Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Progrès et inégalités | Page d'accueil | Européennes, la non-campagne »

jeudi, 07 mai 2009

Ouf, Luc Ferry ne sera pas député européen !

La France l'a échappé belle. Elle a bien failli, grâce au parti majoritaire, se retrouver avec un fumiste de plus au Parlement Européen. Il devait dans le sud-est récupérer la deuxième place. Il n'aurait plus manqué que ça. S'il y en a un qui m'insupporte bien, c'est de beau-parleur des plateaux de télévision, complètement inconsistants. Quand il était ministre, il pleurncihait auprès de certains de ses conseillers de ce que le gouvernement Raffarin lui faisait faire tout en avalisant absolument tout en public. Copain comme cochon avec Lang, il est toujours du bon côté du pouvoir. Pote d'un ministre de gauche quand le PS gouverne, ami des puissants de droite quand c'est l'UMP. Pas étonnant de  retrouver Carla Bruni en marraine d'une de ses filles, il ne se complaît que dans le strass et les paillettes ce philosophe de pacotille. Jamais il ne prendrai le risque d'arpenter un territoire pour faire connaissance avec les gueux. Non, le mieux, pour lui, c'est une place réservée sans se battre ni serrer la main des terreux.

Le comble c'est qu'il a bien failli faire passer à la trappe un authentique européen. Damien Abad du Nouveau Centre est certes jeune, mais au moins, il a des convictions européennes ancrées. Non, le problème, c'est que son parti est un non-parti et son poids désormais inexistant. Mais l'individu est respectable, pour ce que j'en connais, en tout cas.

Le Luc Ferry, Jacques Chirac ne pouvait pas le supporter ; ça l'exaspérait de le voir arpenter les soirées de gala et les vivement dimanche au lieu de faire son boulot de ministre. Darcos n'est vraiment pas fameux, c'est un politique surtout soucieux de sa carrière, mais enfin, il a tout de même plus de consistance, et lui, il bosse au moins. Xavier Bertrand qui est un bosseur s'est dit-on opposé à cette "nomination". On comprend bien, il n'avait pas envie d'un fumiste au Parlement européen.

Il essaie de tirer la couverture à lui en faisant valoir qu'il a refusé, mais personne ne le croit. Il faut dire qu'il voulait, si j'ai bien compris, la seconde place en île de France. Super, à la place de Barnier ? Dommage, tiens, ça aurait été un plaisir pour les démocrates franciliens de le recaler tout aussi sec, celui-là.

Commentaires

Oui, mais Cavada, lui, sera sans doute de retour au Parlement européen, puisque l'UMP l'a placé sur une position éligible. Lui qui avait déserté ce même PE (et le Modem) pour venir se faire élire en France dans le sillon de la victoire sarkozyste. Je suis toujours sidéré de voir à quel point l'opportunisme est récompensé dans la vie politique...

Écrit par : pastel | jeudi, 07 mai 2009

Dans ce cas Xavier Bertrand ferait bien de s'opposer aussi à d'autres candidatures...

Écrit par : florent | jeudi, 07 mai 2009

Je n'aime pas ces scrutins de liste, qui font la part belle aux apparatchiks de tout poil. Ce brave Gaston Franco est récompensé pour service rendu à Estrosi. Et de l'Europe, il semble s'en moquer autant qu'un Peillon, parachuté en PACA pour avoir un poste, ou qu'un Ferry.

Tiens, je n'aurais pas voté pour lui. Mais etait ce la peine de virer Lamassoure pour faire place à copain Baudis, plus sexy ? Lamassoure, qui était présent au parlement (à la différence de Peillon par exemple), et qui faisait le boulot...

Non, franchement cette élection, plus ça va, plus elle m'inspire du dégout. je ne devrais pas pourtant... (soupir)

Bon weekend copain de ouèbe

Écrit par : Falconhill | jeudi, 07 mai 2009

Mais question du jour : où siègera Cavada ? PPE ou ALDE ? Revendiquera-t-il son "indépendance" ?

Écrit par : Leris | jeudi, 07 mai 2009

Luc Ferry est je trouve aujourd'hui très bien à sa place, en tant qu'écrivain-philosophe...
Pour le reste, les listes UMP pour les européennes me sidèrent: un peu de place pour tout le monde, sauf Besson qui s'en prend décidément plein la tête (normal, les "traitres" en politique ne sont guère appréciés...).
A quand le parti unique où les seuls militants sarkozystes, bien soumis à leur maître, décideront en catimini du sort de chacun de nous?

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 07 mai 2009

@ JF
Même comme philosophe...
@ Leris
A mon avis PPE, parce que l'UDF historique était PPE. On verra bien, de toutes façons...
@ Falcon
Lamassoure, c'est en effet une vraie perte.
@ florent
oui, sans doute. Mais à l'UMP, on profite de ces élections-là pour recaser des amis encombrants...
@ pastel
Il fallait bien une récompense pour sa trahison...

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 07 mai 2009

La 3ème place de Cavada n'est pas non plus une bonne nouvelle . On ne change pas une équipe qui perd (dans le 12ème) Avec Barnier qui démissionnera dès qu'il aura eu sa nomination de Commissaire européenn, Dati qui s'en tape complètement, Cavada suivi de Mme Max Gallo , elle est belle la liste UMP en Ile de France ! Le plus dommage c'est la relégation de Jacques Toubon qui fut un parlementaire européen de grande qualité , membre de la Commission du marché Intérieur. Quant à nos ex amis UDF Janelly Fourtou, Calire Gibaut ou Thierry Cornillet ils sont dans les choux . D'ailleurs les radicaux valoisiens ils sont ou non sur ces listes UMP ?

Écrit par : juste milieu | vendredi, 08 mai 2009

@ l'hérétique

L'UDF historique n'était pas PPE ou plutôt c'est plus compliqué . Une partie de l'UDF a dans le passé (années 80 90) siégé déjà au groupe libéral (ADLE) . Simone Veil siégea dans ce groupe, Valéry Giscard d'Estaing puis Yves Galland le présidèrent même . Puis Giscard alors pdt de l'UDF poussa ses membres à rejoindre le PPE ou siégeait notamment quelques centristes.Lorsque F. Bayrou siégea au PE il fut membre du PPE puis ses amis rejoignirent le groupe libéral du fait, au sein du PPE,de la dérive droitière et non suffisamment européenne conjuguée de certains élus Tories ou de Forza Italia...

Écrit par : juste milieu | vendredi, 08 mai 2009

Un jour en blaguant Guy Bedos préconisait de faire passer un permis avant de pouvoir voter. Avant de commencer par cela.....il faudrait peut-être faire passer un QCM ( pas trop difficile quand même...) afin de valider les compétences des candidats aux européennes, ça commence à être vraiment n'importe quoi!!!!!!

Ça montre juste une chose : le mépris des partis politiques pour les européennes.

Lire cet excellent édito
http://europe.lesdemocrates.fr/sylvie-goulard-dans-le-monde-cest-lunion-quon-assassine/#more-3424

Écrit par : europium | vendredi, 08 mai 2009

Les commentaires sont fermés.