Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les accusations délirantes de Corinne Lepage | Page d'accueil | En Marche/MoDem, une alliance qui marche ! »

vendredi, 12 mai 2017

Seul le MoDem peut garantir les promesses de Macron et d'En marche

J'ai pris connaissance des 428 investitures d'En Marche hier. Je dois dire qu'elles sont séduisantes et qu'un beau travail a été accompli. Mais je suis en revanche très contrarié d'y voir le MoDem misérable.

Soyons clairs : Emmanuel Macron s'est engagé à moraliser la politique et à rémunérer le travail justement auprès de François Bayrou. Il va de soi qu'il doit y avoir des garants de ces promesses. Ce ne peut être évidemment pas les investis d'En marche puisque c'est une demande du MoDem.

Le MoDem doit donc disposer d'un groupe suffisamment conséquent à l'Assemblée Nationale pour s'assurer de pouvoir défendre les intérêts des Français.

Je ne voudrais pas être désagréable, mais je rappelle qu'Emmanuel Macron voulait une loi El-Khomri puissance 10 et d'ailleurs, il a investi cette dernière.

Moi, je suis fondamentalement hostile au contenu de cette loi, à plusieurs titres. Et François Bayrou, et avec lui le MoDem, s'était dressé contre les baisses de rémunération qu'elle entraînait. Je ne vois pas du tout d'un bon oeil Emmanuel Macron pouvoir agir à sa guise dans ce domaine.

Mon vote et celui de pas mal d'autres électeurs du MoDem pourraient se déplacer si nous voyons que vous avons été victimes d'un marché de dupes et que notre partenaire politique ne nous paraît pas fiable.

Qui dit qu'il va tenir le reste de ses engagements s'il commence déjà à ne pas en respecter un ?

J'espère que tous sauront aplanir les différents et pour ce qui me concerne, je préviens que je n'ai pas l'intention d'être le dindon de la farce.

13:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : modem, en marche |  Facebook | | |

Commentaires

Entièrement d'accord avec toi, l'Hérétique !
Avoir un groupe de députés c'était une attente implicite de François Bayrou ! Peut-être qu'Emmanuel Macron l'ayant compris n'a pas cru nécessaire de le spécifier à l'équipe des investitures mais je suis persuadée par contre que le secrétaire général Richard Ferrand, au PS depuis 1980, et qui ne l'a quitté qu'il y a trois jours pour se porter... candidat REM dans le Finistère, avait très bien ressenti le poids politique du président du MoDem et qu'il voyait là le moyen de l'affaiblir.

Il faut pourtant que toute l'équipe de ce nouveau parti se dise une chose, une seule chose :
Sans la décision courageuse de François Bayrou du 22 février dernier, Emmanuel Macron n'aurait pas pu se faire élire.

C'est François Bayrou et le MoDem créé le 1er décembre 2007, centre INDÉPENDANT parce que libre de tout réseau, qui ont préparé le terrain et surtout établi de solides fondations sur lesquelles Emmanuel Macron tente d'ériger son Château.

Que les promoteurs REM prennent garde : à vouloir se passer des meilleurs artisans, ils risquent de ne construire qu'un château de cartes ou quelques mobil-homes pour vacanciers en goguette...

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 12 mai 2017

On peut se demander si c'est la direction d'EM (où des ex-socialistes sont influents) ou Macron qui ont tiré les ficelles dans cette affaire.

En tout cas, si les uns ou l'autre oublient qu'ils doivent le passage au second tour à l'influence de Bayrou et des 5-6% au moins d'électeurs sceptiques par rapport à En Marche, mais qui ont décidé de soutenir Macron, ça se passera mal.

Ce n'est pas une question de "basse cuisine électorale".

J'avoue que j'ai les yeux exorbités et les oreilles en feu lorsque j'entends des commentateurs dire que "ça ne fait pas trop renouvellement", cet agacement du MoDem. Ma parole, Macron veut reconduire une trentaine d'ex-PS, alors que le MoDem a eu au maximum 6 mandats de députés ces dix dernières années. On n'a pas gouverné, nous.

Écrit par : Ascagne | vendredi, 12 mai 2017

Une "alliance" comme a bien dit FB en février, en bon français c'est un "accord" non?!! Pourquoi les medias s'évertuent ils à nier ça ?
Comme Macron le dit lui même dans le documentaire de TF1 FB ne demande rien pour lui mais veut "faire vivre la famille centriste". Quand on lui demande "si c'est un vrai rapprochement et pas un désistement" il acquiesce. Si FB ne pesait rien dans l'élection il n'aurait pas employé les mots qu'il a publiquement employé à ce moment là ni accepté la mise en scène de cette alliance.
Un groupe Modem c'est d'abord le pluralisme des idées et le respect au sein de la majorité et si Macron trahit FB je ne suis pas sûr que ça le servira. Les opportunistes de droite et les électeurs modérés risquent de faire marche arrière.
J'ai l'impression que le "centrisme" de Macron est un "et droite et gauche" sur fond de programme individualiste quand FB considère que le centre est d'abord une famille politique qui pense intérêt collectif.
Et qu'il n'est pas si bien entouré que ça...

Écrit par : zapataz | vendredi, 12 mai 2017

Vous êtes étonné ? Moi pas. Bayrou s'est attiré la haine des électeurs de droite en 2012 et la perte de son poste "grâce" aux socialistes.
Macron laisse faire comme Hollande. Pour le moment. On verra demain ! Il n'y a pas beaucoup de commentateurs qui disent que Macron doit à Bayrou d'avoir pu être au second tour. La moquerie du poids du Modem est plutôt généralisée.
Annie ex militante Modem

Écrit par : Annie | vendredi, 12 mai 2017

Je l'ai écrit dans un message précédent je ne voterai pas pour un candidat de la REM quand bien même fut-il MoDem (ce qui ne doit pas être le cas) si il n'y a pas une mise au point radicale de la commission d'investiture.
Il y a effectivement comme vous le dites l'Hérétique un supper travail qui a été fait mais également un super travail fait à l'encontre des électeurs fidèles à Bayrou.
Je ne laisserai pas passer ce manque de considération et de respect!
Macron est bien plus à droite que Bayrou et j'avoue que l'échec de Juppé m'a décontenancé.
L'arrangement je ne sais pas comment ils vont le faire, ni même si c'est possible mais toujours est-il que le filling avec Macron, pour moi actuellement, c'est terminé.

Écrit par : jacques Berthe | vendredi, 12 mai 2017

Déçue que François Bayrou renonce à se présenter, j'ai salué son abnégation en nous souhaitant donc une révolution pleine de résolutions ... ensuite, gardant ouvertement mon appartenance au Modem et
à notre idéal, j'ai fait campagne sur le terrain avec le comité E M de ma circonscription. Comment accepter aujourd'hui que MACRON
trahisse tous ceux qui, fidèles à François BAYROU, l'ont aidé à devenir Président? J'avais voté Juppé aux primaires. Je voudrais, ce soir, reprendre ma voix à celui dont la "nouveauté" des pratiques
nous humilie si gravement.

Militante dégoûtée

Écrit par : Guerard | vendredi, 12 mai 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.