Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« A équidistance de Macron et Fillon l'incontournable Bayrou | Page d'accueil | Le mauvais conseil de Philippe Bilger à François Bayrou »

mardi, 29 novembre 2016

Hollande, par sa vanité, torpille toute la gauche.

Si j'étais à gauche, a fortiori un responsable de gauche, j'aurais toutes les raisons du monde d'en vouloir vraiment à François Hollande.

Par vanité, en dépit des scores ridicules qu'il obtient dans les sondages, il imagine encore pouvoir être élu et s'accroche à sa candidature comme un chapeau chinois à son rocher (essayez d'en décoller un une fois, vous comprendrez l'image).

Ce-faisant, il empêche toute possibilité de renouvellement car aucune figure ne peut émerger tant qu'il n'a pas exprimé ses intentions, simplement parce qu'il est président.

Macron qui l'a compris assez rapidement a peut-être fait acte de candidature en dehors d'une primaire à cause de cela.

Il y a un authentique égoïsme forcené de la part de cet homme qui s'attache à des mirages sans consistance.

La droite n'est pas si forte que cela dans les sondages.

Une personnalité politique pas trop compromise dans les fautes de ce gouvernement (et elles sont nombreuses), suffisamment populaire, pourrait prendre le relais et attirer de nombreuses voix, surtout si François Fillon persiste à proposer un programme social aussi brutal, ce qui lui vaudra immanquablement une candidature centriste.

La gauche pourrait être au second tour de la présidentielle. Il n'est pas écrit dans le marbre que Marine Le pen y sera. Mais pour cela, il faudrait qu'elle choisisse un candidat consensuel et que le programme proposé soit solidaire sans être idéologique. 

Une personnalité comme Martine Aubry pourrait, par exemple, représenter cette gauche. Cela pourrait aussi être un ou une candidate de la même envergure et de la même consistance.

Mais je vois bien que les Socialistes ne prennent pas ce chemin et, que, par la faute de François Hollande, ils sont en train, avec leurs alliés, de se tirer une balle dans le pied...

 

Commentaires

Comme Sarko qui avait été viré en 2012, Hollande veut encore croire en son étoile....ils veulent faire comme Chirac et Miterrand qui ont réussi a se faire réélire malgré des présidences critiquables ... le seule différence c'est que chichi et Miterrand ont a un moment donné fait président( c'est a dire qu'ils se sont placés au dessus de la mêlée) ce que Sarko et Hollande n'ont jamais réussi à faire...

Juste pour rire plutôt que chapeau chinois un breton dirait brenique, bernique, patelle, chapeau chinois c'est pour les Touristes.....il y a un coquillage plus difficile car plus musculeux a décoller des rochers, l'ormeau et dans l'assiette il n'y a pas photo.....

Écrit par : Europium | mardi, 29 novembre 2016

Bon, alors, c'est quand que Bayrou annonce sa candidature ? Le programme de Fillon n'est pas encore assez ravageur ? Il n'y a pas de différences insurmontables entre Bayrou et Fillon ?

Écrit par : Lézardeur | mardi, 29 novembre 2016

@L' héré,
'tention il lui reste une carte qui pourrait se débloquer le 21...

Écrit par : Martine | samedi, 03 décembre 2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.