Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un véritable budget pour l'Europe | Page d'accueil | Une Europe au service de ses citoyens »

dimanche, 16 août 2009

Laxisme budgétaire et crise

1249609797.jpgNous vivons une situation exceptionnelle, la pire crise économique depuis la Libération avec une récession de près de 3% en 2009. Mais nous devons aussi avoir l’honnêteté de dire que la situation de nos comptes publics était dégradée avant même que la crise ne produise ses effets. La Cour des Comptes, qui réclame justement un effort accru de vérité sur l’état de nos finances publiques, vient de l’établir clairement : on assiste à une accélération de la dégradation des déficits depuis 2007. Ainsi, le déficit de l’Etat s’est aggravé en 2007 alors que la croissance était de 2,3% et il a augmenté de 47% en 2008. La crise n’explique donc pas à elle seule l’aggravation des déficits et nous devrions regarder courageusement nos propres insuffisances. Nous payons aujourd’hui le laxisme budgétaire dont ont fait preuve les gouvernements successifs depuis des années. Et à l’heure de la crise, nous le payons cher car la France, en rentrant dans la crise avec des comptes dégradés, n’a pu consacrer autant de moyens que ses voisins aux actions du plan de relance.

Jean-Jacques Jégou, trésorier du MoDem et sénateur du Val de Marne

Commentaires

Salades.
(cela fait déjà 2 ans que FB le dit, à juste titre d'ailleurs).

Bisous pour Jean Jacques le Maire du Plessis-Trévise.

Coup de pied au cul pour M. Jégou Sénateur Modem.

Écrit par : Chui Kalm | dimanche, 16 août 2009

la France vit au-dessus de ses moyens depuis fort longtemps, tout ceci n'est pas nouveau, et cette déclaration pas très cohérente. Il faudrait qu'on arrête de dire sans cesse n'importe quoi !

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 16 août 2009

Lire du Jean-Jacques Jégou, c'est beau, c'est vraiment de la grande littérature.

Je ne peux qu'être d'accord.
La crise a catalyser no propres faiblesses.

Écrit par : Phil | dimanche, 16 août 2009

Politicards payés grassement pour cultiver une spéculation qui, en fait, leur échappe et est plus forte qu'eux. Il y a, en effet, spéculation et spéculation…

http://ysengrimus.wordpress.com/2009/08/15/la-speculation-comme-prospective-hasardeuse/

Choisissez votre sac de nœuds… Ces faux experts y peuvent bien peu.

Écrit par : Paul Laurendeau | dimanche, 16 août 2009

Les commentaires sont fermés.