Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Réparer les erreurs de Tony Blair, cela va prendre du temps... | Page d'accueil | Un distributeur de crabes vivants ?! »

samedi, 23 octobre 2010

Vote MoDem au Sénat sur les retraites : interprétation

Je suis très agacé de voir des militants MoDem reprocher aux Sénateurs du MoDem leur vote sur la réforme des retraites. J'ai lu le fil des réactions sur le profil facebook de Marie-Anne.

Déjà, sur le principe, la volonté de faire de l'opposition radicale à Sarkozy m'énerve sur son principe même. Ensuite, il existe, je le pense, des positions plus nuancées que pour ou contre sur la réforme des retraites. Je recopie donc ce que j'ai répondu à Christian Romain dans le fil de discussion : 

la seule chose qui est ridicule c'est de qualifier de ridicule ou d'odieux le vote des Sénateurs centristes. Si vous voulez un parti aux ordres qui vote comme un seul homme, la gauche vous tend les bras. Il se trouve que le MoDem exprime plus de nuances, et ce n'est pas plus mal.
Finalement, je me retrouve pas mal dans ces abstentions, voyez-vous. Je ne suis pas pour cette réforme. Mais je suis encore bien davantage contre ce que prétendent vouloir faire les Socialistes, et en outre,  je pense qu'il faut de toutes façons une réforme, même mauvaise.
Si j'avais voté à l'assemblée, je me serais abstenu, comme les sénateurs.
On n'est pas là pour jouer les cire-pompes du PS, même si certains en ont rêvé de longue date aux débuts du MoDem...

Nous avons au total trois députés qui ont voté contre la réforme, et 7 sénateurs qui se sont abstenus. Cela me paraît refléter la modération du MoDem, conscient de la nécessité d'une réforme, mais s'attristant de voir Sarkozy rater une occasion de la faire dans de bonnes conditions, alors que le peuple français y était favorable, contrairement à une idée reçue.

Nos Sénateurs n'ont simplement pas voulu s'aligner sur la position des Socialistes et de la gauche qui promettent le miroir aux alouettes, et ont marqué que la retraite à 62 ans leur convenait. Mais comme tout le reste les gênait, ils n'ont finalement pas approuvé ce projet. A gauche, on rejetait tout en bloc, alors on a voté radicalement contre tout.

07:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (51) | Tags : modem, sénat, retraites |  Facebook | | |

Commentaires

Comme disait un adjudant-chef que j'ai connu du temps de mon service, tout ça, c'est du baratin pour s'en tirer les fesses propres.

Primo, il n'y a pas sept sénateurs MoDem, mais neuf, sans parler de ceux qui continuent de le financer (voir l'article Wikipédia consacré au Mouvement démocrate). Sur ces 9,5 se sont abstenus (Badré, Deneux, Gourault, Jégou et Vanlerenberghe) et 4 ont voté en faveur de la loi (About, Borotra, Giraud et Payet).

Secundo, cette position est en rupture avec celle affichée par le MoDem dont plusieurs des abstentionnistes figurent au "shadow cabinet" et sont par conséquent partie prenante dans la définition de la ligne politique. On ne comprend donc pas trop bien pourquoi lesdits sénateurs ne reflètent pas, par leur vote, la position politique qu'ils ont contribué à définir. Ce que vous appelez "nuance", je l'appelle "incohérence". Je prétends que cette incohérence contribue à continue de faire perdre au MoDem une crédibilité déjà plus qu'esquintée, et je hasarde le qualificatif de "ridicule".

Tertio, il convient de se demander pourquoi une telle position ? Je doute qu'elle vienne d'une stratégie concertée avec FB et les autres dirigeants du MoDem ; et j'imagine plus aisément qu'elle doit beaucoup aux préoccupations électoralistes d'octobre 2011. Les sénateurs Modem savent qu'ils ne pourront conserver leurs sièges qu'avec l'appui de l'UMP auquel ils sont historiquement liés, et doivent donner des gages de bonne volonté, quitte à écorner la position de leur parti. Cela se fait d'ailleurs avec l'aval tacite d'un Bayrou pour qui compte surtout le financement de sa future campagne, comme on l'a vu par sa particulière indulgence lors de l'affaire About.C'est là que je hasarde le qualificatif d'"odieux".

Pour résumer, le MoDem et ses sénateurs ne sortent pas grandis de cet épisode ; et bon nombre de commentaires sur Facebook montrent que certains fidèles se posent à l'occasion un certain nombre de questions.

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 23 octobre 2010

Avce son abstention de vote à la loi de réforme des retraites, le Modem prouve encore une fois, l'illusion du Centre. Vous êtes pour ou contre et si on n'a pas accepté vos amendements, il faut voter contre, même si tu crois qu'il faut changer le système.
Le vote était pour ou contre CETTE loi-ci.
Mais Bayrou ne veut pas brûler tous les ponts pour la prochaine fois que Sarkozy lui redemande de devenir Ministre.!

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

@Archibald
S'il y a bien une affirmation ridicule qui considère complètement votre propos, c'est d'affirmer que Bayrou serait intéressé par un maroquin, maroquin que la gauche et la droite n'ont cessé de lui proposer.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 23 octobre 2010

@l'Hérétique, aussi connue sous le pseudo César Borghia :
Cette autre pseudo prouve bien que vous soyez bien conscient comme le vrai César Borghia (celui-ci doit sa notoriété en grande partie à Machiavel qui le cite fréquemment dans Le Prince) que votre patron est l'incarnation Du Prince de Machiavel :"la fin justifie les moyens".!

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

D'accord avec Christian Romain.
De Deux choses l'une.
Soit, François n'a plus aucune espèce "d'influence" sur ce qui reste de Sénateurs au Modem dont certains sont dans le cabinet Fantôme. Soit François Bayrou joue un double jeu et cette réforme le satisfait pleinement.

Écrit par : orange sanguine | samedi, 23 octobre 2010

Argh c'est bien ce que je pensais, le Modem est bien franchement de connivence avec Sarkozy et ce ne sont pas les gesticulations de Bayrou qui y changeront grand chose.

Écrit par : melclalex | samedi, 23 octobre 2010

Ce qu'il ne faut pas lire comme sottises^^^Pfiouou
Je vais me mettre en grève de coms et lecture de blogs :pppp

Écrit par : Martine | samedi, 23 octobre 2010

après les critiques acerbes au gouvernement de ne pas accepter de négocier et passer en force, il est très difficile de faire accepter une abstention quand le peuple est dans la rue... le problème n'est plus à ce moment les retraites, mais de savoir s'il faut vraiment foutre le feu dans le pays, donc comme les modems mécontents, je dirais encore un vote sans couille, vraiment ! pas la peine de critiquer le gouvernement pour s'en faire complice ... ça en dit long sur le "centre", hélas ...

Écrit par : Mirabelle | samedi, 23 octobre 2010

@melclalex
ciel, un gauchiste ici ! :-) Franchement, t'en as pas marre de raconter n'importe quoi sur Bayrou et le MoDem ?
@Archibald
Euh, certes, mais hélas pour Bayrou, je crois qu'il n'est pour le conte ni machiavélien, ni machiavélique, c'est justement bien là sa faiblesse...
@Mirabelle
les critiques du MoDem sont bien plus mesurées que celles de la gauche.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 23 octobre 2010

oui César, sauf que c'est le procédé qui est en cause ... et sur ce point, Bayrou a été très clair

Écrit par : Mirabelle | samedi, 23 octobre 2010

@Christian : pour About, tout le monde sait qu'il a tourné casaque il y a longtemps. Il a toujours voté les lois proposées par le gouvernement et oui, le fait qu'il soit simplement "en congé" du MoDem m'interpelle aussi.
Pour les 3 autres qui ont voté pour, je n'ai pas le temps de faire des recherches, sont-ils aussi dans une situation similaire ? Tu dois bien sûr être déjà au courant.

Pour les membres du shadow cabinet, beaucoup sont là parce que théoriquement ils ont les compétences pour l'être, qu'on me permette de douter que ce soit le cas pour tous, et qu'on me permette de douter encore un peu plus que ce seront eux qui prendront les décisions. Mais ce ne sont que suppositions de ma part.

Oui, ce vote va coûter cher au MoDem.
Malgré que je répète que j'en comprends les raisons, et que, moi-même dans ce cas j'aurais probablement voté de la même manière, même les militants les plus purs et durs sont heurtés.
Je ne parle donc pas de l'effet sur les autres militants, les adhérents, les sympathisants et les électeurs.

Je crois comprendre que ce vote était pour rester fidèle à ses convictions [logique puisque le MoDem n'avait pas appelé à descendre dans la rue] comme les alliances à géométrie variable lors des dernières élections municipales, dont j'étais personnellement partisane, mais il ne sera pas compris, comme ces alliances.

Au cas où ce vote serait pour la vérité à assumer, c'est bien beau l'isolement de l'opinion publique pour rester vrai, c'est noble, mais il faut parfois faire des compromis pour ne pas se couper des gens. Quand on aura un score à la Arlette Laguiller, même si on a raison, on ne pourra pas faire agir cette raison.

Au cas où je me trompe, et que le compromis est ailleurs et est justement dans cette abstention, ce qui N'EST PAS mon explication actuelle, c'est pas grave en ce qui me concerne, l'avenir me détrompera bien assez tôt.

Mais dans un sens comme dans l'autre, c'est quand même quelque part du gâchis. Je n'ai pas pu écouter R. Rochefort ce matin sur RTL, je vais me mettre au podcast pour entendre sa version.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 23 octobre 2010

@l'hérétique. S'il y a bien 7 sénateurs MoDem, 2 ont voté pour et 5 se sont abstenus:
http://www.ipolitique.fr/archive/2010/10/23/reforme-retraites-modem.html

Écrit par : Laurent de Boissieu | samedi, 23 octobre 2010

En partie d'accord avec l'Hérétique, il y a en marre de cette anti-sarkozisme primaire, qui ne sert pas a élever le débat et qui ne sert qu'a servir les intérêts des 4 extrêmes...

Sur un sujet comme celui-la il y aurait dû y avoir un consensus comme on peut en trouver au niveau du parlement européen, ou les députés peuvent aller contre une logique purement partisane.l'affrontement bloc contre bloc n'y est ni clivant, ni cristallisant....

L'amendement apporté par les sénateurs centristes( possibilité de réfléchir a terme sur une retraite par point) implique de facto que cette réforme est obsolète et qu'elle ne s'appliquera jamais!!!!!! Je précise que cette réforme ne doit être appliquée qu'à partir de 2018. D'ici la beaucoup d'eaux circuleront sous les ponts....

Écrit par : europium | samedi, 23 octobre 2010

si je crois la presse, "Le texte a été adopté par 177 voix (UMP et Union centriste) contre 153". Si les 9 sénateurs MoDem avaient tous voté contre, le score serait de (177-4 contre 153+5), soit 173 contre 158. Le texte passait de la même manière. Les grands cris se justifieraient mieux si le MoDem avait été en position d'arbitrage ce qui manifestement n'était pas le cas.

Écrit par : CHACARROTTE | samedi, 23 octobre 2010

@Europium: "il y a en marre de cette anti-sarkozisme primaire" - on reste dans le contexte Machiaveligue:« Si tu peux tuer ton ennemi, fais-le, sinon fais-t’en un ami"

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

Question : Comment voyez vous la réforme des retraites ?

Seules réponses autorisées ( pas d'autre choix) : Oui ou NON


Et personne ne voit le ridicule de la chose ?

Écrit par : Teo Toriatte | samedi, 23 octobre 2010

@Téo : très malin ! tu as d'autres solutions pour faire voter ? tu sais très bien que l'abstention fait le jeu de la majorité !

Écrit par : Mirabelle | samedi, 23 octobre 2010

@ Teo: Ce n'est pas un "poll", c'est un vote OUI ou NON, ce n'est pas un quiz à réponse multiple, c'est OUI ou NON pour CETTE loi-ci!
C'est comme un jugement, Coupable ou Non-Coupable, un peu coupable n'existe pas.

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

Malheureusement, pour revenir sur l'interprétation des votes des sénateurs Orange et Centristes, je dirai que c'est uniquement MERCANTILE. Le Sénat sera renouvelé en septembre prochain et seuls les grands électeurs vont voter, et non la rue. Beaucoup d'entre eux sont renouvelables.
Le vote "pour la réforme" de Didier Borotra ne me surprend pas car lors des régionales, il a appelé à voter pour Alain Rousset contre la liste de conduite par Jean Lassalle. Le PS et la Gauche ont fait à Biarritz un score historique , et il a manqué 150 voix pour que Forces Aquitaine aient un 4ème élu régional dans le 64.

Enfin, Si Jean Louis Borloo, est le grandissime favori pour Matigon, un autre bruit annoncerait JEan Arthuis de retour au Ministère des finances ou à l'industrie. Un bon moyen d'essayer de cosnerver une majorité UMP+ centre au Sénat et empêcher le PS d'y être majoritaire .. un plan Machiavélique !

Écrit par : orange sanguine | samedi, 23 octobre 2010

@théo Toriatte

Désolé, mais impossible de répondre par oui ou non à une telle question...a moins que le piège est de ne pas pouvoir répondre par oui ou non de façon intelligente!

Cette réforme est "un amuse gueule" qui est loin de résoudre le problème!

Les français ont l'art de se prendre la tête sur des sujets secondaires. Si la dette n'était pas devenu le problème majeur en réalité, le GVT aurait attendu 2012 pour s'occuper du problème des retraites. Mais voila, la crise est passé par la et il faut tenter de sauver les meubles, du moins en apparence.

Pour rassurer les marchés financiers et les agences de notation le GVT avait plusieurs solutions :
-augmenter les impôts en l'assumant clairement. Trop impopulaire a 20 mois de la présidentielle
-s'attaquer timidement aux niches fiscales mais surtout en de disant que ce n'est pas une hausse des impôts
-s'attaquer aux retraites
-diminuer les prestations sociales, c'était la révolution....

Le GVT pour rassurer a l'extérieur a choisit ce qui lui semblait être le moins impopulaire a un instant T pour gérer ses intérêts a court terme. Mais voila c'est devenu très impopulaire....

De toutes façons n'importe qu'elle GVT en 2012 devra prendre des mesures drastiques comme c'est le cas dans quasiment toute l'UE. On prend énormément de retard en assainissant pas sérieusement et rapidement les déficits publiques, ce qui de facto nous laissera à la traîne quand la croissance repartira d'ici quelques années....

Le clivage gauche/droite est actuellement une bataille de bisousnours bête a manger du foin vu l'ampleur de ce qu'il y a faire!

Écrit par : europium | samedi, 23 octobre 2010

Je me réinscris pour suivre le fil, j'ai fait une fausse manip.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 23 octobre 2010

@Euporium : Tu as raison que des mésures drastiques doivent être prise (voir l'Angleterre), mais ce sera par la Gauche ou la Droite et pas le groupuscule Centriste.
entre temps dans le monde des accords sont en voie de réalisation qui vont contre les souhaits des Etats Unis et dans ce cas précis leur allié Sarkozy/France:
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/le-g20-trouve-un-accord-pour-eviter-une-guerre-des-monnaies-reforme-le-fmi-23-10-2010-1120561.php
mais cela n'empêche qu'il faut vendre ses idées et pas les imposer. Les Anglais disent si bien "Walk the Talk". Faites ce que vous dites, et cela le menteur Hongrois, Sarkozy n'a jamais fait.!

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

@orange sanguine

Vu un article récent d'Arthuis dans Le Point ça m'étonnerait qu'il rentre au futur GVT de même que n'importe quel membre d'alliance centriste,à moins que les bonnes intentions énoncées soient bidons, lui qui veut remettre l'UDF au goût du jour.

De plus Arthuis est un farouche défenseur de la TVA sociale, accepterait-il de rentrer dans un GVT ou la question dune partie transfert des charges du travail sur la consommation n'est à l'ordre du jour!

Écrit par : europium | samedi, 23 octobre 2010

@Capitaine Archibald Haddock

Les USA sont a l'origine de cette réforme( accord monnaie FMI) car leur problème principal est l'indexation systématique de la monnaie chinoise sur le dollar . Ils n'ont juste pas pu imposer tous leurs souhaits.

Tant que les chinois détiendront une partie de la dette américaine, ils tiendront les USA par les coucougnettes....

Écrit par : europium | samedi, 23 octobre 2010

@Euporium: C'est ce que je viens de dire : C'est Geitner - le Ministre de Finance des Etats Unis qui vient de le proposer et c'est votre nain de con qui l'avait applaudi (logique cela lui empêcherait de perdre encore plus de plumes).
Mais c'est la Grande Bertha ("Das Mädchen" Merkel), avec les BRIC qui a remis le tout sur les rails.!

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

@Cap'tain Haddock,
Merci de l'info.

Écrit par : Martine | samedi, 23 octobre 2010

De plus Arthuis est un farouche défenseur de la TVA sociale" - comme les 6% resto en moins ce que la France doit verser à L'UE, et le reste dans le trou de la Sécu??
C'est pire qu'une annonce d'Elie Simoune.!

Écrit par : Capitaine Archiblad Haddock | samedi, 23 octobre 2010

@lherétique

Je raconterais n'importe quoi sur Bayrou et le Modem moi ?

Qui a cautionné la réforme des retraites made by Sarkozy en votant la loi ou en s'abstenant ? Les sénateurs Modem

Qui s'agite et déclare le 13 septembre "Pourquoi je vais voter contre la réforme des retraites": François Bayrou et d'ailleurs il vote contre à l'AN.

Le même parti politique trouve le moyen de voter contre, de s'abstenir, de voter pour.

Tes plus beaux billets "du monde" auront du mal à nous expliquer ces votes je crois ;)
bonne soirée

Écrit par : melclalex | samedi, 23 octobre 2010

@Melcla chai trop koaaa,
Vous avez le sens des raccourcis, y a pas à dire^^^Il parait que cela est un travers typiquement masculin, si j'en crois les féministeuheuh ! :o)))

Écrit par : Martine | samedi, 23 octobre 2010

@melclalex

C'est ce qu'on appelle un parti avec des gens qui ne pensent pas tous la même chose comme des moutons.

Écrit par : Vincent | samedi, 23 octobre 2010

Tout a fait d'accord avec le post de C. Romain. Votre billet l'hérétique est très difficilement acceptable d'autant plus que F. Bayrou avait déclaré en septembre vouloir voter contre à l'AN. Cela signifierait-il qu'il ne maîtrise plus rien pas même son "shadow cabinet ". Quelle farce, incapables qu'ils sont aujourd'hui encore de s'exprimer d'une seule voix et d'être cohérents, ce vote en est la preuve flagrante. Les sénateurs ont besoin de l'UMP pour être réélus mais ils viennent de se rendre complètement ridicules, courage à ce qu'ils restent d'élus MoDem pour expliquer ce nouveau compromis avec l'UMP et le NC. Leur seule chance de survie réside dans les grands électeurs, dans le cas contraire une nouvelle sanction pour le Mouvement Démocrate.
Quant au gouvernement, son seul souci est de rassurer les financiers et conserver son AAA.

Écrit par : C. Leininger | samedi, 23 octobre 2010

@Colette,
Je ne vois pas pour quelle étrange raison les élus MoDem devrait s' expliquer sur la politique et du nouveau centre et de l'ump (république solidaire confondue dans la mesure ou son leader est toujours umpiste), tout comme celle de la gauche, elle aussi si diverse et variée.
Avez-vous des compétences en économie ou possiblités d'aider?
;D

Écrit par : Martine | samedi, 23 octobre 2010

« Finalement, je me retrouve pas mal dans ces abstentions, voyez-vous. Je ne suis pas pour cette réforme. Mais je suis encore bien davantage contre ce que prétendent vouloir faire les Socialistes, et en outre, je pense qu'il faut de toutes façons une réforme, même mauvaise.
Si j'avais voté à l'assemblée, je me serais abstenu, comme les sénateurs. »

L'Hérétique,

La question mise aux voix au Sénat, ce n'est pas de savoir si vous partagez le projet socialiste sur les retraites.

Ce n'est pas de savoir non plus si une réforme est nécessaire, peu importe laquelle.

C'est de savoir si celle-là vous convient, oui ou non.

C'est pourtant clair, non ?

Moi, je trouve désolant de s'abstenir de répondre à une question de cette importance.

Écrit par : pierre s | samedi, 23 octobre 2010

On voit pourquoi vous êtes l'hérétique, (qui juge contraire à la doctrine, le cercle est rond on recommence des le début. le chef va demain s'expliquer devant la télé, on doit retourner dans les rangs.
La cour oblige, Le Prince l'a dit.

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

J'aurais préféré que les senateurs qui se revendiquent du MoDem votent contre mais bon...
Vu que le vote au sénat était de toute façon couru d'avance du fait de la soumission des senateurs de l'union centristes(sauf ceux du MoDem)à l'ump , je ne vais pas non plus accabler les senateurs qui se sont abstenus....

Disons qu'ils ont assuré le minimum...
Si l'on ajoute à cela le vote défavorable de nos députés à l'AN, ça positionne tout de même clairement le MoDem dans l'opposition à cette réforme là.

Cela aurait été différent si leurs voix avaient vraiment pu faire la différence entre une adoption et un rejet du texte...

L'important pour nous, c'est maintenant de bien prendre conscience du gouffre qui nous sépare de l'alliance centriste, du nouveau centre et autres mouvements du meme genre...

Si cette prise de conscience permet d'en finir avec les bruits de tentative de rapprochement entre le modem et ces partis satellites de l'ump, on aura au moins avancé dans la bonne direction...

Le MoDem a beau avoir une attitude constructive, il est clairement dans l'opposition vis à vis de la politique du gouvernement actuel.Il me semble important de le souligner.

Les autres sensibilités se reclamant du centre sont clairement dans la majorité...

Donc toute tentative de rapprochement ou pire de primaires avec ces sensibilités seraient non seulement incohérente mais également suicidaire.

Au moins les choses sont claires...

Écrit par : serge92 | samedi, 23 octobre 2010

"Quant au gouvernement, son seul souci est de rassurer les financiers et conserver son AAA."


Certes mais le jour ou "le gouvernement" perdra son AAA, c'est nous tous qui en subirons les conséquences.

Écrit par : superdupont | samedi, 23 octobre 2010

@Superdupont,
Pas faux.
Cependant, j'ai d'excellentes raisons de ne pas apprécier du tout! Mme Montchamp.
Bonne soirée

Écrit par : Martine | samedi, 23 octobre 2010

la morale de ces votes Modem au Sénat c'est que leur place de sénateur est assurée pour l'élection prochaine, l'UMP sans nul doute se rappellera de ce vote. :))

Eh oui ça marche comme ça aussi sur le terrain.

Écrit par : melclalex | dimanche, 24 octobre 2010

eh ben !
Beaucoup de bruit pour rien .....!
Ils ont voté contre l'amendement de 65 à 67 me semble t'il ? ( les sénateurs) Est ce que cette abstention ne serait ce pas par rapport au vote en bloc ?
C'est rigolo , j'ai l'impression qu'il n'ya qu'au mouvement démocrate ou les militants se flinguent eux même !!!
Etre centriste ça ne s'improvise pas !
Apparemment bcp d'entre vous sont encore dans ce foutu clivage , vous n'arrivez pas à vous en sortir !!!
Ben restez y ...et foutez nous la paix !

Écrit par : luke | dimanche, 24 octobre 2010

en plus apparement il n'ya que ds la sphère modem facebook que cela offusque ....
C bien ça , la plupart ( encore ) des militants modem aiment à casser leur joujou !

Écrit par : luke | dimanche, 24 octobre 2010

Je débarque: j'étais persuadé que les sénateurs MoDem avaient voté contre, ce qui aurait été la logique même. C'est décevant.
Et l'argument du non-alignement sur les positions socialistes relèvent d'une rationalisation trop primaire.
Je pensais vraiment qu'on avait dépassé l'époque où les centristes "devaient" être de droite...
Bon, y a-t-il moyen de ne pas être déçu par quelque chose dans ce pays en ce moment? ;o)

Écrit par : Pierre67 | dimanche, 24 octobre 2010

"7 sénateurs qui se sont abstenus" il ne faudrait pas oublié les sénateurs modem qui ont voté pour

Écrit par : Raphael | dimanche, 24 octobre 2010

Exact, Raphaël : sur les 9 (et non pas 7) sénateurs MoDem, 5 se sont abstenus, 4 ont voté pour et aucun n'a voté contre.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 24 octobre 2010

Donc, tous les "Centres" (hihi), auraient pu faire la différence, ce qui prouve encore une fois:
L'illusion du Centre:

Est-ce le monde vraiment scindé entre la Gauche et la Droite, ou existe-t-il un Centre comme prétendent certains?

Je n’y crois pas, le Centre est la fine ligne entre ces deux mondes, toujours en mouvement par l’effet des collisions constantes entre l’Individu et la Société dont il fait part s’il le veut ou pas.

C’est comme l’heure de minuit qui ne dure qu’au grand maximum une seconde avant qu’aujourd’hui devienne le lendemain.

En fait, si on voit ces mondes idéologiques comme des rassemblements, le Centre serait toujours cette partie des indécis qui, en fait, veulent vivre des deux mondes.

C’est comme un bateau qui flotte sur le détroit de Magellan, qui lie l’Océan Pacifique et l’Océan Atlantique, au moyen âge, dur à traverser, à manœuvrer, et au gré des conditions climatiques décidant qu’on se retrouvera à l’un ou l’autre après.

Pour rester dans les images, si le Centre avait un droit d’exister, il devrait s’élargir comme une zone entre la Gauche et le Droite, mais cela deviendrait un gouffre, ou si l’heure de minuit comptait plus qu’une fraction de seconde, cela deviendrait un trou dans le temps. Une chose est sûre : cela sent l’Apocalypse.

« Ignorante portum, nullus ventus secundus » : Si on ne connait pas le port où l’on veut arriver, aucun vent n’est favorable !

Ce proverbe décrit bien le comportement du seul Centriste auto-déclaré François Bayrou, que je n’ai entendu que critiquer les autres, ou décrire pourquoi leurs propositions seraient invalides, irréalisables sans apporter des solutions et des différents points de vue.

En fait, c’est peut-être cela la définition du Centre, parce que rien n’est bon, si cela est avancé par la Gauche ou la Droite, et on ne peut pas s’exprimer car chaque proposition sortirait de ce « cadre », de cette fine ligne du centre en la Gauche et la Droite, et aura toujours une odeur de l’une ou l’autre.

Le Centre est une illusion réelle dans le monde politique et une réalité illusoire pour ses « adhérents », des errants, des SDF politiques.

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | dimanche, 24 octobre 2010

faut pas pousser non plus capt'ain haddock - crochet ???ni trop forcer sur la bibine, tout de même :) ...
bon, non, le centre n'est pas une illusion avec des éléphants roses ... le centre existe mais le problème c'est qu'on tente de faire du neuf avec du vieux, et c'est là que ça coince !!!

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 24 octobre 2010

@Mirabelle: C'est comme trouver la pierre philosophale, la chasse aux fantômes. Rien à voir avec les éléphants roses, juste une perte de temps. Une majorité centre n'existe pas comme le Centre n'existe pas. Le monde est binaire, chaque seconde tu prends une décision binaire, ta vie, notre vie est enchaîné de ces décisions, et en politque c'est carement la même chose, si tu le crois ou pas. il ne faut pas essayer de me convaincre du contraire, c'est aussi du temps perdu.

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | dimanche, 24 octobre 2010

Je peux témoigner que c'est vrai : inutile de tenter de le convaincre...
ça fait plus de 12 ans que je le sais.

Écrit par : luciolebrune | lundi, 25 octobre 2010

Je me permets d'intervenir dans ce débat pour rappeler un petit détail: le texte voté au Sénat n'est plus celui voté à l'Assemblée Nationale (c'est d'ailleurs à cause de cela qu'a été réunie la CMP). Il n'est donc pas illogique que le vote des parlementaires MoDem souligne cette évolution du texte dans le bon sens, même si je me dois de reconnaître que cette évolution est bien mince.

Écrit par : Eric Marroule | lundi, 25 octobre 2010

Entendu à la radio ce soir que la CMP avait inséré dans le texte de conciliation une disposition qui n'avait été retenue ni par l'Assemblée, ni par le Sénat, concernant la présidence d'une commission paritaire chargée de la médecine du travail (désolé, je n'ai pas plus de détail)

Écrit par : pierre s | lundi, 25 octobre 2010

Cela commence mal quand on doit commencer à se justifier de ces actes. Il faut défendre ses idées et je ne rien vu de cela.
A nouveau, pourquoi pour et pourquoi contre mais quoi mettre en place, va voir (l'homme dans la rue n'a la moindre idée de ce que le MoDem sur ce plan), s'il y a quelque chose qui existe déjà, cela doit encore être dans un stade d'embryon!

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | mardi, 26 octobre 2010

@ Pierre S.

Aujourd'hui 27 octobre, sur France-Info, Bayrou déclare que "ce texte est injuste" et qu'il votera contre :

http://www.france-info.com/chroniques-les-invites-de-france-info-2010-10-27-retraites-je-voterai-contre-le-texte-francois-bayrou-493667-81-188.html?ref=nf

On continue à ne pas comprendre pourquoi les sénateurs MoDem ont voté pour ou, au mieux, se sont abstenus... ;-)

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 27 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.