Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Où doivent-ils/elles passer aux toilettes ? | Page d'accueil | Kadhafi : l'OTAN will survive... »

samedi, 30 avril 2011

Piss Christ mal compris ?

4103373649.jpgJ'arrive avec beaucoup de retard sur la polémique Piss Christ. J'en avais entendu parler, mais ma réflexion part en fait des commentaires qui suivent le billet d'Aurélien Véron.

En fait, je n'ai à aucun moment ressenti Piss Christ comme un blasphème ou une attaque ordurière. Je pense au contraire qu'il y a un message très clair d'Andres Serrano qui renvoie directement à la Passion de Jésus de Nazareth.

Baigner un crucifix dans le sang et l'urine c'est donner tout son sens à ce que put être le chemin de croix mais aussi rappeler que Jésus Christ est autant Dieu que homme. Or, son humanité s'exprime dans des choses terrestres, dans l'oeuvre de Serrano, c'est à dire le sang qui symbolise la mort et la fragilité, et l'urine qui représente l'impureté. 

Pour descendre parmi les hommes, Dieu a du se faire homme (le sang) et se confronter à l'impureté (l'urine), signe de l'imperfection fondamentale de l'homme. Car pour aimer l'homme, il faut accepter de l'aimer avec ses travers et tout ce qui pourrait s'avérer repoussant en lui.

C'est donc l'infinie bonté de Jésus de Nazareth qui transparaît dans l'oeuvre. 

Avoir cru que l'artiste cherchait à pisser sur Dieu me semble un contre-sens tout à fait majeur.

Commentaires

Quel sens en a donné l'artiste lui-même ?

Écrit par : Denis | samedi, 30 avril 2011

Rien à dire de plus.
Ce qui ont fait ça c'est uniquement pour la puissance et le pouvoir et non pour l'amour de Dieu et du prochain. Ca exprime c'est vrai toute l'ignominie de cette croix, il l'a fait pour nous et non pour faire le beau!
Le péché n'a pas de sens pour Dieu, il ne faut pas oublier qu'avant la croix il y avait séparation totale un mur entre Dieu et les hommes, oui Dieu est amour mais dans l'amour il y a la justice et Jésus a accompli toute justice par cette oeuvre de la croix. Il ne faut pas confondre la miséricorde (elle n'a de sens uniquement parce que le péché était là) et l'amour (lui est éternel car il est l'être même de Dieu), pour qu'il y ai amour il faut d'abord la miséricorde c'est pourquoi Paul nous dit que c'est par sa miséricorde que les païens peuvent être sauvés. Pourquoi dans cette ordre, n'oublions pas que nous avons déshonoré le Nom de Dieu par le péché originel, donc toute l'histoire a commencé avec un peuple Israël qui a eu une fille Marie par qui le sauveur devait venir dans le monde, mais il y a eu Israël. Si on oublie Israël on oubliera forcément la miséricorde de Dieu et donc notre liberté à ne plus pécher car Jésus à porter dans sa chair nos péchés, etc... Paul nous prévient, ne vous enorgueillissez d'avoir la connaissance du sauveur. Comme Jésus le disait à l'époque, on peut le dire aussi aujourd'hui : "les premiers seront les derniers et les derniers les premiers".
Désolé j'ai toujours à dire! lol

Écrit par : Bdnono | samedi, 30 avril 2011

@Denis
Il est chrétien. Quelque chose d'assez voisin de ce que j'écris ici.
@Bdbono
Le péché n'a pas de sens pour Dieu, oui, mais pour l'homme si. Jésus doit donc s'immerger dans la fange pour se faire homme, voilà comment je comprends l'oeuvre.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 30 avril 2011

Imaginons un artiste qui voudrait exprimer la façon dont la barbarie nazie a traîné l'humanité dans la fange et a ravalé l'homme plus bas que terre.

"L'oeuvre", ce serait une veste rayée de déporté, ornée d'une étoile jaune et abondamment tartinée de merde.

Je me demande ce que seraient les réactions de l'intelligentsia française, à commencer par Jean Daniel ou Bernard-Henri Lévy ?

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 30 avril 2011

"Avoir cru que l'artiste cherchait à pisser sur Dieu me semble un contre-sens tout à fait majeur" Possible mais que penser de l'état psychique d'un homme qui trouve malin de plonger un crucifix ds de l urine pour faire son beurre ?

Écrit par : corto74 | samedi, 30 avril 2011

@corto
Franchement, je ne pense pas que cela ait été son intention.
@Ch.Romain
L'intention serait sans doute la même. En tout cas, l'oeuvre a suscité débats et interprétations.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 30 avril 2011

Ca, une oeuvre? Mais je crois rêver ou quoi... Bientôt on nous dira que "la passion du Christ" de M. Gibson est une oeuvre cinématographique. Alors qu'il n'y est question que d'un bout de viande qu'on transporte après l'avoir rougi au possible avec tous les moyens du bord jusqu'au Golgotha...

Là, c'est différent. C'est couvert de pisse... Piss Christ est juste une "merde" comme il y en a tant aujourd'hui. Sans aucun intérêt. Mais quand je vois le montant des subventions accordés, là il y a vraiment de quoi crier au scandale!

Écrit par : JF le démocrate | dimanche, 01 mai 2011

Voilà une analyse de cette œuvre intéressante, la plus plausible qu'il m'aura été donné de connaître. Merci!

Du même coup, l'acte de destruction risque lui-aussi de prendre une toute-autre signification...

Écrit par : Didier | dimanche, 01 mai 2011

Lettre ouverte au Directeur du Musée d'Avignon au sujet de "PISS CHRIST"...

Monsieur le Directeur,

Vous avez mis en scène une oeuvre d'art, représentant le symbole ultime de la Chrétienté, un crucifix, trempé dans l'urine de l'artiste.
Vous manifestez ainsi clairement votre grande ouverture d'esprit, et votre amour de l'art éternel, en exposant cette oeuvre à l’admiration de vos visiteurs.

Mais je suis choqué par le caractère discriminatoire de vos pratiques.
Comment pouvez-vous procéder ainsi, à l'avantage de la seule religion Chrétienne ?
En effet, vous avez "oublié" de faire la même promotion pour l'Islam, donc il est incontestable que vous stigmatisez odieusement les musulmans.
C’est pourquoi, je proteste avec la plus grande énergie contre votre politique, qui met à l'écart la religion d'amour, de paix et de tolérance.

Aussi, afin de réhabiliter l’Islam ainsi scandaleusement oublié, j'ai décidé d'agir.
J'ai donc été cherché dans mon grenier le précieux vase de nuit de ma grand mère, dans lequel j'ai uriné consciencieusement à plusieurs reprises, puis j'ai trempé dedans un joli Coran tout doré (qui comme vous ne pouvez l’ignorer représente évidemment le symbole ultime de l’Islam)
Ensuite, j'ai pris de magnifiques photos artistiques de l'objet, que j'ai fait tirer sur papier en format 1 m par 0,60 m, afin de faire encadrer comme il se doit mon oeuvre d'art.

Maintenant, je vous demande instamment de bien vouloir exposer dans votre musée, pour l'admiration de vos visiteurs, cette oeuvre d'art.
Ainsi, cessera enfin cette ignoble discrimination envers l'Islam, dont vous portez l'entière responsabilité, en ne vous adressant qu'aux seuls Chrétiens.

Je suis persuadé qu'en tant qu'amateur d'art éclairé, vous aurez à coeur de réparer l'abominable stigmatisation des musulmans, dont vous vous êtes rendu coupable.

Bien à vous.

Écrit par : asperian | dimanche, 01 mai 2011

Autant l'oeuvre picturale est appréciable, autant son intitulé relève de la pure provoc débile. S'il y a un message évangélique dans le sang (source de vie) et l'eau (symbole de mort), il n'y en a résolument aucun dans la pisse et la merde. Le gars qui a vandalisé l'oeuvre, je le comprends ; il devrait avoir les plus amples circonstances atténuantes.

Écrit par : xyz@free.fr | dimanche, 01 mai 2011

Un article intéressant à cet égard :
http://uneheuredepeine.blogspot.com/2011/04/bienheureux-les-simples-desprit.html

@Ch. Romain
Comme Serrano est chrétien, pour compléter ton "tableau", il faut que son auteur soit juif.

Écrit par : buildfreedom | lundi, 02 mai 2011

@ Buildfreedom

Commentaire intéressant. Cela signifie que pour toi, certaines démarches artistiques sont réservées à certaines personnes ?

Et si l'auteur n'était pas Juif, que se passerait-il ?

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 02 mai 2011

@Ch. Romain
Non, pas du tout. Je n'ai formulé aucun avis. Il s'agissait juste de parfaire la symétrie.
Je ne sais pas ce qu'il se passerait mais je suppose qu'il en va de la perception esthétique comme du sens de l'humour : l'autodérision passe mieux, en général, que celle venant d'autrui...

Écrit par : buildfreedom | lundi, 02 mai 2011

Moi, ce qui me choque, et pour reprendre l'article d'un journaliste du Monde, c'est le titre : Piss Christ; tout autant qu'interpeller, l'artiste a probablement voulu divulguer un message d'amour qui n'en demeure pas moins quelque peu ambigu. Moi, je pense aux gravures des bombes des B24 américains à destination de l'Allemagne en 1944 : "Piss on Adolph". Lorsque l'imagination des aviateurs partait assurer le service de la bonne cause, tout était correct; il n'y avait pas de censure pour remettre en ce genre de fantaisie, qui n'avait rien d'illégitime. Tout comme Klein, qui souhaitait colorer de bleu les bombes atomiques françaises en signe de protestation contre la course aux armements. Quelque part, le propre de l'art est de repousser les limites du réel et dans cette entreprise, l'art contemporain a réalisé certains sommets, assurément avant-gardistes, peut être excessifs. Dans le domaine de l'art religieux, Soranès paraît en fait flirter avec lui-même dans son rapport à une certaine transgression du sacré. Faut il juger cette oeuvre d'art ? Assurément non ! Les critères moraux de jugement ne sont pas pertinents; le religieux n'immerge plus fondamentalement les valeurs directrices des sociétés occidentales et il n'y joue plus son rôle de censure sociale; l'ordre moral n'a plus de place en Occident. Mais finalement, pourquoi de titre Piss Christ ? Le scandale de la croix ne se suffit il donc pas à lui même ? Le choix du titre de l'oeuvre ne serait-il donc pas un peu malheureux ? Une enflure rhétorique, peut être ?

Écrit par : Jourdan | lundi, 02 mai 2011

Vous suggère à tous une visite ou re-visite de la singerie du coté de Chantilly.
Ainsi comprendez-vous pourquoi les caricatures de Mahomed ont été insupportables à certains extrémistes, de meme que cette oeuvre l'a été.
Et pourquoi, les grands chefs sont plutot en Asie.
Affaire de sens...
Ah, ai oublié, ceux qui ne comprennent pas mes écrits ou ne supportent pas, eh bien ils n'ont aucune obligation de me lire, sont libres.

Écrit par : Martine | lundi, 02 mai 2011

Je parle de la grande singerie, pas de la petite "of course"...
Le sens de la vue, qui ca? Tsss...les jardins de Shalimar^^^.

Écrit par : Martine | lundi, 02 mai 2011

Le storytelling cela va bien mais à petite dose, trèèès petite...
http://www.dailymotion.com/video/x1whab_le-roi-lion-c-est-l-histoire-de-la_music

Écrit par : Martine | lundi, 02 mai 2011

Oups, ai oublié: avis à la poblacion! ne tiens AUCUN blog! Bah nan, pas changé d'avis.

Écrit par : Martine | mardi, 03 mai 2011

Les commentaires sont fermés.