Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Retraites et cotisations, un conseil au gouvernement | Page d'accueil | Eh, le Mossad, faudrait s'occuper de Facebook... »

mardi, 25 mai 2010

T'as raison, Fadela, faut passer le kärcher !

Fadela Amara veut passer le kärcher dans les cités pour en finir avec l'insécurité qui pollue la vie de leurs habitants. Oh, je ne peux qu'abonder. Il ne reste plus qu'à transmettre le message à son patron : on se demande ce qu'il fait depuis trois ans. Profitons-en pour rappeler que les effectifs en Seine Saint-Denis sont en baisse, depuis que son collègue Hortefeux a été nommé à l'intérieur...Précisons aussi que la justice dispose toujours d'aussi peu de moyens pour enquêter, juger et faire exécuter les peines. Il y a une quadrature à laquelle on n'échappe pas : dans une société où la délinquance croît d'année en année, impossible d'obtenir des résultats à moyens constants. A fortiori quand on les diminue.

Évidemment, si on les gaspille pour venir cueillir des professeurs de philosophie, des collégiennes ou des syndicalistes au lever du lit pour les emmener en garde à vue, on n'arrange pas les choses.

Ouf, heureusement que le Parc Astérix a le sens des responsabilités : c'est sa sécurité qui est venue au secours d'une famille rouée de coups par la racaille qui se croyait en terrain conquis, et c'est encore eux qui vont porter plainte contre les voyous (venus des Ulis, une banlieue connue pour sa douceur de vivre...pour la racaille !). Le Parc Astérix, habitué à une clientèle familiale, n'a jamais connu une telle flambée de violence gratuite depuis sa création : imaginez le traumatisme d'une tranquille famille agressée par 30 voyous. Il paraît que la racaille risque trois ans de prison et 45 000 euros d'amende. Bon, on attend le jugement. Y'a plus qu'à. Les vidéos ont enregistré la scène, on connaît les coupables, qu'est-ce que les juges, la police, mais, in fine, le gouvernement attend ? Deux d'interpelés ? Il y en avait 30 !

L'opinion est abasourdie par la sauvagerie et la brutalité de l'agression ? Il faut frapper fort ! Elle doit l'être autant par la sévérité de la répression. Y'a plus qu'à, Fadela, mais n'oublie pas qu'en chaque citoyen agressé sommeille un électeur qui s'impatiente...

Commentaires

Peu importe l'origine sociale ou ethnique de ces gens. La violence gratuite doit être très sévèrement punie. IL faut absolument en faire un exemple, et si réaction négative d'une partie de la population suite au jugement, agir en conséquence et punir systématiquement.

On ne peut pas laisser ce genre d'actes sans réponse...

Écrit par : ailleurs | mardi, 25 mai 2010

"On ne peut pas laisser ce genre d'actes sans réponse..."

Mais si mais si, on peut. Vous allez voir. C'est exactement ce qui va se produire, peu ou prou. Deux tapes sur les doigts, une réprimande, un peu de sursis et c'est plié.

Écrit par : h16 | mardi, 25 mai 2010

Dans ce cas, il ne faudra pas s'étonner de la formation de milices privées, cagoulées qui prendront les choses en main. Je ne suis pas suffisamment violent pour en faire partie, mais je serai de ceux qui se réjouiront de la tournure des choses.

Écrit par : ailleurs | mardi, 25 mai 2010

Malheureusement h16 a raison.

Écrit par : Vlad | mardi, 25 mai 2010

Si la racaille s'en prend à Festivus Festivus dans ce qu'il a de plus grotesque (Eurodisney), ça va se mettre à saigner !

Écrit par : Didier Goux | mardi, 25 mai 2010

C'est tout de même amusant qu'on hurle au tout-répressif lorsqu'il s'agit de simplement faire appliquer la loi envers une population qui n'a elle-même guère de scrupules à appliquer la loi du Talion dans des proportions qui lui conviennent.
Bon sur ce billet-ci, ça n'a pas encore hurlé, mais ça ne saurait tarder, j'entends déjà les trolls Bon'koncians entamer leurs danses rituelles dans la forêt.

Écrit par : GM | mardi, 25 mai 2010

@GM
Rassurez-vous, c'est pas la clientèle du coin :-)
@ailleurs
On finit par en souhaiter qu'un mec pète les plombs et massacre à la kalachnikov tout un groupe de racaille, un jour, histoire que les pouvoirs publics comprennent la situation. Je vous jure que si ça se produit, j'irai soutenir le tireur à son procès.
@h16 et Vlad
disons que deux vont être plus ou moins vaguement punis, et que les 28 autres vont aller menacer les victimes...Je prends le pari de la suite...
@Didier Goux
Non, tant qu'il n'y aura pas perte de profits...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 25 mai 2010

FInalement tout le monde est d'accord pour rétablir l'ordre partout, et ce à tout prix ?

Écrit par : LOmiG | mardi, 25 mai 2010

@LOmiG

Qui ici a parlé de sacrifier des libertés pour l'ordre et le respect des lois ?

Écrit par : ailleurs | mardi, 25 mai 2010

@LOmiG
Pourquoi à tout prix ? Non, il s'agit juste de rétablir l'une des libertés les plus fondamentales : celle d'utiliser ses deux pieds pour se promener sans risquer d'être sans cesse agressé, c'est tout.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 26 mai 2010

Bonjour l'hérétique, où peut-on trouver les peines prononcées et notamment celles des 2 racailles qui sont passées en comparution immédiate mardi au tribunal correctionnel de Senlis ? Merci de ton aide

Écrit par : Vlad | mercredi, 26 mai 2010

La Seine-Saint-Denis encore une fois le théâtre de violences. Dans la nuit de lundi à mardi, une grenade a détruit en partie un pavillon situé à Sevran.
Les faits se sont déroulés aux environs de 4 heures du matin. Un homme âgé de 68 ans sort, réveillé par des cailloux lancés contre les vitres de son domicile. Dehors, trois à quatre individus qui le mettent en joue avec des armes de poing. Il rentre alors chez lui. Quelques instants plus tard, une déflagration retentit à l'étage de sa maison. Une grenade a été jetée à l'intérieur de l'habitation et a détruit partiellement son pavillon. L'explosion n'a pas fait de blessé.

Mardi matin, les forces de l'ordre ignoraient les circonstances précises et surtout le mobile qui ont amené à cette situation.


http://www.francesoir.fr/faits-divers/exclusif-une-grenade-lancee-dans-un-pavillon-en-seine-saint-denis

Écrit par : Démocrate | mercredi, 26 mai 2010

@Vlad
tu me poses une colle. Je vais essayer de me renseigner.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 26 mai 2010

Il est facile de faire des commentaires, mais attendre que la justice se fasse, ça c'est facile.
Ils étaient 30 à agresser cette famille. Combien ont donné un coup de main à cette famille ? Je présume que l'on peut les compter facilement.
Si d'un autre côté c'était l'un des leurs qui aurait eu cette agression, que se serait-il passé ?
Oui, c'est facile de plaindre cette famille, mais si quelques personnes seraient venus les aider, cela n'aurait surement pas tourner au drame.

Écrit par : Ray | samedi, 29 mai 2010

Ray, vous semblez n'avoir aucune difficulté pour juger les gens...tant mieux pour vous.

Reste que dans ce cas, rien n'a tourné au drame, pour vous citer. Il n'y a pas eu de mort, pas eu de blessé. Juste une scène qui devient un peu rengaine (une scène qui aurait été bien plus médiatisée si les ethnies avaient été inversées): une expression pure et simple de bêtise humaine, de racisme et de lâcheté comme notre race en est malheureusement bien trop facilement capable.

Écrit par : ailleurs | dimanche, 30 mai 2010

J'ai tout de même du mal a comprendre pourquoi il est si difficile de savoir ce qu'il en est pour les racailles attrapées ? punies ou pas ?

L'hérétique tu as des nouvelles ?

Je ne trouve sur google actu, c'est tout de même hallucinant que ce soit déjà oublié non ?

Écrit par : ailleurs | lundi, 31 mai 2010

Rien trouvé non plus, on peut demander copie de la peine prononcée via un formulaire à envoyer au Tribunal correctionnel de Senlis. Mais il faut le nom des accusés, partie civile ou victime...
Et là je coince...

Écrit par : Vlad | lundi, 31 mai 2010

Les commentaires sont fermés.