, je scude!

Écrit par : Martine | lundi, 26 mars 2012

Sinon, pour la vraie vie, suis passée dans une cité proche etc...Je crois que les médias sont très peu avertis de cette vraie vie, plein de blagues amicales du style: "fais gaffe! Je rentre d'afghanistan" et tous de lol. Bah nan, nos concitoyens ne sont pas des traumatisés du volet sécuritaire, pour eux le RAID a rempli son contrat de confiance. C'est "c" que les "médias" continuent à pilonner sur ce sujet.

Écrit par : Martine | lundi, 26 mars 2012

@katou,
Me souviens fort bien, meme s'il y a longtemps et peu de lumière: des yeux sombres aux pupilles dilatées et dont les blancs étaient constellés de couleur sang.
C'était au Soudan.

Écrit par : Martine | lundi, 26 mars 2012

Écrire un commentaire