Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'eldorado du commerce électronique | Page d'accueil | Vous avez vu des grévistes, vous ? Moi, pas... »

vendredi, 15 octobre 2010

Delanoë prêt à saccager les Serres d'Auteuil

Impossible de demeurer indifférent : ainsi la menace se précise. Une Delanoconnerie de plus à prévoir à laquelle il va falloir s'opposer en force. Je relaie bien sûr la pétition. J'ai déjà visité les Serres Chaudes, un bonheur, miracle de verdure dans un petit Eden miniature. Hors de question de le laisser faire. Je suis prêt à planter ma tente là-bas pour bloquer le chantier !

Sauvons les serres d'Auteuil

A l’ouest de Paris, dans le bois de Boulogne, il existe un site exceptionnel inscrit sur l’inventaire des monuments historiques, ouvert toute l’année au public : le jardin botanique et les Serres d’Auteuil, chef-d’œuvre de verre et de fer unique en Europe, construit en 1898 par Jean-Camille Formigé, élève de Baltard et Eiffel.

La Fédération Française de Tennis envisage la « fusion » du tournoi de Roland-Garros et de l’ensemble du jardin et des Serres d’Auteuil, notamment l’annexion de l’Orangerie et autres bâtiments techniques protégés. Elle projette également de construire un court de tennis de 7 000 places à l’emplacement des « Serres chaudes », contenant des collections rarissimes, telles des orchidées plus que centenaires.
Pour des raisons techniques, tous ces projets rendraient l’ensemble de ce merveilleux domaine -jardin, serres et collections- immédiatement inexploitable. Ce serait donc signer sa fermeture pure et simple.

SERRES_D_AUTEUIL20102.jpg

Est-il raisonnable que la FFT envisage de saccager le jardin et les Serres d’Auteuil (déjà amputés du tiers lors de la construction du périphérique en 1968), alors qu’il existe d’autres solutions d’agrandissement ? Par exemple au nouveau stade Jean-Bouin voisin (l’ancien ayant été rasé cet été, y compris les tribunes Années 30 et 65 arbres), futur « monstre » de 20 000 personnes s’élevant jusqu’à 31 mètres de hauteur ?

D’autant qu’il doit être entièrement financé, pour quelque 200 millions d’euros, par le contribuable parisien, afin de permettre au Stade Français, société privée, de jouer une dizaine de matches par an qui pourraient se dérouler à dix mètres de là, au Parc des Princes, autre monstre de béton.

Est-il même raisonnable d’envisager, à l’ère du Grand Paris, un agrandissement du stade Roland-Garros, alors qu’avec ses 8,5 hectares, on ne trouvera jamais sur place l’espace lui permettant de rivaliser avec les trois autres sites du Grand Chelem, qui s’étendent sur 16 à 20 hectares ?Est-il admissible que ce quartier d’Auteuil et des Princes soit asphyxié, livré de toutes parts au « sport business » au détriment du sport amateur et scolaire, des espaces de verdure et des sites du patrimoine à la fois au Parc des Princes (bientôt agrandi), au stade Jean-Bouin, à la piscine Molitor (inscrite mais bientôt détruite), à l’hippodrome de Longchamp (pelouse bientôt tronquée), aux Serres d’Auteuil ?
N’est-il pas scandaleux, alors que dans le monde entier les stades sont construits à l’écart des habitations, que tous ces sites voisins ne fassent pas l’objet d’un plan d’ensemble respectueux du patrimoine et des espaces verts protégés, telles les admirables, les uniques Serres d’Auteuil ?

Il est urgent de se mobiliser, la Fédération Française de Tennis devant se prononcer sur les différents scénarios d’agrandissement ou de délocalisation de Roland-Garros au début de l’année 2011.

 

Commentaires

à lire sans modération
http://afeuvif.hautetfort.com/

Écrit par : Henri Calet | vendredi, 15 octobre 2010

@Henri Calet
cela s'appelle du SPAM...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 15 octobre 2010

Vaste sujet!

C'est vrai que c'est un peu délirant de foutre en l'air de la verdure afin d'y implanter du béton.

le problème est que RG pourrait perdre son statut au profit de Madrid si RG n'évolue pas. Les impératifs télé impose en particulier que certains terrains soient recouvert!

La moins mauvaise des solutions seraient de reconstruire RG ailleurs....

Écrit par : europium | samedi, 16 octobre 2010

@europium
Pour moi, le déménagement est inévitable. A Versailles, par exemple.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 16 octobre 2010

Les principaux dirigeants de la fédé sont pour rester à RG à cause de l'histoire et des infra-structures intra-muros parisiennes d'excellente qualité comme les hôtels, les grands magasins,etc....la mairie a elle aussi des raisons pour que RG continue de vivre intra-muros, c'est bon pour l'image et le commerce.....

Écrit par : europium | samedi, 16 octobre 2010

@europium
Je croyais au contraire qu'ils n'étaient pas très chauds pour rester, mais je me suis trompé, apparemment.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 16 octobre 2010

Il écrit bien, Gaston Chapuis. Dans un style très XVIIIeme (xiècle, pas arrondissement).

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 16 octobre 2010

Souvenirs,souvenirs abêti après de durs concours je me suis retrouvé dans cette serre tropicale et sur le petit pont il y avait une belle étudiante bien mise en valeur par toutes ces fleurs...
Avant ses oraux on s'est retrouvé au jardin du Luxembourg...
chute, ma femme n'en sait rien...

ça serait dommage de détruire un tel lieu de rencontre.

Écrit par : Ancien étudiant diletant | samedi, 16 octobre 2010

@Ancien étudiant dilettante
C'est une chance extraordinaire d'avoir pu vivre une rencontre amoureuse dans un tel lieu. Mais, chut, je respecterai votre secret :-)

Écrit par : l'hérétique | samedi, 16 octobre 2010

Oh la belle cause que voilà...
Ne laissons pas détruire ce site splendide par des mains scélérates !!! La première étape à ne pas louper : diffuser L'INFORMATION auprès ceux d'entre nous qui ne savent pas. En dehors des médias, les moyens simples ne manquent pas !
Deuxième étape, appeler à MOBILISER ; je crois les parisiens capables de faire le foin qu'il faut pour que ce sinistre projet soit enterré.

Écrit par : Partiot | dimanche, 31 octobre 2010

J'y camperai s'il le faut...nous y arriverons ensemble.

Écrit par : Ch.Virel | dimanche, 31 octobre 2010

J'ai l'impression que la plupart de parisiens sont cons, sourds et aveugles, sauf Ch. Virel, le seul qui a écrit quelque chose qui tient debout...

Chose impotante: personne en parle. Je crois que malheusement ça va se faire sans qu'on se rendre compte.

Comment faire connaître la monstruosité de ce projet. M. Virel, qu'est qu'on peut faire? j'habite très loin d'Auteuil, mais j'adore cet endroit. En plus, c'est patrimoine historique. Alors, qu'est qu'on peur faire pour arrêter une idée pareillle?...

J'ai oblié: j'aime Roland Garros, je suis allée souvent et je crois que la taille actuelle est parfaite. S'ils veulent avoir plus d'argent, ils n'ont qu'à faire payer tous les gens qui ne payent pas aus places les plus chères.

Écrit par : Susana | dimanche, 31 octobre 2010

11500 signatures dont 27% de Parisiens, l'information se diffuse...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 31 octobre 2010

J'ai aimé, que possibilité soit offerte de lecture ou non.
Jolie formulation
de cette pétition.

Écrit par : Martine | dimanche, 31 octobre 2010

Oh!les travers bien ancrés que voilà, consistant :
- à essayer de "faire petit"..., alors que l'évidence saute aux yeux : il faut mettre "Roland Garros" à l'extérieur (prévoir demain),
- à "faire semblant" (on "squatte" les serres chaudes d'abord et...pas besoin
d'être devin pour imaginer la suite),
- à échafauder des bêtises irréversibles avant de quitter la scène (no coment),
Pour laisser à ce scélérat projet toutes ses chances, voilà des ingrédients :
-une cuillère de certitude et de fatalisme (Je, ne peux rien...)
-une dose d'aveuglement (no marchandage en coulisses)
-une pincée d'impuissance (Je, ne peux parler aux élus !)
-le tout au congélateur (je n'ose briser la glace du silence imposé à ce dossier)

Écrit par : Ch.Virel | jeudi, 04 novembre 2010

Vous commettez un crime de lèse-maire de Paris! Savez-vous :
1/ qu’il a fait une sérieuse « proposition avec ambition environnementale »,
2/ que c’est « un vrai atout pour Paris de garder Roland-Garros, mais c’est aussi important pour Roland Garros de rester dans Paris ».
Et nous, on sait très bien pourquoi on est sûrs du contraire!

Écrit par : partiot | jeudi, 04 novembre 2010

Ai eu quelques infos aujourd'hui :)
Croise les doigts^^^
@+ l' hérétique, bonne soirée

Écrit par : Martine | dimanche, 05 décembre 2010

@L' hérétique,
M.H s'est greffé à retardement "pub" sur l'affaire, beurk beurk beurk^^^.

Écrit par : Martine | dimanche, 05 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.