Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Dépend-il de nous d'être heureux ? (sujet de philo 2010) | Page d'accueil | Médecins, nos biens les plus précieux »

jeudi, 17 juin 2010

L'autre match France-Mexique

Ce soir se joue le match France-Mexique. Nul doute qu'une grande partie de la France va le regarder. Mais, depuis cinq années, c'est une partie autrement plus redoutable qui se joue entre une petite française et le Mexique avec sa justice corrompue et malhonnête. Florence Cassez croupit dans une prison mexicaine depuis le mois de décembre 2005. Elle a été arrêtée pour des crimes qu'elle n'a pas commis. Son arrestation a été une mascarade. Des témoignages à charge ont été obtenus sous la torture. Pour flatter le nationalisme de ses concitoyens, le président Calderon a refusé de réexaminer l'affaire. Pas de doute qu'il en eût été autrement s'il se fût agi d'un cacique du parti au pouvoir.

Florence Cassez suit la coupe du monde de football. Elle parie sur une victoire des Bleus. Bleus bien arrogants (pas fichus de serrer une main en Afrique du Sud) et indifférents à une injustice pourtant avérée. Pour toucher du fric et sa le couler douce, il y a du monde au portillon. Mais quand il s'agit de se bouger pour une vraie cause, c'est le silence radio. Cela ne doit pas rapporter de fric.

Ah, évidemment, s'il y avait eu un contrat publicitaire, peut-être aurions-nous eu droit à quelques mots des joueurs de l'équipe de France...Ça aurait eu de la gueule, une équipe qui aurait affiché la photo de Florence Cassez sur son maillot avant de débuter le match. Mais avec nos mercenaires vendus au plus offrant, il ne faut pas trop y compter...

En tout cas, côté aztèque, c'est la débandade : des juristes mexicains commencent à réaliser qu'il y a eu anguille sous roche depuis les débuts de l'histoire, et au plus hauts sommets de l'État, on n'a qu'une trouille : ouvrir la boîte de Pandore. Et là, ça pourrait faire mal, parce qu'on réaliserait que Calderon qui vante la transition démocratique se paie la tête du monde. Police, justice, politique, il n'y a rien de démocratique au Mexique. Oh, ça, pour faire à grand renfort de médias un cas d'école de l'affaire Cassez, il y a eu du monde. Mais pour résoudre les cas atroces de mutilations, tortures et assassinats de centaines de femmes à Mexico, là, en revanche, nada. Et je pense que cela continue, d'ailleurs.

Évidemment, ailleurs, on commence à s'inquiéter : il pourrait y avoir d'autres Florence Cassez, et pas seulement des Françaises. Quand l'arbitraire règne en  maître, toutes les injustices, même les plus flagrantes, deviennent possibles.

 

Commentaires

depuis decembre 2010 ???

biz

Écrit par : corto74 | jeudi, 17 juin 2010

depuis decembre 2010 ???

biz

Écrit par : corto74 | jeudi, 17 juin 2010

Bravo pour votre article. Je vous félicite.

Écrit par : liberezflorencecassez | vendredi, 18 juin 2010

Je souscris également!

Écrit par : Brubois | vendredi, 18 juin 2010

Chapeau !
Arriver à juger un dossier à 9000 km d'ici, en lisant simplement les journaux, certains français sont vraiment fortiches !
Ils n'ont pas fini de donner des leçons au monde entier...sauf en football heureusement.

Écrit par : tzatza | vendredi, 18 juin 2010

@tzatza
Vous devriez lire le dossier. Croyez-moi, vous auriez un autre regard sur la chose. Quant au Mexique, vu la criminalité à Mexico et la corruption de ses forces de police, franchement, je me sens habilité à leur donner des leçons, surtout quand ils arrêtent l'une de mes compatriotes.
@libérezflorencecassez
Il faut continuer à se battre. Malheureusement, on n'a pas assez parlé de son cas.
@corto
j'ai corrigé, merci.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 18 juin 2010

Hier matin, justement, j'ai entendu à la radio (RMC et BFM-TV) une interview exclusive de Florence Cassez depuis sa prison, par Jean Jacques Bourdin. C'était très documenté et je crois que ton billet, l'Hérétique, décrit tout à fait la situation exacte.
http://www.rmc.fr/blogs/bourdinandco.php?post/2010/06/17/Interview-exclusive-de-Florence-Cassez-par-Jean-Jacques-Bourdin

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 18 juin 2010

Fo croire K t'a que :) ca à foot...! Etonnant pour une personne qui réclame de pouvoir travailler, jusqu'à pas d'age :o))
Ou alors, tu as un employeur très compréhensif, mais inquiète pour ta productivité qui, si elle fait défaut va se répercuter vers les "front line" , quand ils souffrent déjà beaucoup...Bah vouais, "on" réclame toujours aux memes!

Écrit par : Martine | samedi, 19 juin 2010

Les commentaires sont fermés.