Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'insoluble casse-tête du logement... | Page d'accueil | Class Actions, aller plus loin »

samedi, 14 août 2010

Socialisme et libéralisme dans les bacs à sable

Passionnant d'observer de petits enfants dans les bacs à sable. S'y dessinent les grandes tendances philosophiques de la société dans laquelle nous vivons.

Il y a ceux qui prêtent au tout venant pelle et râteau, trottinette et petite poussette. Il y a ceux qui s'en emparent : les uns de force, les autres à la dérobée. Il y a ceux qui tournicotent autour des heureux possédants avec un regard d'envie (leurs frustrations d'enfance les conduiront-il au NPA ou au Front de Gauche ?).

S'il y a des prêteurs, il y a aussi des emprunteurs : les uns oublient de rendre, les autres deviennent prêteurs le lendemain.

Il y a ceux dont la main posée sur le camion garantit que l'objet est leur propriété. Certains refusent tout prêt, d'autres utilisent leurs biens comme monnaie d'échange, d'autres enfin les prêtent mais les suivent d'un regard qui vaut bien un fil invisible.

D'autres encore jettent un oeil suspicieux sur l'étranger (rassure-toi, lecteur, ils ne finiront pas forcément FN ni même sarkozyste...).

Plus rarement, de petits chefs cherchent déjà à imposer leur loi, tandis que des bandes pré-délinquantes essaient de semer la terreur, le tout sous l'oeil indifférent de leurs parents (devinez pour qui les baffes se perdent...).

 

08:36 Publié dans Insolite, Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : enfance, politique | |  Facebook | | | |

Commentaires

il y a aussi l'internationale du bac à sable..très rigolo de voir les petits s'interpeler dans leur langue d'origine,sans aucun problème, pour se faire comprendre, en français ou serbo-croate,apparamment, ils se comprennent,pas de coups de pelle , mais échanges libres et non-faussés de camions ou de rateaux, généralement pour une construction commune, aussi belle qu'éphémère.. les grands devraient y réfléchir..

Écrit par : juju41 | samedi, 14 août 2010

OUI, j'avais remarqué ça pendant un été où j'étais seule avec ma fille. Du coup, je n'ai pas lu ma provision de bouquins tellement c'était passionnant !!!
Conclusion : la personnalité d'un humain se voit très vite et elle a peu de chance de changer au fil du temps (triste conclusion...).
Conclusion (bis) : d'autant que les mères (ce sont la plupart du temps des mères qui surveillent les bacs à sable) ne se préoccupent guère d'éducation : le petit chéri a toujours raison (surtout si c'est un garçon...).

Écrit par : estelle92 | samedi, 14 août 2010

Très joli billet, l' hérétique, la plage tout comme d'autres lieux, peuvent etre l'objet à de magnifiques études socio-ethnologiques et valoir tous les diplomes en la matière de la planète...^^^ :)

Écrit par : Martine | dimanche, 15 août 2010

Ohlala les horribles socialo-communistes du NPA ou du FG qui vont venir nous voler ! Que cela fait peur !

Avoir des opinions bien arrêtées, c'est bien. Respecter les autres opinions, c'est encore mieux. Je n'appartiens pas aux partis cités, mais traiter leurs militants de frustrés ne me viendrait pas à l'esprit.

Écrit par : Erlikhan | mercredi, 25 août 2010

Écrire un commentaire