Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Hollande, par sa vanité, torpille toute la gauche. | Page d'accueil | Le coût de la santé devient insupportable pour les foyers »

vendredi, 02 décembre 2016

Le mauvais conseil de Philippe Bilger à François Bayrou

J'ai lu l'article de Philippe Bilger sur son blog : il invite François Bayrou à ne pas se présenter à l'élection présidentielle. C'est un mauvais conseil. Pas parce qu'il faut ou qu'il ne faut pas que François Bayrou se présente, mais parce qu'il est proposé en de mauvais termes et sur de mauvaises bases.

La question de fond, c'est le programme de François Fillon. Philippe Bilger l'admet d'ailleurs. Son conseil n'a pas de sens. 

François Bayrou et le MoDem vont construire (certains aspects sont déjà prêts) un programme de gouvernement. La vraie question, c'est celle de savoir quels gestes François Fillon est prêt à faire.

Il y a des choses que des Démocrate-Chrétiens et des centristes ne peuvent pas tolérer :

- que les plus modestes ne puissent pas se soigner. Sur ce sujet, je tiens à souligner la profonde injustice du déremboursement des soins dentaires et ophtalmologiques (optiques, du moins) considérés comme des soins de confort. Je souhaite une rage de dents à celui qui a conseillé cela et une pose d'implant (à ses frais) à celui qui l'a écrit. Un nombre croissant de Français renoncent à ces soins, avec parfois des conséquences graves pour le reste de leur santé.

Mais...peut-être que François Fillon partage le mépris de François Hollande pour les sans-dents ?...

- qu'on réduise le salaire des Français et qu'on les fasse travailler gratis, c'est exactement ce que propose François Fillon avec son augmentation de la durée de travail sans la moindre contrepartie

François Hollande avait fait baisser la rémunération des heures supplémentaires en les imposant. Ses ministres, Macron et El Khomri avaient poursuivi en organisant le travail de manière à ce que les heures sup ne soient plus comptées comme telles.

François Fillon achève le travail en ne les payant plus purement et simplement. François Fillon a-t-il aussi peu de considération pour le travail des Français que le pouvoir socialiste actuel ?

- 500 000 fonctionnaires en moins. Certes, il y a des dégraissages à faire, notamment dans la fonction territoriale. Mais pas n'importe comment : ces proportions astronomiques reviennent à ne pas même recruter ceux qui passent actuellement des concours et à jeter dans le chômage un grand nombre de Français. 

Un rétablissement des régions dans leur réalité historique, une suppression des départements et des fusions intelligentes entre conseils régionaux et généraux suffiraient, par réorganisation, à supprimer nombre de postes devenus inutiles. 

François Fillon ne me semble pas parti pour faire cette réforme, peut-être parce qu'elle est gênante pour tous ceux que l'on cherche à recaser ou récompenser dans les partis politiques, gauche, droite ou extrême-droite, peu importe...

- le maintien sous quelque forme que ce soit de l'actuelle réforme de l'école. Elle est l'aboutissement de l'évaluation par compétences que François Fillon, ancien ministre de l'éducation en 2004 a mis lui-même en place. L'a-t-il oublié ? Cela lui va bien de parler d'idéologues à la rue de Grenelle alors qu'il leur a largement servi la soupe en 2004.

 Les Socialistes n'ont fait que marcher dans ses pas et il s'apprête à leur emboîter le leur...

Il y a d'autres aspects qui ne nous satisfont pas, nous, les Bayrouistes. Je n'ai fait qu'une petite liste exhaustive, mais je suggère à François Fillon et à son clone de gauche, Emmanuel Macron, de revoir leurs copies respectives.

Et je suggère à Philippe Bilger d'y réfléchir à deux fois avant d'inviter François Bayrou à ne pas se présenter à l'élection présidentielle.

Il faudrait éviter de pousser un nombre non négligeable de Français à bout. Il y a une sale pensée qui m'a traversé l'esprit, il y a quelques jours : et si je ne votais pas en cas de second tour Marine Le pen-Fillon ?

Ce n'était qu'une pensée très fugace, évidemment, tant il me semble que la première est une catastrophe pour la France, mais que penser du second qui laisse sur le carreau nombre de Français ? Catastrophe pour la France, mais en face, exaspération et catastrophe personnelle. 

Bref, je souhaite que François Bayrou se présente parce qu'il incarne à 100% ce que j'espère pour mon pays. Mais s'il ne se présente pas, au moins, que ses idées survivent dans le programme politique d'un éventuel allié. S'il s'agit de lui demander de se retirer pour se retirer, parce qu'il gêne, n'est-ce pas, Philippe Bilger, parce que c'est la 4ème fois (je m'en fiche moi, il me représente à chaque fois !!!) ou en le taxant d'orgueil alors qu'il cherche à préserver les Français d'un sort funeste, il vaut mieux se taire.

17:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : bayrou, bilger, fillon |  Facebook | | |

Commentaires

@L' héré,
Allons souriez

Écrit par : Martine | vendredi, 02 décembre 2016

Bizarre, mon commentaire était bien plus long...
Enfin bon bref,vous souhaite un week-end détente.
Bonne soirée

Écrit par : Martine | vendredi, 02 décembre 2016

@L' héré,
Comme d'hab MAK dans l'outrance et les "bons conseils".
Avons déjà eu l'occasion de constater les dégâts de ses interventions lors des avant-dernières européennes, débat FB/DCB.
Faudrait qu'elle se calme la Madame.
Qu'elle rame sur la Marne.

Écrit par : Martine | samedi, 03 décembre 2016

Je n'ai pas lu l'argumentaire de Philippe Bilger mais pour divers raisons, je donnerais à François Bayrou le même conseil.

D'autant que si le Centre en est là, c'est un peu à cause de lui.

Cordialement.

Écrit par : Phil | dimanche, 04 décembre 2016

@phil "D'autant que si le Centre en est là, c'est un peu à cause de lui."

On peut remercier la clairvoyance de l'électorat, de sympathisants, voire de militants, qui, en en voulant "punir" Bayrou de son choix personnel de second tour (qui a permis d'échapper à Sarkozy et qui a seulement consisté dans l'acceptation de l'alternance), nous ont précisément mis dans cette situation, où un ex-ministre d'Hollande ne donnant aucune véritable garantie centriste essaie d'accaparer notre espace.

Écrit par : Ascagne | lundi, 05 décembre 2016

@Ascagne

Je ne suis pas d'accord avec vous.

Si on en est là, c'est que la gestion 2012/2017 a été catastrophique.
Exemples non exhaustif:
- On a lâché Blanche Muhlmann à Asnière face au maire Sarkozyste et mafieux.
- On a attaqué nos propres militants en justice à Nanterre
- On a soutenu Pelletier aux régionales
- On a soutenu Wauquiez aux régionales
...

Écrit par : Phil | mardi, 06 décembre 2016

Bonjour @Phil,
Les deux premiers éléments sont sans doute inconnus de l'électorat, à part dans les localités concernées et leurs environs. Je ne dis pas que c'est secondaire sur le plan interne ; mais sur ce point, selon la fédération où l'on se trouve, on n'a pas forcément la même perception.
C'est différent avec les deux autres points, même si là encore la perception change selon la région (dans la mienne, il n'y avait pas de problème de ce genre). Il faut penser à remettre ces décisions dans le contexte d'un FN fort, d'une gauche adverse et de notre propre faiblesse (notre seule candidature indépendante, courageuse et valeureuse, n'a pas atteint 5%). Cela ne veut pas dire que j'approuve.
Ce que je vois, c'est que le parti n'a cessé de s'affaiblir pour des raisons plus ou moins valables et souvent locales, qui ne sont pas forcément "secondaires" ; mais du coup, à cause de cet Ouroboros perpétuel se rétrécissant au fur et à mesure (chaque vague de départ affaiblit le Modem qui s'éloigne conséquemment de son ADN, ce qui entraîne d'autres départs), on se retrouve dans une situation où l'espace est progressivement accaparé par Macron (qui n'est sur notre ligne qu'en apparence) tandis que le centre-droit retourne au bercail de LR.

Bayrou a fait des erreurs, a pris des décisions difficiles, contestables (mais pas forcément dans la perspective de garder une influence sur l'échelon national), et devrait davantage écouter les adhérents au-delà du petit cercle, qu'il se lance ou non en campagne. Mais il est encore là et nous ne sommes pas à 0,5-1% ou moins, comme Yade, Pinel ou Lassalle. Lui tomber dessus n'est pas forcément avantageux pour l'avenir, à moins d'accepter que le centre ou la troisième voie ne tombent finalement dans les rets d'un opportuniste, ou restent des lambeaux partagés par des leaders de chapelle incapables de convaincre au-delà de leur premier cercle.

Écrit par : Ascagne | mardi, 06 décembre 2016

@L' héré,
Ai lu et entendu FB...
Trop tard, gone and not willing to come back at all! Such Is life.

Écrit par : Martine | mardi, 06 décembre 2016

Le lycée de Nay tenu par des Jésuites, pas beau d' omettre...
Sans rancune aucune mais ai suffisamment perdu de temps et avalé de couleuvres.
Bonne soirée

Écrit par : Martine | mardi, 06 décembre 2016

Le choix de François Fillon comme candidat de la Droite a un grand intérêt : le programme du candidat se place au centre des discussions, tout en relevant le niveau du débat. On espère que tous les autres candidats à la présidentielle de 2017 feront l'effort de proposer des programmes solides et adaptés.

Savoir si François Bayrou doit se présenter en 2017 est prématuré car, jusqu'à maintenant, il n'a pas proposé de programme. Est-ce qu'il est possible d'écrire un programme réaliste et efficace en 3 mois ? Est-ce que c'est le programme recyclé d'Alain Juppé qui sera proposé ?
Autres questions : quelle est la force d'action de François Bayrou aujourd'hui ? Quelle serait sa majorité s'il était élu ?
Après le mandat de François Hollande, il sera difficile pour les électeurs de voter pour un seul homme, l'homme providentiel, sans savoir ce qu'il fera exactement et avec quelle majorité.

Écrit par : MaxF | dimanche, 11 décembre 2016

@MaxF,
Bien sur que le gouvernement va essayer de faire passer dans le texte de prorogation de l' état d' urgence, possibilité de dissoudre l' assemblée, ce qui lui a été refusé cet été, dans l'espoir de provoquer ainsi un chamboulement dans le calendrier électoral...
Bien sur que nous sommes
nombreux à avoir compris, les manoeuvres et à anticiper.

Écrit par : Martine | dimanche, 11 décembre 2016

@l' héré,
Suis allée visiter la nouvelle plateforme, je pensais naïvement qu'elle serait comme je l'avais suggéré autrefois avec le shadow cabinet.
Elle me parait affreusement centralisée cette plateforme et pas très ouverte...tout le contraire!
Ben, qu'ils se débrouillent, ne vais certainement pas me ré-inscrire, pas une histoire de taux de cotisations...

Écrit par : Martine | vendredi, 16 décembre 2016

Ensuite,
Ai lu M.Santini, certes cela parait joli tout plein, mais pas convaincue du tout de faire confiance aux systèmes embarqués dans mon fridge ou volets en termes d'assistance, voyez? Il suffit d'une panne d'électricité ou batterie pour que ces systèmes en restent tourneboulés même si réparés et resetés.
Le sais, vis cela avec mon véhicule depuis six mois!
Parfois cela hurle, parfois pas du tout, surprise du jour.
Je n' imagine même pas mon fridge choisir à ma place une pièce de viande bien cernée, donc rassie à point signe de tendreté, ni choisir parmi les légumes lesquels sont les plus frais ou gouteux.
Dslée

Écrit par : Martine | vendredi, 16 décembre 2016

Très franchement, vais attendre six/dix ans pour voir comment sa "ville intelligente" va évoluer, avant de recommander...
Un peu échaudée que je suis avec les caprices de mon véhicule.

Écrit par : Martine | vendredi, 16 décembre 2016

@L' héré,
Laissez blablater Bob le centriste,
Il a perdu la boussole, pas grave il va finir par s'en remettre.
Laissez lui le temps, et puis Noel approche. ;)

Écrit par : Martine | dimanche, 18 décembre 2016

@l' héré,
Pour être débarqué d' un vol il faut vraiment avoir eu un comportement perturbateur et provocateur.
En toute manière il y a recoupement entre comportement au sol et à bord avec staff qui présente différents visages.
Si le CDB l' a débarqué, il y a une raison autre que le délit de faciès ou de langue.
Bonne soirée

Écrit par : Martine | jeudi, 22 décembre 2016

Les commentaires sont fermés.