Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Antiracisme à la c... | Page d'accueil | Sans le latin, sans le latin, l'école nous emmerde... »

mercredi, 25 novembre 2009

Alain Dolium, l'Othello du MoDem !

Qui s'en souvient ? La Sérénissime passa, à la fin du XVIème siècle, à deux doigts de sa perte : la flotte Ottomane occupait le Bosphore et contrôlait d'Adriatique. Othello, charismatique général maure, s'engagea au service de Venise et apporta la victoire à la République. Il semble bien que notre infâme Iago* ait oublié cette histoire, mais, à l'instar de son ancêtre traître et mythique, s'emploie d'ores et déjà à flétrir cette fleur de notre nouvelle république.

Dolium.jpgMoi, il me plaît bien, Alain Dollium. J'ai écouté son entretien avec Apathie, et j'ai trouvé l'homme posé, sensé, réfléchi et charismatique. Il s'exprime clairement, avec aisance et dit des choses intéressantes. Christelle s'étonne de ne l'avoir jamais vu aux réunions militantes dans le Val de Marne ; excuse-moi, Christelle, mais par les temps qui courent, je serais assez content d'échapper aux querelles internes et au huit-clos étouffant des militants qui s'y livrent. Ouf, un peu d'air frais. Cela ne fait vraiment pas de mal.

J'aime bien le profil de cet adhérent, chef d'entreprise rompu aux réalités du terrain, à la tête d'une entreprise dont l'existence repose sur l'innovation.

Je vais vous dire, en tant que chef d'entreprise, on est confronté à des contraintes et puis à des choses qui sont extrêmement concrètes. Le chef d'entreprise francilien va être confronté à l'instar de tous les autres à "j'ai besoin d'une ligne bancaire", "j'ai besoin d'améliorer mes fonds propres". Et puis s'agissant des sociétés dans les nouvelles technologies, comme je suis également chef d'entreprise dans les nouvelles technologies, vous vous rendez compte que tout ce qui vous permet d'injecter de l'argent et de pouvoir assurer la création d'emplois, c'est très compliqué. Depuis trente mois, je ne peux pas dire que les choses se sont singulièrement améliorées pour les chefs d'entreprise que nous sommes. De surcroît, les chefs d'entreprise des jeunes entreprises innovantes.

J'ai particulièrement apprécié son refus de traiter la question de la diversité sous l'angle ethnique :

On traite la question de la diversité par un biais qui est souvent ethnique, qui est souvent celui de la couleur de peau. Je pense que c'est le mauvais marqueur. Bien évidemment qu'il y a des problèmes quand vous êtes noir, et vous êtes chef d'entreprise. Vous savez ce qu'avait dit Coluche. "Quand vous êtes Noir, petit et moche, ça sera très dur !" N'empêche qu'aujourd'hui, ça reste très dur, même quand vous faites partie d'une manière générale, quand vous affichez une différence.

Un profil qui nous change de ce que propose la classe politique. Un homme neuf susceptible d'apporter du sang frais. J'aime son parcours de self-made man qui s'est hissé là où il est à la force du poignet. Cela ne m'étonne pas qu'il ait plu à François Bayrou.

Oui, j'avoue que je suis séduit, et que je me vois bien voter en sa faveur pour l'investiture à la tête de la liste MoDem en île de France à la mi-décembre.

*Pour le rôle plus que trouble de l'enseigne d'Othello, le sinistre Iago, on peut se reporter au choix à la synthèse de wikipedia ou à la pièce de Shakespeare elle-même.

23:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : dolium, othello, venise, modem |  Facebook | | |

Commentaires

Pareil!

Écrit par : vbr | jeudi, 26 novembre 2009

Plusieurs réactions indiquées par Antonin :

http://regionalesdemocrates.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=112:alain-dolium-vous-lavez-vu-arriver-&catid=34:loeil-du-blogueur&Itemid=56

Écrit par : Géraldine | jeudi, 26 novembre 2009

Oui, moi aussi je le trouve très bien, Alain Dolium.

Ce n'est pas parce qu'il est récemment présent au MoDem qu'il n'aurait pas les compétences voulues pour représenter l'ensemble des membres de l'IDF, les bobos (si, si il y en a !) et les prolos ; les parisiens et les banlieusards. La majorité des membres est justement composée de "nouveaux venus" ! Comment ignorer cette nouvelle mentalité ?!

La nouvelle mentalité c'est cette "main tendue" de François Bayrou vers les autres partis dits "modérés" et la société civile toute entière (essentiellment ceux qui font de l'associatif et du syndicalisme : ceux qui bougent !).

Réunir enfin les gens expérimentés en "vraie vie", celle qui connait quotidiennement les difficultés et qui y fait face. Comprendre que la théorie ne peut plus ignorer et mépriser la pratique...

Les démocrates sincères vont évidemment en convenir : il en veut.
"Pourquoi pas ?!" dit Alain Dolium...
Moi je demande "Pourquoi non ?"
Allez les courageux !

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 26 novembre 2009

Voir une tête nouvelle, c'est déjà un bon point, il apportera un peu de fraîcheur dans la campagne électorale. On verra à l'usage, je ne le connais pas, je n'ai pour l'instant qu'un a priori favorable, celui conféré par l'étiquette modem.

Écrit par : archenemy | jeudi, 26 novembre 2009

Idem pour moi, je rejoins votre avis et celui des commentateurs.
Néanmoins, attention de ne pas braquer les militants en l'imposant sans aucune concertation. Je suis conscient des limites d'une démocratie interne excessive avec les blocages qu'elle peut entrainer (ce fut le cas des Verts pendant longtemps et encore celui de l'extrème Gauche) mais puisqu'apparemment il y a d'autres volontaires pour être tête de liste en Ile de France, il me parait nécessaire qu'il y ait un consensus sur un nom quitte à passer par un vote des adhérents.
Ne pratiquons pas la même politque que l'UMP ou le PS qui de leurs bureaux centraux imposent des noms sur toute la France quitte à parachuter.
Si ce candidat confirme les qualités qu'il semble avoir, ce consensus ne devrait pas être difficle à obtenir.

Écrit par : Nicolas007bis | jeudi, 26 novembre 2009

Je pense aussi qu'il faut lui laisser sa chance et prouver qu'il a les capacités pour être tête de liste.

Si il a reussi à créer une entreprise, c'est qu'il doit savoir travailler en équipe! Maintenant, j'attends de voir la suite et de savoir comment il rassemblera et pour aller où? Enfin, je pense qu'il ne décidera pas tout seul! ;)

Écrit par : David Guillerm | jeudi, 26 novembre 2009

J'ai enfin compris....pas de pragmatisme, pas d'éthique, le Modem a inventé un nouveau concept : quand on a rien à proposer.....on fait le buzz........pas de programme, pas de respect des règles internes.....
Avant c'étaient les autres qui en riaient de l'extérieur..
Maintenant, ce sont les NÔTRES qui en crient de l'intérieur...
En sciences politiques, le Modem aura eu le Mérite de laisser une trace...un buzz..

Écrit par : Sandrine Kermorvant | jeudi, 26 novembre 2009

Alin Dolium et FB , ce soir, dans l'émission des Guignols:
excellent mais très CRUEL pour FB.

Écrit par : Géraldine | jeudi, 26 novembre 2009

Les Guignols...

Voici ce qu'écrivait Axel, un Français vivant à Helsinki il y a un an...

"comment ne pas reconnaître ici le sentiment décourageant qu'on ressent avec ceux qui semblent si loin, si profondément dans la condition de l'esclave pour qui la seule perspective d'amélioration de sa condition, c'est la qualité de la chaîne qu'il a au cou?

Mais ces "esclaves revendiqués" qui semblent refuser de prendre leur propre vie en main, certes ont une part de responsabilité dans tout le processus
(si dans l'exemple des médias décadents il y a "l'offre", ils sont "la demande"...)
...

La carrière politique ne devrait s'apprehender qu'en termes de parenthèse provisoire, quelques années utiles dans une vie autrement remplie d'autres multiples expériences professionnelles et autres.

Les Français considèrent la politique comme un métier qu'on peut exercer toute sa vie, et par extension, considèrent normal tout ce qui est carriérisme, c'est-à-dire tout faire pour rester en place, pour avantager la logique de parti, pour faire des calculs politiciens etc, même en faisant passer l'intérêt général et celui du pays, au second plan.

C'est une mentalité de serfs héritée du temps de la monarchie absolue.

Le roi est remplacé par des "représentants élus", mais le système n'a pas changé, et surtout pas l'inconsciente soumission de serf, d'esclave.

Penser, c'est "difficile, interdit et puni" dans une telle mentalité.

Et pour se soulager, en guise de soupape de décompression, il y a "le jour des fous" ou "le bouffon du roi" ou "les guignols": ça dépend de la culture et de l'endroit du monde où on se trouve."

Je trouve qu'il décrit fort bien la situation du pays...

Les Guignols... le Canard enchaîné... cela fait rire le bon peuple pendant que ceux qui sont au pouvoir poursuivent leurs objectifs.

A votre place, je ne leur accorderais plus d'attention...

Écrit par : Danièle Douet | jeudi, 26 novembre 2009

@ Sandrine Kermorvant
Les "Anciens du MoDem", ils les brisent menu aux militants de terrain, à dénigrer sans cesse parce qu'ils n'ont rien à proposer, qu'ils sont minoritaires et ne savent plus comment exister.

Écrit par : militant ordinaire | jeudi, 26 novembre 2009

Il faut à tout moment rester serein et regarder en face....A plusieurs nous avons quitté le Modem pour faire ce que ce parti n'a pas su faire...nous construisons, développons et sommes dans la démocratie participative en action...certains vont être élus....et continuerons ce qu'on leur a "empêché" de faire...ne rien faire et se taire, c'est laissé ce qui sepasse aujourd'hui perdurer et donc laisser le paquebot se transformer en radeau..nous sommes tous responsables de ce qui se passe, car nous avons obéî à des règles qui n'en étaient pas...des compromis.

Écrit par : Sandrine Kermorvant | jeudi, 26 novembre 2009

@ Sandrine
Moi, je ne suis responsable de rien du tout, et je ne me sens pas du tout impliqué par votre analyse. Je constate que quoi que fasse le MoDem, il y a toujours les mêmes individus pour critiquer son action. Ces mêmes individus ont d'ailleurs consacré infiniment plus d'énergie à la dénigrer qu'à lutter contre les autres forces politiques.
Ne parlons même pas de la promotion du MoDem.
Si j'ajoute à cela que tous les coups les plus tordus, les moins éthiques sont toujours venus d'eux, avec menaces, chantages, diffamations et cie, je suis bien content qu'ils se retrouvent ensemble quelque part, et j'aimerais surtout qu'ils nous laissent tranquilles, maintenant...

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 26 novembre 2009

@Danièle
Bravo ! Je vois que de votre discours, répété sans cese sur différents blogs, vous avez retiré le mot "Allemagne" pour une fois.
Les caricatures des Guignols sont très précieuses car en instruisant sans ennuyer, elles sont efficaces et s'adressent à un large public. Contrairement à ce que vous pensez, elles ne détournent pas l'attention du "bon peuple" (comme vous dites)" pendant que ceux qui sont au pouvoir poursuivent leurs objectifs", bien au contraire : elles cherchent souvent à dénoncer ces objectifs.
Et si FB tenait davantage compte des caricatures si justes du Canard , le MD irait mieux.

Écrit par : Géraldine | jeudi, 26 novembre 2009

Je n'avais pas d'a priori sur cette candidature, mais j'ai eu de très bons échos sur Alain Dollium (sincérité des convictions, charisme) d'un ami (encarté au PS, donc neutre sur la question de la désignation de notre candidat) ayant travaillé à ses cotés dans le milieu associatif.

J'espère également que Christophe Grébert fera partie de la liste soumise aux adhérents, compte tenu de son rôle dans ce bastion de l'Etat-UMP (pour ne pas parler de Sicile fancilienne) que sont les Haut-de-Seine.

Si Alain est adhérent depuis 2007 (comme moi), année de fondation de notre mouvement, je ne vois pas où le problème. On a toujours l'impression que certains vous font un procès en légitimité à partir du moment où vous n'avez pas cofondé les Républicains Indépendants avec Giscard.

Ce nom sera proposé à la ratification des adhérents : cette procédure peut paraître insuffisamment démocratique, mais je suis persuadé que si on avait eu des primaires pour les européennes par exemple, on aurait préféré un aparatchik contrôlant le fichier des adhérents local (voir la saga de l'élection des présidents départementaux, qui ne semblent guère avoir fait de place aux adhérents non issus de l'UDF) à des personnalités de l'envergure de Robert Rochefort ou Sylvie Goulard.

Écrit par : Megalon | vendredi, 27 novembre 2009

J’ai deux remarques contradictoires :

Des tètes nouvelles, bravo, bravo FB d'avoir choisit une tète nouvelle, on parle toujours de nouvelles génération, en voici un qui la représente

ma 2eme sera pour le mépris total de François vis à vis des militants du modem;: nous sommes combien d'Alain dolium au modem pour qu'on nous parachute un militant inconnu qui n'a que deux ans de services et qui ne va jamais aux réunions du modem 94
Tous ces femmes et hommes, ces jeunes et moins jeunes, remplacés par le fait du prince, parachuté par le président qui dénonce la cour de NS mais qui applique les mêmes méthodes que lui...honte à nous...
Nous n’avons de démocrate que le nom

Écrit par : michel | vendredi, 27 novembre 2009

Finalement, je regrette de ne pas avoir posé de candidature, pour etre derrière lui pas devant :) Il a un magnifique sourire et j'aime son message.
Pour le reste, les réunions etc je me rends à certaines quand je le peux, à d'autres point invitée ;) Je sais bien les sottises qui peuvent régner aussi le fait qu'il y ait été peu présent, un mieux.

Écrit par : Martine | vendredi, 27 novembre 2009

effectivement il a l'air calme et posé, et ça change des militants surexités ! Plutot bon hier soir chez Arlette Chabot...et sur France3 IDF...

Écrit par : orange sanguine | vendredi, 27 novembre 2009

A lire d'ugence... et à soutenir :

http://democratienanterriennemodem.blogspot.com/2009/11/lettre-ouverte-alain-dolium-tete-de.html

Écrit par : Ch. Romain (Nanterre) | samedi, 28 novembre 2009

Bon candidat oui mais pour la chambre de commerce ou la cgpme.
Il se présente aux adhérents comme un nouveau chef de filiale nommé par le pdg, il a un discours condescendant, et à l'attitude du nouveau dg qui sonde ses futurs collaborateurs et prépare un plan de licenciement drastique.
La similitude avec le profil "sous Bernard Tapie" de se candidat ne me plait pas.
Je réussi en tant que patron je suis donc le meilleur pour la politique, mauvais mélange des genres.
Encore une belle incohérence de FB

Écrit par : bernard | samedi, 28 novembre 2009

Je prends le temps ...et je ne peux que constater que quelque analyse qui puisse être faite....il y aura toujours le même discours de "propagande", c'est sans doute cela qui mène aujourd'hui le Modem dans cette impasse....On ne récolte que ce que l'on sème...Je n'ai jamais dénigrer le Modem et ai fait partie de ses chevilles ouvrières...Il m'a coûté du temps, de l'engagement, des reniements, des compromis...sans parler de l'argent et des humiliations (par les anciens en internes surtout...)...Café Modem, Formations aux adhérents, phoning, mailing....pour voir les meilleurs partir...ceux qui n'attendaient rien, qui ont tout donné...mais quand les valeurs et les principes sont bafoués, aucun adhérent ou sympathisant n'a à être aussi désavoué...
Aujourd'hui, le Modem s'est vidé de sons sens, il retourne à l'UDF....d'où il ne s'est échappé que peu de temps....M. Arthuis l'a compris....il en a toujours été persuadé..Les pays de Loire seront le premier pas de cette reconstruction..

Écrit par : Sandrine Kermorvant | samedi, 28 novembre 2009

Sandrine Kermorvant n'a jamais dénigré le MoDem ???!!!
Ouh la la ! Interrogez n'importe quel adhérent MoDem 56, il vous dira ce qu'il en pense !
De toute façon Sandrine, tu as bien annoncé sur fesse bouc que tu démissionnais du MoDem, non ?

Écrit par : modem56 | samedi, 28 novembre 2009

@bernard
Je ne comprends pas votre commentaire, que je m'attendrais plutôt à lire sur un blog du parti de gauche.

En quoi le parcours d'entrepreneur d'Alain Dolium le disqualifierait-il ? Vous auriez préféré un énarque de plus ? Pourquoi diaboliser l'économie de marché et ses acteurs ? En outre, Alain met davantage en avant, dans ses interventions, son engagement associatif que son parcours professionnel pourtant exemplaire.

@Sandrine
Je ne savais pas que Jean Arthuis se préparait à nous rejoindre pour faire tribune commune avec Vincent Peillon et Robert Hue. Le fils prodigue sera le bienvenu.
Plaisanterie mise à part, j'ai milité au PS pendant 5 ans et j'ai vu des pratiques bien pires qu'au MODEM, des haines cristallisées et exacerbées par la structuration du parti en courants résultant de la "démocratie interne". Tout parti politique est un champ clos d'ambitions, de jalousies, de rivalités, surtout lorsqu'il se rapproche du pouvoir. Vous ne pourrez jamais changé la nature humaine. Les verts n'ont pas échappé à ce fonctionnement, et c'est ce qui attend Europe écologie, qui y arrivera d'autant plus rapidement qu'elle comptera de nombreux élus en mars prochain. Je vous renvoie à la bonne synthèse de wikipedia sur les thèses de Roberto Michels (les partis politiques/ la loi d'airain de l'oligarchie).

A mon sens, il faut moins prêter aattention à des pratiques internes partout imparfaites et insatisfaisantes qu'à l'orientation idéologique et au programme d'un mouvement. Et de ce point de vue je me retrouve bien dans le MODEM.

Écrit par : Megalon | dimanche, 29 novembre 2009

Cristallisant la majeure partie des commentaires, je ne souhaite plus participer
à ces commentaires et m'en remets à votre bon sens...puisque visiblement vous partagez l'exigence de défendre le contenant...sans protéger (ou l'inverse..) le contenu..
Je suis fière d'avoir fait le choix d'une éthique en cohérence avec mes valeurs..Au quotidien cela reste tellement plus pratique..

Écrit par : Sandrine Kermorvant | dimanche, 29 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.