Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le gratuit va payer cher son erreur d'appréciation ! | Page d'accueil | L'Église a bon dos ! »

mardi, 06 avril 2010

Arthuis exclut Morin et...Borloo !

Très instructif l'entretien de Ouest-France avec Jean Arthuis. Globalement, je m'accorde avec les priorités du Sénateur de la Mayenne, cela n'est pas nouveau, ainsi qu'avec sa dénonciation des lois de circonstances entièrement tournées vers la sphère médiatique. Je me suis entre autres arrêté en particulier sur l'une des questions posées par Ouest-France au président de l'Alliance Centriste :

Question : Les centristes présenteront-ils un candidat à l'élection présidentielle de 2012 ? Hervé Morin sera-t-il ce candidat ?

Réponse : Dès que nous aurons bouclé nos propositions, nous devrons choisir un candidat apte à porter notre projet devant les Français. Il sera désigné à l'occasion de primaires. Il n'est pas imaginable que notre candidat soit membre du gouvernement.

Bon, cela a le mérite d'être clair : exit le père Morin, mais...également Borloo puisque ce dernier est membre du gouvernement. Il reste à trouver un candidat centriste, et cela ne va pas être commode, parce qu'en dehors de Bayrou, je n'en vois pas qui puisse rassembler sur son nom un nombre important de suffrages. André, un des rares libéraux du MoDem, corrobore cette analyse, en posant la question qui taraude vraisemblablement Arthuis, celle de la crédibilité...Et il n'est pas le seul, c'est aussi l'avis du blogueur Reversus... D'autres peinent à se représenter ce qu'il pourra bien émerger de ce grand désordre...

Paradoxalement, c'est la mort politique qui pourrait permettre à François Bayrou de se recentrer. Comme je l'ai déjà écrit, c'est la dérive bonapartiste sarkozyste qui a poussé François Bayrou à se déporter, par réaction, sur sa gauche. Si la droite revenait à une candidature plus traditionnelle et plus sérieuse, il deviendrait possible à François Bayrou de reprendre sa place naturelle au centre de l'Échiquier politique.

La droite a reproché à François Bayrou une prétendue obsession anti-sarkozyste, mais voilà, désormais, qu'elle fait le même constat que l'homme du Béarn. Il était temps...

Commentaires

...sauf, simple hypothèse, si H. Morin prépare sa sortie du gouvernement dans la perspective d'une candidature à la présidentielle...

Écrit par : Laurent de Boissieu | mardi, 06 avril 2010

@Laurent
C'est trop tard, à mon avis. Il est grillé. Si un ministre centriste avait démissionné avec fracas du gouvernement Sarkozy, il y a un an et demi, il serait crédible à l'heure actuelle, mais là...ministre et président d'un parti qui n'a jamais osé se présenter seul mais a vécu complètement sur le dos de la bête...
Hors Bayrou, je ne vois aucun candidat du centre crédible. Borloo a une bonne côte, mais qu'en restera-t-il le jour où il sera attaqué de toutes parts ?...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 06 avril 2010

@Laurent
Toute la difficulté de la droite, c'est que Sarkozy a un socle électoral fort ; il leur faut un candidat qui puisse faire aussi bien ou alors que le socle de Sarkozy s'amenuise, afin que d'autres puissent rentrer en compétition avec lui.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 06 avril 2010

Et puis y a aussi JC Lagarde! Vous savez, celui qui est tombé dans la marmite politicienne depuis qu'il est tout petit et qui n'en est jamais resorti tellement la soupe est bonne!

Écrit par : zapataz | mardi, 06 avril 2010

@Laurent
Quelqu'un comme Arthuis serait crédible, mais il n'est pas assez charismatique. En outre, tant qu'il n'a pas défini précisément ce dans quoi il veut tailler, pour la dépense publique, difficile de se faire une opinion.
Le MoDem a le mérite de parler de cette question tout en ayant défini clairement les domaines qu'il veut épargner (les fameux Biens supérieurs).

Écrit par : l'hérétique | mardi, 06 avril 2010

@zapataz
Z'êtes un peu dur. Il serait plus crédible, mais pas assez connu ni charismatique.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 06 avril 2010

Pour être assez proche des discussions en cours et sans rentrer dans les détails, cette ITW est surtout le fruit des difficultés d'appareil qui surgissent déjà et conduisent à reporter le congrès prévu le 10, censé acter la refondation de ce centre. Et chez Alliance centriste, plusieurs courants se forment sur cette question du leader. Arthuis s'y verrait bien (et moi je ne le vois pas du tout - voir mon dernier billet zeugma dans un champ de nains)et d'autres pensent que seul le rapprochement avec Borloo peut donner une crédibilité à ce nouveau mouvement. Dans les faits, mais je te l'accorde, seulement pour le moment, personne n'envisage l'option Bayrou.

Écrit par : Wuyilu | mardi, 06 avril 2010

En plein dans l'actu !
Je partage.

Écrit par : luciolebrune | mardi, 06 avril 2010

Voir surtout ce qu'Arthuis répond au MoDem (Gallerneau ) en pays de loire samedi dernier sur FR3 : emission la voix est libre,instructive.. http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=e44h_voixlibre&video_number=0 (voir les 25 dernières minutes) contradictions et incohérences!!

Écrit par : Laetitia Desombes | mardi, 06 avril 2010

Bonne analyse.

Jean Arthuis, comme Jean-Louis Bourlanges ce WE dans le Figaro Magazine, démontrent clairement l'incongruité, voire l'inanité, d'une candidature à l'élection présidentielle d'un "centriste" issu du gouvernement.
Effectivement, Borloo aurait pu avoir encore une chance s'il avait claqué la porte maintenant, étant désavoué sur le Grenelle de l'environnement, mais la fenêtre politique est passée. Quant à Morin, c'est une plaisanterie...

Jean Arthuis est une personne compétente dans son domaine, mais qui n'a pas l'envie ni la vision nécessaire pour se présenter.
Avouons-le, en dehors de François Bayrou qui s'est tiré de nombreuses balles dans le pieds, les candidats possibles ne courrent pas les rues. Et la présence de Villepin, qui n'a rien de crédible pour un centriste, mais sait utiliser les média, complique encore la donne, car il n'y a d'espace que pour un candidat entre le PS et Sarkozy.
Selon toute probabilité, on se dirige donc vers une année noire pour le centrisme en 2012, sauf miracle (un ressaisissement de Bayrou, une personnalité providentielle de la société civile). Le meilleurs pour cette sensibilité serait sans doute une victoire de la gauche: l'impact sur l'UMP obligera à une recomposition de l'opposition et à un certain rééquilibrage, dans lequel les différentes composantes centristes devront s'allier pour peser de nouveau.

Écrit par : Voltaire | mardi, 06 avril 2010

@ l'hérétique
finalement je comprends la stratégie d'union pronée par Morin : il a reconstitué un fin réseau d'élus locaux qu'il n'aurait jamais eus en indépendant, ce qui lui permettra le moment venu d'avoir des relais d'opinion implantés sur le terrain. Comme l'UDF de 2007 !

Écrit par : centriste en vadrouille | mardi, 06 avril 2010

Il suffit à Morin de sortir au prochain remaniement pour éviter cet écceuil.
Prévisible à la rentrée :)

Écrit par : Bozzonne | mardi, 06 avril 2010

Une nouvelle candidature Bayrou , que je souhaite, ne serait pas une occasion de "retrouvailles centristes".Bayrou a réalisé quelque chose d'histiorique, qui n'est nullement enfreint par les mauvais socires aux européennes et régionales.Il a fait rompre le courant démocrate, qui vient de très loin dans l'histoire politique française, avec la droite.il a créé quelqaue chose de nouveau, qu'on aime ou qu'on aime pas. Une éventruelle candidature Morin (qui serait ridicule), ou même Arthuis (qui, elle serait sérieuse), serait un retour au pass, aux vieux schémasé et n'aurait aucun impact.Ces personnalités n'ont ni ls épaules, ni le charisme de Bayrou qui a tissé un lien avec le peuple français.Ce lien qui l'a conduit à approcher le second tour en 2007, peut le porter au seciond tour en 2012, mais c'est vrai que le Mouvement démocrate ne sera pas son seul atout.

Écrit par : cadiot | mardi, 06 avril 2010

Au final, n'oubliez pas Juppé....

Écrit par : Wuyilu | mardi, 06 avril 2010

Je suis d'accord avec les commentaires de Voltaire et de centriste en vadrouille.

La stratégie d'Hervé Morin est la bonne. Depuis 2007, il n'a eu de cesse de reconstruire ce que François Bayrou a détruit ! Par conséquent, il lui revient d'être le candidat du parti centriste. Il est hors de question que Bayrou et ses fans addict fassent une OPA sur le prochain parti que HM est en train de créer avec Arthuis !

Écrit par : Lilou18 | mardi, 06 avril 2010

Je ne crois pas qu'Arthuis se pose sérieusement la question de la présidentielle. Dans tous les cas, il est peut etre brillant mais bcp trop "économiste" dans ses interventions. Et puis vraiment "notable" comme profil.

Écrit par : centriste | mardi, 06 avril 2010

Je ne crois pas non plus qu'Arthuis postule pour le big job, mais pour quelqu'un d'autre, dont il voudrait être ministre, c'est probablement dans ses projets.

Écrit par : luciolebrune | mardi, 06 avril 2010

F. Bayrou et H. Morin ne sont plus du tout sur le même positionnement politique.

H. Morin c'est le centre droit, cad l'ex-UDF qui n'a jamais été centriste. La question pour lui est : existe-t-il une place pour un second candidat (aux côtés de N. Sarkozy) à droite ?

F. Bayrou c'est le centre, qui avait progressivement disparu en France entre 1969 et 1974 et qu'il a fait renaître entre 2002 et 2007. La question pour lui est : existe-t-il une place pour une troisième voie en France ?

Petite remarque : D. de Villepin oscille entre ces deux stratégies. Soit incarner l'alternative à N. Sarkozy à droite. Soit incarner l'alternative à la droite et à la gauche.

Écrit par : Laurent de Boissieu | mardi, 06 avril 2010

Ce que l'on peut déplorer c'est qu'au centre, plus encore qu'à l'UMP, aucune candidature féminine plausible n'émerge. Il y avait bien Corinne Lepage, mais elle est partie voir ailleurs si l'herbe y est plus verte ...

Écrit par : granit | mardi, 06 avril 2010

Centriste jusqu'au bout des ongles, je ne vois pas Morin incarner le centre, entaché comme il est à droite, tout ce qu'il souhaite, c'est ressembler à un centriste pour essayer de glaner des voix et servir de rabatteur pour la droite. Pour moi Arthuis est atteint par la limite d'âge, c'est dommage, avant de s'acoquiner avec Morin il restait assez centriste et son parti suffisamment détaché de l'UMP pour représenter une alternative. F. Bayrou a encore fait une grosse erreur pour les régionales en ne s'employant pas pour faire listes communes avec l'alliance centriste. Aujourd'hui pléthore de candidats montrent leur nez au centre, mais pour l'instant je n'en vois aucun pour supplanter F. Bayrou qui reste et de loin le plus crédible.

Écrit par : andre777 | mardi, 06 avril 2010

Pourquoi "un des rares libéraux du MoDem"?
En effet, je ne veux pas d'un MoDem social démocrate comme l'a défini J.L. Benhamias, j'espère bien n'être pas le seul dans ce cas, ou alors je me suis largement trompé sur les valeurs du MoDem. Libéral bien sûr, la liberté n'est elle pas un de nos trois piliers de notre république. Mais un libéral imbu de plus de justice sociale et de plus d'égalité entre les individus.

Écrit par : andre777 | mardi, 06 avril 2010

"c'est la dérive bonapartiste sarkozyste qui a poussé François Bayrou à se déporter, par réaction, sur sa gauche."

Intéressante analyse. Je pense également que N.Sarkozy n'est pas étranger à cette inclination à gauche. F.Bayrou est tombé dans le piège...

Désormais le béarnais ira jusqu'au bout alors qu'il n'a pertinemment aucune chances. Regrettable car il risque de priver D. de Villepin du peu d'espoir qu'il avait de rivaliser avec N.Sarkozy.

Écrit par : Reversus | mardi, 06 avril 2010

Vous etes fatigants avec ca...Francois B ne s'est pas déporté à gauche, vous confondez le terme gauche avec celui d'opposition à la politique de NS.

Écrit par : Martine | mardi, 06 avril 2010

Le Centre, c'est le Centre. Quel que soit le candidat centriste, car OUI il faudra un candidat centriste au premier tour de l'élection présidentielle de 2012, nous devons apporter les valeurs humanistes, sociales, européennes et de justice au cœur même du projet de société. Car l'élection d'un président de la république est, depuis le changement du septennat en quinquennat, un choix de société pour 5 années. ll n'existe plus de dissolution de l'Assemblée Nationale, plus de cohabitation. La seule réponse possible des électeurs face à la majorité en place sont les scrutins intermédiaires - comme celui des régionales - mais cela n'a aucune incidence sur le Gouvernement et le Président. Alors oui, rien que pour cela, il faut que nous ayons un candidat centristes capable de rassembler, d'écouter, de proposer, d'avoir une vision stratégique de la France, et de fédérer les françaises et les français. La Droite nous jouera encore et toujorus sa partition, la Gauche je n'en parle même pas.... la seule alternative possible à une société respectueuse, digne, solidaire et équitable reste le Centre.

Écrit par : Fauquembergue | mardi, 06 avril 2010

Un rapport avec D. Fauquemberg ?

Écrit par : ChristineB | mardi, 06 avril 2010

"il deviendrait possible à François Bayrou de reprendre sa place naturelle au centre de l'Échiquier politique".
Cette phrase, c'est du grand n'importe quoi.
Etre au centre, c'est être équidistant de la gauche et de la droite.
Donc, Bayrou est en plein centre. Et les Arthuis, Morin, et Cie ne sont pas au centre, mais à droite.
Que ces gens de droite se prétendent du centre, ces du pur pipeau, tout le monde le sait.

Écrit par : jm | mercredi, 07 avril 2010

@jm
Ils sont bien de centre-droit, donc où est le problème ? En particulier Arthuis, au demeurant. Bayrou est aussi au centre, voire même légèrement sur la droite, mais le MoDem est de centre-gauche, lui.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 avril 2010

Autre hypothèse:
Morin est grillé comme candidat. Arthuis est très compétent sur le plan économique, mais reste limité dans ce champ.
Celui qui me semble un challenger sérieux pour Bayrou dans la "galaxie" du centre, c'est Borloo. Même ministre, il n'a pas les casseroles du traître qui traînent derrière Morin et les néo-centristes. Mais s'il démissionnait (taxe carbone, plantage du "Grenelle de l'environnement"), il peut se repositionner (et il a déjà commencé à le faire). En plus, son copain Tapie est redevenu riche (nerf de la guerre) et "fréquentable". Ce serait un vrai sous-marin anti-Bayrou.

Écrit par : Mia | mercredi, 07 avril 2010

La proposition de M. Arthuis de limiter le statut auto entrepreneur à 3 ans est une condamnation à mort de dizaines de milliers de personnes qui ont investi leurs espoirs et leur énergie dans ce statut : en quoi cela concerne-t-il des activités qui n'ont rien à voir avec les Artisans ou le Bâtiment ? En quoi cela concerne-t-il des personnes qui se servent du statut pour créer une activité qu'ils n'auraient pas créé avec les charges des autres statuts ?
Doit-on sacrifier des milliers de personnes pour qu'une minorité se tienne bien ?

C'est totalement ubuesque. Personnellement je bosse sur le net et je n'ai rien à voir avec les dérives du bâtiment, si demain cette loi passe je n'ai plus qu'à mettre la clé sous la porte au bout de 3 ans. Ca va pas être très bon pour les chiffres du chômage si ça passe cette histoire.

Écrit par : Samuel | vendredi, 09 avril 2010

@Samuel
Tiens, je ne suis pas au courant de cette proposition. Mais au fait, vous ne pouvez pas changer de statut et passer en SARL, par exemple ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 avril 2010

Un ministre du gouvernement qui se présente aux élections présidentielles en présentant un autre projet, ça se voit tout le temps. D'ailleurs Sarkosy a été élu par la droite sans démissionner en évoquant la rupture avec Chirac.
Mais ce que je trouve dangereux, c'est de faire des spéculations sur des personnes à 2.5 ans des élections. On dirait que finalement, le projet, les arguments n'ont plus aucune importance. Au Nouveau Centre, le réseau de réflexion avec les 17 000 adhérents commence à peine et ils ont leur mot à dire. S'il fallait uniquement désigner une personne digne de porter l'habit, revenons alors à la Royauté !!!

Écrit par : DE JAEGER | mardi, 13 avril 2010

Les commentaires sont fermés.