Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une trêve pour tous les délinquants ? | Page d'accueil | Si Juppé revient dans la course... »

jeudi, 02 mars 2017

Tout est bon dans le Macron

Cela faisait trop longtemps que je voulais placer ce titre de billet, je suis content. Sérieusement, j'ai pris connaissance du programme définitif de Macron sur le site d'En Marche.

Pas mal.

Je ne vais pas tout décortiquer ici (z'avez qu'à aller le lire vous-mêmes, tas de fainéants) mais quand même relever quelques mesures qui me plaisent bien.

Il y a chez Macron un vrai souci des femmes. Je l'avais noté déjà dans plusieurs de ses interventions, et c'est un bon point pour lui ; ce souci se manifeste sous toutes ses formes : parité dans les entreprises, parité dans les candidatures politiques, lutte contre le harcèlement et les insultes avec tolérance zéro dans la sécurité. Ça, j'aime bien.

Dans le domaine de la santé, quelques bons points aussi : les maisons médicales dans les espaces désertés, la lutte noir sur blanc contre les pesticides et les perturbateurs endocriniens, lien étant fait avec la multiplication des cancers pédiatriques.  Ce que je regrette, en revanche, c'est le faible lien entre sécurité sanitaire et agriculture. C'est bien joli d'accroître la part du bio dans les cantines, mais, primo, 50%, ce n'est pas suffisant, je voudrais 100% pour ce qui me concerne, et secundo, je ne trouve rien comme initiative pour favoriser la conversion des exploitations. Les agriculteurs bio s'en sortent mieux que les propriétaires de grosses fermes. Il faut aller dans ce sens, small is beautiful pour pasticher François Bayrou qui critiquait un jour le Big is beautiful symptomatique du productivisme débridé.

Je suis un peu déçu par sa fiscalité que j'espérais plus libérale. Dommage de ne pas avoir fait sauter complètement l'ISF, impôt idiot et spoliatoire, mais il l'avait annoncé. Je me doute bien que son impôt sur la rente immobilière va être un ISF-bis. Quid du patrimoine liquide, ce n'est pas clair à mes yeux dans son programme. Je suis également sceptique sur le gain engendré par la baisse des cotisations puisque la CSG va être remontée.

Les emplois francs dans les quartiers déshérités, très bonne idée. J'espère que cela marchera et que cela permettra d'y réduire le chômage. Il faut évidemment que s'y installer n'y soit pas dangereux ce qui suppose d'avoir maté en amont la racaille. Sur la sécurité, ses projets sont parfaitement à l'équilibre : ni réactionnaires, ni laxistes, cela me convient bien. Création de places de prison, recrutement de 10 000 policiers, tolérance zéro, ça me convient très bien, y a plus qu'à...

Sur l'école, pas beaucoup de mesures, mais celles qui sont annoncées vont dans le bon sens : 12 élèves par classe en ZEP pour les CP et les CE1, c'est bien, mais Macron ne doit pas oublier qu'il n'y a pas que les ZEP en France. Ce devrait être un objectif pour l'ensemble des CP et des CE1. Très bonne idée de payer 3000 euros nets de plus les Instits qui y iront, ça va motiver les troupes. Très bien de laisser aux communes le soin de déterminer les rythmes scolaires, c'est ce qu'il fallait faire. Très bien également de rétablir les classes bilangues, le latin et le grec dans les collèges. Bien aussi l'alternance dans les lycées professionnels. Après, sur tous ces points, faut voir à la pratique...

Du côté du travail, le projet a l'air assez équilibré : l'assurance chômage pour tous, y compris en cas de démission, me paraît un bon compromis puisqu'il comporte en contrepartie un resserrement des conditions de l'indemnisation (recherche active, ne pas refuser une offre acceptable). Dommage ne pas défiscaliser les heures sup. Il y aura bien un abaissement de charges, mais ce seront les entreprises qui en profiteront. Bonne idée de faire rentrer les syndicats dans les Conseils d'administration. Ok pour les référendums d'entreprise, mais pour le reste, j'espère bien ne pas voir une resucée de la loi El Khomri. Très malheureuse formule de sa part que d'avoir dit qu'il allait faire une loi El Khomri puissance dix, au demeurant.

Sur l'Europe, Macron a acté le fait qu'on ne peut avancer qu'avec les pays qui veulent faire de même. Projet d'une Europe à plusieurs cercles, là encore, il faut voir à la pratique.

Pour la vie publique, je ne vois pas trop l'intérêt de réduire d'un quart le nombre de députés à l'Assemblée. J'attends de voir quelle dose de proportionnelle il y aura vraiment. Je regrette qu'il n'y ait pas grand chose sur l'optimisation du mille-feuille territorial. Proposer de fusionner les conseils généraux et régionaux afin de faire disparaître les départements, une très bonne idée que François Bayrou avait exprimée par le passé.

J'ai bien vu qu'il n'y aurait pas d'allongement de la durée de cotisation sur les retraites mais qu'à la place, Macron prévoit de mettre fin aux régimes dits spéciaux. Cela signifie que d'une manière ou d'une autre, les fonctionnaires vont morfler. Je ne vois pas comment il peut en être autrement. 

Il était indispensable de prévoir une très nette revalorisation du budget de la Défense. 2%, ce n'est pas si mal. A charge pour les militaires d'établir nos besoins et au futur Président et à son parlement de déterminer le spectre de nos interventions.

 

17:28 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : macron, programme |  Facebook | | |

Commentaires

"Pour la vie publique, je ne vois pas trop l'intérêt de réduire d'un quart le nombre de députés à l'Assemblée. J'attends de voir quelle dose de proportionnelle il y aura vraiment. Je regrette qu'il n'y ait pas grand chose sur l'optimisation du mille-feuille territorial. Proposer de fusionner les conseils généraux et régionaux afin de faire disparaître les départements, une très bonne idée que François Bayrou avait exprimée par le passé."

Pas du tout d'accord pour supprimer les départements ! C'est bien une idée de parisiens habitués déjà à ce que la ville et le département soient fusionnés !

Pardon l'Hérétique si tu l'es... mais par exemple moi qui suis de la Nouvelle Aquitaine, la plus grande région de France, je serais bien malheureuse de ne voir aucune distinction entre mon département des Landes et celui de la Creuse. Nos traditions sont bien trop différentes et chacun doit pouvoir conserver les siennes...

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 02 mars 2017

Merci pour ces indications l'Hérétique.

Si je regarde le programme pour l'enseignement supérieur, Macron propose d'aller plus loin encore dans l'"autonomie", terme utilisé en fait pour cacher l'idée qu'on standardise : Bayrou a souvent défendu la modernisation du modèle universitaire français, mais en préservant ses spécificités ; au-delà des apparences (mettre au niveau "international") Macron veut parachever les réformes précédentes en avalisant des universités de différents niveaux, la fin de l'égalité de recrutement des enseignants-chercheurs et une remise en cause de l'égalité des diplômes, peut-être...

Concernant les institutions, tandis que Bayrou proposait un paquet "moralisation"+proportionnelle+le reste, Macron distingue et reprend exactement les formules de François Hollande pour temporiser sur la proportionnelle (peut-être en était-il l'inspirateur, d'ailleurs : ce n'est pas impossible).
C'est se moquer des gens, à mon avis. La seule possibilité que la proportionnelle passe, c'est par un référendum de début de mandat, voire le plus tôt possible, simultanément avec les législatives, même si cela concerne l'élection suivante dans 5 ans (s'il n'y pas de dissolution). Le reste, c'est du mensonge ou de l'esbroufe. Les députés ne scient pas les branches sur lesquelles ils se tiennent, et un référendum de mi-mandat ou plus risquant souvent d'être détourné de son sens, les Présidents hésitent.

J'en reste à ces points, mais ils sont importants pour moi. C'est clair dans mes autres commentaires, je ne me sentirai pas représenté à l'Assemblée nationale s'il n'y a pas quelques députés MoDem capables de faire des critiques constructives au-delà de la nécessaire collaboration... si Macron passe.

Écrit par : Ascagne | jeudi, 02 mars 2017

Concernant la loi El Khomri, celle-ci n'a été qu'un prête-nom car Ministre du Travail au moment où elle a été débattue. C'est en réalité E. Macron qui avait été à l'origine de toutes les propositions.
J'imagine donc qu'il les présentera à nouveau .... s'il est élu.

Écrit par : SIMON | vendredi, 03 mars 2017

Oui il y a plein de bonnes idées chez Macron. Mais avec le retour possible de Juppé, je suis embêté... Juppé a forcément plus la stature d'un chef d'état que Macron, mais en même temps il va falloir qu'il droitise son programme pour conserver la ligne de Fillon. Que va faire Bayrou si Juppé revient ? Cette élection est vraiment folle ...

Écrit par : granit | vendredi, 03 mars 2017

@granit
Pareil, je suis très embêté aussi. Je suivrai Bayrou dans tous les cas de figure mais quel foutoir cette présidentielle.
@Simon
C'est bien un point qui m'embête. J'étais très hostile à plusieurs aspects de cette loi. Ce que je ne veux pas, c'est que l'accord d'entreprise puisse être utilisé contre l'accord de branche. Il faut être très vigilant sur ce point et sur un autre : les conditions de travail, le temps de travail et sa rémunération.
@Ascagne
Je suis d'accord avec vous et je me méfie beaucoup du flou sur les Universités. En revanche, il faudrait accroître leur possibilité d'auto-financement en leur laissant la liberté de négocier des master professionnalisant avec des entreprises et en leur permettant de sélectionner les élèves à l'entrée.
@Françoise
Franchement, Françoise, les départements, c'est un truc créé par Napoléon. Cela n'a pas d'histoire alors que les Régions, elles, s'ancrent dans un passé lointain et riche. Il faut revoir les régions, mais pour les départements, bof...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 03 mars 2017

Pour compléter l'article, voici la chanson :
"Tout est bon dans l'Macron" !
http://www.dailymotion.com/video/x59f24a_tout-est-bon-dans-l-macron_music

Écrit par : Milka | lundi, 24 avril 2017

Les commentaires sont fermés.