Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 mai 2021

IDF : de l'impuissance en politique (Régionales)

J'ai toujours eu un problème avec les élections régionales. Je ne sais pas si c'est lié à une décentralisation qui n'a de décentralisation que le nom.

Je n'identifie pas vraiment ce que peut la Région pour moi. Je relis régulièrement la fiche wikipedia sur le sujet, mais sans conviction.

Mes priorités, c'est quoi ? 1.La sécurité (je n'en peux plus de la racaille toujours plus arrogante) 2.  La fluidité des transports, et notamment des déplacements automobiles 3.Le développement de l'écologie  (le bio surtout), de la production locale et plus largement de la production française, et pas qu'alimentaire.

Pour les transports, tant qu'il y aura Hidalgo au pouvoir à Paris, on ne pourra rien faire. La Région est impuissante, elle ne peut pas l'empêcher de paralyser le trafic sur tout l'île de France et de provoquer des déports de pollution atmosphérique assez monumentaux.

Il y a les transports en commun. L'arc-express se construit peu à peu mais c'est une action de longue haleine. Elle met en jeu de nombreux acteurs. Donc la Région y participe, certainement, mais mis à part si je devais voter pour les tarés et les complotistes, je n'ai pas à craindre un retour en arrière des formations politiques modérées sur ce point.

La sécurité, j'ai bien noté la proposition de Laurent Saint-Martin, qu'a reprise Valérie Pécresse (police régionale), mais j'exprime mon scepticisme. En réalité, la Région n'a aucun pouvoir dans ce domaine. Ça dépend de l'État et même ainsi, pas suffisant. Les réformes à faire sont monstrueuses et impliquent la justice, la police, la construction de prisons, l'allocation de moyens à la justice, et la révision des lois. Ce n'est pas la Région qui va faire cela.

Sur la production locale, je crois que la Région pourrait faire quelque chose : elle distribue les fonds structurels européens. Je pense qu'elle doit aussi avoir quelques fonds propres. Dans ce domaine, elles ne m'ont pas l'air très efficaces, les Régions. Toutefois, j'avoue ne pas vraiment cerner ce qu'elles peuvent faire exactement. De plus, les exemples d'intervention des Régions dans la sphère économique ont rarement été couronnées de succès. Il y aurait quelque chose à faire sur le Made in France, mais je trouve qu'en île de France, dans ma région, personne n'en parle vraiment ou alors c'est cosmétique. Pourtant, protection des emplois, environnement, limitation des transports, cela n'apporterait que des bienfaits.

Je m'intéresse aussi un peu aux lycées puisque la Région intervient : eh bien quand je vois l'état des lycées parisiens, notamment les plus anciens, on ne peut pas dire que le job est fait côté entretien. Pour le reste, je pense au moins en île de France, que c'est plutôt pas mal.

Sur d'autres aspects qui m'intéressent, le coût du logement, la décongestion par le télétravail et plus généralement d'autres formes d'organisation du travail, je ne crois en aucune manière à la capacité d'action de la Région. Trop de choses ne dépendent pas d'elle et quand elle peut agir, elle est généralement incompétente. Moi je crois qu'il faudrait pouvoir financer ponctuellement des expérimentations afin de voir ce qui marche : il ne s'agit de pas jeter l'argent par les fenêtres mais d'avoir une sorte de laboratoire du travail pour examiner ce qu'on peut en tirer pour désincarcérer les Franciliens de l'étau de contraintes et de coûts dans lesquels ils sont. On pourrait au passage réfléchir à ce que peut apporter l'économie sociale et solidaire (je pense par exemple aux Tiers-lieu).

Bref, j'ai lu les différents programmes, et rien ne m'enthousiasme vraiment : j'ai l'impression que tout le monde dit à peu près la même chose, avec quelques nuances. Ce qui est sûr, c'est que je ne veux voter ni pour le RN (un jour, amusez-vous à examiner ce qu'ils votent, et vous verrez alors à quel point ce sont des nuisibles. Ne vous fiez surtout pas à ce qu'ils racontent...) ni pour la PS Audrey Pulvar et ses potes indigénistes (pourquoi ne rejoint-elle pas LFI, au fait ?). Quand je l'entends soutenir une véritable tripotée de délinquants de banlieue en expliquant que la police commet des assassinats...je fais des bonds... Normalement, PS contre RN, y'a pas photo, je vote PS. Mais Pulvar contre Bardella, ce sera l'abstention pour moi si ça devait se produire. Heureusement, on n'en est pas là. En revanche, lors d'un second tour, si Pulvar devait risquer d'être élue, j'en tirerais un certain nombre de conséquences quant à mon vote...

 

 

 

15:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : régionales, idf, pulvar |  Facebook | | |

samedi, 13 octobre 2012

Audrey Pulvar et le méchant retour de bâton

Il y a eu un très mauvais buzz pour la compagne de Montebourg, Audrey Pulvar à propos du coût de ses lunettes. Je vais être bref. C'est bien fait pour elle et pour la gauche en général.

Personnellement, cela m'est bien égal que quelqu'un s'achète des lunettes à 12 000 euros, et, à la limite, tant mieux si cela fait vivre une industrie quelque part.

En revanche, cela m'interpelle quand je constate que c'est toute la petite coterie médiatique de gauche qui est en cause alors qu'elle passe son temps à dénoncer les "riches" et à cracher sur le fric. Le fric des autres, bien sûr, pas le leur...

Je trouve très drôle le ton mesuré d'un contempteur du Fouquet's comme Roger-Petit même si au final il doit admettre que ça la fout mal. Il tente, fort maladroitement, de défendre Audrey Pulvar. Il va dire quoi Montebourg aux ouvriers licenciés qu'il vient visiter en jurant avec force roulements de tambour de faire rendre gorge aux patrons ?

12:53 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : lunettes, pulvar |  Facebook | | |