Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Culture de l'Europe ou Europe des cultures ? | Page d'accueil | DSK fait son Bill (Clinton) »

mardi, 21 octobre 2008

L'Europe ignore sa culture

Je reviens à nouveau sur la problématique de la culture européenne : ce qui me frappe, c'est l'absence de projet en Europe sur ce sujet. La culture ne représente que 0.03% du budget européen. Et ces 0.03% ne financent que des programmes de découverte réciproque des cultures européennes. Je ne crois pas qu'il y ait une volonté sciente de laisser la culture de côté au sein des commissions et du Parlement européens, mais je crois plutôt qu'ils ne savent pas comment faire.

Dire ce qu'est la culture européenne, c'est un enjeu fondamental, car cela permet d'établir pas uniquement sur des bases mercantilistes les raisons pour lesquelles l'Europe va accepter une nation plutôt qu'une autre en son sein. Cela contribue à permettre de dire si la Russie, la Turquie, par exemple, sont européennes ou non. Cela permet également de contingenter le raisonnement géostratégique réduit à lui-même. Je ne dirais pas que cette question apporte LA réponse à toutes les autres, mais elle est fondatrice à plusieurs titres.

C'est un sac de noeud qu'il n'est pas aisé de démêler. Est-il pertinent ou non, par exemple, de chercher le plus petit dénominateur commun aux cultures européennes ? Comment définir une culture européenne, et j'emploie bien ici "une" dans sa catégorie grammaticale d'article indéfini.

Un article de wikipedia tente de sérier sans prétention, mais avec rigueur ce qui contribue à définir une culture européenne. Il n'y a pas de réponse mais des élements avec leurs limites : prégnance de l'indo-européen (mais pas seulement) dans les langues, culture politique et juridique commune issues du droit romain et de la philosophie grecque, fonds mythologique gréco-latin dans l'art européen, par exemple.

Il appartient au Mouvement Démocrate, et, je l'espère au Parti Démocratique Européen ainsi qu'à l'ADLE de s'emparer de cette problématique tout à fait centrale, et abondamment négligée par les autres partis européens, ou, tout du moins, réduite aux poncifs qu'un Charles Courtel dénonce à juste titre.

 

 

09:40 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : culture, europe, modem |  Facebook | | |

Commentaires

Je pense que les héritages des philosophe grecs, romains et aussi des philosophes français et germaniques de l'époque moderne caractérisent le plus la culture européenne.

Reste maintenant à construire la culture européenne contemporaine, qu'un sièce de divisions diverses a entravé.

Écrit par : vincent15 | mardi, 21 octobre 2008

@ vincent

ce qui serait intéressant, c'est de trouver le facteur commun de ces héritages, car je pense que c'est là que se trouve l'Europe !

Écrit par : L'hérétique | mardi, 21 octobre 2008

Pourquoi UNE culture???!!!

Écrit par : Champomy | mardi, 21 octobre 2008

Pour moi, et c'est plus ici l'aspect philosophique qui importe, le terme culture représente l'ensemble des caractère communs à un groupe de personnes.

Chaque groupe à sa culture, qu'il s'agisse d'un couple ou d'un continent.

Il y a donc effectivement une culture européenne, comme il y a diverses cultures dans l'Europe, ainsi que plusieurs cultures dans chaque pays.

Donc il faudrait favoriser LA culture européenne, et l'émergence de celle ci, tout en laissant les multiples cultures qui la composent, notamment nationale, s'épanouir. C'est comme ça que je vois l'Europe, un peu comme le modèle grec antique, ou germanique médiéval.

En ce qui concerne les acquis européens, si il faut en garder un seul, à mon avis, ce serait l'Humanisme, car c'est bien un concept européen de laisser se développer l'être humain en tant que tel plutôt que uniquement en tant que membre de la société.

Écrit par : vincent15 | mardi, 21 octobre 2008

Eh bien, je vous laisse 'philosopher', car pour moi cet aspect est dangereux, dans l'utilisation qui pourrait en etre faite, et vers laquelle tend le gouvernement actuel à l'occasion de certaines réformes.
Laisser donc vivre la culture au sein meme des différents Etats, ce thème est repris à des fins économiques pures.

Écrit par : Champomy | mercredi, 22 octobre 2008

Je ne vois pas en quoi cet aspect est dangereux. Ce qui est dangereux, c'est de réduire à une culture unique plusieurs cultures.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 22 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.