Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ouf, Luc Ferry ne sera pas député européen ! | Page d'accueil | Vers une harmonisation du droit pénal en Europe ? »

vendredi, 08 mai 2009

Européennes, la non-campagne

eu_flag.jpgNous sommes désormais à moins d'un mois des élections européennes, et j'avoue que je suis consterné. En fait nous ne nous acheminons pas vers une campagne courte voire très courte. Non, c'est pire que cela. Nous allons droit vers pas de campagne du tout, purement et simplement. Les initiatives se multiplient en vain. Une journée consacrée à l'Europe sur France-Info, des articles plus nombreux sur Internet à propos de l'Europe, des conventions thématiques et des cafés politiques organisés par quelques partis, mais rien n'y fait. C'est l'apathie générale. Sur nos blogs, nous ne pouvons rien faire de plus que de tenter d'appâter les médias traditionnels en buzzant, mais c'est vain. Le public de la blogosphère, tout du moins politique, est globalement acquis au principe du vote. Donc, ce n'est pas même la peine de tenter de nous convaincre entre nous. Ce qu'il faudrait, c'est aller voir tous ceux qui se désintéressent de la chose.

A quoi en sommes-nous réduits ?! :-( à attendre que le Président de la République lance la campagne au nom d'un parti ! à appeler à le sanctionner dans l'espoir d'émouvoir les foules ! Des militants, des responsables, ont travaillé dans nombre de commissions, çà et là, dans divers partis, mais en vain. Je ne sais pas comment cela se passe dans les autres partis, mais pour le MoDem, Marielle de Sarnez a écrit un dictionnaire sur l'Europe, mais à ma connaissance, c'est la seule personnalité politique à avoir écrit tout récemment sur l'Europe. L'Atlas de Michel Barnier date de septembre 2008.

La non-campagne européenne, que je propose d'appeler désormais ainsi, consacre l'échec de la Toile, d'Internet, des blogs, à mobiliser l'opinion. Pas de buzz choc porteur qui eût pu soulever les passions. Quand je pense à l'émotion de la présidentielle qui a duré presque 9 mois et nous a tous tenus en haleine avec des rebondissements dignes des meilleurs polars ! Aujourd'hui, c'est le néant ou presque. Coup de blues. Je ne sais plus quoi faire, personnellement. Le Parlement européen semble sans doute trop lointain à nos concitoyens. Il est vrai que l'on n'entend presque jamais parler entre deux élections européennes. Sans doute est-ce cela que cette élection paye. Aussi, parce qu'on n'évoque l'Europe, dans les médias, rarement autrement que via les accords passés entre les États. Le citoyen européen a donc du mal à s'imaginer que l'Europe, c'est aussi un Parlement, et pas que pour faire de la figuration. Il le voit quasi-exclusivement comme un concert des nations. Parlement et Conseil de l'UE co-dirigent pourtant l'Europe (le dictionnaire de Marielle de Sarnez explique très bien cela).

Bref, coup de déprime. Je ne sais pas quoi faire. Tenez, jetons un oeil sur le classement wikio des blogs politiques : il n'y a que Quatremer comme blog européen. Il doit être bien seul dans ses coulisses, le pauvre, à Bruxelles. Regardez à la page d'accueil de wikio : vous voyez le tag Europe apparaître ? moi non. Et dans les tags qui font l'actualité ? Pas davantage. Allez si, dans la première catégorie, il y a élections européennes en petit, à minuit le 07 mai 2009. C'est tout. Nada dans les hot tags de hautetfort non plus, la plate-forme de blogues la plus importante de France. Décourageant...

Commentaires

Il y a quelques coups de gueules et en particulier celui-ci

http://europe.lesdemocrates.fr/sylvie-goulard-dans-le-monde-cest-lunion-quon-assassine/#more-3424

IL est évident que les médias ne jouent pas leur rôle. Qu'ils ne le fassent pas d'informations pendant 5 ans c'est pathétique mais qu'ils évitent d'en parler aussi peu de temps avant l'échéance c'est démocratiquement dramatique quand on connaît l'importance de cette élection.

Le problème des médias c'est qu'ils ne connaissent pas le sujet mis à part Quatremer. Quant on voit les questions qu'ils posent, ils ne permettent pas d'élever le débat. Les partis politiques ne les y aident pas en "re-nationalisant" le débat européen et en faisant de cette élection "un pour ou contre sarko". Aucune pédagogie n'est faite afin d'intéresser les citoyens.

L'UE a un fonctionnement complexe , certes mais ce n'est pas une raison pour nous vendre en permanence " du sang, de la chique et du mollard".

Perso, j'en ai marre de cette presse passionnée par tous les faits divers, les procès en tout genre, les petites phrases assassines,et surtout une pseudo conscience développement durable histoire de....

Ou sont les décryptages des programmes politiques?

Écrit par : europium | vendredi, 08 mai 2009

"Parlement et Conseil de l'Europe co-dirigent pourtant l'Europe "

JE crains que vous ayez fait une petite confusion, ne vouliez vous pas plutôt parler du Conseil Européen ou du Conseil de L'UE, plutôt que du Conseil de l'Europe ?

Écrit par : Eric Marroule | vendredi, 08 mai 2009

Je partage cette opinion et cette tristesse, je crois aussi qu'il n'y aura pas de campagne dans les medias. J'aurais tendance à l'expliquer par la démission de la presse papier, par une médiocrité assez partagée chez les journalistes (ce qui n'empêchent pas certains de continuer à faire correctement leur boulot). Je rumine à ce propos un papier, je le sortirai la semaine prochaine.

Écrit par : Laure | vendredi, 08 mai 2009

@ Éric, oui, bien sûr, mille excuses, je corrige.
@ Laure
c'est désespérant. Peut-être aussi parce que les médias ne suivent pas ce qu'il se passe entre deux européennes et n'y connaissent rien.
Mis à part Quatremer, en effet...

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 08 mai 2009

La confusion est classique et tout le monde la fait(même les politiques), ce qui n'aide pas à la compréhension du fonctionnement de l'UE. Il est plus facile de parler d'Europe que d'Union européenne....

Juste pour rappel:

-Le Conseil de l'Union européenne est une réunion qui regroupe les ministres des gouvernements de chacun des États membres de l’Union européenne (UE). Chaque pays membre y envoie un représentant en lien avec l'ordre du jour de chaque réunion.

-le Conseil européen réunit les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne

-le Conseil de l'Europe gère la mise en œuvre de la Convention européenne des droits de l'homme, et est sans rapport avec l'Union européenne.

Il serait sans doute souhaitable de changer certaines dénominations pour clarifier les choses.

Écrit par : europium | vendredi, 08 mai 2009

"hautetfort non plus, la plate-forme de blogues la plus importante de France"

En fait, en volume, la plateforme de blogs la plus importante de France, c'est Skyrock mais il est probable que l'on y parle encore moins des élections européennes...

Écrit par : Oaz | vendredi, 08 mai 2009

Un autre élément peut expliquer le désintérêt pour les européennes : la schizophrénie électorale

En france par exemple
2007: présidentielles et législatives
2008: municipales, cantonales, sénatoriales
2009 : européennes
2010 : régionales
2011 : cantonales et sénatoriales
2012 : présidentielles et législatives ,etc..

En Allemagne c'est européennes(juin) + législatives( septembre)

Il est normal à force qu'une partie de l'électorat y "perde son latin" et se concentre sur la présidentielle ou sur les législatives selon les constitutions en vigueur dans les divers pays

De plus dans chaque pays il peut y avoir des évolutions des strates administratives (exemple en france relation région/ département?), qu'en plus on régionalise n'importe comment des élections européennes....il normal que ceux qui suivent de loin la politique "crient pitié" et s'abstiennent

Dans chaque parti c'est aussi la confusion. Comme les investitures aux différentes élections se préparent 2 ans à l'avance, la presse et les partis mélangent tout, donc cela contribue aussi à la confusion ambiante.

Écrit par : europium | vendredi, 08 mai 2009

@ Europium:

Bon résumé.
Il semblerait que cette proximité sémantique vienne de la traduction en français de termes anglais.
C'est un problème notamment en réunion publique, car c'est souvent quand on raconte ceci que l'on égare la majorité de l'assistance !

Écrit par : Eric Marroule | vendredi, 08 mai 2009

@ Éric
J'ai corrigé. merci de m'avoir signalé la coquille. Rassurez-vous, je fais bien la distinction entre les deux.

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 08 mai 2009

Cela présage d'une future pseudo victoire de l'UMP qui va arriver en tête autour de 25 % et qui va claironner.

Leur position est de toute façon intelligente : pseudo volontarisme pour remuer l'Europe tout en n'étant pas complètement opposant.

C'est bien joué. C'est audible.

Écrit par : Disparitus | vendredi, 08 mai 2009

Que penser du livre de FB sorti "Abus de pouvoir" qui ne parle pas d'Europe mais de l'antisarko? C'est bien décevant car il a toujours proné l'Europe.Et tout le Modem s'y retrouvait. Lui aussi il se trompe d'élections!!!

Écrit par : Jane | vendredi, 08 mai 2009

Voir le blog de Quatremer: le PDE aurait nommé deux (!) candidats à la succession de Barroso: Verhofstadt et Mario Monti.

Écrit par : pastel | vendredi, 08 mai 2009

Les soirs d'élections ou la participation a été faible, ce qui revient dans le discours des commentateurs politiques, c'est que,une abstention élevée explique la montée des partis extrêmes.

Écrit par : jean | vendredi, 08 mai 2009

Les soucis économiques des gens en ce moment
"ne passent pas" par l'Europe ?

Écrit par : Chui Kalm | samedi, 09 mai 2009

C'est tellement...
http://www.sylvie-goulard.eu/08humour.htm

Écrit par : europium | samedi, 09 mai 2009

Qu'est-ce que c'est ce bordel au PDE et à l'ALDE??? http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/05/bayrou-alli%C3%A9-malgr%C3%A9-lui-au-slovaque-meciar.html#more

Et pourrait on en savoir plus sur la nomination, à l'initiative du Modem, de deux candidats alternatifs à Barroso?

Écrit par : pastel | samedi, 09 mai 2009

Que la Margherita ne sache plus sur quel pied danser, cela est uniquement leur problème (bien que un mois avant l'élection, il serait temps qu'ils se décident), mais ce qui serait inacceptable, c'est qu'ils pratiquent la politique de la terre brûlée au sein de l'ADLE avant de rejoindre le PSE.
En ce qui concerne les candidats au poste de président de la Commission, il serait plus judicieux de n'en avoir qu'un, et dans cette optique, un homme reconnu comme Guy Verhofstadt m'apparaît plus sérieux et consensuel qu'un inutile brailleur comme Mario Monti.

Écrit par : Eric Marroule | samedi, 09 mai 2009

Si nous assistons à une non campagne, c'est trop facile d'accuser les médias.

J'ai déjà dénoncé sur mon blog depuis plusieurs semaines cette non campagne et surtout le manque de point de vue politique des candidats qui ne s'expriment pas sur les grands sujets européens mais qui ne parlent que de politique intérieure.

Où sont les débats sur l'élargissement, une taxe sociale et environnementale à nos frontières pour les importations (négociations à mener avec l'OMC).

Où sont les débats sur l'avenir commun des pays, la position fédéraliste ou non ...

Rien, le calme plat, encéphalogramme plat ...

Mais la responsabilité incombe aussi aux députés européens en place :qui connaît son député, où est la permanence de la député européenne sortante de Touraine par exemple ...

Rien là encore

Donc, avant d'accuser les autres, les médias par exemple, les politiques devraient plus s'engager (même au risque de déplaire) dans une campagne d'idées et être présents auprès des citoyens une fois élus.

Pour l'instant, nous assistons plus aux "petits compromis entre amis" pour avoir un poste qu'à une campagne destinée à faire aimer l'Europe.

Moi, j'ai envie de construire un destin européen commun.

Écrit par : dominique lemoine | samedi, 09 mai 2009

l'UMP se satisferait de faire +/- 25%, d'arriver en tête et de pouvoir crier victoire. Elle se débarrasserait de plus de tous les "cancres" de son parti.....

la Gauche, divisée avant l'élection, mais "s'additionnant" le soir du scrutin criera victoire car elle dira de concert qu'il y a un rejet du "sarkozysme segmentant".

L'extrême droite sera satisfaite de pouvoir dire qu'elle respire encore grâce aux européennes.

En fin de compte, malheureusement,il n'y aura sans doute que le MODEM à pleurer s'il ne fait pas un score aux alentours de 15%...

Dominique Lemoine a écrit
"Mais la responsabilité incombe aussi aux députés européens en place :qui connaît son député, où est la permanence de la député européenne sortante de Touraine par exemple ..."

C'est à la fois vrai et faux car une partie de nos députés considère être en congés sabbatiques ( vu qu'ils ont été punis) a Bruxelles, pourquoi se décarcasseraient-ils?

Une partie de nos députés européens bosse mais personne ne met en valeur leurs travaux. La presse française, incompétente sur les sujets européens, est alors responsable de cette non mise en exergue. Cette dernière est aussi responsable car en n'informant pas pendant 5 ans sur les avancées qu'apporte l'UE elle ne fait pas son devoir. Ce qui l'intéresse : les bêtises que fait l'UE comme le problème du rosé par exemple.

"Rien, le calme plat, encéphalogramme plat ..."
Oui, mais des "morts vivants,usés par 30/40 ans de vie politique" peuvent-ils avoir une vision à long terme de l'UE alors que leur "chance survie politique" est nationale à court terme. Le PS, syndicat d'élus,ne pense qu'aux régionales!!! l'UMP, "toute derrière sarko", ne pense qu'aux législatives!!! Alors pourquoi s'engager dans un débat de fond sur l'UE et prendre des risques? Il vaut vieux entamer une guerre de tranchée pépère et très française, faire de la politique à l'ancienne c'est à dire faire semblant d'exister(afin de survivre aux crochés de la nation) en faisant croire qu'il y a une majorité et une opposition, se frictionner sévèrement sur 3/4 sujets dans l'année(sans faire avancer les choses) et basta.....

Le fonctionnement du PE consiste en une recherche du consensus, l'AN est dans une logique d'affrontement stérile. Pour débattre sérieusement et faire avancer les choses il faudrait que la campagne pour les européennes aboutisse a des consensus, quelle horreur pour nos "carriéristes cumulards"....

"Mon propos est certes en partie caricatural, mais vu se qui se passe....."

Écrit par : europium | dimanche, 10 mai 2009

Les commentaires sont fermés.