Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Éducation, travail, attention aux mauvais signaux... | Page d'accueil | La justice pour Bayrou, un sacré sac de noeuds »

mercredi, 17 mai 2017

Un gouvernement équilibré

J'ai pris connaissance du gouvernement d'Édouard Philippe. Il m'a l'air clairement équilibré avec plusieurs bons choix : Marielle de Sarnez à l'Europe, évidemment, mais aussi Laura Flessel pour le sport, Lemaire pour l'économie , Blanquer à l'Éducation Nationale, Bayrou à la justice, Le Drian aux affaires étrangères, je risque de récapituler la liste : franchement, cela m'a l'air bien.

A mon avis, la ministre qui va se trouver en première ligne, cela va être Muriel Pénicaud. Je ne la connais pas mais son CV m'a l'air de bon aloi. Elle va devoir mettre en place la loi-travail qu'espère Macron, cela ne va pas être commode.

Pour l'instant, on peut dire que Macron a fait un sans faute. Je pense que cela devrait se traduire dans les urnes.

16:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : bayrou, macron, gouvernement |  Facebook | | |

Commentaires

Pour l'Éducation nationale et l'ESR (qui retrouve un ministre plein, c'est bien), j'attends de voir.
Les affaires européennes sont relevées par un poste de ministre. J'ai confiance en Marielle de Sarnez pour ce poste important.
Bayrou à la Justice : ce n'est pas concrètement son domaine de compétence, mais il apporte son poids politique et une autorité morale. Il peut défendre les intérêts d'un ministère crucial qui a besoin de soutien, de moyens. Sans oublier la loi sur la moralisation. C'est aussi un bon signe par rapport à la décision sur la proportionnelle, à venir.

Le Drian peut commencer dès maintenant son travail sans problème.

Pour Goulard, c'est un peu plus problématique, puisque la défense n'est pas son domaine de compétence. Sa nomination donne un signal européen (de ce côté-là, elle sera à l'aise pour renforcer la coopération en matière de défense), mais je me demande comment elle est reçue par les services et les militaires.

Écrit par : Ascagne | mercredi, 17 mai 2017

J'avoue que je suis surpris aussi pour Goulard. Il eût mieux valu la nommer Ministre des affaires étrangères et garder Le Drian à la Défense.
Cela dit, à un poste stratégique comme les Affaires étrangères, il faut vraiment quelqu'un de digne de confiance.
Les retournements de veste de S.Goulard contre le MoDem ne m'auraient pas inspiré confiance si j'avais été le président. La loyauté est une qualité au moins aussi fondamentale que la compétence...
Ceci explique peut-être aussi cela...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 17 mai 2017

Petit menteur (et c'est amical)
Le plaisir que vous pouvez avoir est certes un gouvernement qui semble équilibré et en dehors des partis mais c'est avant tout la nomination de Bayrou et de Sarnez.
Moi je m'en réjouis.
Ces deux personnes dans ce qu'elles veulent ont toujours étaient pour moi une ligne de conduite.
Bien que comme bon français je suis prêt à leur faire des reproches (là, je rigole)

Écrit par : jacques Berthe | mercredi, 17 mai 2017

Ascagne
Pour gérer et administrer la justice, nul besoin d'avoir de la compétence :
Il suffit de savoir comment fonctionne un ministère - ce que sait faire Bayrou
Et ensuite avoir des idées républicaines ce que Bayrou vous et moi savons ce que cela représente.
Jamais Bayrou ne reniera ses opinions.
La justice en France va subir en France une aire de renouveau jamais connue depuis quelques dizaines d’années.

Écrit par : jacques Berthe | mercredi, 17 mai 2017

@Jacques Berthe : Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le premier point abordé dans votre deuxième message.
Par exemple, pour le ministère de l'Éducation, ou de l'Enseignement supérieur, avoir des personnes issues des métiers ou du "monde" concerné, me semble indispensable : dans ces cas-là, le poids politique ou l'autorité morale ont du mal à compenser, au moins au départ, le manque de lien avec les domaines concernés.
Dans le cas de Bayrou, je ne doute pas que le courant passe bien avec le monde de la justice, étant donné ses engagements précédents et l'orientation qu'il donne dès maintenant à son action, en espérant que la majorité va donner les moyens nécessaires pour améliorer les choses.

Écrit par : Ascagne | mercredi, 17 mai 2017

@ Ascagne
Effectivement j'ai très, très mal exprimé mon idée, car à la place de : "nul besoin d'avoir de la compétence" je pensais plutôt nul besoin d'avoir un diplôme".
Evidemment que la compétence est nécessaire.
Encore une fois et malheureusement la précipitation prouve qu'il est parfois (et bien trop souvent) difficile par l'écrit d'exprimer correctement sa pensée !

Écrit par : jacques Berthe | mercredi, 17 mai 2017

Sinon, l'Hérétique, il me semble tout de même qu'il y ait une faute dans ce gouvernement, Darmanin, dont certaines positions et dont certains propos sont au moins contestables.
Je suppose que d'autres considérations ont importé à Philippe et à Macron (placer un sarkozyste, jeune). Mais c'est une erreur d'avoir sous-estimé ses prises de position sur des questions sociales.

@jacques Berthe : Oui, mais je ne sais pas d'ailleurs si j'ai tout à fait compris votre référence au diplôme dans ce cadre. ^^

Écrit par : Ascagne | vendredi, 19 mai 2017

On va donner sa chance au produit, on va dire ...

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 19 mai 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.