Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Presse et pub, la vache à lait se tarit... | Page d'accueil | 40% de femmes dans les CA ? »

mercredi, 04 novembre 2009

ça va chauffer pour les centrales, cet hiver !

Qui veut vendre de la laine à Unhuman ? Il est preneur, je crois...Il faut dire qu'il a de saines lectures, ce qui lui permet d'anticiper l'avenir et d'éviter de mettre tous ses oeufs dans le même panier ! De toutes façons, il n'y a pas 36 manières de s'informer sur EDF et ses centrales : soit on fait appel à un spécialiste de l'énergie électrique, soit on a des lectures de qualité sur la blogosphère...

In fine, ce que je comprends après avoir consulté 4E, Hashtable et le Figaro,  c'est qu'il vaut mieux nettoyer mon vieux poële à bois. Comme le souligne h16, les centrales nucléaires sont de moins en moins opérationnelles, ce qui n'a rien d'étonnant puisqu'elles vieillissent, et 4E nous explique que c'est une histoire de puissance effaçable ; je ne suis pas sûr d'avoir bien compris ce qu'est l'effacement de consommation, mais a priori, il s'agirait de coupures de courte durée pour récupérer de l'énergie surnuméraire : par exemple, 15-30 minutes de coupure de courant sur un parc de radiateurs électriques auraient une incidence nulle sur la température dans les pièces de l'entreprise concernée. Une sorte de chasse au gaspillage, finalement. 4E dit que la baisse continuelle de la puissance effaçable à disposition serait lié aux grilles tarifaires d'EDF (EJP et Tempo). Si j'ai bien compris, EDF fait baisser le coût des heures de pointe et augmente celui des heures normales : du coup, les entreprises n'ont plus intérêt à pratiquer des effacement de consommation en heure de pointe, c'est à dire au moment où cela serait nécessaire.

A vrai dire, en farfouillant sur la Toile, j'ai relevé que RTE, l'entreprise gestionnaire du transport d'électricité avait lancé une procédure expérimentale en avril 2008 afin de réserver des mégawats de puissance auprès de grosses entreprises industrielles. Y'a un lien avec ce qui a été dit précédemment, docteur ?

Pour revenir à h16, il estime que les syndicats et leurs grèves seraient la cause de la mise hors service d'un grand nombre de centrales. Mais les mêmes syndicats renvoient un autre son de cloche et disent que les réductions de coûts recherchées par EDF seraient la cause véritable de ces indisponibilités.

C'est bien gentil de vouloir se renforcer aux USA, mais il vaudrait peut-être mieux commencer par la France.

 

06:14 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : edf, nucléaire, électricité |  Facebook | | |

Commentaires

voilà les conséquence de la privatisation ... super !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 04 novembre 2009

@ Mirabelle
Je ne crois pas que cela soit un problème de privatisation.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 04 novembre 2009

"les mêmes syndicats renvoient un autre son de cloche et disent que les réductions de coûts recherchées par EDF seraient la cause véritable de ces indisponibilités."
quand il s'agit de réductions de coûts le spectre des résultats de la privatisation n'est pas loin !!!

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 04 novembre 2009

Brrzzz j'ai froid brrzzzz

Il y a un vrai sujet EDF qui va péter à la gueule des Français, j'en suis sûr.

Je lis peut être un peu trop 4E moi, c'est contagieux..

Écrit par : disparitus | mercredi, 04 novembre 2009

Pfiou pas grave je n'ai que trois cheminées à la maison au cas ou...:D
@Disparus,
Yield management , c'est joli ;)
Ah la la les sirènes de Copenhague...!

Écrit par : Martine | mercredi, 04 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.