Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une Crise maîtrisée, Keynes sauve une seconde fois le monde | Page d'accueil | Explication des 0.9% d'OGM »

dimanche, 18 janvier 2009

Les animaux aussi ont droit à une existence heureuse et digne

Je relaie une pétitition relayée sur le blog de Mirabelle. L'organisation Pro Anima lance une campagne d'opinion pour tenter de s'opposer aux expérimentations sanglantes et/ou douleureuses sur les animaux. Pour la petite histoire, quand j'avais une vingtaine d'années, j'ai oeuvré une première fois avec cette association. Enfin, plus exactement, l'un de mes deux chats siamois ! La petite bête a joué le rôle principal d'un spot anti-expérimentation tourné par Pro Anima . Je connais très bien Pro Anima : il s'agit d'un comité de scientifiques qui opposent des arguments scientifiques et éthiques très sérieux à l'expérimentation ET des solutions alternatives tout à fait viables.

Tant que j'y suis, je signale aussi cette information en provenance de Florent : un blog consacré au hérisson vient de voir le jour, sous l'égide de l'association France Nature Environnement. C'est Rosa qui va être intéressée, avec son petit hérisson qui a trouvé refuge dans son jardin ;-) . Non, je plaisante, en fait le blog n'est pas consacré au hérisson en particulier, mais à la protection de la nature en général. En revanche, je précise que le hérisson est simplement le symbole de la FNE.

Je conclurai mon introduction en appelant à ne pas oublier les animaux dans le projet humaniste du MoDem. Un projet qui les ignorerait ne saurait être complètement humaniste.

NON à l'EXPERIMENTATION ANIMALE, OUI aux progrès de la BIOLOGIE MODERNE !!

Au Parlement Européen, à la Commission Européenne

La directive Européenne REACH (Enregistrement, Evaluation, Autorisation des produits chimiques), impose aux industriels de l’Union Européenne de re-tester 30 000 produits chimiques pour la sécurité du consommateur. Aucune espèce ne pouvant être le modèle biologique d’une autre, nous demandons, avec de nombreux scientifiques européens, l’ABANDON des tests sur les animaux (pour des raisons sanitaires, environnementales et éthiques), le soutien à Valitox et la promotion de toutes les méthodes issues des progrès de la biologie et de la toxicologie moléculaire. Ces méthodes sont fiables, rapides, reproductibles, économiques et bien meilleures pour notre santé !

Sincèrement, Pro Anima


De la part de Mirabelle, Titi, Prune, Adèle, Félix, Tiphaine, Tosca, Nuage, Aubépine, Mélie, Terpsi, Youyou, Daphné, l'hérétique ... etc etc ....


Pour mieux connaître le droit des animaux en France et en Europe : lire la thèse de Fanny Dupas

Commentaires

A propos de ceux qui, eux aussi, "ont droit à une existence heureuse et digne" :

"Je sais que les maîtres des mots n’ont nul besoin de rhétorique devant l’éloquence du sang. C’est pourquoi nos mots seront aussi simples que nos droits : nous sommes nés sur cette terre, et de cette terre. Nous n’avons pas connu d’autre mère, pas connu d’autre langue maternelle que la sienne. Et lorsque nous avons compris qu’elle porte trop d’histoire et trop de prophètes, nous avons su que le pluralisme est un espace qui embrasse largement et non une cellule de prison, que personne n’a de monopole sur terre, sur Dieu, sur la mémoire. Nous savons aussi que l’histoire ne peut se targuer ni d’équité, ni d’élégance. Notre tâche pourtant, en tant qu’humains, est d’humaniser cette histoire dont nous sommes simultanément les victimes et le produit. Il n’est rien de plus manifeste que la vérité palestinienne et la légitimité palestinienne : ce pays est le nôtre, et cette petite partie est une partie de notre terre natale, une terre natale réelle et point mythique. Cette occupation est une occupation étrangère qui ne peut échapper à l’acception universelle du mot occupation, quel que soit le nombre de titres de droits divins qu’elle invoque ; Dieu n’est la propriété personnelle de personne.
Nous avons accepté les solutions politiques fondées sur le partage de la vie sur cette terre, dans le cadre de deux états pour deux peuples. Nous ne réclamons que notre droit à une vie normale, à l’intérieur des frontières d’un état indépendant, sur la terre occupée depuis 1967, dont Jérusalem Est, notre droit à une solution équitable du problème des réfugiés, à la fin de l’installation de colonies. C’est la seule voix réaliste vers la paix qui mettra un terme au cercle vicieux du bain de sang. L’état de nos affaires est d’une crante évidence, il ne s’agit pas d’une lutte entre deux existences, comme aimerait le montrer le gouvernement israélien : eux ou nous. La question est d’en finir avec une occupation. La résistance à l’occupation n’est pas seulement un droit. C’est un devoir humain et national qui fait passer de l’esclavage à la liberté. Le chemin le plus court pour éviter d’autres désastres et accéder à la paix est de libérer les Palestiniens de l’occupation, et de libérer la société israélienne de l’illusion d’un contrôle exercé sur un autre peuple.
L’occupation ne se contente pas de nous priver des conditions élémentaires de la liberté, elle va jusqu’à nous priver de l’essentiel même d’une vie humaine digne, en déclarant la guerre permanente à nos corps et à nos rêves, aux personnes, aux maisons, aux arbres, en commettant des crimes de guerre. Elle ne nous promet rien de mieux que l’apartheid et la capacité du glaive à vaincre l’âme.
Mais nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir. Espoir de libération et d’indépendance. Espoir d’une vie normale où nos enfants ne serons ni héros, ni victimes. Espoir de voir nos enfants aller à l’école sans danger. Espoir pour une femme enceinte de donner naissance à un bébé vivant, dans un hôpital, et pas à un enfant mort devant un poste de contrôle militaire. Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge dans les roses plutôt que dans le sang. Espoir que cette terre retrouvera son nom original : terre d’amour et de paix. Merci pour porter avec nous le fardeau de cet espoir."

Mahmoud Darwih le 25 mars 2002

extrait de :
http://canard68.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/18/nous-souffrons-d-un-mal-incurable-qui-s-appelle-l-espoir-ma.html

Écrit par : Géraldine | dimanche, 18 janvier 2009

"Dieu n’est la propriété personnelle de personne."
Cela m'évoque un cri d'Abu Nawwas, période pré-Islamique, je crois me souvenir.
Beaucoup de similitudes semble-t-il, entre ces deux poètes au-travers du texte que vous présentez.

Merci Géraldine, de penser à relayer la parole des poètes. :))

Écrit par : Martine | dimanche, 18 janvier 2009

@Géraldine,
hé bien dites donc quand vous défendez une cause, vous ne le faites pas à moitié !!
Je ne vous donne pas tort !!

L'expérimentation sur les animaux,c'est gigantesquement écoeurant. Ca ne sert à
pas grand chose et on continue par habitude
ou intérêt !!

Si on ne croit pas à la "Rupture" entre
Homme et Animal (l'Homme aurait une âme
et pas l'Animal), Les sévices inutiles sur
les animaux ne sont que la barbarie en
blouse blanche.

Écrit par : Chui Kalm | dimanche, 18 janvier 2009

@ Géraldine : pourriez vous avoir l'amabilité de respecter l'auteur de ce blog, ses lecteurs et ceux visés par ses thèmes en développant vos points de vue dans les articles consacrés ? je crois qu'ils n'ont pas manqué sur ce blog...
merci

@ l'hérétique : merci de ton soutien

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 18 janvier 2009

@ Mirabelle,

Ben c'est un peu en rapport, désolée de devoir le dire, la poésie ouvre de larges spectres, surtout dans la poésie arabe révélatrice de l'attachement à la terre et aux choses de la terre.
Dans la lignée d'Abu Nawwas, Abu Firas.

Écrit par : Martine | dimanche, 18 janvier 2009

@ Martine : nous avons effectivement tous droit à une existence digne et heureuse ...j'ai bien lu, ici il s'agit d'animaux, pas de la Palestine ... je dois dire qu'à force ça dessert les causes qu'on veut défendre ! La Palestine a été largement traitée sur ce blog, laissez un peu les animaux respirer ... pour une fois qu'on parle d'eux ! Merci

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 18 janvier 2009

@Mirabelle,
Bon dès que j'ai du temps, car pas de lien sur internet, je vous adresse un poème, ainsi vous comprendrez mieux peut-etre...Enfin je l'espère...
Mais je vous sais sensible à la poésie quelque part, vous aviez fort bien rebondi à propos d'un extrait d'Eluard, souvenez-vous: la terre est bleue comme une orange... :)

Écrit par : Martine | dimanche, 18 janvier 2009

@ Martine : j'y suis effectivement particulièrement sensible, mais elle ne doit pas être un prétexte à faire du prosélytisme ... là je sature ... et je trouve particulièrement désagréable de se servir de tout et n'importe quel sujet pour encore en ajouter là-dessus ... on a besoin de respirer !

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 18 janvier 2009

Eh bien, pour respirer je suis assez d'accord, mais le sujet que vous proposez n'aide pas vraiment à 'respirer', avouez !? raison pour laquelle, je n'ai voulu y voir que le(s) poète(s) et la ou les poésie(s)

Écrit par : Martine | dimanche, 18 janvier 2009

@ Martine, respirez, c'est aussi parler d'autre chose ... même de sérieux ! ... signez donc cette pétition, vous respirerez mieux ! amicalement

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 18 janvier 2009

Oulala...! Depuis ma signature apposée sur une certaine pétition de l'ADLE, je développe des crises d'urticaire graaav !!!
A présent, je frise en prime, la tachycardie!!! :)))

Écrit par : Martine | dimanche, 18 janvier 2009

@ Martine, chacun ses préoccupations ... mais les animaux ne trompent personne, eux !
bon, vous ne regardez pas la liste de Schindler ??? c'est sur la 2 en ce moment ! :)

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 18 janvier 2009

@Mirabelle,

Pourquoi vouloir séparer les humains, la vie, la poésie, les animaux ?

N'est-ce pas l'amour le dénominateur commun de ce qui nous intéresse ?

Libre à vous de compartimenter votre affection et de dédaigner ce qui vous
parait inopportun !!

Seriez-vous une institutrice qui obligerait ses élèves à cours de guerre, puis séparé cours d'animaux, puis cours
de poésie !! Quelle horreur !!

Pour les Femmes les Hommes les Animaux
les Blogs il n'est jamais trop de liberté !!

(Vous avez raison, rien ne parait plus
lâche que des expérimentations sur les
animaux, expérimentations dont l'utilité
est de plus, plus que douteuse, et
j'espère que votre démarche sera
utile).

Écrit par : Chui Kalm | dimanche, 18 janvier 2009

Merci pour le lien. Je n'ai pas encore signé cette pétition et je ne suis pas sûr de le faire... j'expliquerai pourquoi chez Mirabelle lorsque je me serai penché plus en détail sur le sujet et aurai pris ma décision.

Écrit par : florent | lundi, 19 janvier 2009

@ Florent
C'est vous qui voyez, mais Pro Anima a des arguments scientifiques de poids, à commencer par cette évidence toute simple : un animal n'est pas un homme...

Écrit par : L'hérétique | lundi, 19 janvier 2009

Merci Chui Kalm, oui l'amour dénominateur commun...
En relisant les commentaires j'ai noté une erreur de ma part: période Abbasside (je devrai vraiment prendre le temps de me relire)

Écrit par : Martine | lundi, 19 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.