Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Adhésion au MoDem renouvelée ! | Page d'accueil | Grippe B, pire que la grippe A »

vendredi, 31 juillet 2009

Grippe A : faut-il fermer les écoles à la rentrée ?

Je crois qu'une des principales questions que vont devoir se poser les pouvoirs publics, au mois d'août, c'est la décision qu'il convient de prendre par rapport aux écoles. Les experts sont unanimes pour juger que l'ouverture des écoles va accélérer exponentiellement la propagation du virus.

Les cas vont monter en puissance au mois d'août, nous en sommes au niveau de l'Angleterre à la mi-juin : un mois après, le ministère de la santé britannique estime les cas de grippe A à 100 000 et prévoit jusqu'à 100 000 cas par jour au cours du mois d'août.Nous connaîtrons donc la situation de l'Angleterre au mois de septembre si nous ouvrons les écoles à ce moment-là.

Pour ma part, je pense qu'au point où nous en somme, nous aurions intérêt à ne pas fermer les écoles : en effet, une décision inverse reviendrait à reculer pour mieux sauter. Nous ne parviendrons pas à éradiquer le virus ainsi et tout ce que nous risquons d'obtenir c'est de reculer le départ de l'explosion virale au coeur de l'automne voire au début de l'hiver, périodes où elle pourrait faire bien plus de ravages.

Puisque l'Éducation Nationale nous bassine les oreilles à longueur de temps avec ses «TICE» et ses «ressources pédagogiques», ce pourrait être l'occasion pour elle et les établissements scolaires de démontrer que ce n'est pas que du flan et de la poudre aux yeux en les utilisant pour assurer une véritable continuité des cours, inter-active autant que faire se peut, pendant la pandémie. On pourra alors juger sur pièces de la validité du blabla pédagogo et technolâtre dans laquelle l'institution se complait depuis au moins deux décennies.

 

 

09:46 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : grippe, a, h1n1, école, tice |  Facebook | | |

Commentaires

Au lieu de taper sur l'Education Nationale comme tout le monde, vous feriez mieux de vous rendre comtpe que cette grippe n'est qu'un prétexte pour interdire les rassemblements, les spectacles, l'école bien sûr, et toutes les activités collectives, en particulier démocratiques, afin de tous nous avoir sous la main, bien isolés, bien affolés. L'étape suivante sera une magnifique dictature, voire une loi martiale. la grippe A n'est pas plus dangereuse qu'une autre. On veut nous réduire en esclavage. Tant qu'on ne viendra pas m'arrêter avec des menottes, je refuse de me faire vacciner ou de porter un masque. Tout cela n'est que de la manipulation médiatique au profit des labos pharmaceutiques. Je préfère crever libre que de vivre esclave. Et je ne serai pas le seul. On nous prend tous pour un ramassis d'abrutis, JE REFUSE.

Écrit par : collignon | vendredi, 31 juillet 2009

@ Collignon
Ahem... Je ne parlerais pas de paranoïa pathologique à votre sujet, mais...théorie du complot, délire, et cetera, et tout ça...

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 31 juillet 2009

L'hérétique,
Personnellement, j'en ai marre d'entendre parler de cette Grippe A à outrance...j'en ai fait un billet tiens.

Écrit par : Nemo | vendredi, 31 juillet 2009

Marre aussi d'entendre parler de cette grippe A...

Écrit par : falconhill | vendredi, 31 juillet 2009

ouais pareil que les deux copains ci-dessus ! j'suis comme ça moi, solidaire !

(autrement fermer les écoles ça mettrait une belle pagaille, parce que même s'ils ne sont pas malades, les enfants faudra bien en faire quelque chose)

Écrit par : Gaël | vendredi, 31 juillet 2009

@ tous
vous serez contents quand vous l'aurez chopée, tiens...
Sérieusement, il y a des questions de fond qui se posent : vous n'avez pas l'air de percevoir que sa vitesse de propagation est bien supérieure à celle d'une grippe saisonnière.
La grippe A, les gars, ce n'est pas une gripette. Pas une grippe saisonnière.
Je vous signale que c'est le même virus que celui de 1918 et qu'il commence exactement de la même manière, c'est à dire bénigne et très contagieuse. C'est lors des autres vagues que les choses se sont gâtées...

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 31 juillet 2009

L'Université Toulouse 1 s'est préparée à fermer. Aux chiottes, il y a des consignes de Bachelot, ça fait 5 ans que je ne vois pas de savon dans certaines...

Écrit par : LCDM | vendredi, 31 juillet 2009

(Bon c'est bien, tu as enlevé le n de trop à bassinne...)
Sinon, hier tu m'as fait passer pour une idiote après de ma fille l'Hérétique ! Comme je lui demandais des nouvelles de leur santé (elle a 4 filles et vit au Pays de Galles) elle me dit : "Mais c'est une obsession chez toi la grippe A, tu m'en parles à chaque fois ! Non je ne connais pas de cas."
Du coup je commence à lui parler de quelqu'un qui faisait plein de billets là-dessus et qui semblait avoir des chiffres sérieux (je ne t'ai pas nommé rassure-toi) et je lui lis : "la grippe B plus dangereuse que la grippe A... le virus a subi une mutation etc. "
Lorsque naturellement je m'aperçois de la vanne. Trop tard, mon compte était réglé !

Donc je confirme, la grippe B est encore plus dangereuse pour les neurones ! ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | samedi, 01 août 2009

@ Françoise
:-DDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD

Écrit par : L'hérétique | samedi, 01 août 2009

Je ne crois pas que l'ouverture ou non des écoles changera quelque chose. parce que même pendant les vacances, les gosses sont bien quelque part, ils ne s'évaporent pas. Et où sont ils? En partie, avec les parents, grand-parents etc. Et en partie dans les centres de loisirs, les colonies de vacances etc. Ces derniers se trouvent donc déjà dans des lieux semblables aux écoles pour ce qui de conditions de propagation d'un virus quelconque. Ceux qui sont avec leurs familles, ne restent pas non plus enfermés toute la journée: pendant les vacances on sort, on fréquente d'avantage les lieux publics, on croise beaucoup plus de gens qu'à l'ordinaire. Alors si un virus devait se propager il n'est pas si certain que le retour à la période scolaire aggraverait la situation. Peut être même que ce serait le contraire. En effet, en période scolaire, les "circuits" des ménages sont bien plus "standards": "métro-boulot-dodo" en passant par l'école pour ceux qui ont les enfants.

Écrit par : Anya | samedi, 01 août 2009

Les commentaires sont fermés.