Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Assistants parlementaires du MoDem : rien dans le Canard | Page d'accueil | Accusation contre le MoDem : du vide, la preuve ci-dessous. »

mercredi, 21 juin 2017

Démission de Bayrou et Marielle de Sarnez : je suis écoeuré.

Je suis vraiment furieux de voir que des calomnies ont finalement amené François Bayrou et Marielle de Sarnez à démissionner du gouvernement d'Édouard Philippe sans parler de Sylvie Goulard.

Je respecte leurs décisions mais j'espère que l'instruction judiciaire va aller vite afin de donner un fin mot à cette histoire. Je réitère mon opinion sur le sujet : à mes yeux, le MoDem n'a pas commis de faute, et, en tout cas, une chose dont je suis absolument certain, c'est qu'il a toujours agi en toute bonne foi et jamais avec l'idée que des contrats pourraient être illégaux.

Cela ne me paraît pas possible qu'ils soient jugés comme tels alors que tous ces contrats ont été présentés au Parlement européen et que le MoDem n'a jamais rien caché : c'est d'ailleurs pour cela que mon parti dispose d'autant d'éléments.

J'ai aussi la haine contre les connards de tout acabit qui crachent sur Bayrou et Marielle, notamment des fachos qui sont experts en saloperie et révisionnismes de toute sorte, ça les connaît, les faux et le mensonge, depuis le Protocole des Sages de Sion et Je suis partout. Les sujets ont changé (à peine, parfois) les méthodes sont les mêmes. Mais il y a aussi tous les bobos auto-satisfaits, ce petit milieu parisianiste, cette presse de merde qui donne son avis sur tout, tant dans les organes de presse que sur les réseaux sociaux. Je les conchie, je les emmerde, et je leur pisse à la raie, tas de connards. 

Depuis le début ils cherchent à taper sur le MoDem et sur Bayrou, sans doute pas assez "moderne", "jeune" et/ou "progressiste" à leurs yeux. Ce sont les mêmes qui méprisent la terre, le sol, les bouseux, ou la culture classique. On n'est pas assez dans le vent, nous autres au MoDem, pas assez start-uper, j'imagine.

J'ai fait une erreur d'appréciation à propos de Macron, parce que je l'ai confondu  tort avec une partie de ses supporteurs : les sociaux-libéraux contents d'eux-mêmes et toujours ravis de cracher sur ceux qui ne leur ressemblent pas. Il y a un point sur lequel je n'ai pas varié : je ne les supporte toujours pas.

J'espère que l'on pourra retrouver quelques personnalités du MoDem au gouvernement, moins connues, mais pas forcément moins compétentes. A la justice, par exemple, je trouverais pertinent de propulser Laurence Vichnievsky, femme de qualité qui a une véritable compétence.

Cela dit, j'aimerais aussi retrouver des MoDem historiques dans le nouveau gouvernement. Je me sens vraiment floué par la suite des événements. Ni le MoDem, ni Bayrou, ni Marielle de Sarnez ne méritaient cela. On aura d'autant plus la haine quand il se sera avéré que toute cette histoire aura fait un flop.

 

12:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : modem, bayrou, sarnez |  Facebook | | |

Commentaires

Je suis d'accord avec toi mais :
- bayrou à très mal géré sa communication depuis le début de cette pseudo affaire
- notre système à bout de souffle ne supporte plus la moindre suspicion de début de fraude et fait feu de tout bois à la mesure des postures morales et de droiture d'y personnel politique. C'est à pleurer mais il faut en tenir compte

Écrit par : Centriste | mercredi, 21 juin 2017

Me voilà soulagée, son départ du gouvernement, François Bayrou l'avait prévu dès la dénonciation anonyme ; pour se protéger lui en tant que ministre de la justice et surtout protéger le Président de la République ! Il voulait d'abord faire aboutir la loi sur la moralisation de la politique. Nous nous sommes énervés trop vite, cher Hérétique. :-)

Voilà ce que je disais sur Facebook :
"Venant d'écouter attentivement la conférence de presse de François Bayrou sur BFM TV, au siège du MoDem, j'ai un premier commentaire :
C'est du grand Bayrou : il avait donc pris sa décision de sortir du gouvernement dès le 9 juin dernier, en avertissant Emmanuel Macron ! Bravo à lui !
Eh bien, oui je suis fière de faire partie du MoDem et oui j'ai confiance dans le résultat de l'enquête préliminaire.
Il est donc prévu que François Bayrou revienne dans le gouvernement dans quelque temps.
Voyons maintenant quelle est la composition du nouveau gouvernement..."

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 21 juin 2017

les journalistes poussent, hier à c'est à dire, il fallait que Bayrou démissionne, aujourd'hui ils trouvent que c'est une erreur ! bon c'est vrai que les modem, partie prenante à cette élection doivent être représentés au gouvernement ... maintenant, pas de catastrophisme, quand cette histoire sera résolue, ils pourront toujours revenir, le quinquennat n'est pas terminé ;)

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 21 juin 2017

La Presse est vraiment devenue "putaclic" dans son ensemble. Sa nouvelle cible est le maire d'Orléans Olivier Carré (LR). Il a augmenté ses indemnités de maire en multipliant par 4 son ancienne indemnité. Sauf que c'est parfaitement légal et admis : pour une ville de plus de 100000 habitants, le maire a droit à une indemnité maximale de 5 512 €. Que devient la Presse ?

Écrit par : MaxF | vendredi, 23 juin 2017

@MaxF
Elle fait n'importe quoi. ce maire avait baissé ses indemnités parce qu'il était député.
Le mec ne va pas gérer une ville de 100 000 habitants pour 900 euros par mois.
Ça devient du grand n'importe quoi.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 25 juin 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.