Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 mai 2007

L'étonnant succès du Mouvement Démocrate

Article fort intéressant à lire sur AgoraVox

La création d’un nouveau grand parti politique n’est pas chose commune dans un pays démocratique. Elle survient en général à l’occasion de changements profonds dans la société et tend souvent à renouveler le débat démocratique. Le lancement du «MoDem» par François Bayrou s’annonçait pourtant périlleux, avec le départ de la plupart de ses députés vers la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy. Mais une vague d’adhésion massive et inattendue à ce nouveau parti est venue confirmer le bouleversement du paysage politique national.

Suite sur le site AgoraVox , article L’étonnant succès du Mouvement démocrate, symbole de renouveau politique

 

Je suis tellement en accord avec l'auteur de l'article que je vois pas grand chose à ajouter... 

vendredi, 11 mai 2007

Mouvement Démocrate : 40 000 pré-adhésions !

Est-il besoin d'en dire plus ? Sans aucune campagne, cela va à une vitesse hallucinante : nous construisons un grand mouvement...

medium_anim_preadhesion.gif

 Plus d'hésitation, connectez-vous au MoDem !

medium_modem_face.gif

Adhérez au MoDem, cliquez sur le modem...

Une réunion du mouvement devrait par ailleurs avoir lieu aux alentours du 20 mai. 95% des nouveaux adhérents du MoDem ne proviennent pas de la Nouvelle UDF et viennent donc s'ajouter aux adhérents de ce parti.

mercredi, 09 mai 2007

Mouvement Démocrate : 10 000 pré-adhésions en 3 jours !

Ce qui est assez comique, c'est de lire les titres de la presse actuellement : Bayrou isolé, Bayrou bien seul, Bayrou en danger.

Mais, bien sûr, 10 000 adhésions en 3 jours, par internet de surcroît, c'est la solitude, bien sûr...

Anne-Marie Comparini définit ainsi le nouveau parti :

«Le Mouvement démocrate sera une force politique à elle seule, ouverte à trois sensibilités : le centre droit, le centre et le centre gauche. Ce ne sera pas un culbuto, mais un parti libre, indépendant, autonome, capable d’exercer une vigilance constructive»