Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'insondable hypocrisie de l'Éducation Nationale | Page d'accueil | Où sont les ouvriers ? Où est le peuple ? »

jeudi, 03 décembre 2009

La police est exaspérée

Les policiers ont manifesté, aujourd'hui : ils sont exaspérés, et on les comprend. S'il y a bien une profession à laquelle je voudrais rendre hommage, c'est bien celle-là, particulièrement aux forces qui travaillent au contact des cités : non seulement leur métier est difficile, souvent dangereux, mais on leur fait en plus porter le chapeau sans leur donner les moyens de travailler. Un jeune gardien de la paix en début de carrière, c'est 1200 euros à peine. Comment nourrir une famille et se loger en région parisienne, à ce tarif-là ? Comme si cela ne suffisait pas, les voilà empêchés d'exercer leur métier convenablement par l'insuffisance des moyens accordés à la police (pire que cela : pas l'insuffisance, mais la réduction !!!) et par des consignes toujours plus technocratiques et idiotes dont le point d'orgue est la religion du chiffre. Chiffre pour les expulsions d'immigrés clandestins, chiffre pour les procès-verbaux.

Comme il doit être loin l'idéal qui a porté ces jeunes gens vers un métier dont l'objet premier était de protéger le citoyen de toutes formes de dangers ! Honte à Nicolas Sarkozy pour leur avoir menti à ce point, à ces jeunes, et pour tous les jours se moquer d'eux ! Car enfin, on ne peut parler sérieusement de politique de sécurité en se gargarisant de mots. La police a besoin d'effectifs ; il faut prendre des décisions politiques, en faisant des choix budgétaires qui seront autant de choix de société, et puis certainement en renonçant à certains allègements fiscaux : la sécurité a un prix et il faut le payer.

Alors moi, simple militant MoDem, je leur dis aux policiers : «chapeau, la police : vous faites un super boulot dans des conditions difficiles ; je vous soutiens et j'apprécie votre travail. Ne vous laissez pas abuser par les abrutis qui aiment bien casser du sucre, y compris dans les médias, sur votre dos ; chaque fois qu'un sondage a lieu vous concernant, dans la population française, on s'apperçoit qu'il y a toujours au moins 75% de Français qui vous apprécient beaucoup, et j'en fais partie ! Moi, je continue d'avoir confiance en vous, et je pense qu'au MoDem, nous sommes nombreux à être prêts à appuyer vos justes revendications !».

Commentaires

« il faut prendre des décisions politiques, en faisant des choix budgétaires qui seront autant de choix de société »

Bien sûr, mais quelle majorité le ferait ?

Écrit par : Criticus | jeudi, 03 décembre 2009

Bel article. On ne m'otera pas de l'idée que la flambée de violences policières dont le buzz fait écho (rafles de roms à Viry Chatillon ou ailleurs, plainte de l'étudiant de sciences-po atteint par des insultes racistes, gardes à vue abusives, notamment celle d'une avocate à Meaux) est à rapprocher de la manifestation précitée. L'outrance policière correspond à une grève du zèle. On a vécu ça sous Giscard à partir de 78 et en 86 avec les ratonnades à moto des polices de Pasqua qui ont abouti à l'affaire Oussekine. La dégradation de l'humeur policière, ça sent une ambiance de fin de règne. Déjà ...

Écrit par : Roulleaux Dugage | vendredi, 04 décembre 2009

Bel article. On ne m'otera pas de l'idée que la flambée de violences policières dont le buzz fait écho (rafles de roms à Viry Chatillon ou ailleurs, plainte de l'étudiant de sciences-po atteint par des insultes racistes, gardes à vue abusives, notamment celle d'une avocate à Meaux) est à rapprocher de la manifestation précitée. L'outrance policière correspond à une grève du zèle. On a vécu ça sous Giscard à partir de 78 et en 86 avec les ratonnades à moto des polices de Pasqua qui ont abouti à l'affaire Oussekine. La dégradation de l'humeur policière, ça sent une ambiance de fin de règne. Déjà ...

Écrit par : Roulleaux Dugage | vendredi, 04 décembre 2009

Et si l'on parlait un peu d'éducation au lieu de répression ? ou bien de justice au lieu de répresion ? ou bien d'humanisme au lieu de répression ?
La violence n'engendre que la violence!

Écrit par : jean pascal | vendredi, 04 décembre 2009

La répression fait partie de l'éducation, de la justice, et donc de l'humanisme. Vous êtes le Jean-Pascal de la Star Academy ?

Écrit par : Criticus | vendredi, 04 décembre 2009

La criminalité est le fond de commerce de Sarko, pourquoi la ferait-il baisser, les petits vieux ont peur, ils votent Sarko (bien que selon le dernier sondage SOFRES, ils semble que certains ont compris qu'il se foutait de leur gueule)alors plus il y a de délinquance, plus Sarko gagne des points dans les sondages. Je me suis exprimé sur mon blog à ce sujet, http://latroisiemevoie.hautetfort.com/
Sarko retire les forces de l'ordre des banlieues pour les mettre dans les quartiers résidentiels, comme ça les bourgeois voient ces forces renforcées et la délinquance continue à augmenter, Sarko gagne des deux cotés. Jusqu'à quand allons nous être dupes?? En tout cas tu as raison de prendre la défense de cette corporation trop souvent dénigrée et moquée, comme dans toutes les professions les dérapages sont le fait de minorités.

Écrit par : andre777 | vendredi, 04 décembre 2009

Pourquoi Sarko ferait-il quelque chose pour venir en aide à la police? Plus il y a de délinquence, plus les petits vieux et les autres ont peur, plus ils votent pour lui. Le jeu de Sarko c'est de crier bien fort qu'il fait pour être le Zorro des chaumières et de ne rien faire pour que la délinquance augmente. J'ai fait un billet sur le sujet sur mon blog. En tout cas tu as raison de défendre une profession trop souvent critique ou moquée.

Écrit par : andre777 | vendredi, 04 décembre 2009

Bonjour André,
Je ne savais pas que vous aviez un blog : je vais m'empresser de le visiter !
@ Jean Pascal
Ah ? parce que vous associez la police à la violence ?
@ Criticus
J'ai lu l'avant-projet du MoDem, celui qui va être proposé à Arras. Je crois que le MoDem fera clairement ce qu'il dit. Il est question d'y augmenter les budgets de la justice et de la police pour qu'elles puissent travailler. Le projet insiste davantage sur la prévention et l'éducation, mais précise la nécessité de ripostes immédiates à toute forme d'incivilités. En fait, le projet est l'application politique exacte des vues de Montesquieu sur la justice.
Tu va me dire que c'est normal que j'y croie, je suis un militant du MoDem. Mais je pense sincèrement que Bayrou est fiable sur ce qu'il prévoit de faire.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 04 décembre 2009

Ils veulent renforcer les budgets des ministères de l'Intérieur et de la Justice, très bien (quid de la Défense ?). Mais quels budgets prévoient-ils de baisser, voire de supprimer purement et simplement ? Je ne doute pas de la volonté de Bayrou de renforcer la sécurité (et donc protéger les libertés), je suis beaucoup plus sceptique sur celle de libéraliser d'autres secteurs.

Écrit par : Criticus | vendredi, 04 décembre 2009

Sur la Défense, le pari de Bayrou est de construire une Défense européenne. Cela présente pour lui trois avantages
1. d'être indépendant par rapport à l'Amérique
2. de rationnaliser les coûts
3. d'avoir une crédibilité
Au niveau budgétaire, je ne crois pas que ce soit une de ses priorités.
Il est en accord pour intervenir en Afghanistan, parce qu'il pense qu'il y a là-bas un très grand enjeu pour notre sécurité, mais c'est tout.

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 04 décembre 2009

Étant, tu t'en doutes, pour un renforcement de l'OTAN, je ne puis être en accord avec le point 1. Pour les points 2 et 3, il a raison.

Écrit par : Criticus | vendredi, 04 décembre 2009

Article intéressant.

Pour ma part, je ne pense pas que l'effectif de la police doivent être renforcé. Nous avons, en France, un taux de policier par habitant très supérieur à la moyenne des pays Européens (on est à 400 képis par 100.000 habitants, alors qu'en UK, on est à 300 par exemple).

En revanche, il y a plusieurs gros problèmes qui minent complètement l'intérêt de ce nombre important :
- une paperasserie consternante. Il faut plus de temps pour faire les papiers d'un type qui va passer quelques jours en cabane que pour faire libérer celui-ci, par exemple ...
- des procédures, une législation galopante qu'il est impossible de maîtriser, ce qui entraîne des vices et des abandons. Gâchis monumental d'effort, démotivation sont à la clef. Là, ce sont les députés qui sont directement responsables.
- En face des policiers, la justice dispose d'un budget misérabilissime. En gros, il n'est même plus exagéré de dire que cette institution est en concurrence avec le ministère de de la culture (2.8 G€) ou des anciens combattants (>3.7G€) pour son budget (6.2 G€). Pour ma part, je trouve que supprimer purement et simplement les subventions idiotes aux cacas thermomoulés zartistiques et les donner à la Justice auraient un impact direct et quantifiable pour les justiciable. Et quand on y réfléchit bien, j'ai beaucoup plus besoin d'une justice qui marche que d'un Etron Tubulaire Spatiotemporel devant la Gare du Nord ou je ne sais pas où.
- la coordinations des différentes forces de polices, de gendarmerie, et l'organisation, la hiérarchie sont complètement calcifiés. Comme pour l'EdNat, on est en face d'un mammouth un peu mou, vaguement obéissant, mais surtout à peu près immobile.

Bref, oui, le travail de la police devrait être reconnu à sa juste valeur. Oui, il faudrait faire du ménage, de la réorganisation, dans ce ministère. Mais je ne suis pas sûr qu'augmenter les effectifs serait utile.

Écrit par : h16 | vendredi, 04 décembre 2009

@ h16
Oui, mais là, ce n'est pas qu'ils augmentent, c'est qu'ils diminuent !

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 04 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.