Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Apprenez l'allemand... | Page d'accueil | Le triumvirat Sarkozy-Delanoë-Borloo à l'assaut des Serres... »

lundi, 18 octobre 2010

Syndicat libéral, ce qui cloche...

Tiens, je viens de prendre connaissance de la dernière proposition d'Alternative libérale : la création d'un syndicat libéral.

Moi, dans l'absolu, je ne suis pas contre de proposer aux travailleurs et aux employeurs de pouvoir négocier librement leurs contrats.

Mais voilà, Alternative libérale veut commencer par s'en prendre au code du travail. Eh bien pour moi, c'est niet, tovaritchi libéraux. Non par dogmatisme, mais parce que je pense que vous ne commencez pas par l'essentiel, le substantiel, même, en terrain libéral.

Pour qu'un marché de l'emploi soit vraiment libre, cela suppose de pouvoir lutter contre toutes les ententes illicites et cela exige aussi une transparence totale. En l'absence de cette transparence, toute modification du code auquel vous voulez vous attaquer contribuerait surtout à accroître les déséquilibres.

Commencez par bâtir un projet politique, social et économique qui établit une concurrence libre et non faussée, c'est à dire sans ententes illicites ni pressions illégales. Après et seulement après, j'accepte de me pencher vers des relations d'employé à employeur différentes.

Sauf que cela, c'est une sacrée paire de manches : un certain François Bayrou a tenté de tracer une voie, à la fin de son Abus de pouvoir, car enfin, l'enjeu principal de la liberté, c'est bien celui-là : de lutter contre les abus de pouvoir de toutes sortes.

Je signe des deux mains un projet pour une société libérale, car cela correspond à ma philosophie, une fois que cet aspect essentiel d'un projet politique qui se voudrait libéral est clairement édifié...Bon courage, tovaritchi liberalitski, parce que là-dessus, il y a du taf, et cela ne risque pas de chômer...

Commentaires

Perso, je m'en tiens à mon précédent commentaire : "syndicat libéral" est un oxymore, au même titre que "monopole libéral".

Mais la vraie question que pose ce commentaire est : "monopole libéral" est-il vraiment un oxymore ? Ou bien la fin logique du libéralisme n'est-elle pas l'instauration de monopoles ? Car c'est bien à des monopoles qu'étaient arrivés les USA d'avant le Sherman Act, à la XIXeme siècle.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 18 octobre 2010

Pardon : à la fin du XIXeme siècle.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 18 octobre 2010

Ca pour clocher ca cloche^^^ :DDD
Il n'existe pas de culture du dialogue en France, cela s'apprend mais le travail collectif tel qu'enseigné chez nous "cloche" énormément.

Écrit par : Martine | lundi, 18 octobre 2010

Il existe un syndicat rattaché à la famille libérale en belgique: http://www.cgslb.be/

Bon, comparé aux syndicats chrétiens et socialistes, il est ridiculement petit. Mais historiquement, il existe! L'expérience a donc déjà été tentée!

Écrit par : Crapoto | lundi, 18 octobre 2010

Là, c'est du gâchis pour l'électricité que consomme mon écran. Ce texte de l'hérétique c'est du n'importe quoi.
il travaille ce type, ou il n'a vraiment rien à foutre?
J'espère qu'il n'est pas fonctionnaire, parce qu'à ce moment-là c'est encore le contribuable qui le paie.!

Écrit par : Capitaine Archibald Haddock | samedi, 23 octobre 2010

@Capitaine Haddock
c'est un peu comme votre commentaire : du gaspillage d'électricité. Préservez la planète, svp.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 23 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.