Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les animaux aussi ont droit à une existence heureuse et digne | Page d'accueil | un Obama est-il possible en France ? »

dimanche, 18 janvier 2009

Explication des 0.9% d'OGM

Plusieurs personnes se sont étonnées, voire offusquées de ce qu'une directive européenne autorisait 0.9% d'OGM dans l'alimentation bio. La raison en est très simple : le vent et les pollinisateurs, abeilles et papillons au premier rang, se contrefichent totalement des directives européennes et plus généralement de la parcellisation du territoire. Ainsi, une abeille vole d'un champ d'OGM à un champ naturel sans plus se poser de questions. Dans ces conditions, il est impossible qu'une culture soit saine, sauf à éradiquer toute forme de culture génétiquement modifiée sur une zone extrêmement large.

23:25 Publié dans écologie | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : ogm, bio |  Facebook | | |

Commentaires

C'est précisément l'un des motifs principaux (avant toute autre réflexion plus sophistiquée sur le sujet) de l'opposition aux cultures non confinées : car elles s'imposent aux autres au mépris de leur liberté de choix, et ce irréversiblement. Bel exemple de passage en force et de légitimation du fait accompli. Ne parlons même pas des conséquences juridiques et socio-économiques (et éventuellement sanitaires, environnementales, etc).

Écrit par : florent | lundi, 19 janvier 2009

Assez d'accord avec florent

Écrit par : Claudio Pirrone | lundi, 19 janvier 2009

Cet argument n'est pas le seul à justifier les 0,9%. Les processus nécessaires (semis, récolte, stockage, transport, conditionnement) partagent souvent les mêmes équipements que les filières OGM. Du coup, on n'est pas à l'abri de mélanges ou d'échanges.
Ça ressemble un peu à ce qu'on lit sur les paquets de gâteaux : "peut contenir des traces d'arachides" alors qu'il n'y pas d'arachide dans la recette initiale.

Écrit par : MaxF | lundi, 19 janvier 2009

Que ce type d'argument n'aille pas créditer les anti-bio pour justifier de l'"hérésie" du bio ! Je les entends déjà dire "ça sert à rien d'acheter bio parce que le vrai bio n'existe pas"

A propos des abeilles elles ne " se contrefichent" pas apparemment des lignes à haute tension. Elles seraient désorientées (ne retrouvaient pas leur ruche) par les antennes à haute tension mais bon il semble que la publication dans Nature http://www.nature.com ait été retirée.
Va savoir pourquoi...

Écrit par : 1cognita | lundi, 19 janvier 2009

@1cognita,
Euh...Les lignes haute tension ou les antennes relai pour portable et connexion internet? Et puis pas la seule raison...
:D

Écrit par : Martine | lundi, 19 janvier 2009

Désolée d'être un shouia hors sujet mais bon, on n'est pas loin puisqu'il s'agit des peticides :je vous recommande l'article de Relatio sur la nouvelle directive européenne à propos des pesticides. C'est une avancée et elle mérite à mon sens d'être relevée.

http://www.relatio-europe.eu/journal/europe-en-action-/5354-pesticides-le-pe-durcit-la-reglementation

Écrit par : 1cognita | lundi, 19 janvier 2009

Merci de passer l'info, 1cognita, à ceux qui ne le savaient pas.

Écrit par : Martine | lundi, 19 janvier 2009

@ incognita
Non, le bio n'est pas une hérésie, mais pour le mettre en place, il faut déclarer les OGM personnas non gratas sur des zones bien plus larges qu'actuellement.
Pour les lignes à haute tension, j'ai entendu parler de ce phénomène.

Bonne nouvelle pour les pesticides.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 19 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.