Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Retraites et comptes notionnels, le Nouveau Centre très proche du MoDem | Page d'accueil | Vont-ils continuer à soutenir Polanski ? »

vendredi, 14 mai 2010

L'euro baisse : tant mieux, non ?

Je constate que l'euro baisse par rapport au dollar depuis quelque temps. Les analystes semblent s'en inquiéter tant cette baisse traduit une réelle défiance envers la zone euro. Sans sous-estimer la signification du phénomène, je n'en tends pas moins à penser que nous y gagnons aussi un bien pour un mal. Si l'euro baisse, cela veut aussi dire que nos exportations deviennent plus compétitives, et que donc, nous avons un espoir d'améliorer notre solde commercial avec tous les pays qui utilisent le dollar comme monnaie de paiement. Pour ce que j'ai pu voir, les taux d'emprunt de la dette grecque n'ont pas monté dans le même temps sur les marchés obligataires. Je subodore donc que les deux phénomènes (fluctuation de l'euro et dette grecque) ne sont plus immédiatement corrélés.

Je pense que je ne suis pas le seul à me faire ce raisonnement : le journal algérien El Watan du 09 mai fait exactement le même calcul que moi. Mourad Preure, expert international, juge que les termes de l'échange vont pouvoir se redresser pour l'Algérie puisqu'elle exporte en dollars et importe en euros.

Évidemment, nos importations libellés en dollars vont également grimper, mais cela va concerner surtout les matières premières, et, il me semble bien que depuis quelques années, de gros exportateurs demandent à être payés en euros justement pour lutter contre les fluctuations du dollar. C'est notamment le cas de l'Iran, si j'ai bon souvenir, et c'est ce que l'Irak avait commencé à faire avant la guerre de 2003. Les pays de l'OPEP y pensent tout de même fortement depuis un moment, même si l'heure actuelle penche pour la préservation au moins temporaire du dollar, dans la mesure où il existe un effet de yoyo entre dollar et pétrole.

 

Commentaires

Pense un peu aux pauvres mecs comme moi qui vivent à l'étranger et qui ont déjà perdu 25% de leur pouvoir d'achat!!

Écrit par : andre777 | vendredi, 14 mai 2010

Cher Hérétique, j'aimerais avoir ton avis, et celui d'autres, sur la suggestion de Dupont-Aignan, sortir de l'Euro sans sortir de l'Europe (talk Figaro).
... Et un truc qui en découle et qui me tient à coeur : pouvoir à nouveau faire marcher la planche à billet. Ce que font les Anglais.

Déjà, la baisse de l'Euro va dans le bon sens, mais faut il faire encore plus et le quitter ?

Écrit par : anne | vendredi, 14 mai 2010

@ L'Hérétique
T'es-tu penché sur la structure des importations et exportations de la France ?
Si j'ai bien lu un tableau du ministère des finances(mars 2010), ce dernier indique que plus de 60% des échanges se font au sein de l'UE (import comme export). Je sais bien que tous les Etats de l'Union européenne ne sont pas dans la zone euro... Il serait vraiment intéressant de savoir en quelle monnaie sont libellés les échanges avec les Etats de l'UE hors zone euro.
Mais pour les exportations, les 4 premiers pays clients de notre économie sont dans la zone euro. Le 5ème est le Royaume-Uni (La France a cependant un excédent commercial avec ce pays).
Pour les importations, les trois premiers Etats sont dans la zone euro, la Chine arrive en 4ème position, l'Espagne (et ses fraises et tomates en toutes saisons) se place au 5ème rang.

Si on regarde bien, la part des hydrocarbures n'est pas si élevée que ça dans le total.
La balance commerciale est même en faveur de la France avec les pays du Proche et Moyen-Orient, mais ce n'est pas la zone principale de l'approvisionnement en énergie. J'ai bien noté ainsi que notre balance est en déficit avec la Norvège et la Russie (ou devrait-on dire Gazprom).

Parmi les déficits observables avec les Etats, c'est donc bien avec la Chine que le déficit commercial est le plus élévé. Acheter des m****s produites à bas-coûts a un coût !
Le problème n'est donc pas tant, à mon sens, dans la faiblesse de l'euro face au dollar mais bien dans la sous-estimation du yuan par rapport aux autres devises qui est sciemment "voulue" par les autorités chinoises. C'est une donnée qui fausse la donne des échanges à l'échelle planétaire.

Lien vers ce tableau
http://lekiosque.finances.gouv.fr/APPCHIFFRE/Etudes/tableaux/apercu.pdf

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 14 mai 2010

@L' hérétique,
Pas faux, si baisse de l'euro, la France va redevenir une destination privilégiée pour le tourisme. :)
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 14 mai 2010

@l' hérétique,
Vous savez, au niveau horaire mais aussi certaines de mes interventions plus ou moins passées. ^^^
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 14 mai 2010

Salut Thierry

Ben justement, je ne parviens pas à trouver un document qui précise en quoi sont libellés les échanges pour nos importations.
Précieux tableaux ! mille mercis.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 14 mai 2010

Dans le domaine de l'aéronautique, qui est paraît-il un fleuron de notre industrie française, c'est bien, puisque les ventes d'avions se font en dollars.
Seulement, on a déjà délocalisé les tâches à faible valeur ajoutée aux Etats-Unis ou au Mexique afin de rester compétitifs. Donc c'est bien, mais surtout, c'est aussi trop tard...

Écrit par : JF le démocrate | vendredi, 14 mai 2010

Petit bêtisier politique sympatoche |

http://www.microzoom.fr/3/petit-betisier-politique-sympatoche/

C’est souvent dans ces moments inhabituels que peut transpirer la personnalité de nos dirigeants...

Écrit par : elban44 | samedi, 15 mai 2010

Arff ne me dites pas que vous vous êtes faits avoir par l'idéologie pro-importation et ces dégâts monstres cher Hérétique :/

Écrit par : ZTC | samedi, 15 mai 2010

Pardon je voulais surtout critiquer l'idée selon laquelle les exportations sont le bien absolus :D

Écrit par : ZTC | samedi, 15 mai 2010

@ZTC
Eh bien il me semble qu'être exportateur net est tout de même positif, dès lors que la production se fait sur place.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 15 mai 2010

oui effectivement l'évaluation de l'euro a été surfaite ... comme beaucoup de choses dans notre économie où la spéculation prend le pas sur tout ... je suis une vieille enkystée qui ne se fait pas à cette monnaie, et qui en a marre de payer tout 6,5 fois le prix ... car oui, effectivement on n'a peut être pas le bec dans l'eau grâce à l'euro ... il n'en demeure pas moins que cela cache une belle inflation et une belle dévaluation.

Non mais, essayez de temps en temps de convertir ce que vous achetez comme produit de base en francs, vous allez être horrifiés ...

non mais ... la baguette à 6 francs ... n'importe quoi !!!

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 16 mai 2010

Les commentaires sont fermés.