Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Fin du numerus clausus en médecine, bravo Emmanuel Macron ! | Page d'accueil | Blanquer, l'arabe et les langues anciennes : tout dans la com... »

dimanche, 09 septembre 2018

La racaille lâche des pitbulls sur les enfants des écoles et les passants

Donc, si j'ai bien compris cet article du Parisien qui semble ne provoquer aucun émoi ni à la Préfecture de Police, ni à l'Hôtel de Ville : 

De la racaille a élu domicile dans le quartier Évangile, pas loin de la Porte de la Chapelle dans le XVIIIème. La racaille trouve drôle de venir terroriser les enfants qui sortent des écoles avec des pitbulls qui ne sont pas tenus en laisse et n'ont pas de muselière. La racaille s'amuse également à lâcher leurs saloperies de pitbulls sur les passants. Pas la peine d'aller discuter avec la racaille, comme le dit pudiquement une habitante du quartier, ce sont des "murs".

Ma solution est d'abattre leurs saletés de cabots pour commencer et d'aller cueillir la racaille à grands coups de matraque dans la face et de tazer.

Sinon, je suis sidéré de l'inertie du commissariat local qui a pourtant été averti. Il faut faire quoi ? Constituer une milice pour se protéger, à Paris ?

Que font Anne Hidalgo et tous ses conseillers ? Rien. Que fait le préfet de Paris ? Rien non plus. Et pour compléter le lot, puisque la police dépend de l'État, que fait le Ministère de l'Intérieur ? Rien non plus.

Peut-être que tout ce beau monde attend qu'il y ait un bébé dévoré par un pitbull pour participer à la marche blanche qui s'ensuivra à grands coups de "plus jamais ça" ?

23:21 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pitbull, racaille |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.