Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« François Bayrou, vite, vite, une mise à jour de votre programme économique ! | Page d'accueil | Fillon et son État centralisateur : pénible. »

lundi, 21 novembre 2016

Sécurité, autorité de l'État, l'imposture de Fillon

Je ne vais pas disserter longtemps : Fillon joue la carte du rétablissement de l'ordre mais je rappelle qu'il a l'intention de ne pas augmenter les effectifs des forces de l'ordre, pas plus que ceux des prisons et pas davantage ceux de la justice. En revanche, il a été le premier ministre d'un gouvernement qui leur a rogné les ailes. Bravo pour ses riches idées en temps de terrorisme...

On croit Juppé mou, mais sur tous ces points, il a un projet de rétablissement de l'autorité de l'État qui tient la route, contrairement à Fillon. 

De toutes façons, Fillon peut bien dire ce qu'il veut, avec 500 000 suppressions de fonctionnaires, il va créer mécaniquement du chômage et mettre en panne plusieurs services de l'État.

Quant à augmenter le temps de travail des fonctionnaires avec le même salaire, c'est à peu près aussi infect et minable que la baisse de rémunération des heures supplémentaires de Macron dans la loi-travail.

Le programme de Fillon n'est pas crédible. Je suis un électeur de centre-droit, je ne suis pas un électeur de gauche. Tous mes derniers votes sont à droite ou au centre. Je crois quand même être crédible quand je dis à mes lecteurs que Fillon vous enfume avec son programme préparé depuis trois ans mais toujours pas viable.

22:06 Publié dans Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : fillon, juppé |  Facebook | | |

Commentaires

moi je ne suis pas encore convaincu par vos explications :)

Écrit par : centriste | mardi, 22 novembre 2016

Et ben à lire ce que dit Bayrou avant même que son poulain ait perdu...
un peu de décence aurait été bienvenu !
Il croit vraiment que les français l'attendent encore ? Moi franchement je n'y crois pas un instant...

Écrit par : centriste | mardi, 22 novembre 2016

Bayrou dit juste que le programme de Fillon est dangereux et reprend ce qu'il dit depuis deux ans (si ce n'est pas Juppé, il "prendra ses responsabilités").

Sinon, euh, pour ma part, je pense qu'il reste des gens qui se rappellent du score de 2007, qui ont de gros doutes sur Macron, et qui commencent à sentir le problème si c'est Fillon/Le Pen.

Bayrou, il était censé être défait et enterré en 2007 après les législatives ; il est remonté. Il était censé être abattu en 2012 après les législatives ; eh bien non, l'UDI n'a pas réussi à le faire oublier et les attaques mêmes contre Bayrou rappellent que ce n'est pas n'importe qui.

Les gens peuvent être longs à la détente, mais il n'est pas inutile de rappeler que Bayrou a eu quasiment 7 millions de suffrages en 2007. Le Pen a eu 300 000 voix de moins en 2012 par rapport à cet autre résultat et Mélenchon n'a pas pour l'instant dépassé la moitié du score de Bayrou de 2007...
Certes, Bayrou a bien baissé en 2012. Mais bon, si les gens réfléchissaient, ils n'oublieraient pas 2007.

Écrit par : Ascagne | mardi, 22 novembre 2016

@centriste
Qu'est-ce qui ne vous semble pas convaincant ?

Écrit par : l'hérétique | mardi, 22 novembre 2016

Les commentaires sont fermés.