Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'occidentalisme n'est pas un humanisme | Page d'accueil | Je quitte à mon tour LHC »

dimanche, 05 avril 2009

J'ai le droit de dire tout le mal que je pense des religions

Ce que vient d'adopter le Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU est tout simplement inadmissible. Une religion n'est pas un individu. Je ne suis pas prêt à reconnaître des droits humains à une spiritualité. Les droits humains ne concernent que les humains.

L'ONU déconne complètement. C'est grave ! L'honneur est sauf, les pays de l'UE ont voté contre. Le Chili et le Canada aussi. Et c'est le Pakistan qui a déposé l'amendement. L'un des pays les plus rétrogrades de la planète, l'un des plus liberticides aussi. C'est qui les c....ards qui ont voté oui à cet amendement ?

Copie du communiqué de Reporters sans frontières...


La notion de diffamation des religions officiellement adoptée par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, Reporters sans frontières est scandalisée

Reporters sans frontières dénonce, une nouvelle fois, l’incapacité du Conseil des droits de l’homme des Nations unies à défendre les valeurs contenues dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.

« Le Conseil vient de porter un coup sévère à la liberté d’expression qu’il est censé défendre. En votant une résolution qui cherche à étouffer la critique de la religion musulmane, l’instance des Nations unies vient de montrer, une fois encore, son incapacité à lutter efficacement pour la défense des droits de l’homme », a déclaré Reporters sans frontières.

« Cette résolution est scandaleuse. Sous prétexte de lutter contre les discriminations, elle s’en prend aux médias qui ‘visent des symboles religieux et des personnes sacrées’. Notamment dans la religion musulmane. En clair, les Nations unies demandent aux médias de ne plus critiquer les religions, et notamment l’islam au nom de la lutte contre l’incitation à la haine. C’est inacceptable pour tous ceux qui ont à cœur de défendre la liberté d’expression et ceux qui luttent contre les discriminations », a ajouté l’organisation.

« L’ONU est sur une pente glissante dangereuse pour la liberté d’opinion. Toutes les libertés doivent être défendues avec la même force. Il n’est pas acceptable que les Nations unies prennent parti de manière si outrancière pour une liberté au détriment d’une autre. Cela va à l’encontre de tous les principes constitutifs de cette organisation », a conclu Reporters sans frontières.

Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, réuni à Genève, en Suisse, a voté, le 26 mars 2009, une résolution sur la mise en place du programme d’action de la conférence de Durban sur la lutte contre le racisme. Ce texte, soumis par le Pakistan au nom de l’Organisation de la conférence islamique, a été adopté par 23 voix pour, 11 contre (les pays de l’Union européenne, le Canada, le Chili) et 13 abstentions.

Ce texte exhorte notamment les Etats membres des Nations unies à prendre des mesures pour lutter contre « des actes de haine, de discrimination et d’intimidation qui résultent de la diffamation des religions ». Le document « déplore l’utilisation des médias électroniques, audiovisuels et imprimés, y compris Internet, pour (...) viser des symboles religieux et des personnes sacrées ». La résolution précise également que le Conseil des droits de l’homme est « alarmé par l’inaction de certains Etats à combattre les pratiques discriminatoires et rappelle le besoin de combattre réellement la diffamation de toutes les religions en général, et de l’islam et des musulmans en particulier ».

Commentaires

"Une religion n'est pas un individu."
Si tu n'exagères pas (ce dont je doute), alors c'est très grave. Ce serait une forme de totalitarisme, non pas étatique, mais plus dangereux encore car plus insidieux, plus diffus, les communautarismes religieux étant internationaux.

Écrit par : GuillaumeD | dimanche, 05 avril 2009

@ Guillaume
Non, je n'exagère pas : c'est la réalité telle quelle !

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 05 avril 2009

Cette notion de diffamation des religions vise clairement à empêcher toute critique de l'islam (le Vatican, lui, s'est refusé à interdire la critique des religions). C'est un fait que le Pakistan, l'Arabie Saoudite et autres pays de l'"Organisation de la Conférence Islamique" (tout un programme, imaginez des nations regroupées dans une "Conférence Athée" ou une "Conférence Chrétienne" !!!) qui veulent protéger l'islamisme contre ceux qui veulent s'en défendre.
Le terrain avait été préparé par Doudou Diène, islamiste sénégalais bombardé "rapporteur spécial (ô combien) du Haut Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU.
Ses oeuvres complètes figurent dans l'URL mentionnée en-tête:
http://ap.ohchr.org/documents/dpage_f.aspx?m=92
Notez le logo du HCDH en forme de flamme: que rappelle cette forme ?

Écrit par : Bara | dimanche, 05 avril 2009

C'est intéressante cette décision ... Je propose qu'on monte une association pour dénoncer toutes les violations de cette résolution.

Vous êtes religieux et victime (indirecte) de moquerie ? Chrétien, Musulman, Juif (tiens il faut que je préviens Navo) mais également Induiste, Shintoiste, Buddhiste (oui ce n'est pas une religion au sens strict, on s'en tape) ou même Animiste, Wiccan et autres Néo-Païens, unissons-nous pour créer des dossiers à répétition.

Ce sage a dit : "Le ridicule ne tue pas mais seul le Sage sait le reconnaître"

Écrit par : Claudio Pirrone | dimanche, 05 avril 2009

c'est vraiment une honte. Comme si ce n'étaient pas les religions qui pratiquaient le plus l'incitation à la haine.
Il faut faire monter le buzz de reporters sans frontières.
L'objectif des religions et notamment de l'islam est de refuser les droits de l'homme et de les placer derrière ceux de leur croyance.

Écrit par : florian_germany | lundi, 06 avril 2009

La menace est hélas, bien réelle. Les pays démocratiques ont bien tenté de s'opposer à cette résolution, mais le poids des pays islamiques était le plus fort.
Il faut vraiment faire circuler l'info: les médias dit "officiels" se sont contentés de petits entrefilets...

Voulons-nous vivre dans un monde où la moindre critique de la religion (et de l'islam en particulier) pourrait nous conduire devant un tribunal?

Écrit par : Albert G. | lundi, 06 avril 2009

Ce conseil de l'ONU a pour but de préparer ce qui va se passer dans quelques temps a Durban II.
http://www.humanrights-geneva.info/Durban-II-redefinir-le-racisme,2921

Que l'UE fasse comme le Canada, qu'elle boycotte Durban II

Écrit par : europium | mardi, 07 avril 2009

@florian

tu ne vas pas un peu loin là ?

Écrit par : Claudio Pirrone | mardi, 07 avril 2009

@ Claudio

Je suis tenté de penser comme Florian...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 07 avril 2009

Tssss les raccourcis réducteurs...
La lutte doit etre contre les extrémismes de tous bords y compris "Citoyen", écran de fumée masquant bien des sottises!

Écrit par : Martine | mardi, 07 avril 2009

Ce sont les premices de Durban II, le premier était une vrai pub pour les adversaires de la liberté d'expression,les anti-homesexuel, les anti-femme.

Pour faire simple, c'est une régression pour l'humanité.

Écrit par : Raphael | mercredi, 08 avril 2009

Là aussi l'administration Obama-Clinton semble avoir reconnu le danger. Il es sûr que là aussi l'ancienne administration de l'illuminé Bush n'arrangeait pas les choses. Voir cet article très intéressant dans The Economist (English only...):

http://www.economist.com/displaystory.cfm?story_id=13416209

Écrit par : pastel | mercredi, 08 avril 2009

Les commentaires sont fermés.