Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mais quel ... (censuré), Lefebvre ! | Page d'accueil | Mars et la Terre se réchauffent »

jeudi, 17 décembre 2009

J'espère voter trois fois pour Alain Dolium

Dolium2.jpgAlain Dolium est l'un des candidats à la candidature pour représenter le MoDem aux régionales en île de France. Il a défrayé la chronique, tout récemment. Christelle, pour ceux qui ignorent encore qui il est en fait un portrait sommaire sur son blog.

Je vais voter pour Alain Dolium une première fois lors de la consultation interne des adhérents franciliens qui aura lieu du 18 au 21 décembre prochain. Cette consultation, organisée par le MoDem est confiée à une société indépendante. J'aime bien la démarche d'Alain Dolium à plus d'un titre : voilà quelqu'un qui se présente et choisit de faire le tour des fédérations d'île de France pour se faire connaître et répondre aux questions (légitimes) des militants. Serge semble choqué des propos d'Alain Dolium (je rappelle que c'est un entrepreneur) qui souhaite voir émerger un capitalisme social. Personnellement, le concept me plaît beaucoup, et cela recoupe exactement l'idée que je me fais du capitalisme à travers le décryptage qu'en donne Schumpeter. Le capitalisme a longtemps permis une accumulation impressionnante de richesses dont les peuples ont profité, tout du moins, jusqu'à ce que des théoriciens, au début des années 90, se réclamant (illégitimement) du libéralisme théorisent la nécessité d'une société d'inégalités croissantes qu'ils appelèrent alors "progrès". Bayrou a largement et clairement évoqué ce sujet dans son Abus de pouvoir. J'apprécie les déclarations d'Alain Dolium sur la liberté d'entreprendre, pierre angulaire de tout programme politique pour moi. Je m'étonne de ce qu'il ait pu voter à gauche, en particulier pour les Socialistes qui ne me paraissent guère enclins à favoriser cette liberté. A vrai dire, je peux aussi le comprendre en songeant que ce n'est pas mieux (pour des raisons différentes) du côté de l'UMP. Voilà qui répond peut-être aux interrogations de Serge...

Orange pressé a, dans un billet par ailleurs bien écrit, donné tout un tas de mauvaises raisons pour ne pas voter pour Alain Dolium. Orange Pressé veut «récompenser» le militantisme en attribuant à des militants les têtes de liste. Qui lui dit que c'est ce que souhaitent les militants ? Je crois qu'ils agissent avec leur coeur et leurs convictions et que la plupart d'entre eux souhaitent simplement voir émerger leur projet et leurs idées dans la sphère politique. Ensuite, être un militant de qualité ne signifie pas pour autant être un bon candidat. Ce sont des qualités différentes, et, en invoquant «l'expérience», Orange pressé me semble allègrement confondre les deux.

Il veut également «punir» Alain Dolium de ce que les militants soient mis devant le fait accompli de sa candidature. Quel fait accompli ? Il va y avoir un vote ! Par ailleurs, si quelques personnes ont fait connaître leur intérêt pour les Régionales, aucun militant n'a fait état, à l'heure actuelle, de son désir de figurer comme tête de liste du MoDem en île de France. Orange Pressé voit encore dans un vote négatif l'occasion d'une vengeance contre François Bayrou et Marielle de Sarnez. Étrange conception bien éloignée des préoccupations des régionales que celle qui voit un adhérent souhaiter voir perdre le candidat mis en avant par le Président et une vice-présidente de son parti...!

Orange pressé reproche à Alain Dolium des prestations maladroites. Primo, ce n'est pas mon avis, et secondo, on comprend aisément la réserve d'Alain Dolium : il attend de disposer d'une investiture officielle et dûment reconnue par l'imprimatur démocratique que constitue le vote des militants. C'est tout à son honneur.

Enfin, Orange Pressé juge outrecuidant la prétention de l'homme neuf qu'est Alain Dolium, sans expérience politique, comme le juge Orange pressé, à vouloir représenter un parti dans une élection majeure comme les Régionales. Ne pas avoir milité activement dans le parti ne signifie pas ne pas avoir d'expérience de la région ; particulièrement, on peut imaginer que l'homme d'affaires et l'entrepreneur qu'est Alain Dolium a de bonnes raisons de mieux connaître l'île de France que des individus dont la préoccupation essentielle est de disserter de la démocratie interne d'un parti depuis des mois.

Pour finir, je renvoie Orange Pressé  l'excellent et très juste commentaire de Zénon qui répond sur son blog à son billet :

Je constate, qu'une fois de plus vous faites preuve de beaucoup de mauvaise foi et d'arrogance dans vos écrits :

Concernant tout d'abord le mode de désignation des candidats :
- le mode de désignation des candidats est conforme aux statuts de notre Mouvement, statuts qui, faut-il vous le rappeler, ont été votés par les adhérents .
- les candidatures sont examinées par une commission, elles ne sont pas le simple "fait du prince" .
- les candidatures doivent-être validées par les adhérents, qui ont donc la possibilité de les rejeter, encore faudrait-il proposer une solution alternative crédible .

Concernant la candidature d'Alain Dolium :
- il me semble particulièrement malhonnête d'affirmer qu'il ne doit sa candidature qu'à un "physique se rapprochant de celui d'un dirigeant en exercice", c'est réduire un homme à la seule couleur de sa peau .
- A. Dolium s'est élevé socialement par le travail et les études, j'imagine qu'il est plus difficile pour un jeune antillais vivant à Malakoff de sortir diplomé de Sup de Co et d'HEC, que pour un jeune bourgeois de Neuilly .
-il a créé son entreprise, ce qui constitue une expérience non négligeable .
- il est certes intimidé lors de ses interventions publiques, mais avec un peu d'expérience il fera preuve de plus d'aisance . D'ailleurs les beaux parleurs ne sont pas toujours les plus efficaces dans l'action .
- vous lui reprochez de ne pas avoir milité sur le terrain, je pourrais vous citer nombre de candidats dans le même cas (ex : C. Lepage, J-F Kahn, aux européennes) leur candidature était-elle pour autant illégitime ?
-enfin, dans un de vos commentaires vous le comparez à A. Legrand, dont la candidature serait plus porteuse, d'après vous, auprès de l'électorat populaire . J'apprécie son engagement associatif associatif, mais j'avoue avoir du mal à percevoir comment un fils d'employé ou d'ouvrier peut se reconnaître en lui : il a fait de études secondaires dans un pensionnat privé réputé, le collège des Oratoriens de Juilly (les frais de scolarité sont dans cet établissement de 7500 à 8000 euros par an), puis il a préparé une maîtrise de droit, tout en voyageant beaucoup à l'étranger, enfin il s'est inscrit au cours Florent et a débuté une carrière de comédien à 27 ans . Voilà sans doute pour vous le cursus typique d'un jeune issu des milieux populaires ! 

Pour conclure, puisque vous vous préoccupez de la reconquête de l'électorat populaire, j'aimerais vous livrer cette citation d'E. Todd, qui analyse dans "Après la démocratie" pourquoi le PS s'est coupé de l'électorat populaire : "Le militant ancien faisait vivre le Parti dans la collectivité, et vivre la collectivité par le Parti . Le militant nouveau vient pour contribuer, certes, mais surtout pour s'exprimer, "s'épanouir" personnellement . Il est, dans sa section socialiste, l'un des millions de nouveaux narcisses engendrés par la révolution éducative supérieure ; il se pense "créateur" de doctrine, s'imagine que l'originalité de sa "parole" va faire avancer les choses . On peut parler de militantisme performatif, qui pense que la parole est action.(...) Avec Nicolas Sarkozy, l'exhibitionnisme bavard règne à la tête de l'Etat, mais, en ce début du XXIe siècle, il baigne l'ensemble des strates supérieures de la société française ." Puissent ces paroles être riches d'enseignement pour vous !

Rien à dire, ça, c'est envoyé !

J'ai parlé de voter trois fois pour Alain Dolium. S'il représente bien le MoDem, comme je l'espère, en mars prochain, je vais voter pour lui au premier tour. Ce sera donc la seconde fois. Et enfin, si le sort nous est propice, que notre projet est bon, qu'il réussit à le porter, et que nous parvenons à le faire connaître aux Franciliens et à les convaincre, je puis alors espérer voter une troisième fois pour lui, cette fois...au second tour !

00:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (71) | Tags : alain dolium, modem |  Facebook | | |

Commentaires

@L' hérétique,
Ce que raconte Orange pressé...Rien que le paseudo est révélateur ! :)))

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

On peut s'interroger sur l' attrait soudain d'A.Dolium pour le MD

http://oreadecentriste.20minutes-blogs.fr/archive/2009/11/25/le-choix-du-modem-pour-l-ile-de-france-un-inconnu-a-decouvri.html

[...]"Cependant, choisir un candidat qui n’est pas connu des militants du parti, là je me dis mais de qui se moque-t-on ? J’ai appris qu’il vivait dans le Val de Marne, j’en suis ravie ! Militante depuis des années dans ce département, je n’ai pas encore eu l’occasion de le rencontrer["...]

Écrit par : Géraldine | jeudi, 17 décembre 2009

Oups, je corrige: pas paseudo mais pseudo.

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

Bah Géraldine,
Etonnant! Vous ne m'avez donc jamais croisée? Strange! pourtant pour aider les sans abris j'étais là et à d'autres occasions, vous désolée mais aucun souvenir...

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

Cher ami,

Quelques petites précisions en réponse à ton article.
Les représentants de la société en charge de la consultation ont eux-mêmes précisé que l’on pouvait faire sortir les résultats que l’on voulait.

Faire campagne après avoir été désigné alors qu’il aurait fallu faire campagne avant d’être choisi, drôle de vision de la démocratie. On fait campagne avant d’être choisi pas après pour rattraper le coup.
Le « capitalisme social » est un concept tout aussi fumeux que le « socialisme de marché ». Le capitalisme est le capitalisme point barre. Le capitalisme a une logique propre, je t’invite à relire (ou à lire Max Weber).
Le MoDem parle de ne pas mettre l’argent au centre de son projet mais alors pourquoi choisir un capitaliste au lieu d’autres candidatures plus adéquates. Il faut un peu de cohérence tout de même.

Toutes les éléments invoqués ont été maintes fois recoupée et se base sur une chose bien concrète : la réalité de la situation politique. Tu as aussi mal compris mon article. Je ne dis pas qu’il faut des militants acharnés comme tête de liste mais juste des personnes qui ait au moins donné un peu de leur temps pour le mouvement, cela permet de gagner la confiance de ceux avec qui on va devoir faire campagne. Le militantisme ne fait certes pas un bon candidat, mais permet d’acquérir une partie de l’expérience nécessaire pour en être un (de bon candidat).

On peut organiser un vote et donner une aura démocratique à ce que l’on veut si on arrange le mode de scrutin à sa convenance. C’est exactement ce qui est fait pour les investitures pour les régionales. On donne une vague aura démocratique à un procédé qui est en fait une décision unilatérale. Il s’agit ici de plébisciter pas de réel vote.

Des prestations maladroites : parler avec un débit de kalachnikov dans lequel on ne comprend pas un mot (BFM), ponctuer ses discours de « euuhhhhh », en quoi est-ce un bon discours. Il n’y a rien de réellement solide dans ses prestations, ça sonne creux. Attendre l’investiture ? Alors pourquoi considérer que mon billet vise à couler le Mouvement ? C’est donc bien qu’un refus des militants serait vécu comme un cataclysme !

Connaître la région ce n’est pas seulement y avoir le siège de son entreprise, c’est connaître ses habitants, échanger avec eux, les rencontrer sur les lieux de vie, dans les transports… C’est aussi connaître les spécificités des différents habitats, les contraintes de temps et d’argent, les exigences professionnelles.
Beaucoup de non-franciliens connaissent bien mieux l’Ile de France qu’une bonne partie des parisiens. On les appelle des navetteurs et ils crapahutent bien plus que les habitants d’un quartier comme le XVIe ou Neuilly.

Tu sembles apprécier Zenon, je t’invite donc à lire le retour de boomerang dont il a été victime :
.@ Zenon :
Les faits sont les suivants :
- les statuts suffisamment flous pour faire passer même la pire unilatérale pour démocratique ;
- la commission est le bureau exécutif. Bureau exécutif dont les membres se sont vu dire par François Bayrou "La parole de Marielle compte pour moi plus que vous tous réunis";
- les adhérents ont le choix d'approuver ou de se retrouver sans candidat. C'est comme dire que l'on fait un don lorsque l'on a un révolver sur la tempe.

La candidature d'Alain Dolium :
- c'est surtout la réalité, pas une seule intervention média ne passe à côté de sa couleur de peau;
- beaucoup de jeunes de petites villes de province ont les mêmes difficultés, ce n'est pas si exceptionnel ;
- merci de préciser qu'il faut de l'expérience pour être tête de liste.

Corinne Lepage ? Pas faire de terrain, vous déconnez ? Elle a été la candidate qui en a fait le plus ! C'est aussi une ancienne ministre qui a une réelle aura ce qui n'est pas le cas de Dolium.

Certes, le passé d'Augustin Legrand est différent mais sa situation actuelle aussi. Or, c'est le présent qui compte !

Emmanuel Todd est un sociologue très intelligent mais il lui arrive de se planter. Précisons aussi que le MoDem n'est pas le PS.

Voter 3 fois pour Alain Dolium ? Mais tu rêves mon pauvre. Tu voteras une fois c’est certain, 2 fois c’est probable mais pas 3 fois. Même si le projet est intéressant, tu ne voteras pas 3 fois car l’électorat démocrate sera siphonné par Europe-Écologie qui a pris la place du MoDem au centre l’échiquier politique.
Par contre, il est possible que l’on te demande d’aider Alain Dolium à rembourser ses dettes de campagne.

Écrit par : Orange pressé | jeudi, 17 décembre 2009

@orange pressé
Exact et tu as eu raison de rappeler, sur ton blog ,qu':
"Il faut certaines qualités pour réussir en politique. Quand en face de soi, on a des personnalités politiques aguerries et que votre plus féroce adversaire est aussi le plus expérimenté vous partez avec un énorme handicap."

Écrit par : Géraldine | jeudi, 17 décembre 2009

Bah...Qui cha que chai les féroces? Des tigres à dents de sabres?
Pfiou...J'ai peur, là...! All of a sudden!!

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

@Martine
N'habitant pas le même département que vous, j'ai la chance de ne jamais vous croiser en effet.

Écrit par : Géraldine | jeudi, 17 décembre 2009

Bah Géraldine, quelle révélation faites vous là! :D Secret de Polichinelle.
Bonne soirée à vous! Il fait froid ce soir, ne sais trop si ceux sont les "tigres aux dents de sabre" ou le froid du au réchauffement climatique? Pas la grippeA : pas de température! Si vous pouviez m'éclairer de vos lanternes, j'apprécierais . :))

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

@L'Hérétique

Une fois de plus le courtisan prend le pas sur l'analyste politique (pas mauvais du tout) que vous êtes

Les militants seront effectivement consultés au niveau régional mais il ne s’agira pas d’un vote à proprement parler mais d’une validation du choix du prince.

Quand on vote on à le choix. Dire NON cela ne sera pas faire un choix mais refuser le choix d’un autre. Cet autre qui refera à ce moment là un autre choix …etc etc
vous appellez cela un vote ?

Bon et puis si mon président me présente un candidat, toute la presse sait que c’est son choix : comment pourrais-je voter sereinement NON en sachant que mon NON pourrait nuire par retour de bâton à mon président , donc à mon parti ?
vous appellez cela un vote ?

Bon et puis nos candidats sont balancés dans la presse avant validation.
Par exemple, nous voyons Dolium partout alors qu’il n’est pas investi. Vous imaginez le boomerang médiatique si il n’était pas validé finalement ? vais-je voter NON sereinement dans ce cas ?
vous appellez cela un vote ?

Quand à Alain Dolium tout bon communiquant qu'il soit , faire de son premier acte politique (puisqu'il n'a jamais rien fait, ni dit avant) une acceptation d'être choisi par le prince sans broncher , ca en dit long sur le genre de conseiller régional qu'il sera : aux ordres....

Écrit par : Fabio Lauresti | jeudi, 17 décembre 2009

Oups, j'oubliais...
Je n'ai jamais rencontré A Dolium, et nan!Dslée, de décevoir les gossips. :( Pourtant, je sais qu'il me va comme une chaussure à mon pied, c'est fou euh...flou...Euh... P't ben que la température monte là! :)

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

@L'Hérétique : un billet bien écrit peut appeler à un brillant billet, et c'est là une fort grande différence... Bravo l'artiste !

Écrit par : Céline Alléaume | jeudi, 17 décembre 2009

qu'Allain Dolium doit le candidat légitime ou pas en IDF, je m'en fout car ce n'est pas ma région....

Par contre argumenter sur les statuts pour justifier que le processus de désignation est démocratique, est fallacieux.

Tout le monde sait qu'une partie des statuts (votés démocratiquement) n'a jamais été respecté. Juste une seul exemple parmi d'autres : quid de la FI....

oups je sors, je vous laisse vous écharper entre Parisiens....

Écrit par : europium | jeudi, 17 décembre 2009

@ Céline Alléaume : Je ne crains cher Céline que tu ne sois trop éblouie par l'éclat apparent des choses pour voir sereinement la réalité du propos de notre ami l'Hérétique.

@ europium : C'est un secret de polichinelle. Les statuts ont été conçu de façon souple pour permettre de leur faire dire ce que l'on veut !

Écrit par : Orange pressé | jeudi, 17 décembre 2009

Cela répond en partie à mes interrogations. ;-)

Cependant, je voterai contre cette consultation : c'est une question de principe.

J'ai pu constater, parmi les militants, que nous serons nombreux à faire ce choix. Alain Dolium a indiqué lors de sa rencontre avec les adhérents du 92, qu'il tirerait les conséquences d'une majorité de votes "contre".

Écrit par : Serge Brière | jeudi, 17 décembre 2009

serge Brière a écrit
"Alain Dolium a indiqué lors de sa rencontre avec les adhérents du 92, qu'il tirerait les conséquences d'une majorité de votes "contre"."

Il serait bien que d'autres aient les mêmes principes....

Mais bon au vu des erreurs de procédures et les manques d'informations "hallucinants" il risque d'y avoir pas mal de recours...

Écrit par : europium | jeudi, 17 décembre 2009

"être un militant de qualité ne signifie pas pour autant être un bon candidat. Ce sont des qualités différentes, et, en invoquant «l'expérience», Orange pressé me semble allègrement confondre les deux.
Exactement...

Écrit par : Danièle Douet | jeudi, 17 décembre 2009

Quand on voit le résultat des ministres de la société civile, j'ai quelques inquiétudes tout de même. S'ils peuvent être de bons conseillers, l'art de la politique c'est autre chose !

Écrit par : pazmany jeune garde 87 | jeudi, 17 décembre 2009

Le société "indépendante" en question ne serait-elle pas la société SPYRIT, dont le directeur n'est autre que Pierre Stucki, un MoDem ?

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

Quelle hargne contre Alain Dolium ! Ça fait peur.

Écrit par : MaxF | jeudi, 17 décembre 2009

@Celine Alleaume

L'ineffable Céline Alleaume qui 15 jours avant ventaient les mérites d'un autre militant car il avaient fait beaucoup d'actes politiques de terrain, vante maintenant la virginité politique...

On aurait eu à voter pour un lama elle aurait salué François Bayrou pour avoir été le premier à avoir eu l'audace de présenter des lamas à des élections.

Écrit par : Fabio Lauresti | jeudi, 17 décembre 2009

@Fabio
Moi, ce que je trouve comme qualité principale au lama (et du coup je voterais sans hésitation pour ce sympathique animal) c'est sa faculté de cracher (véridique) à la tronche de ceux qui l'emm... ou lui marchent sur le sabot.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 17 décembre 2009

http://www.wideo.fr/video/iLyROoaftrvn.html

Écrit par : Géraldine | jeudi, 17 décembre 2009

@ Fotini
donc, être adhérent du MoDem, c'est une tare, alors, désormais.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 17 décembre 2009

@l'hérétique

J'ai rarement vu une telle mauvaise foi ou une telle naïveté.

Si c'était avéré, ça ne te choquerait pas qu'une boîte dont le directeur gère le blog d'une section et fournit des prestations web au MoDem, prétende être une entreprise "indépendante" pour l'organisation d'un vote ?

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

@L'hérétique

Bravo ca c'est de l'argumentation. Avec des soutiens pareils (qui curieusement peuvent faire des pages et des pages sur les projets, donner des leçons à tous mais esquivent toujours les questions sur la démocratie interne - ouh la trop brûlant je risquerais de me griller-) notre ami Alain est super bien parti...

@Fotini

Pierre-Yves Stucki, n'est pas militant MoDem mais sa société Spyrit est celle qui organise ce genre de consultation pour le Modem (européennes, oui celle où de l'aveu même de la présidente Modem du Bas-Rhin, les votes non étaient comptabilisés comme des oui) et à construit la plateforme du site présidentiel de Bayrou en 2007.

Consultation Indépendante ? pas vraiment
Tous ces marchés gagnés, sans compter ceux qui arrivent pour 2012, cela crée des liens... de subordination...

Mais là encore l'hérétique qui critique si souvent les liens de Sarkozy avec les entreprises trouvera que François Bayrou, à raison de favoriser les NTIC :-)

Écrit par : Fabio Lauresti | jeudi, 17 décembre 2009

Rectification : ce n'est pas le site d'une section mais le blog des militants MoDem de Fontenay Le Fleury (Yvelines), dont il est d'ailleurs adjoint au maire.

http://www.fontenay-democrate.fr/

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

@Fabio

Il est militant et élu MoDem aux dernières municipales.

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

@Fotini

Ca renforce d'autant plus les liens de subordination

Écrit par : Fabio Lauresti | jeudi, 17 décembre 2009

@Fabio

Tu as oublié de mettre le lien vers le blog qui rapporte les propos de la présidente MoDem du Bas-Rhin sur le vote électronique, que notre ami l'hérétique s'est empressé de minimiser comme d'hab' par une pirouette (comme pour tout ce qui concerne la démocratie interne) :

http://julienviel.hautetfort.com/archive/2009/12/15/quand-tu-votes-pour-ca-enregistre-un-vote-pour-et-quand-tu.html

"De toutes façons, la gestion du vote est confiée à un organisme indépendant. Il ne peut donc pas y avoir de tricheries..."

Ecrit par : l'hérétique | 15.12.2009

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

hé bien les parigots, quel spectacle....

c'est un peu nul toutes ces attaques personnelles et toutes ces déballages sur la place publique!

ne sommes sommes nous pas en période de trêves des confiseurs...

Écrit par : europium | jeudi, 17 décembre 2009

Euh..."pestacle"! ;))

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

@Europium

je rêverais moi aussi de n'avoir rien à déballer mais "Mesdames, messieurs, j'ai une bonne nouvelle, a partir de ce soir , la politique française ne sera plus jamais comme avant"

A partir de là , quand on vois comment est gèré le MoDem, tout ceux qui ont cru à cette phrase de François Bayrou ont le devoir de déballer au contraire !

On ne peut espèrer diriger un pays avec 66 milions de français à convaincre , quand on a de telle méthodes pour gèrer 50000 militants tout acquis.

Tiens pendant que je vous tient une info :

http://www.forez-info.com/actualite/politique/13431-une-vague-de-demissions-au-modem-42.html

encore des vilains déballeurs !

Écrit par : Fabio Lauresti | jeudi, 17 décembre 2009

Mais déballons, déballons:
http://www.youtube.com/watch?v=WfQACKapWmE

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

On est devenu comme les socialos.
Les Shadocks disaient "on n'est jamais aussi bien battu que par soi-même".

On n'a pas d'autre ennemi que Alain Dolium ?

"je pompe donc je suis". Salut les artistes.

Écrit par : Fanal Safran | jeudi, 17 décembre 2009

@Fanal S
"Je pompe donc je suis" excellent mdr! Mais je me répète, oups je sors. ;)

Écrit par : Martine | jeudi, 17 décembre 2009

au delà des régionales si les têtes de listes ne sont pas bien élues, cela va créer encore plus de tensions dans les régions et les départements car leur légitimité sera remise en question pour peser localement....

le siège devrait penser à cela....

Écrit par : eurpium | jeudi, 17 décembre 2009

Qu'est-ce que c'est fatiguant de ne pouvoir lire une note sans devoir subir les mêmes commentaires des mêmes personnes sur les mêmes blogues, décidées à conspuer le MoDem, François Bayrou et tous ceux qui se présentent sous les couleurs du MoDem.
Lecteur généralement silencieux, je m'insurge contre ces enfilades qui n'en finissent pas et qui n'intéressent que ceux qui s'y livrent.

Écrit par : Victor | jeudi, 17 décembre 2009

Je vous remercie Victor. Moi aussi je suis indignée et fatiguée.

Écrit par : Axelle | jeudi, 17 décembre 2009

@Victor et Axelle

Tiens une autre phrase qui devraient vous plaire "Si nous pensons tous la même chose, c'est que nous ne pensons plus rien"

devinez de qui c'est ?

C'est curieux, vous n'êtes pas fatigués quand il y a des dizaines et des dizaines de billet de commande justifiant et même vantant les faits du prince... vous avez la fatigue à géométrie variable on dirait

Écrit par : Fabio Lauresti | jeudi, 17 décembre 2009

Je sens que le réveil va être douloureux... vu comment ça s'agite dans les régions et les départements.

Mais "tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien" !

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

@Fabio

Inutile de dire qu'il n'y aura pas de réponse sur le fond au sujet de l'"indépendance" de la société chargée du vote...

Il est tellement plus facile de se moquer des déballeurs ou de mettre en avant sa prétendue fatigue... peut-être due à un excès de presbytie ? C'est ce qui arrive quand on refuse de mettre des lunettes.

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

Il m'étonne, l'hérétique, que vous fassiez part dans vos articles des pensées d'un pourceau de seize années, fut-il un cierge brillant.

Il est bon, Sidérante Faustine, de nous faire la morale ainsi pour dénoncer les liaisons incestueuses entre un parti et son fournisseur de service informatique, il me semble que certains d'entre vous en ont abusé par le passé.

Mais j'oubliais, votre travail était bénévole et, mal fait, inapplicable, fut rejeté, tandis que votre gourou empochait les subsides que ses trop aveugles disciples lui rapportaient.

Au jour d'aujourd'hui, il appelle toujours les roucoulants à venir lui fournir leur négritude gracieusement. Pour l'envoi de la facture, les retombées du paiement et de la gloire, nul doute que nul autre que lui en profitera.

Vous seriez bien avisés, vous et vos compagnons d'infortune, de lui demander un pourcentage par contrat signé AVANT de lui envoyer les fruits de votre labeur...

Écrit par : Reine des Trolls | jeudi, 17 décembre 2009

@Reine des Trolls

Faudrait nous dire de quels champignons vous abusez...

Écrit par : Fotini | jeudi, 17 décembre 2009

...ils sont moins enivrants que l'amour que tu portes à ceux que tu sers...

Écrit par : Reine des Trolls | jeudi, 17 décembre 2009

@ Fotini

Moi, j'aime bien les interventions de la Reine des Trolls, champignons ou pas champignons... C'est toujours très percutant :)

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 17 décembre 2009

@JF le démocrate

J'ai un peu de mal avec les allusions non étayées de faits. C'est un peu trop facile comme procédé, on peut tout insinuer sous couvert de flou artistique... plutôt puant.

Écrit par : Fotini | vendredi, 18 décembre 2009

Mais point besoin d'étai que tu aies, puisque place première du savoir en l'occurence de la pertinence des propos de la Reine tu occupes.

Écrit par : Reine des Trolls | vendredi, 18 décembre 2009

Vous avez fait des émules, cher Hérétique :

http://venitiennes.wordpress.com/2009/12/18/pourquoi-je-vote-oui-pour-albino-doliomi/

Écrit par : Lucia Di Ridero | vendredi, 18 décembre 2009

Ayé ai voté, non pas oui, ni oui oui, mais oui oui ouiiii ! :)

Écrit par : Martine | vendredi, 18 décembre 2009

Rires !
En lisant l'argumentation de l'hérétique et les commentaires, je me suis dit que j'allais reposter le billet de la consultation pour les nuls de l'an dernier...

Parce qu'avec des nigauds de militants qui applaudissent quand on se fiche d'eux de la sorte, aucun parti n'a besoin de changer de méthode... Et c'est de la méthode qu'il est question... Et c'est comme ça qu'on se retrouve avec un Sarko aujourd'hui. Et peut-être pire... Avec un Bayrou un jour !

C'est la méthode que vous encouragez l'Hérétique, donc la politique du mépris.

Ce qui est dommage, c'est que Alain Dolium n'est pas un problème en lui même et qu'il aurait pu gagner la confiance de tous lors d'une consultation honnête...

Là, il est imposé et même si vous votez tous non, il y aura "une grande majorité de oui en faveur de Alain Doliom" comme à chaque fois !
Bien sûr qu'il y a de la triche !
C'est ça la politique !

Écrit par : passage | samedi, 19 décembre 2009

@ passage
Je n'encourage rien du tout. Les militants sont libres de faire un clash s'ils le souhaitent.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 19 décembre 2009

@ L'hérétique

Voter est un engagement responsable, individuel. Et voter oui à cette nomination c'est fermer les yeux sur la méthode de nomination du siège à chaque fois...

C'est donc encourager cette méthode. Les autres n'ont rien à y voir. Chacun est libre de soutenir la démocratie ou la non démocratie...
Pourquoi vous engagez-vous en politique si vous avez peur de faire un clash en exprimant par le vote que vous n'êtes pas d'accord ?
Bon, vous, vous trouvez ça normal... C'est votre vision de la démocratie que pratique le siège, donc vous soutenez... Vous la confortez en l'état
Vous l'encouragez donc

Écrit par : passage | samedi, 19 décembre 2009

@ L'hérétique

Voter est un engagement responsable, individuel. Et voter oui à cette nomination c'est fermer les yeux sur la méthode de nomination du siège à chaque fois...

C'est donc encourager cette méthode. Les autres n'ont rien à y voir. Chacun est libre de soutenir la démocratie ou la non démocratie...
Pourquoi vous engagez-vous en politique si vous avez peur de faire un clash en exprimant par le vote que vous n'êtes pas d'accord ?
Bon, vous, vous trouvez ça normal... C'est votre vision de la démocratie que pratique le siège, donc vous soutenez... Vous la confortez en l'état
Vous l'encouragez donc

Écrit par : passage | samedi, 19 décembre 2009

@Francesca

C'est peine perdu, notre ami ne réponds jamais à ce genre de question même si il y a des faits avérés et prouvés.

On lui dit que dans le Bas Rhin la présidente MoDem, elle même à avoué qu'aux européennes quand on votait NON ca comptabilisait un OUI, et cet aveugle vous ressort " Les militants sont libres de faire un clash s'ils le souhaitent."

Edifiant cet autisme...

Il n'y a plus rien à espèrer de l'Hérétique sur la démocratie, il préfère donner des leçons à tout le monde... mais à l'exterieur.

Écrit par : Fabio Lauresti | samedi, 19 décembre 2009

Du bon usage des termes "autisme" "autiste" :
http://www.facebook.com/group.php?gid=110042642144&ref=ts

Écrit par : luciolebrune | samedi, 19 décembre 2009

@Luciole

Le fait de ne jamais répondre sur le fond en usant des pirouettes de forme, n'est pas de l'autisme c'est vrai , c'est de l'incapacité à ouvrir les yeux....

J'aimerais tellement avoir votre avis sur l'affaire révélée par les dernières nouvelles d'Alsace (qui peut bien sûr s'appliquer un peu partout)
mais bon je me fait peu d'illusion...

Écrit par : Fabio Lauresti | samedi, 19 décembre 2009

Je crois aussi que, vu tous les coups bas portés en interne, besoin était de frapper un grand coup pour le MoDem en IDF.

Depuis des mois, les contradicteurs internes réclamaient un candidat neuf. Tout le monde hurle au loup envers les discriminations négatives. Maintenant qu'on a la personne qui était réclamée à cor et à cris, on houspille ce choix encore plus fort ?

Alors oui, en prenant un candidat qui a une fraîcheur certaine, nous prenons un risque. Mais quoi ? N'en avez-vous pas ras-le-bol des ces vieux briscards de la politique, ces Raminagrobis qui nous attirent de leur voix mielleuse et nous croquent tous pour mieux s'engraisser ? Une partie non négligeable de l'électorat aussi, figurez-vous.

Ou alors, (pour certains, pas tous) déversez-vous plutôt votre hargne de n'avoir pas été choisi -ou votre candidat - afin d'être mieux placé ?

Il faut savoir faire contre mauvaise fortune bon coeur.

Ainsi, vous continuez : vous affaiblissez par vos critiques médiatiques cette candidature. Cela, et d'autres facteurs, (je sais bien que vous n'êtes pas les seuls écueils, vous n'avez pas tant d'influence que vous le croyez) se récupertera sur le score.

Ainsi, vous pourrez triompher : "on vous l'avait bien dit !"
Vous l'aurez surtout fait, merci.

Je suis en train de développer ma "pirouette" entre-temps j'ai reçu le message. Le 1er commentaire était pour la forme, voici celui pour le fond.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 19 décembre 2009

@Luciole

Vous n'avez rien compris....
Encore une pirouette...
Allez donc lire le billet des Chroniques Vénitiennes

Nous n'avons jamais critiqué le fait de prendre un candidat nouveau, mais n'y avait-il pas puisqu'on ouvre le jeu a des inconnus des militants qui tenaient la route et qui avaient prouvé leur valeur et beaucoup donné au parti et qui auraient mérité qu'on leur donne leur chance ?

Des gens ayant le profil d'Alain Dolium il y a 50 au modem IDF mais aucun n'ont eu le privilège d'être presenté directement a F Bayrou par un de ses proches et de pouvoir avoir un entretien en tête à tête avec lui pour le convaincre.
Il n'a pas présenté sa candidature aux UR, F.Bayrou lui même à déclaré que c'etait une trouvaille de Lehideux qui lui à présenté et jamais o grand jamais il n'a parlé des UR , avouant de facto que les procédures n'ont pas été respectées

A partir de là, si tout cela ne vous choque pas, grand bien vous en fasse

j'attends toujours votre réaction à l'affaire des votes alsaciens et sur l'eventualité d'une reproduction cette fois ci.

Écrit par : Fabio Lauresti | samedi, 19 décembre 2009

Bon, j'ai lu tout le monde, ici et ailleurs et, après réflexion, je reposte ce petit texte envoyé deci delà pour ne pas faire de vagues, puisque, partageant globalement les analyses de F Bayrou et figurant au nombre des soutiens souvent décriés de Marielle de Sarnez (dont je ne suis pas certain qu'elle soit elle même doliumidolâtre)...
Sauf que là, c'est un peu "too much", l'histoire Dolium... mais plus que le mode de désignation, plus que les modalités de vote, c'est le personnage qui me trouble et me plonge dans un doute légèrement piquant, comme le froid présent de cette planête pourtant en surchauffe... Et là je parle de positionnement politique, parce que franchement, bien que plein de bonne volonté et sans doute charmant, je ne le sens pas du tout MoDem l'ami Dolium...Outre ces quelques phrases à suivre qui me paraissent difficilement permettre de concilier l'activité de marketing outrancier avec le capitalisme social, le développement durable avec le fait de harceler le consommateur, je rajoute le regard doliumesque sur la culture. Il semble en effet, là encore se rapprocher de N Sarkozy sur cette question. Chaque fois qu'on lui parle culture, il répond éducation : il s'agit pourtant de deux concepts radicalement différents... Et de lire ce matin dans libé cette phrase d'un certain François Bayrou : "C'est sur, il faut d'abord nourrir et éduquer. Mais, pour que les êtres humains comprennent qui ils sont il faut la culture..."
Pour le reste, apprenant son engagement associatif au sein d'une multitude de structure, je me suis mis en quête des sites de ces dernières ou, du moins, des récits de leurs exploits... Et, en dehors de Talents O pluriel (vaguement référencée), rien n'apparaît sur la toile... D'une certaine manière c'est heureux : comment concilier présidence de région, direction d'entreprise (même s'il est "seulement" le responsable commercial de sa boite), direction d'une pléïade d'association et tout et tout... n'empêche que je m'inquiète un iota, parce qu'on le connaît vraiment, mais vraiment pas du tout Alain Dolium...
Voici maintenant le petit texte...

Le MoDem est-il soluble dans le marketing moderne : le cas Alain Dolium

Bonjour
Alain Dolium, Directeur commercial associé de la société "Obad mobile marketing" a été désigné comme tête de liste du MoDem en Ile de France pour les prochaines élections régionales. En dehors de l'opacité certaine qui a conduit à sa nomination, sa récente prestation devant les militants parisiens a fait naître quelques doutes quant à sa capacité à identifier et maîtriser les enjeux régionaux, mais surtout quant à l'adéquation entre sa vision de la société et les fondamentaux du mouvement qu'il est censé représenter. Parallèlement, le récent congrès d'Arras a débouché sur la présentation d'un texte programmatique intitulé "Le projet humaniste", fruit du travail remarquable des commissions nationales du mouvement, animées par Robert Rochefort, et d'un processus d'amendement mené à Arras dans une transparence et une volonté démocratique faisant honneur au MoDem. Dans ce texte figure un chapitre intitulé "modifier nos modes de consommation" qui fustige l'hyperconsommation et par extension une société sous l'empire d'un marketing sans limite qui, je cite, "a été organisée sur l'acquisition d'objets puis en cherchant à en augmenter indéfiniment le nombre, aboutissant à la saturation et au gaspillage". Cette société, dont nous condamnons avec force les excès fondés sur la "dictature des marques" et la dominante sociale des modes de consommation, traverse aujourd'hui une crise profonde qui nécessite "d'inverser les priorités et (de) revenir à une conception qui privilégie l'usage par rapport à l'échange monétaire" (tiré du "Projet humaniste" page 17). Or, en écoutant Alain Dolium, pourtant, comme nous, attaché aux thèmes de l'éducation et de la cohésion sociale, l'impression d'une divergence de fond avec la philosophie du mouvement s'est manifestée clairement tant il semble exprimer une idée de la "réussite" plus en phase avec celle du Président de la République qu'avec celle que nous défendons à savoir un humanisme mettant "au premier plan de ses préoccupations le développement des qualités essentielles de l'être humain" (wiki) et non la seule capacité à acquérir des biens et des titres. Cette impression, peut-être erronée, s'est intensifiée en visitant le site internet (étrangement vétuste et archaïque pour le site d'une société basée sur les nouvelles technologies) de la société Obad mobile marketing dont le credo nous semble lui aussi assez éloigné de notre vision de la société future. Je vous laisse juge en le reproduisant ici in extenso.
Wuyilu : militant du MoDem (non candidat aux prochaines élections régionales)



OBAD Mobile marketing

Alors que la majorité des acteurs tentent de reproduire sur le mobile les schémas utilisés sur le média Internet, OBAD provoque une véritable révolution dans l’industrie du Marketing Mobile grâce à sa technologie innovante baptisée « M-OBAD », réputée pour sa forte valeur ajoutée.
Cette plateforme média adossée à une technologie unique et soutenue par un triptyque managérial très complémentaire, crée une nouvelle ère dans l’univers du Marketing Mobile en général et du rich média en particulier.
Ce nouveau protocole a pour stratégie principale de déclencher sur les cibles marketing une intention d’achat au plus près de son acte, et une forte cristallisation autour de la marque et de l’enseigne.
Le téléphone mobile devient un support « meta media » de masse d’une redoutable efficacité pour les entreprises qui franchissent le pas. Un moyen pour atteindre de façon directe et non intrusive les consommateurs en s’affranchissant des contraintes opérateurs.
Après le Web 2.0, OBAD crée le Marketing Mobile 2.0 : l’association de la technologie et d’un bloc CRM très puissant pour que l’usage du mobile devienne une nouvelle source de revenus et d’investissement rentable pour les marques, les enseignes, les médias et les éditeurs de contenus.

Alain DOLIUM
CEO OBAD

Écrit par : Wuyilu | samedi, 19 décembre 2009

Vous vouliez mon avis sur la fronde anti-Bayrou du Bas-Rhin ?

Et bien, après recherches sur la toile pour retrouver cet article, je vous livre mon avis : comme je n'ai pas été responsable du dépouillement, je peux simplement constater que les votes si les votes "non" avaient été comptabilisés en "oui" pour les européennes, cela aurait fait un score de 100 % pour le "oui", ce qui n'a pas été le cas. Et, si l'on veut arguer que le oui et le non n'étaient pas les 2 seules options possibles, le non aurait fait 0 % en se transformant automatiquement en oui, ce qui n'a pas été le cas non plus.

C'est une simple question d'arithmétique, comme il ne peut y avoir 4 tiers, cela ne dépend pas de la grosseur des tiers, même si Raimu l'affirme dans "Marius".

Vous pourrez toujours me dire que cela a été "bidonné". Beaucoup d'anti-Bayrouistes disent aussi que François Bayrou est Staline, permettez-moi de ne pas les croire.

À trop exagérer, vous n'en êtes plus crédible...

Écrit par : luciolebrune | samedi, 19 décembre 2009

Quant à un mode de fonctionnement interne plus démocratique, exemple : des primaires, j'étais pour AVANT...

Avant de voir tous ces arrivistes qui en profitent pour créer leur courant depuis qu'on s'est pris une gamelle aux européennes...

Avant de voir des gens ne plus avoir les pieds sur terre, et tenir des propos farfelus, et dénigrer, brûler copieusement ce qu'ils ont adoré, en faisant feu de tout bois, même de celui qui n'est pas matière à s'enflammer, sous les prétextes les plus fallacieux.

Pour ma part, j'estime qu'un minimum de cohésion, de hiérarchie est nécessaire à une bonne organisation si elle veut être efficace, et, si je ne rejette pas toutes les procédures démocratiques, bien au contraire, je ne suis pas pour autant pour l'anarchie.

Mais j'oubliais : seuls les opposants internes à Bayrou ont le droit de se mettre en colère, de dénigrer, les autres n'ont pas le droit de s'indigner, vous vous portez la VRAIE parole, les autres ne sont que des chiens qui écoutent la voix ce leur maître, des béni oui-oui. Au fait, moi je ne brigue rien, je suis juste une idiote, bien sûr, puisque je ne lèche pas les pieds par intérêt.

Un leader est un leader. Il faut une forte personnalité pour être présidentiable, ce n'est pas un aspect de sa personnalité à reprocher à F. Bayrou, sinon on doit reprocher au instits d'enseigner, aux juges de faire appliquer la loi, aux roses de sentir...

Écrit par : luciolebrune | samedi, 19 décembre 2009

@ Fabio
Il y a pire que l'autisme : la paranoïa. Le paranoïaque est littéralement enragé et n'entend que ce qu'il veut entendre.
Vous atteignez de tels niveaux de mauvaise foi qu'on ne sait plus quoi vous répondre. Ce qu'on a compris, c'est que n'est démocratique que ce qui vous donne raison à vous et à vos amis.
De là, en effet, cela ne sert strictement à rien du tout de discuter, il n'y a rien à discuter...

Écrit par : l'hérétique | samedi, 19 décembre 2009

@ Fabio

L'hérétique a malheureusement raison sur ce point

Avec une certaine catégorie de personnes, il n'y a rien à discuter

Sourire

Écrit par : passage | samedi, 19 décembre 2009

@Passage,
Tout à fait! C'est dommage pour les "verts", il est encombrant Alain... :o))
Pourtant, toi qui "aimes" Césaire, tu pourrais me comprendre dans mes choix, n'ai rien d'un mouton moaaa!!! ;)

Écrit par : Martine | samedi, 19 décembre 2009

@ luciolebrune

+1

Écrit par : ChristineB | samedi, 19 décembre 2009

@ Martine

Je ne crois pas qu'Alain Dolium soit une gêne pour qui que ce soit. Je ne critique pas une personne. Même si c'est propos ne m'auraient pas convaincue si j'avais dû choisir un représentant neuf, en accord avec une vision neuve.

Pour moi, la seule nouveauté dans cette nomination unique à la candidature d'une tête de liste qui sera validée demain, c'est la manière dont la personne est imposée au mépris de toutes considération de l'ensemble des adhérents.

Dans ton allusion à A Césaire, j'imagine que tu veux parler de la couleur de la peau de Alain Dolium comme critère de ton vote.
Ce fonctionnement m'est étranger parce que mes critères sont en rapport avec la valeur d'un candidat et dans ce que je crois qu'il veut et peut apporter aux citoyens.

Je n'ai jamais considéré un candidat en considérant la couleur de sa peau, ni son statut professionnel.

Écrit par : passage | lundi, 21 décembre 2009

@Passage,
Je ne comprends pas ton problème, la question posée est: oui ou non.
Si la réponse est non, je suppose que d'autres choix seront faits.
Pour le reste, tu imagines mal, mais tu me sais "provoc" parfois.
@+

Écrit par : Martine | lundi, 21 décembre 2009

Pas tout compris non plus

Écrit par : depannage tv | mardi, 13 avril 2010

Dans ton allusion à A Césaire, j'imagine que tu veux parler de la couleur de la peau de Alain Dolium comme critère de ton vote.

Écrit par : mbt shoes | samedi, 09 octobre 2010

Non, à mon vécu cosmopolitain.
Bonne journée

Écrit par : Martine | samedi, 09 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.