Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mélenchon, Cuba et la démocratie | Page d'accueil | Le directeur de prison doit payer très cher sa forfaiture »

mercredi, 12 janvier 2011

Otages du Niger : trop tentant d'essayer de les libérer...

Les premières vacances au Niger pour Vincent Delory et Antoine de Léocour ont pris hélas fin de la plus tragique des manières. Le gouvernement français a assumé les décisions prises et l'échec de leur libération. La classe politique française a à peu près suivi la position du gouvernement.

Toutefois, Guy Sitbon, éditorialiste à Marianne, lèvre un lièvre en posant clairement la question de la pertinence de l'opération. De fait, a priori, sans intervention militaire, les otages seraient peut-être en vie à l'heure actuelle. Mais on eût pu aussi imaginer que l'intervention réussît !

Il faut en fait disposer de l'article de Thomas Cantaloube, sur Médiapart (accès payant) pour se faire une idée plus précise des circonstances du drame.

Ce que je comprends de la relation du journaliste, c'est que des forces françaises présentes dans la région ont été en situation d'intercepter le véhicule qui emmenait les deux jeunes gens. Le véhicule a été une première fois interceptée à un barrage militaire, par des Nigériens, mais est parvenue à prendre la fuite. Informés, les Français ont alors aussitôt un avion prendre en chasse le 4X4, tandis qu'ils préparaient des commandos français pour tenter de libérer les otages. 

Les commandos ont bien affronté le groupe de terroristes, et en sont venus à bout, mais, ont fait la macabre découverte des deux corps morts. L'élément qui éclairera certainement la pertinence ou non de l'intervention, c'est la date exacte de leur mort.

Ont-ils été exécutés pendant l'assaut français ou avant ? Une chose est certaine : il eût été rageant pour le gouvernement français d'avoir localisé les otages, d'avoir été en mesure de mettre au point une opération militaire, et, finalement, de se résoudre à laisser ces derniers disparaître dans le repère des ravisseurs au sein d'un massif montagneux. 

On peut donc comprendre le désir de tenter le tout pour le tout. Ce qui est plus fâcheux, en revanche, et Thomas Canteloube pointe à juste titre cet aspect, c'est que les commandos français spécialement entraînés ne parviennent pas à libérer des otages sans dommages. Défaut de préparation ? Matériel insuffisant ? Oh, la tâche n'est certes pas aisée. Une telle intervention est très délicate. S'il s'avère, toutefois, que les deux jeunes gens ont péri pendant l'assaut, cet questionnement prendra alors toute son acuité.

Pour répondre à la question de Guy Sitbon : la France aurait-elle agi de même s'il s'était agi de deux fils de ministres. Il est sûr qu'il eût été aussi tentant pour eux de proposer une rançon. Mais, face, à des islamistes (ou des brigands à leur solde) prêts à tout, c'eût été un risque très lourd également. Contrairement à Guy Sitbon, je ne suis pas convaincu que l'ordre donné eût été sensiblement différent, dans le cas de figure qu'il évoque.

On peut toujours se dire, évidemment, que l'on paiera rançon, comme le fait l'Allemagne, mais le nombre d'otages augmente toujours plus. Payer une rançon me paraît pourtant recevable, à condition qu'il y ait des interlocuteurs en face ! Les contacts précédents avec l'AMQI ont certainement refroidi la France qui s'est souvenue de Michel Germaneau : si un otage était mort lors des négociations précédentes, il y avait un très grand risque à s'engager dans cette voie. Voilà pourquoi l'option militaire qui était cette fois possible a été choisie, à mon avis.

11:43 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : otages, niger, amqi |  Facebook | | |

Commentaires

Cette triste histoire ne mérite aucune polémique, si ce n'est celle de la retenue.
Une enquête serait en cours, attendons avant de faire polémiques

Écrit par : corto74 | mercredi, 12 janvier 2011

Cette triste histoire ne mérite aucune polémique, si ce n'est celle de la retenue.
Une enquête serait en cours, attendons avant de faire polémiques

Écrit par : corto74 | mercredi, 12 janvier 2011

ou voyez vous de la polémique, Corto ? Il y a une situation, les otages, une tentative malheureuse de resolution, et, suite à l'echec, l'essai de comprehension.

Pourquoi chercher à comprendre ? car il y aura de plus en plus d'otages. Faudra t il payer ? liberer de force ? les abandonner ? ou négocier ?
http://leparisienliberal.blogspot.com/2011/01/we-dont-negotiate-with-terrorists.html

voila les alternatives disponibles.

pour une analyse de l'opé http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Niger-deux-militaires-du-COS-blesses-au-cours-d-un-affrontement-avec-AQMI-actualise_a91.html

Pour un rappel du contexte
http://leparisienliberal.blogspot.com/2010/09/prix-appele-monter-lelectricite.html

Écrit par : Le Parisien Liberal | mercredi, 12 janvier 2011

C'est une plaisanterie ou pas ?
Il y avait peut-être une chance sur 10 de les libérer vivants, avec les meilleurs hommes les plus entrainés et mieux équipés du monde, donc je ne vois pas ce qu'on peut reprocher au militaires français.
Vous voyez par exemple un convoi de 5 voitures avec des terroristes surarmés dedans, contre imaginons deux hélicoptères français ?
Alors que faire, on lance des missiles dessus ?

Mais il faut peut être imaginer que les hélicoptères se posent gentiment devant et que les terroristes attendent qu'ils soient tous dans un viseur de sniper pour pouvoir mourir tous en même temps de manière à ne pas tuer les otages.

Bien sûr il faut savoir qu'en attendant ça aurait été une chance sur 100, donc il fallait tenter.

Écrit par : Vincent | mercredi, 12 janvier 2011

@L' hérétique,
Autant je peux cromprendre le questionnement de GS, autant je ne comprends que trèèès partiellement celui de NC.
"On eut pu imaginer que l'intervention réussit"????
De toute facon "on" dit aussi depuis Noel, que "l'on" est très optimiste en ce qui concerne les otages retenus en Af.

Écrit par : Martine | mercredi, 12 janvier 2011

Le problème, c'est que payer rançons sur rançons, ça revient à financer les organisations terroristes

Écrit par : MaxF | mercredi, 12 janvier 2011

@MaxF
"payer rançons sur rançons, ça revient à financer les organisations terroristes"
C'est pas un peu n'importe quoi de dire cela ? A combien estimez-vous la vie de ces 2 jeunes ? A combien estimez-vous la vie de ces agents france-telecom qui se suicident ? A combien estimez-vous la vie de cet homme de 62 ans et de sa famille victime du surendettement ?
Il y a un moment où je trouve le détachement des gens face à ces morts scandaleux. INDIGNEZ-VOUS !

Écrit par : max | mercredi, 12 janvier 2011

Je pense que le questionnement est valide et démocratique, quel a été d'ailleurs le timing et le circuit de décision ?

Écrit par : Disparitus | jeudi, 13 janvier 2011

Terrorisme, Otages, Afghanistan.

Je suis atterré par les propos “consensuels” de François Hollande ( que pourtant j’aime bien) à propos de l’intervention militaire française au Niger.

M. Hollande a sans doute voulu jouer au “présidentiable” …….

Il oublie simplement que la politique “de recours à la force” menée par le “Président” actuel a déjà causé la mort de QUATRE OTAGES Français ! Dont un, au moins, a été tué par les balles de l’Armée Française ! ( voilier Tanit).

J’approuve donc les propos mesurés de l’ancien Ministre de la Défense socialiste, M. Paul Quilès.

Enfin, j’applaudis des deux mains les demandes réïtérées hier par les Socialistes, notamment par Mme Royal, MM Fabius et Bartolone, d’un débat parlementaire sur l’utilité actuelle de la présence de l’Armée Française en Afghanistan ( on n’en est qu’à 53 morts dans ses rangs, morts POUR RIEN !) et d’un débat sur le calendrier de retrait de nos troupes de ce Pays.

Rappelons à ce propos que M. Sarkozy, alors candidat, avait déclaré, lors du débat télévisé d’entre deux tours, que l’”Armée Française n’avait pas vocation à rester éternellment en Afghanistan”.

Mais depuis son élection, il n’a fait qu’envoyer des renforts là-bas, sans même en aviser le Parlement !

jf.

Écrit par : Jacques | jeudi, 13 janvier 2011

c'est vrai que payer rançon sur rançon pose problème car cela permet de financer le terrorisme.

Que faut-il faire?
-intervenir au plus tôt, oui mais a condition que ça marche. ça fait quand même deux intervention ratées en peu de temps.

-Intervenir plus tard, oui mais c'est plus délicat car les preneurs d'otages peuvent s'organiser au mieux.

Payer? plus maintenant car ça devient un vrai busisness.

-l'idéal serait de faire comme au large de la Somalie, c.a.d envoyer une force navale européenne qui a pour but de protéger la voie maritime.Mais ce qui est possible sur mer l'est moins sur terre.. car je vois mal comment organiser une force de dissuasion qui pourrait traverser toutes les frontières africaines...

-autre solution, que tous les "comiques"( désolé pour ma radicalité)qui n'ont rien a foutre dans cette région dégagent ou tentent de se protéger......

Écrit par : europium | jeudi, 13 janvier 2011

"Force navale européenne" ou avez-vous péché ca?
Tout comme ceux qui prétendent que l'origine du piratage en ces lieux est issue de pécheurs en révolte?

Écrit par : Martine | jeudi, 13 janvier 2011

Ah Karachi fut un très joli port de pèche... :o)))
@+

Écrit par : Martine | jeudi, 13 janvier 2011

Antoine, Vincent et les autres …

J’aimerai …
M’acheter les ravisseurs de mon identité
Mais je n’ai pas assez d’argent
M’acheter un otage français
Mais je n’ai pas assez d’argent
Et puis… et puis… il est mort.

http://www.tueursnet.com/2011/01/antoine-vincent-et-les-autres/

Écrit par : le journal des tueursnet | jeudi, 13 janvier 2011

Ah voila, l'heure de la pub^^^
Com d'hab.
Pfiouou...

Écrit par : Martine | jeudi, 13 janvier 2011

merci merci !!!!
un grand bravo à vous !

Écrit par : le journal des tueursnet | jeudi, 13 janvier 2011

@martine qui est toujours larguée.....

la force navale européenne existe depuis quelques temps, elle est sous commandement britannique.

http://www.rewmi.com/La-force-navale-europeenne-capture-16-pirates-somaliens-presumes_a35023.html

Écrit par : Europium | vendredi, 14 janvier 2011

Larguée moaaa??? pdlol
J'ai bien connu ce coin là, voyez-vous Europium ? Mouais "on" va dire " Force Navale Européenne"^^^.
Autant en emporte le vent,
Je sors en courant! :DDD

Écrit par : Martine | vendredi, 14 janvier 2011

Chère Martine,
Pour mettre les accents circonflexes, tu fais comme cela : tu tapes d'abord sur le signe ^ puis tu fais la voyelle compatible et c'est tout. Parce que si tu fais une consonne après, l'accent apparait à c^coté.
Vôîlâ.
Bonne année à toi. ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 14 janvier 2011

Merci Francoise,
Bonne année à toi aussi. ;-)

Écrit par : Martine | vendredi, 14 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.