Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Privatisation des radars : le retour des fermiers généraux | Page d'accueil | Mon cher Emmanuel (Macron)... »

mercredi, 22 février 2017

Bayrou et Macron font alliance

Je mettrai à jour au fur et à mesure mais François Bayrou et Emmanuel Macron s'allient.

François Bayrou pose ses conditions

1.Que le travail soit rémunéré justement et qu'on cesse de le payer de moins en moins. Macron sait ce qu'il a à faire : il faudra revenir sur le travail du dimanche et le règlement correct des heures sup.

2.Moralisation de la vie  publique : ne pas dépendre d'intérêts financiers et ne rien devoir à des puissances extérieures

3.La France est une vision du monde, une résistance : faire de cette âme le moteur de l'alliance.

Nota Bene : tous ceux qui ont passé leur temps à conchier Bayrou sont vraiment des connards, je le dis : ça fait deux fois pendant ces présidentielles qu'il est prêt à s'effacer pour un intérêt supérieur (Juppé puis Macron, ce qui marque bien les deux tenants de l'arc central). Je le dis parce que je l'ai sur le coeur depuis un moment.

16:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : bayrou, macron |  Facebook | | |

Commentaires

J'ai déjà voté à 3 reprise pour FB dans ma vie, j'étais certain de le suivre une 4ème fois si il se présentait.

Je n'ai aucune confiance en Macron et il n'aura pas mon vote!

Pour la 1er fois en 20 ans, je n'irais pas voter.

Pays de M....

Écrit par : Luc | mercredi, 22 février 2017

ben oui, la décision d'FB est logique autant qu'une partie de ses conditions....

Je vais peut-être reprendre ma carte au MoDem....

Écrit par : Europium | mercredi, 22 février 2017

pour une fois d'accord avec europium

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 22 février 2017

Je m'attendais à voter blanc ...
Voilà une alliance qui redonne espoir !

Écrit par : signora | mercredi, 22 février 2017

@ L'Hérétique
Quelle journée à rebondissement... le jour même où je reviens sur ton blog !!!
Il y a aussi un point 4. via l'évocation de la proportionnelle dont personne ne voudrait entendre à "droite".

@ Mirabelle & Europium
Sans reprendre de carte orange, force est de reconnaître que l'intuition de 2007 pourrait prendre forme.

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 22 février 2017

En pleine tristesse parce que la raison l’a emporté sur le cœur. Reste maintenant à Bayrou à sauver l’âme Française dont on ne sait ce qu’elle deviendra avec Macron. Macron a du charisme mais bien trop peu d’expérience et son projet économique me semble être la précarité pour le plus grand nombre.
Chapeau en tout cas à Bayrou pour avoir fait passer sa personne et ses espoirs d'être Président après ce qu’il a jugé être l’intérêt du pays.
Il a enterré ses ambitions pour un dernier coup de poker : casser le bipartisme de la 5ème et faire gagner une partie de ses idées. Même en cas de défaite il y aura demain une force centrale importante et le Modem aura des alliés. Et en cas d’élection de Macron il peut espérer accéder un jour à Matignon et être dans l’attente le gardien des équilibres.
Mais il doit donc maintenant aller au bout des choses et prendre conscience qu’il n’a plus d’avenir désormais que par son parti ! Ce parti qu’il a négligé tant qu’il avait une ambition personnelle. Ce parti qui n’a plus désormais à suivre aveuglément un chef qui ne l’emmènera pas au sommet. Ce parti qu’il devra relancer pour faire élire demain des députés, et bien plus que l’UDI pour incarner le vrai centre et peser concrètement sur la future majorité.
Demain le Mouvement Démocrate sera la seule vraie force politique organisée de la future majorité. Il sera indispensable aux législatives et aux autres élections à venir pour qui qui voudra espérer accéder au second tour en affrontant à la fois droite et gauche enracinées et extrême droite populiste.
Il faut maintenant le refonder, l'élargir, le réorganiser, faire bouillir la marmite à idées, être aussi participatif que le sera EM et que doit l’être un parti moderne et faire monter de nouvelles têtes. Une autre ère….

Écrit par : zapataz | mercredi, 22 février 2017

Bayrou est un grand homme d'État et va sans doute rejoindre la triste liste des "meilleurs qui n'auront pas pu être nos présidents de la République alors qu'ils étaient taillés pour le poste". Je ne sais pas, c'est notre malédiction depuis plusieurs quinquennats.

Les hypocrites sont de sortie (je veux dire, ceux qui ont tout fait pour faire échouer le rassemblement de 2007 à 2012 et un peu après, mais ont rejoint Macron le chouchou) et je me tairai sur leur cas.

Bref, je suis triste. Macron n'est pas à la hauteur pour le poste et doit sa situation actuelle à l'opportunisme politicien le plus pur et à des ressorts et expédients que je réprouve (manipulation de l'opinion, double langage, inconstance, capacité à profiter de réseaux médiatiques et d'opinion complaisants). J'espère que malgré cet exemple éclairant (si Macron gagne), il restera des personnes intéressées par l'engagement politique sincère au plan national... Certes, le cas de Macron arrive une fois tous les 500 ans (bref, c'est rare une telle conjonction de paramètres).

Ce qui me terrifie, c'est de me dire que les livres d'histoire peuvent faire de Bayrou et du MoDem une note de bas de page, et mettre en avant l'étincelant Macron, qui n'a jamais rien sacrifié, précisément, pour le rassemblement.

Le seul avantage de la situation, c'est que Macron se retrouve quasiment obligé de donner des garanties sérieuses, notamment sur la proportionnelle, contrairement à Hollande en 2012.

Il s'agit à présent d'essayer de sauvegarder l'existence du MoDem, d'un parti centriste indépendant, dans ce contexte difficile, et d'espérer au moins le retour du pluralisme à l'Assemblée nationale et l'imposition de règles saines (moralisation, etc.) pour restaurer la confiance.

Tout cela ne change pas à mon avis le doute sur l'issue de cette présidentielle. Précisément, Macron m'a souvent semblé être le pire candidat pour confronter Le Pen. Bref.

Je n'arrive pas à prendre mon dîner. J'ai perdu mon candidat pour la présidentielle et je ne suis même pas sûr qu'il y aura un candidat vraiment compatible aux législatives dans ma circonscription.
Je rêve d'aller dans un monde parallèle où l'électorat serait plus raisonnable et considérerait avec discernement les choix qui s'offrent à lui.

Écrit par : Ascagne | mercredi, 22 février 2017

Quelle tristesse ! La raison n'a rien à voir avec le choix de Bayrou. C'est la solution la moins raisonnable. Il aurait dû se présenter, présenter une voie au centre.

Macron n'est pas un centriste, il a déjà montré qu'il était une girouette, changeant d'avis selon que le vent vienne du nord ou du sud ...

Le soutenir c'est soutenir l'inconséquence d'un candidat médiocre.

Écrit par : Simon | mercredi, 22 février 2017

Tiens-tiens, le retour des anciens ( ex UDF devenus MODEM ou pas ....).....

@Mirabelle nous avons été plus souvent d'accord qu'opposés, non....

Et si Quindi revenait et d'autres encore.
...

Écrit par : Europium | jeudi, 23 février 2017

Désolé l'Hérétique .... mais au vu de la communication actuelle si tout le monde reprend du service....même si tes raisons de modération étaient fondées, il serait logique qu'en fonction de l'actualité que tu revienneS sur ta décision...

Tu peux supprimer ce post, c'est juste un conseil amical....

Écrit par : Europium | jeudi, 23 février 2017

Perso, je ne vois pas dans le fait que Bayrou tente de se rallier à Juppé puis se rallie à Macron après avoir fait une petite visite à Fillon, autre chose que tout ce que j'ai observé lors de chaque scrutin durant mon passage au Modem.
Il va à la soupe
Il veut son petit ministère avant la retraite.
Comme dit Simon, Macron n'est pas un centriste
Pour moi c'est un ramasse tout. Pas pareil !

Bayrou, c'est pareil.

Si, pour l'Hérétique, ceux qui sont clairvoyants sont des connards, il y a beaucoup de gens intelligents au Modem.
(°_^..

Écrit par : Passage | jeudi, 23 février 2017

L'Hérétique il faut vraiment que vous expliquiez comment vous pouvez publiez des choses si intensément contradictoires en moins d'une semaine sur Macron. Il était horrible (14 février) puis au fur et à mesure que l'alliance avec Bayrou devait se dessiner, il devenait fréquentable jusqu'à recueillir votre vote. Vous êtes finalement aussi consistant que votre idole....

Écrit par : Mesina | jeudi, 23 février 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.