Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Réduction du CO2, une rêve d'Empédocle | Page d'accueil | Que votent les députés européens ? »

mardi, 09 décembre 2008

Le PDE et les jeunes citoyens en Europe

Le Parti Démocrate Européen (dont le MoDem est l'un des partis fondateurs)lors de son congrès, a ouvert un certain nombre de pistes quant à une véritable citoyenneté européenne. Les voici en exclusivité sur ce blog :

L’instruction, l’innovation, la mobilité sont à la base d’une citoyenneté européenne active.

Ceci veut dire plus de financements pour les programmes et les actions réussis, comme Erasmus, qui contribuent tous les jours à créer une citoyenneté européenne active et vécue.
Il faut qu’Erasmus devienne obligatoire dans toutes les universités grâce à une forte augmentation des ressources européennes et nationales.
Seules les expériences vécues et partagées sont capables de créer un véritable espace politique européen.
La mobilité devra s’étendre bien au-delà de l’université, nous devons mettre au point des programmes Erasmus pour les fonctionnaires, les chefs d’entreprise, les enseignants...

Il nous faudra d’autre part augmenter la mobilité également entre l’Europe et les pays méditerranéens, ceux d’Europe de l’Est et du Caucase.

Pour ces mêmes raisons il faudra encourager dans les différents pays membre une éducation civique européenne afin que dès leur jeune âge les enfants apprennent à vivre en citoyens européens, pour qu’ils appréhendent l’essence fondatrice de l’Europe.

Et enfin, pour vraiment renforcer une nouvelle citoyenneté européenne active, nous devons lancer un nouveau vaste programme pour un vrai service civil européen.

Bruxelles et la classe politique européenne toute entière devront changer de langage.  Les débats et les propositions issus  du microcosme communautaire sont souvent  incompréhensibles, alors qu'une Europe démocratique aurait plutôt un fort besoin de simplicité, d'ouverture et de renouvellement.

Commentaires

A part Erasmus, tout les PEJ sont dans les mains de l'Injep.
Injep qui rappelons-le est remplit de fonctionnaires syndiqués pro-europe :))) nan c'est une blague.


Et n'oublions pas lycées pro et techniques. A part les compagnons du devoir qui ont mis en place un tour d'europe intégré au cursus de formation, c'est presque le grand vide.....

Écrit par : chr!s | mardi, 09 décembre 2008

Il existe d'autres programmes de formation au sein de l'Europe.
Vocational Education and Training Leonardo da Vinci,
Entre-autres

Écrit par : Champomy | mardi, 09 décembre 2008

Bonnes pistes de programme au PDE.

S'agissant de la création d'un Érasmus pour fonctionnaires, lire à ce propos le rapport du Conseil d'Etat 2007 qui conclut entre-autre que la mobilité européenne "freinerait" le déroulé de la carrière de ceux qui la choisisse.
Le rapport du CE 2007 suit celui de 2003 qui avait déjà abordé la question.

Écrit par : Thierry P. | mardi, 09 décembre 2008

Cela va dans le bon sens (il est même prévu d'étendre ces programmes au monde militaire).

Cependant j'émet un doute sur l'utilité du service civil européen tel que prévu (c'est à dire avec des jeunes en provenance d'autres pays européens et non le principe même du service civil dans le même pays) pour cause de formation lourde en termes de langues (qui devrait avoir lieu dans les collèges, lycées et universités et non ailleurs), de coût et impact budgétaire (retour réel en termes de subsidiarité).

A l'inverse je suis très fan des programmes d'échanges européens et extra-européens dans le monde entrepreneurial (de type VIE, ex-CSN), permettant une première expérience à l'étranger (ça crée un précédent permettant de s'expatrier plus facilement, une meilleure appréhension des différences culturelles européennes et internationales, force les jeunes diplômés à mieux comprendre l'espace économique mondialisé, le tout à un coût dérisoire car essentiellement pris en charge par les entreprises).

L'Europe et surtout la France sont pionniers pour cette forme de coopération mais le programme reste de trop petite envergure.

Écrit par : ArnaudH | mardi, 09 décembre 2008

www.europe-education-formation.fr

Les différents programmes figurent dans le bandeau supérieur, grundvig etc...

Écrit par : Champomy | mardi, 09 décembre 2008

Lavage de cerveau démocrate chrétien à la manière du pétainiste Emmanuel Mounier.
Le monde réel est , précisément, mondial; quant à l'Europe, en admettant qu'elle existe, elle est de racines occidentales ( judéo gréco romaines), ce qui est le cas, que je sache, du continent nord américain également.
Certains veulent visiblement enfoncer dans les jeunes cerveaux malléables le "clou" du collectivisme et la croyance au "monopole de l'homme blanc européen catholique- maçonnique" sur le monde.
Ecoeurant

Écrit par : freetax | mercredi, 10 décembre 2008

@ freetax
C'est pas bien du tout de fumer un câble d'ordinateur parce que vous n'avez plus de shit sur vous...
En ce qui concerne l'Amérique, je vous suggère de lire De la démocratie en Amérique de Tocqueville, le Tome 2, et notamment toute la partie sur l'art et la culture, et vous comprendrez mieux les différences entre Américains et Européens.

Au-delà de ça, quel rapport entre votre commentaire et le billet d'origine, au fait ?

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 10 décembre 2008

Il y a un résumé de cette partie sur l'art et la culture en Amérique selon Tocqueville, quelque part ?

Écrit par : KPM | mercredi, 17 décembre 2008

@ KPM

Je croyais l'avoir fait, mais je ne le retrouve pas sur mon blog.
Dans ce cas, je ferai un billet spécifique à ce sujet.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 17 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.