Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 juin 2007

UDF et Démocrate jusqu'au bout des ongles : Valérie Sachs.

 
Valérie Sachs, candidate de l'UDF - Mouvement Démocrate dans le 16ème arrondissement, expose les raisons de sa candidature et de ses choix :
Electrice de Nicolas Sarkozy au second tour, on comprend vite, à la lueur de ses explications, qu'elle s'est estimée contrainte à un vote par défaut.
A l'heure où beaucoup quittaient le navire, elle choisit un engagement renouvelé qui s'inscrit dans la continuité de son action politique et des valeurs qu'elle a toujours défendues.
Elle précise les ddificultés qui ont été les siennes, dans une circonscription où l'initiative de François Bayrou et la création du Mouvement Démocrate a d'abord éveillé la méfiance.
- difficultés à entamer le dialogue sans partis pris ou a priori des électeurs du 16ème
- difficultés à faire entendre le point de vue du Mouvement Démocrate quant au rôle que veut jouer ce mouvement : l'heure des partis d'opposition est révolue, ce que veut être le MoDem, c'est un parti de positions, où l'élu vote non en fonction de consignes partisanes mais de ce qu'il estime être l'intérêt général de la France
 
Eric Azière, présent à cette réunion, salue le courage de la candidate dans une circonscription où le combat est difficile à mener. Il appelle à un enracinnement dans chaque circonscription parisienne, et, finalement, convie électeurs, sympathisants, adhérents et candidats du Mouvement Démocrate à un moment historique  : la naissance d'une pratique et d'un positionnement nouveaux dans le paysage politique français.
 
Finalement, à l'évocation de la voie difficile qui attend tous ceux qui ont fait le choix de l'UDF - Mouvement Démocrate, on pourrait simplement rappeler ces mots latins fameux :  
 
Ad augusta per angusta ( A des résultats augustes par des voies étroites). Que l'on se rappelle que cette locution latine par laquelle on caractérise un triomphe obtenu en surmontant les plus grandes difficultés,  est aussi le mot de passe des conjurés au IVème acte d'Hernani de Victor Hugo.
 
On pourrait même ajouter celle-là, que Jules César prononça en franchissant le Rubicond (et François Bayrou l'a largement franchi aussi, son Rubicond !) : Alea jacta est (le sort en est jeté). 

mardi, 05 juin 2007

Ecoles : pénurie d'enseignants dans le 16ème !

On croit que seuls les quartiers populaires sont touchés, et pourtant, le prestigieux 16ème arrondissement lui-même, est victime de coupes sombres dans les effectifs des enseignants d’écoles maternelles....


 
 
Le témoignage de la vidéo est édifiant : Valérie Sachs, la candidate UDF à la députation de la 15ème circonscription de Paris (nord du 16ème arrondissement) a enquêté sur la situation des écoles maternelles dans sa circonscription.

Si même les familles les plus influentes et les plus aisées de France ne peuvent obtenir de l’Education Nationale des conditions décentes pour la petite-enfance dans les écoles maternelles, qui le peut ?

Un directeur d’école de cette circonscription confiait à propos de la composition sociale des effectifs que les apparences sont trompeuses.

En réalité, dans le 16ème arrondissement, il y a de grands appartements bourgeois et des ambassades, mais aussi des chambres et mansardes qui accueillent la « domesticité » de ces mêmes appartements et les personnels de service des ambassades.

C’est ce petit peuple qui envoie ses enfants dans les écoles publiques, et, parfois, les directeurs d’école, envers et contre l’idée que l’on pourrait se faire du 16ème arrondissement, sont confrontés à de lourds cas sociaux.

Ces situations de détresse sociale tranchent d’autant plus le un milieu ambiant qu'elles côtoient des familles très fortunées.

Mais, au final, la carence d’enseignants touche pour une fois sans distinction riches et pauvres. Les écoles privées, dès lors qu’elles sont sous contrat, ne sont pas épargnées, car elles n’ont pas l’autorisation d’engager des enseignants supplémentaires. Leur valeur ajoutée ne peut que se faire sur l’encadrement.

Ces problèmes sont connus, et se sont aggravés avec les vagues de naissances des années 2000, 2001 et 2003. Au grand dam des familles, ni la municipalité, ni le député de la circonscription n’ont su anticiper les difficultés à venir.

Valérie Sachs, consciente de ces enjeux rarement évoqués dans le 16ème arrondissement, s’est engagée à porter la question des effectifs enseignants dans l’arrondissement jusqu’à l’assemblée nationale si les électeurs du XVIème arrondissement choisissait de faire d’elle leur représentante au parlement.

Site (avec podcasts et forum) de Valérie Sachs : http://www.valeriesachs.fr/Accueil.html 

 Blog de Valérie Sachs : http://blog.valeriesachs.fr/

Le MoDem existe dans le 16ème nord à Paris

Eh oui :  Le MoDem existe au nord du 16ème arrondissement de Paris, où il se présente sous les traits charmants d'une jolie jeune femme, Valérie Sachs.

Et il en faut du courage, paradoxalement, pour se présenter sur un sol où Nicolas Sarkozy a réuni 82% des suffrages au second tour.

Autant dire que c'est là une terre de mission, et que tenter d'y faire entendre la voix de l'UDF-Mouvement Démocrate est un sacerdoce digne de l'évangélisation d'une terre païenne.

Mais laissons Valérie Sachs se présenter elle-même...

 

 Intrigué, l'Hérétique a décidé, pour ces derniers jours de campagne, de suivre cette candidate du MoDem atypique et courageuse sur les sentiers étroits de la candidature à la députation.

Au fil des derniers jours, nous publierons plusieurs notes sur le parcours et les réunions publiques de Valérie Sachs. 

 

Blog de Valérie