Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le complot... | Page d'accueil | Et si Gbagbo avait vraiment gagné ? »

mardi, 04 janvier 2011

Indigné ? l'imposture de Hessel

Il m'agace Stéphane Hessel. J'avais autrefois pour lui une certaine estime. Mais quand il a commencé à se compromettre avec les mouvances islamistes radicales, il a perdu tout crédit à mes yeux. Le terrorisme ? De l'exaspération, juste de l'exaspération. Enfin, le terrorisme islamique, seulement. S'il agit d'un radicalisme qui le dérange, le voilà à évoquer des crimes contre l'humanité. J'ai lu ce qu'en dit le blog Anyhow, dont j'ai trouvé l'analyse très juste.

Hessel se prévaut de sa qualité de résistant et de juif pour pouvoir dire tout le mal qu'il pense d'Israël. Mais Hessel n'est pas juif. Il est protestant, et son père était également protestant. Son discours pro-palestinien frise l'obsession. Des peuples victimes de déni, il y en a beaucoup dans notre bas-monde. Pourquoi s'arrêter sur celui-là, surtout quand l'on sait qu'il n'existait aucune Palestine en tant que nation avant l'Etat d'Israël ? Le terme ne recoupait jusqu'alors qu'une réalité géographique. La Palestine, je le rappelle a été créée pour pouvoir asseoir les revendications arabes sur le territoire d'Israël. Bien sûr, cette création recoupe aussi des aspirations légitimes, celles d'Arabes qui vivaient tranquillement en Palestine et n'avaient rien demandé à la création d'Israël. Mais il n'y avait pas de peuple palestinien en tant que tel.

Comme résistant, ma foi, il a eu un parcours certes tout à son honneur, mais il faudrait un jour dire clairement que la participation à la Résistance n'est pas nécessairement un label de clairvoyance, même si elle dénote un courage et/ou un engagement indéniable.

Je rejoins Anyhow pour dénoncer les approximations d'Hessel, quand elles ne renvoient pas purement et simplement à un discours idéologique et tiers-mondiste : la mondialisation en cours ne nous profite guère, du moins, à l'heure actuelle, mais les pays émergents en font largement leur beurre, et là-bas, une classe moyenne se constitue. Hessel se complaît donc dans un gloubi-glouba très à la mode, par les temps qui courent.

Il est tendance, Hessel, ça ne m'étonne pas de le retrouver à Europe-écologie. Europe-écologie, c'est tendance aussi...C'est un peu leur Dalaï-Lama à eux, en somme...Mais bon, comme le dit Anyhow, c'est un produit saisonnier : comme tant d'autres avant lui, la mode ne va pas durer.

Comme Anyhow, je me défie des indignations excessives, et je lui emprunte donc son mot final, relevé chez Niezstche, "Nul ne ment autant qu'un homme indigné"...

Commentaires

Bien écrit, je n'aurais pas dit autre chose après la lecture du court manifeste de Stéphane Hessel ! Sa justification du terrorisme palestinien m'a particulièrement agacé ! Et je ne vois pas bien ce que ce livre apporte comme solution concrète, si ce n'est de travailler en réseau comme Attac par exemple (mais qu'il n'a pas inventé).
je me suis fait la même remarque que toi sur le coté "résistant" qui fait que personne ne remet en cause ce que stéphane hessel écrit
toutefois ce que j'aime bien chez Hessel, c'est cette capacité, à 93 ans passés, à toujours se préoccuper de l'autre et à toujours s'indigner, ce que bcp, à un age moins avancé, ne font déjà plus en se recroquevillant sur leurs propres nombrils...
@+

Écrit par : centriste en vadrouille | mardi, 04 janvier 2011

De toute façon, on voit mal comment la mode d'un nonagénaire pourrait durer longtemps…

Et puis, à quoi bon nous enjoindre de nous indigner, alors qu'une des choses qui caractérisent notre société et les modernœuds qui la composent, c'est précisément que tout le monde est indigné tout le temps et à propos de tout ?

Écrit par : Didier Goux | mardi, 04 janvier 2011

Pour moi le problème de ce manifeste n'est pas sa position sur le conflit israëlo-palestinien - sans la partager totalement j'en suis plus proche que de celle de l'Hérétique - mais la platitude, la superficialité de l'ensemble et son côté décousu.

Stéphane Hessel sait certainement pourquoi il a écrit chaque mot de son manifeste. Sa réflexion personnelle, sa légitimité, son expérience ne font aucun doute. Mais pour les jeunes qui liront ce texte il n'y a aucune réflexion à en tirer car il n'y a aucune mise en contexte ni en perspective historique. La construction logique même du texte reste plus que floue.

Grosso modo: Il faut s'indigner parce que les résistants l'ont fait et qu'il y a des injustices de partout.


C'est de la sagesse low cost. Mieux que rien, mais pas grand chose non plus. Bref, c'est sympa de la part de Hessel mais ça ne fera pas avancer le schmilblick.

Le fait qu'on approche le million d'exemplaires vendus pour une telle oeuvre est révélateur de l'état d'esprit général en France. On gueule, on gueule, on ressent l'injustice, on sait que ça ne va pas mais on comprend de moins en moins pourquoi. On veut défendre des valeurs en ayant oublier pourquoi elles sont fondamentales.

Ce n'est pas ce manifeste qui nous le rappellera.

Écrit par : Aurélien | mardi, 04 janvier 2011

Bonjour Aurélien
L'exemple du conflit israélo-palestinien est un aspect parmi d'autres. Plus généralement, c'est la platitude du propos, convenu au possible, qui rend l'ouvrage peu intéressant.
@Didier
Oh, ça, ce n'est pas dit : vous n'imaginez pas jusqu'où le modernoeudisme peut se nicher.
@centriste en vadrouille
c'est insipide, comme l'écologie-paillette d'EE et des Verts.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 04 janvier 2011

Au risque encore une fois de paraître curieuse, personnellement c'est la façon de s'exprimer d'une personne que je regarde et que... j'écoute avant même le discours, parfaitement convenu je suis d'accord aussi avec toi !!!
Je vais carrément rapprocher ce personnage d'un autre que tu n'aimes pas beaucoup non plus, L'hérétique, et dont tu parles dans ton billet précédent je crois. Il s'agit du directeur de l'OMC, Pascal Lamy. Je te mets la vidéo dans laquelle il s'adresse au Sénat.
http://videos.senat.fr/video/videos/2010/video6276.html
Cette façon de claquer la langue après chaque phrase est non seulement pénible à écouter mais me semble refléter une telle satisfaction de soi que c'en est choquant. (Le président du conseil régional d'Aquitaine a cette même particularité d'ailleurs...) A partir de là, pour moi en tout cas, il peut dire ce qu'il veut, ça sonne faux !
Quant à Stéphane Hessel, sa manière d'articuler exagérement en ouvrant largement la bouche, de prendre un ton emphatique et de fermer lentement et longuement les paupières est pour moi un signe d'une trop grande estime de soi et d'un réel manque d'empathie. Un manque de simplicité de toute évidence, loin, vraiment loin des réelles souffrances de ceux qu'il croit servir.
Je peux me tromper naturellement et n'être moi-même qu'une petite prétentieuse. ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 04 janvier 2011

Stéphane Hessel n'a jamais été célébrée pour sa modestie et son humilité. Néanmoins, il faut tenir compte, dans sa façon de parler, de son grand âge et des difficultés inhérentes à celui-ci…

Écrit par : Didier Goux | mardi, 04 janvier 2011

Pour ma part, je me méfie toujours de ceux qui ne font que s'indigner: sur les SDF, les sans papiers, les trains qu'arrivent en retard, les 4 millions de chômeurs français, les routes enneigées, le drame du Darfour, le choléra en Haiti etc etc etc
And then ? ...la posture est trop facile si il n'y a rien derrière comme action ou proposition !

Écrit par : Nicolas007bis | mardi, 04 janvier 2011

@Didier,
Exact, le grand age peut etre un facteur d'hyposialie ou xérostomie, cela altère parfois la facon de s'exprimer.

Écrit par : Martine | mardi, 04 janvier 2011

J'ai trouvé à qui Stéphane Hessel me faisait penser : à Galabru ! Même exagération de l'articulation et presque même emphase. Galabru est agaçant mais Galabru est justement un très bon comédien... et ne se cache pas de l'être. ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 04 janvier 2011

Ce qui est écrit sur anyhow (sans d'ailleurs la moindre citation) relève du "n'importe quoi" le plus lamentable.

Puisque lui-même pense que "Indignez-vous" "ne vaut guère plus" que 3 euros, c'est sans doute qu'il ne vaut guère moins, mieux vaut donc se rapporter à la source.

Et pour du gratuit, il y a l'interview de Stéphane Hessel à rue89, très précis notamment sur ces sujets.

http://www.rue89.com/2010/12/31/hessel-22-la-ve-republique-a-une-constitution-dangereuse-182928

Je re-cite :

Q/ Vous prônez la non-violence mais dans un conflit comme celui-là, les Palestiniens peuvent-ils l'emporter en étant non-violents ?

R/ Quand ils sont violents, et ils l'ont été de temps en temps, cela ne leur a pas rapporté grand chose. Quand ils sont non-violents, des gens du monde entier viennent pour les aider. La non-violence peut payer. Ce qu'obtiendra peut-être Mahmoud Abbas est en tous cas plus que ce qu'a obtenu jusqu'à présent le Hamas. La violence du faible au fort n'est pas une politique efficace. La non-violence du faible au fort l'est davantage.

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 05 janvier 2011

Et pendant qu'on y est (toujours source rue89) voici les passages de son livre qui ont été attaqués par certains :

« Je partage les conclusions du juge sud-africain (Richard Goldstone, sur "Plomb durci" à Gaza). Que des Juifs puissent perpétrer eux-mêmes des crimes de guerre, c'est insupportable. Hélas, l'histoire donne peu d'exemples de peuples qui tirent les leçons de leur propre histoire. […]

Je pense bien évidemment que le terrorisme est inacceptable, mais il faut reconnaître que lorsque l'on est occupé avec des moyens militaires infiniment supérieurs aux vôtres, la réaction populaire ne peut pas être que non-violente. […]

L'exaspération est un déni de l'espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu'elle est naturelle, mais pour autant elle n'est pas acceptable. »

Je souscris évidemment à 100% à ces phrases et je vois mal comment faire autrement. A la rigueur, ce qu'on peut critiquer, c'est leur caractère trop banal amha.

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 05 janvier 2011

@Fred
ça m'aurait étonné qu'on soit d'accord :-)
Les phrases en tant que telles pourraient avoir un poids si elles n'avaient pas été précédées d'actes montrant que Hessel n'hésite pas à faire cause commune avec des violents radicaux (le fameux bateau de "l'espoir" parti de Turquie).

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 05 janvier 2011

Qu'est-ce qu'il y a à critiquer dans l'opération de cette flottille vers Gaza ?

Bien sûr, certains de ses partisans ont pu par ailleurs soutenir le terrorisme (je n'ai pas été vérifier). Mais le fait même qu'ils aient entrepris une action humanitaire et non-violente est à encourager et saluer.

Cette action a attiré l'attention du monde, un court instant, sur la situation de Gaza et le blocus dont ses habitants sont victimes. C'est peu, mais c'est déjà ça.

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 05 janvier 2011

@Fred
Non violente ? Tu plaisantes ?
L'action avait pour objet de forcer les frontières d'un État souverain.
La flotille a délibérément cherché l'affrontement.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 05 janvier 2011

à la fois faux et inexact :

1) faux : Gaza n'est pas un Etat souverain. Aucune frontière d'Israël ne passe par là. Il s'agit d'une zone illégalement occupée par l'armée israëlienne (... et illégalement contrôlée politiquement par le Hamas).

2) inexact : la flottille a été arraisonnée militairement par l'armée israëlienne dans les eaux internationales.

Qu'une action non-violente cherche à mettre en évidence la violence exercée par l'autre camp... c'est le principe même de la non-violence !

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 05 janvier 2011

Trèès joli pléonasme. :)
Pour le reste no comment pas lu l'ouvrage en question.
Ai visionné son allocution, c'est dingue comme les mains peuvent etre bavardes!
Déjà celles de M. B, il y a quelques temps, un grand moment de com... Celles de Mme CL pour les voeux , tout autant!
Ah la la :o)))

Écrit par : Martine | mercredi, 05 janvier 2011

Oups, ai oublié NDA meme s'il les a caché rapidos, me doute un peu ou elles ont du atterrir croisées! pdl
Sur ce, je retourne hiberner.

Écrit par : Martine | mercredi, 05 janvier 2011

Absolument pas d'accord avec toutes vos critiques. Je suis curieuse de savoir, moi, si à 93 ans (ou avant) vous aurez assez de courage et de lucidité pour écrire ce que S. Hessel a écrit. Je prends ce texte comme le cri poussé par quelqu'un dont la vie a été chargée d'assez de drames pour qu'il puisse se permettre de crier aux générations plus jeunes: "Attention, il y a du danger". Quand d'autres se taisent ou ne pensent qu'à leur propre bien-être, lui estime qu'il a une mission à remplir et il la remplit en criant.
Sans prôner la violence, l'auteur a dénoncé l'injustice subie par les Palestiniens, et, faisant cela, il a déplu à plus d'un! Eh bien il me semble que l'injustice doit être dénoncée d'où qu'elle vienne. Alors, merci S. Hessel!

Écrit par : Monique | jeudi, 06 janvier 2011

Merci de me citer autant et surtout de me rejoindre à propos de Stéphane Hessel. Je n'ai rien personnellement contre le vieil homme, infiniment respectable, bla-bla-bla.
Ce qui m'énerve, comme vous, c'est cet unanimisme béat à propos d'un texte finalement médiocre.
J'ai reproduit sur mon blog un texte d'Edgar Morin autrement plus percutant et pertinent.
Au plaisir de nous lire mutuellement.
ANYHOW

Écrit par : Anyhow | dimanche, 09 janvier 2011

Stéphane Hessel parle malgré tout en termes élogieux d'Edgar Morin...
J'ai écouté la longue interview de Stéphane Hessel par Daniel Schneidermann du site internet "@rrêt sur images".
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3641
Très intéressante ! Je suis bien moins catégorique sur mon impression négative.

Je fais tout de même la constatation que le clan EELV et lui ont l'air de se faire une publicité mutuelle.
Ce que j'ai trouvé gonflé c'est que dans cette interview il dise tout à fait tranquillement avoir conseillé aux candidats potentiels écolo à la présidence de... ne pas se présenter ! Pour ne pas empêcher la gauche de passer.
Et alors qu'il est en ce moment chez EELV, il désigne pratiquement Martine Aubry comme étant la seule "candidate" ! Fille de Jacques Delors donc forcément cultivée...

Serait-il envoyé par la gauche en émissaire ches les EELV pour les empêcher de s'émanciper et rejoindre le centre ?!
Pas une seule fois, on entend Stéphane Hessel parler du centre... A ce point c'est quand même incroyable, non ?

Sinon, SH a un bel ego mais ne manque pas d'humour. Lu chez Marianne2 : "Mon fils psychanalyste prétend que j'ai un ego surdimensionné, mais mon autre fils, cardiologue, estime que cela n'a pas de conséquence négative sur ma santé..."

Écrit par : Françoise Boulanger | lundi, 10 janvier 2011

@Francoise,
Il joue avec son stylo comme d'autres agitent leur index...Cqfd.
Ceux qui agitent leurs poings sont plus pathétiques mais de mauvaise foi flagrante.
Sur ce, vais dormir.

Écrit par : Martine | lundi, 10 janvier 2011

Hessel, Morin ... et Jacquard, même combat : de sémillants retraités communistes / marxistes qui vendent avec emphase une soupe collectiviste, un gloubiboulga comme tu le dis très à la mode.

A l'occasion d'un petit édito produit par Morin et paru dans le Monde, justement, je t'ai linké :
http://h16free.com/2011/01/10/6418-edgar-morin-ses-nuits-sont-eteintes-ses-jours-aussi

Écrit par : h16 | lundi, 10 janvier 2011

Je suis venu ici grâce au lien de H16. Je suis déjà venu sur ce blog mais faisant partie des païens je ne le lis que très rarement.

Je ne suis pas d'accord avec : "la mondialisation en cours ne nous profite guère". Cette mondialisation permet de voir ce qui se passe de l'autre côté du mur. Si les habitants de Berlin n'avaient pas eu une idée sur les objectifs du mur ils ne l'auraient pas fait tomber.

Les politiques français ont érigé un mur idéologique. C'est grâce à Internet que j'ai pu consulter les statistiques d'un organisme suisse montrant que les salariés allemands avait un niveau de vie supérieur de 46,60% supérieur à celui des salariés français. En Allemagne il n'y a ni de SMIC ni de temps de travail de fixé. Donc débattre de la durée étatique du temps de travail me parait tout à fait inutile.

Cependant jusqu'à maintenant j'avais du mal à faire comprendre quel mur il fallait faire tomber aujourd'hui avec ma page sur l'échange libre http://www.orvinfait.fr/societe_de_l_echange_libre.html je pense montrer clairement où est le problème : le pouvoir absolu des politiques qui leur permet d'OBLIGER les citoyens à faire ou à payer. Pour faire tomber la monarchie absolue les français ont été obligé de faire une révolution. Seront-ils obligés d'en faire une autre pour faire tomber le pouvoir absolu des politiques ou cela se passera-t-il dans la joie comme lors de la chute du mur de Berlin?

Si ce mur tombait ne serait-ce pas un formidable apport de la mondialisation? Je pense que cette chute est proche ( voir le lien que j'ai donné pour savoir pourquoi )

Écrit par : Serge Cheminade | lundi, 10 janvier 2011

Putain vous êtes salaud avec Hessel : je suis sûuuuuuure qu’il va nous pondre un tome 2 vu tous les trucs hyper dignes d’indignation qu’il a oublié dans le tome 1.
En plus vous vous moquez d’un vieux : c’est pô bien.

Écrit par : dxdiag | lundi, 10 janvier 2011

si son manifeste est si plat et inutile, on se demande vraiment pourquoi il suscite tant de critiques acerbes et virulentes de la part de gens aussi sympathiques que Rouffiol, Askolovitch, E. Lévy et ses acolytes du causeur, Zemmour (qui youpihh passe au tribunal aujourd'hui... Enfin hier depuis une heure....

Cette précision factuelle permet de délimiter un périmètre idéologique qui n'est pas inintéressant... En fait tu à présent partie ?

Taper sur un résistant, âgé de surcroit qui n'a commis d'autre exaction que de tenter à son niveau de réhabiliter certaines valeurs morales, voilà un crime particulièrement atroce qui doit certainement justifier tes propos si acerbes, cela va de soi...

Honte à vous, qui détruisez nos valeurs morales et taper sur les seuls qui tentent de redorer le blason à ce niveau de ntore pays autrefois plsu réputé pour ses droits de l'homme que pour son niveau de corruption... et son oligarchie.

Écrit par : GdeC | mercredi, 12 janvier 2011

@GdC
Comme je le disais, le statut de résistant est un signe de courage, pas un label de clairvoyance.
Tu ne te sens pas ridicule de parler de crime atroce à propos d'un article de blogue ?

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 12 janvier 2011

Comme Anyhow, je me défie des indignations excessives, et je lui emprunte donc son mot final, relevé chez Niezstche, "Nul ne ment autant qu'un homme indigné

Tu n'as rien RELEVÉ chez Nietzsche
pauvre idiot : tu as écouté la
télé E. Lévy la-perpétuellement-
indignée, comme son compère
Finkielkraut

Voilà deux indignés professionnels, dede
de la catégorie pénible.

Écrit par : b | mardi, 29 mars 2011

Les commentaires sont fermés.