Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bayrou ne fait pas campagne contre Hollande | Page d'accueil | Produire en France : mais comment ? »

vendredi, 23 décembre 2011

Marine Le pen aurait pu vivre une autre existence

Quand j'étais jeune, je lisais souvent des comics, des Marvel en particulier. Spider-man, Iron-man, les Quatre fantastiques, Daredevil et bien d'autres encore n'avaient pas de secrets pour moi. Toutefois, je raffolais d'une série que l'on trouvait de temps à autre dans les Nova : «Et si ?...» Il s'agissait pour un personnage cosmique du nom d'Observateur de déterminer quel cours aurait suivi l'existence des héros (ou au contraire de super-vilains) dans un futur alternatif où certains évènement clef auraient pris une autre tournure.

J'ai lu plusieurs articles biographiques de Marine Le pen, et ce qui m' a frappé à chaque fois, c'est l'impossibilité pour elle d'accomplir un choix autre que celui qu'elle a fait en s'engageant en politique.

C'est que Marine Le pen a porté son nom et son père comme Sisyphe porte son fardeau dans les enfers. Avec les saillies plus que douteuses de Jean-Marie Le pen, cette jeune femme qui aurait pu être une brillante avocate s'est vue finalement repoussée vers son univers d'origine. 

On ne choisit pas sa naissance, on ne choisit pas son nom, on ne choisit pas son père. Je ne crois pas Marine Le pen antisémite. Mais son père l'est, à n'en pas douter, avec ses détails et ses durafour crématoire . Et une large partie des cadres du Front National le sont aussi, eux qui ont soutenu sans le moindre état d'âme leur leader et ont accueilli au sein de leur formation ce qu'il se comptait de pire à la droite de la droite.

On n'aime pas, au Front National, et, j'imagine, chez les Le pen, les comparaisons avec les nazis. Tant pis pour eux. Jean-Marie Le pen n'avait qu'à se taire, et ce parti n'avait qu'à faire du ménage en son sein au moment où il aurait fallu le faire. A se vautrer dans la boue, on finit par gagner un opprobre bien mérité.

Il y a eu sur France 3, le 12 septembre dernier, un documentaire très intéressant : son auteur avait longuement enquêté sur le devenir des descendants des pires criminels nazis, et le résultat de son enquête s'était avéré plus que surprenant. En réalité, les enfants des Goering, Himmler et Goebels, bien loin de marcher dans les traces de leurs ancêtres, ont porté toute leur vie le poids et la culpabilité des actes de leurs géniteurs. Le plus étonnant est que certains d'entre eux se sont convertis au judaïsme et sont partis vivre en Israël. Parfois anonymement, parfois à découvert. Et ils ont été acceptés par des gens dont les parents avaient péri dans l'horreur des camps de concentration et qui savaient qui ils étaient. Surprenant ? Non. Ce n'est que la réalisation en acte d'une loi énoncée par le prophète Jérémie (28-29) : 

En ces jours, on ne dira plus: «Les pères ont mangé du verjus et les dents des enfants en sont agacées.» Mais chacun périra pour ses fautes: tout homme qui mangera du verjus en aura, lui, les dents agacées.

Les Juifs ne tiennent pas pour coupables les enfants des criminels. Plus généralement, si la génération suivante se repent (Techouva), elle peut obtenir le pardon de Dieu et...des Juifs.

Voilà pourquoi il existe un certain nombre de descendants de nazis qui vivent en Israël. Certains se sont convertis au judaïsme et en ont épousé les préceptes. Ils portent parfois la kippa, sont mariés avec des orthodoxes et leurs enfants fréquentent les yeshivas, les écoles religieuses.

Il y a une parenté évidente entre toutes les extrême-droites, et le FN n'est certainement pas un club de gentils sociaux-démocrates. Loin de là. C'est donc à dessein que j'ai choisi de rapprocher l'histoire personnelle de Marine Le pen de celle des descendants des nazis.

Il n'existe guère dans notre société française de pardon de ce type : c'est une caractéristique du peuple d'Israël. Évidemment, il est épouvantable pour une fille de devoir renier son père. Mais je me dis qu'un destin, finalement, ne tient pas à grand chose : et si on lui avait foutu la paix avec son père et son nom, à Marine Le pen, quand elle était adolescente puis quand elle a eu 20 ans ? Et si on avait admis que son père c'était son père, et elle, c'était elle, quand elle est rentrée dans le monde du travail, après avoir fini ses études ? Alors, peut-être son destin aurait pu être différent. Peut-être. Qui sait ?

 

01:08 Publié dans Insolite, Politique | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : marine, le pen, nazi, juif |  Facebook | | |

Commentaires

Et oui, on sait tous qu'elle ne raconte que des bobards pour finir pépère au parlement européen... dommage pour elle, les gens l'auraient très certainement apprécié encore plus si elle avait renié les idées de son paternel...

Écrit par : Gophamet | vendredi, 23 décembre 2011

Mouais… On peut aussi imaginer que Marine Le Pen soit fière des idées de son père, ou au moins de certaines, non ? Le parallèle avec les enfants de dignitaires nazis ne tient évidemment pas la route une seconde, et vous devez bien le savoir.

(Et opprobre est un mot masculin…)

Écrit par : Didier Goux | vendredi, 23 décembre 2011

Les héros de Marvel me faisaient rêver également.
J’ai réussi à avoir les 120 premiers numéros de Strange (collection complète)
Il y a eu un autre truc avant mais avec seulement 7 numéros (je ne me souviens plus du nom, Fantask ?)

« Et si » titrait Nova.
Et si Marine ne s’était pas tournée soudainement vers la politique, que serait-elle devenue ?

Elle serait demeurée une (petite) avocate pénaliste de grande qualité mais sans plus.
Avocat pénaliste, c’est l’avocat qui va voir son client en prison, là où il n’y a plus d’honoraires à espérer.

C’était le cas il y a 13 ans, une avocate volontaire mais seule dans son bureau ; elle n’intéressait personne.
Personne, (même pas au FN) n’aurait alors pu imaginer qu’elle serait candidate à la présidentielle de 2012.

Par rapport à il y a 13 ans, Marine a beaucoup changé : sur le plan physique, elle est beaucoup plus belle ; dans ses réponses, elle est beaucoup, beaucoup plus rapide et aussi plus incisive.
C’est la politique qui a changé Marine.

Écrit par : Horatio | vendredi, 23 décembre 2011

Jean-Marie Le Pen n'a rien à voir avec les dignitaires nazis !

Il n'a jamais été au pouvoir et exterminé des millions de gens !

La comparaison est tout à fait indécente !

Marine est une fille comme toutes les autres filles, elle défend son père, qui n'a rien d'indéfendable, au contraire de criminels de guerre !

Écrit par : Georges-Pierre Tonnelier | vendredi, 23 décembre 2011

@Horatio
Peut-être. Peut-être aussi que ses fantômes l'ont poursuivie...
There are more things in heaven and earth, Horatio ... (Hamlet, Acte I, scène 5)
@Didier
Le parallèle avait pour seul objet de faire observer qu'on ne choisissait pas sa famille, mais que, quoi qu'elle ait fait, le chemin d'une rédemption est toujours possible.
Je vais corriger pour opprobre.
@Georges-Pierre Tonnelier
En effet, il n'a jamais exterminé personne. Mais il a tout de même considéré que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire, vous vous en souvenez ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 23 décembre 2011

Oui, je me rappelle bien les différents propos controversés de Jean-Marie Le Pen, mais c'est toujours resté des paroles, l'expression d'opinions.

On ne peut en rien comparer l'expression d'opinions, fussent-elles considérées comme hostiles à une certaine communauté, avec la commission d'un génocide sur cette même communauté !

Écrit par : Georges-Pierre Tonnelier | vendredi, 23 décembre 2011

@Georges-Pierre Tonnelier
Comparables, non, mais en revanche, on peut associer les diverses sortes d'antisémitismes, même si certains sont moins brutaux que d'autres.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 23 décembre 2011

On ne peut jamais associer l'expression d'une opinion, qui est un droit de l'homme, acquis de haute lutte dans nos démocraties occidentales, avec la commission de faits de violence conduisant à des homicides de masse. Cela n'a tout simplement rien à voir...

Il y a quand même une énorme différence entre exprimer, disons, une hostilité (à supposer que l'on admette, pure hypothèse de travail, que Jean-Marie Le Pen soit réellement hostile à la communauté juive), à l'égard d'une personne, et la trucider...

Votre raisonnement revient à associer le fait d'insulter quelqu'un avec celui de l'assassiner...

Cela dit, je ne suis, personnellement, en rien antisémite ni hostile aux juifs ou à qui que soit, d'ailleurs, d'une manière générale, sur base de son appartenance à une communauté ou à un groupement.

je reproche à des hommes ce qu'ils font et non ce qu'ils sont.

Écrit par : Georges-Pierre Tonnelier | vendredi, 23 décembre 2011

Même si je ne partage pas toujours l'opinion de Jean-Marie Le Pen (il faut aussi dire que je n'ai pas son âge !), je pense qu'il doit avoir le droit de s'exprimer librement, quitte à être contredit vigoureusement.

Écrit par : Georges-Pierre Tonnelier | vendredi, 23 décembre 2011

@Goerges-Pierre Tonnelier
Oh, je n'ai pas dit qu'il n'avait pas le droit de s'exprimer, mais il ne faut pas ensuite de plaindre d'être associé au nazisme quand il s'agit d'opinions antisémites...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 23 décembre 2011

@ Georges-Pierre Tonnelier
J’apprécie votre humour et vos connaissances mais mon pseudo n’est pas inspiré par William Shakespeare.

Concernant ce que l’on appelle le révisionnisme, Marine s’en est clairement démarquée en qualifiant les camps d’extermination de « summum de la barbarie ».
C’est Marine qui est candidate et non son père et elle n’était pas née au moment de la seconde guerre mondiale.

Chaque fois que Martine Aubry prend une décision ou fait une déclaration, on ne rappelle pas qu’elle est la fille de Jacques Delors.

Certaines personnes accuse encore le FN d’être « antisémite », d’autres l’accuse d’être « sioniste », il faudrait savoir.

Écrit par : Horatio | vendredi, 23 décembre 2011

Personnellement, je soutiens tout à fait Marine. Elle a évidemment raison de condamner la barbarie nazie.

En effet, la comparaison avec Martine Aubry est tout à fait judicieuse.

Écrit par : Georges-Pierre Tonnelier | vendredi, 23 décembre 2011

@ Horatio

Oui, c'était bien "Fantask". Six ou sept numéros avant d'être stoppé pour cause de censure. J'étais fan à l'époque et je me souviens d'avoir mal vécu cette interdiction. Ainsi d'ailleurs que celle, concomitante, d'un autre titre - français, celui là - qui me fascinait : "Wampus". Souvenirs, souvenirs...

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 23 décembre 2011

'tain, ca "upe" accro-branches", ici ^^^! :o))

Écrit par : Martine | vendredi, 23 décembre 2011

@Martine
"tuc, tlmls, jtp" ::)) ^^^@#~ [/*"
Si une traduction est nécessaire il faut me le faire savoir.

@Horatio
Exact:
Pour Martine Aubry personne ne fait référence à son père Jacques Delors car quand on lui demande d'assumer ce que dit son père elle le fait.
Ce n'est pas le cas de Marine Le pen qui s'abstient tout simplement de commenter les propos de son père.
Ca fait une sacré différence .....

Écrit par : Jacques Berthe | vendredi, 23 décembre 2011

@JB,
Rien compris... merci de me laisser vivre à ma guise!
Ai-je jamais essayé de vous museler?
Et vous...?
Bien le bonsoir chez vous.

Écrit par : Martine | vendredi, 23 décembre 2011

@M
Rien compris !!!!
Dommage ^^^) ééé!
Message très clair :::::)
Suivi de suivre .....
d'autres comprennent :)))))

Écrit par : Jacques Berthe | samedi, 24 décembre 2011

M'en voila ravie. ;)))))

Écrit par : Martine | samedi, 24 décembre 2011

Finalement je suis heureux de constater que vous croyez avoir compris.

Écrit par : Jacques Berthe | samedi, 24 décembre 2011

Joyeuses fetes. :))

Écrit par : Martine | samedi, 24 décembre 2011

Si encore vous pensiez réellement ce que vous écrivez cela aurait pu me faire plaisir mais comme je doute de votre sincérité ....

Écrit par : Jacques Berthe | samedi, 24 décembre 2011

@ Georges-Pierre Tonnelier
« Fantask » alors, il y a eu précisément 7 numéros (je les ai eu), ils sont introuvables ; n’en déplaise à Martine, ils doivent valoir « de l’or » maintenant.
Certaines anciennes BD (Strange, Spécial Strange) peuvent être retrouvées sur le Web. Wampus, je ne sais pas.

Écrit par : Horatio | samedi, 24 décembre 2011

@ Jacques Berthe
Détrompez-vous, on ne demande jamais à Martine Aubry de commenter les décisions qu’à pu prendre son père.
Croyez-vous que Jacques Delors qui a été pendant des années Président de la Commission européenne n’a aucune responsabilité dans la situation catastrophique et désastreuse dans laquelle se trouve la zone Euro aujourd’hui ?

Ni Martine Aubry, ni Marine Le Pen ne font référence à leur père respectif.

Concernant Marine, elle est questionnée en permanence sur les propos de son père…
Cela fait effectivement « une sacré différence » avec Martine Aubry.
Marine a indiqué des désaccords et elle a également exprimé des options différentes sur de nombreux points par rapport à son prédécesseur, la liste serait longue.
Cela ne suffit pas, on voudrait qu’elle renie son père.
Pourquoi ?
Pour faire un scoop et pour pouvoir la critiquer davantage.

Et vous, Jacques Berthe, êtes vous prêt à renier votre père ?

Marine est peut-être la candidate qui fait le plus de propositions, il est facile d’en choisir une et de la critiquer puisque c’est votre optique.

Le truc du père, c’est sous la ceinture et de plus en plus usé.

Écrit par : Horatio | samedi, 24 décembre 2011

@Horatio
Il n'y a pas que le père : il y a tout un parti qui abrite révisionnistes et antisémites de tout poil et vend leur littérature sur ses étals.
@Christian et Horatio
Sinon, pour Fantask, je n'en ai connu que le nom. Pour ma part, j'ai commencé avec les Strange et les Spécial Strange. Les Nova sont arrivés bien avant. Les premiers numéros sont en effet introuvables.
Je vois que nous avons les mêmes références littéraires :-)

Écrit par : l'hérétique | samedi, 24 décembre 2011

@ L’hérétique
Le « révisionnisme », ce n’est pas une question facile :
Après la défaite sur le front de l’Est de la bataille de Koursk, l’état major nazi voyant le vent tourner a commencé, craignant des procès pour crimes de guerre , à effacer les preuves à la fois du nombre de personnes assassinées ainsi que de la façon dont elles l’ont été.
Ainsi, dans tous les camps de la mort, les corps des victimes ont été déterrés et incinérés.
Selon les nombreux témoignages des riverains allemands, ces feux ont durés longtemps, parfois 3 semaines …

Compte tenu de ce fait, je pense que la réalité a pu être encore pire que ce que les historiens ont pu reconstituer.

Écrit par : Horatio | samedi, 24 décembre 2011

@ L’hérétique
Ces BD de sciences fiction de notre enfance sont-elles le point commun entre nous ?

Marine a pris des positions claires qui témoignent d’une orientation modérée :
Le Conseiller régional qui a été photographié avec une crampe de la main droite : exclusion.
(La commission de discipline et son père proposaient un simple « blâme »)
Le Conseiller régional ultra-pétainiste Olivier Wyssa : exclusion.
Le Conseiller municipal FN du Rhône qui a tenu des propos antisémites sur son blog a été exclu.
Ce n’est pas gratuit les exclusions : le FN a déjà très peu d’élus et il en a exclu 3 avec 2 signatures de moins pour les parrainages.

Nouveau : la Présidente du FN a été élue dans un scrutin à plusieurs candidats et au scrutin secret.

Ostensiblement ni les idées du FN ni Marine ne trouveront jamais grâce à vos yeux.
C’est votre droit et vous avez sans doute vos raisons à cela.

Le FN s’efforce de devenir un parti politique normal, il lui faudra sans doute au moins 10 ans pour le démontrer.

Indépendamment des idées, ne trouvez-vous pas que Marine fait une belle campagne ?
Qui fait plus campagne qu’elle ?

Écrit par : Horatio | samedi, 24 décembre 2011

Marine a tout à fait raison d'exclure les individus à tendance "nazie" du FN. Ils n'y ont pas leur place. Elle a condamné le nazisme et le génocide qu'il a commis, clairement, sans ambiguïté....

Je pense qu'elle a là clairement démontré qu'elle était respectueuse des droits de l'homme et des valeurs de la République.

Quoi lui demander de plus ?

Écrit par : Georges-Pierre Tonnelier | samedi, 24 décembre 2011

@Geroges-Pierre
Quoi lui demander de plus ? De ne plus retrouver les publications des éditions Charlemagne pour ne citer qu'une maison en vente sur des étals à chaque meeting du FN, par exemple. Je peux vous en citer d'autres, si vous voulez.
@Horatio
Oui, apparemment,c 'est un point commun :-) Oserais-je vous avouer ce que j'assimile aux super-vilains, maintenant ? :-D

Écrit par : l'hérétique | samedi, 24 décembre 2011

@ l’hérétique
J’ai été durant deux mandats Conseiller municipal FN, j’ai été présent une dizaine de fois aux BBR, les éditions « Charlemagne » je ne connais pas, c’est quoi ?

Pour ce qui est du « super-vilain » : à part le candidat qui veut supprimer l’IVG ainsi que la loi sur le Pacs, qui crèche à Bruxelles pour ne pas payer l’impôt et de ne pas participer à l’effort du pays ; celui qui passe son temps à s’extasier sur les poils de son nombril, je ne vois pas de qui il pourrait s’agir.

Je donne ma langue au chat.

Écrit par : Horatio | samedi, 24 décembre 2011

@Horatio
Pardon,je me suis planté : je voulais dire les éditions godefroy de bouillon

Écrit par : l'hérétique | samedi, 24 décembre 2011

@Horatio
Tant que j'y suis, puisque vous avez été conseiller municipal FN, les déclarations de JMLP sur les Juifs et sur la seconde guerre mondiale, cela ne vous a jamais gêné ? Ou encore son "trop de noirs en équipe de France" ? Et quelques autres joyeusetés de ce genre...?

Écrit par : l'hérétique | samedi, 24 décembre 2011

@ l’hérétique
Pour le foot, j’ai cessé de m’intéresser à ce sport depuis que Michel Platini, Jean Tigana, Alain Giresse, Marius Trésor, Dominique Rocheteau n’y jouent plus, c’était la grande époque et la grande équipe de France.

En qualité de militant FN de l’époque, l’affaire du détail m’a terriblement gêné : les adhérents FN ne renouvelaient pas leurs cotisations, les nouvelles adhésions devenaient rares.
Les adhésions : le parti nous jugeait sur ce critère.

Concernant le mot « détail », j’ai su par mon ami Christian Baeckeroot qui était présent que cette question est arrivée en fin de débat ; Jean-Marie Le Pen était fatigué et un ostensible relent d’antisémitisme a pris le dessus.

Jean-Marie Le Pen déteste les syndicats, ce qui est une erreur.
Jean-Marie Le Pen déteste certaines organisations juives, ce qui est une erreur.
Jean-Marie Le Pen déteste tous les journalistes, ce qui est une erreur et une connerie monumentale.
Jean-Marie Le Pen déteste la franc-maçonnerie, ce qui est une erreur.
Jean-Marie Le Pen a eu sa chance et ne l’a pas saisi.

Observons Marine, voyons si elle est peut être digne de recevoir notre confiance.
Laissons-lui une petite chance de nous le démontrer, ne voulez-vous pas ?

Écrit par : Horatio | samedi, 24 décembre 2011

un ramassis de connerie, je comprends mieux pourquoi l'auteur reste anonyme, il se taperait la honte au grand jour a débiter ses sornettes, personnellement si j’apprenais que l'auteur est de ma famille je le cacherais

Écrit par : l'heretoc | dimanche, 25 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.