Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Wikio prend le taureau par les cornes ! | Page d'accueil | Grippe A : bébé est vacciné, et moi...du squalène coule dans mon sang. »

mardi, 01 décembre 2009

Société protectrice des Dindons

Le dernier billet de Laurent a attiré mon attention : c'est une histoire de dindons. Notez, ça tombe bien, thanksgiving est encore tout proche...Il relate l'histoire d'un gamin qui a tué un dindon d'un caillou dans la tête. A vrai dire, la réaction de la narratrice, la mère du gamin en question, m'a exaspéré : elle transforme en exploit ce qui n'est, en réalité, un acte de cruauté gratuit. Laurent est partisan de ne pas culpabiliser l'enfant (11 ans) qui s'en est pris au dindon. Ce n'est pas mon avis. Je pense, au contraire, que l'acte mérite une sanction exemplaire. La mère est vraiment une abrutie : les voisins avaient réagi comme il convenait en enguirlandant le "sauvageon". Et la voilà qui transforme la brutalité gratuite en haut fait d'armes et exploit de chasse ! En fait, à lire sa réaction, je vois tout à fait pourquoi son fiston a balancé la caillasse dans la tête du volatile : comme la mère tombe en pamoison devant les faits et gestes de son petit chéri, évidemment, il n'a pas de limites.

Pour ma part, j'estime que donner la mort pour le plaisir à un animal, c'est une limite importante et un acte grave. Heureusement, il y a eu des réactions, et, à défaut de celles de sa mère, l'enfant aura au moins appris qu'on ne peut pas jouer avec la vie d'un être pour s'amuser. Quant à invoquer le nombre de dindons, entendons-nous : si c'est la mère qui a donné comme consigne à l'enfant de chasser les dindons à coups de cailloux, l'acte de l'enfant est moins inquiétant, mais, dans ce cas, c'est elle qui doit assumer les conséquences de ses actes. S'il y a trop de dindons dans la ville, c'est aux pouvoirs publics d'intervenir, pas à un particulier, et certainement pas via un enfant.

10:00 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : enfance, dindon, violence, cruauté |  Facebook | | |

Commentaires

"Pour ma part, j'estime que donner la mort pour le plaisir à un animal, c'est une limite importante et un acte grave."

Tu vas te faire des copains chez les chasseurs... ;-)

Écrit par : Ch. Romain (Nanterre) | mardi, 01 décembre 2009

---
Mais je croyais que c'était le Parti Socialiste, la Société Protectrice des Dindons...??
---

Écrit par : Chriz | mardi, 01 décembre 2009

---
J'oubliais : à propos des chasseurs, je pense aussi que ces sont des gros beaufs remplis de bière, qui n'ont rien dans la culotte, et qui compensent en shootant avec leurs flingues sur des bestioles sans défense.

Quand j'entends des connards dire que la chasse est un sport...
---

Écrit par : Chriz | mardi, 01 décembre 2009

@ Ch.Romain
Ben...ça dépend : ceux qui chassent pour agrémenter leurs repas, je ne dis pas, mais ceux qui le font pour le plaisir de tuer me sortent par les yeux.
@ Chriz
Oui, mais là, c'est permis de leur envoyer un gros caillasse dans la g... :-D

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 01 décembre 2009

Personnellement, je suis loin d'être un fanatique de la chasse, mais je peux encore comprendre que des adultes puissent prendre plaisir à ce loisir (comme la pêche), que l'on caricature je crois si on le réduit à l'aspect "tuerie". Je ne parle toutefois pas de la chasse à l'arc, ou de toute autre cruauté de ce style, où bien souvent on blesse un animal avant de le traquer pendant des heures pour l'achever.

Maintenant, un gamin de 11 ans qui lance des cailloux sur les animaux, ça me gêne beaucoup plus... Sauf s'il est question de se défendre bien entendu, mais ce qui ne semble pas être le cas avec ce dindon. Le comportement de la mère est peut-être révélateur: elle félicite son enfant, alors que tout parent qui a un enfant qui tue (ça va bien souvent jusqu'à la torture) des animaux, ferait bien de montrer son gamin à un psy.

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 01 décembre 2009

au fait, merci pour le billet. je viens juste de le voir.

La chasse ça ne peut pas être l'un ou l'autre, ou pour manger ou pour le plaisir. C'est les deux à la fois. Quelque part les chasseurs y prennent tous du plaisir. Pour payer 150 euros pour une carte annuelle + le prix d'entrée de la société de chasse. Aller se geler au petit matin, passer sa journée entière derrière une hypothétique compagnie de perdreaux, c'est pas pour la viande.. ça ne peut pas être pour agrémenter un repas. C'est pour le plaisir de passer la journée avec un chien et un fusil dans l'espoir que.. l'attente.. l'anticipation etc..

Mais pour parler des chasseurs et de la chasse il vaut mieux aller chasser avec eux une fois ou deux.. au minimum écouter les histoires de chasses du lundi matin. A aucun moment il n'est question de Tuer, la mise à mort de l'animal ne rentre pas dans le plaisir du chasseur. Je n'ai encore jamais rencontré un chasseur qui parlait de son plaisir de tuer. La mort de l'animal fait parti integrante de la chasse bien sûr. Mais la chasse ça n'est pas tuer. Si c'était pour tuer, les chasseurs sortiraient de leur voiture et tueraient une trentaine d'animaux sauvages en 5 minutes. (piafs, écureuils, corbeaux etc..)

C'est comme pour le gamin de 11 ans! Il n'a pas TUE un dindon. Il n'a pas pris une pierre en se disant je vais tuer ce Dindon! C'a n'est pas possible. Il a pris une pierre et il l'a balancé à cet idiot de Dindon. C'est tout. Dans 99% des cas le gamin ne touche même pas le dindon, dans 1% des cas le dindon prend le caillou dans les plumes et s'éloigne en courant, et dans un cas sur 10 000 ou sur 100 000 le pauvre dindon prend la pierre dans la tête, et le gamin découvre des sentiments contradictoire.. Un il est content de son "coup" du siècle et en même temps il est triste parcequ'il a tué un dindon.

ça se passe comme ça dans toutes les fermes de France. un garçon va prendre un caillou et le jetter sur les poules. Au bout d'un moment sa mère lui dit "fiche la paix aux poules", il continu et le lendemain son père lui dit "laisse les poules tranquille", le troisième jour il prend une claque et si on a le temps on lui explique que les animaux ne sont pas la pour son plaisir.

Tout cela me laisse perplexe. Un peu plus haut vous trouvez des excuses à un homme adulte, élu de la république, qui traite une communauté de "sous hommes" et d'un autre coté vous condamnez sans hésitation un gamin qui lance un caillou à un Dindon?!

Pour ce qui est de la réaction de la mère je suis avec vous, en lisant l'article en anglais c'était encore plus flagrant, ça m'a l'air d'une allumée de première.

Écrit par : lg | vendredi, 11 décembre 2009

bonjour Laurent
Quand on lance un caillou, capable de tuer un bestiau comme un dindon, fondamentalement,c 'est au minimum pour faire mal. On ne devrait pas enseigner le mépris des animaux aux enfants.
Frêche a balancé des injures, et perso, s'il m'avait balancé ça, ça aurait chauffé sérieusement. Mais cela n'a rien à voir avec du racisme. Je connais des blogueurs sur la Toile, qui font des choses bien pires que ce que peut dire Frêche, tout en se drapant dans la toge de la vertu. Je ne dis évidemment pas cela pour vous.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 11 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.