Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Hidalgo et Brossat ouvrent la porte à la délinquance. | Page d'accueil | Un néo-stoïcisme pour le MoDem ? »

dimanche, 27 décembre 2015

Pompiers agressés, salle incendiée en Corse, plus nul que le gouvernement, tu meurs

J'ai beau être centriste, il y a des fois, je sens la moutarde me monter au nez. Comme d'habitude, il faut passer de magazine en magazine et consulter pas mal de témoignages avant d'avoir la vérité.

Que s'est-il passé aux Jardins de l'Empereur à Ajaccio? C'est simple à relater. Des pompiers et des policiers ont été attirés dans un guet-apens puis agressés aux cris de "Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n'êtes pas chez vous ici !".

Les Corses sont des gens qui ont généralement le sang chaud. Qu'ont-ils fait ? Eh bien ils sont revenus et ils ont démontré qu'ils étaient chez eux dans les Jardins de l'Empereur. Évidemment, les esprits les plus échauffés et radicaux se sont lâchés à leur tour.

Ce qui est malheureux, dans ce genre de cas, c'est que ce ne sont jamais les bonnes personnes qui payent. Je ne sais pas qui fréquentait la salle de prière du quartier. Certains disent qu'elle était clandestine, d'autres qu'elle était fréquentée par des Salafistes, mais ce sont des rumeurs que je ne peux ni infirmer ni confirmer dans l'immédiat. Un kebab a été vandalisé. On peut raisonnablement supposer que son propriétaire n'avait rien à voir avec la racaille qui attendait les pompiers.

C'est le laxisme du gouvernement depuis de longues années qui finit par inspirer aux gens ordinaires le désir de faire justice soi-même.

Il aurait fallu faire une descente dans la cité, tabasser tous les encagoulés et en coffrer un maximum. C'est cela qu'il fallait faire et très vite. Mais puisque la police et l'État semblent avoir les mains liées d'autres ont voulu s'en charger avec les dérapages fâcheux que l'on connaît.

Alors parler de violences xénophobes une fois qu'on a tous les éléments en mains, c'est un peu plus que réducteur. Bien sûr il y a du racisme, mais ce n'est pas le moteur des manifestations. Le fond, c'est la volonté des Corses de montrer, y compris par la force, aux délinquants des cités qu'ils ne feront pas la loi. Et malheureusement, comme elles concentrent une forte population arabo-musulmane, les amalgames deviennent la règle, et, une fois encore, la majorité silencieuse paie pour les agissements d'une minorité. Peut-être aussi, après tout, gagnerait-elle à cesser de se montrer silencieuse quand des pompiers sont agressés.

01:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : corse, délinquance |  Facebook | | |

Commentaires

Un billet raisonnable.

Écrit par : Pangloss | dimanche, 27 décembre 2015

Bien sûr que le peuple est excédé, et il a parfaitement raison de l'être et de laisser exploser sa colère.

80% des profanations religieuses commises chaque année concernent églises et tombes chrétiennes, pour autant seuls les 20% restant émeuvent les gouvernements successifs, comme si synagogues et mosquées étaient plus importantes.

La racaille cosmopolite peut agresser, voler, dealer tranquillement, la justice distribue le sursis comme on distribuerait des images aux bons élèves. La police fait son travail, mais lorsque le Parquet demande que les individus soient relâchés alors que le procès-verbal d'audition n'est pas encore terminé, ça a de quoi énerver tout le monde et surtout les victimes de ces caïds de quartier.

Terroristes et voyous sont armés jusqu'aux dents, et avec du matériel de guerre en plus, mais à chaque fois les gouvernements restreignent encore plus les possibilités d'accès aux armes pour les citoyens honnêtes.

On voudrait faire monter la pression jusqu'à la guerre civile des blancs contre les bronzés que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

Après tout, c'est peut-être la seule solution viable, parce que rien de bon ne sortira jamais des urnes. Et si ça arrive, je m'attaquerais d'abord au virus (les politiciens traîtres à la patrie) plutôt qu'aux symptômes (les immigrés et Français de papiers).

Écrit par : Koltchak91120 | dimanche, 27 décembre 2015

Félicitations et admiration totale vis à vis des Corses qui ont eu une superbe réaction en réponse aux racailles .

Bravo mille fois bravo ! Pauvres continentaux qui passons pour des lâches des pleutres des couards des trouillards qui courbent l ' échine quand les mêmes faits divers se produisent sur la métropole .
Honte au gouvernement et sa justice complice du crime , ses ignobles juges rouges , cette gauchiasserie infecte qui a réussi à pourrir le climat social , créer un climat de guerre civile , assurer l ' impunité en France pour tous les délinquants , et mettre en prison des pauvres gens innocents qui ont eu le malheur de se défendre et blesser leurs agresseurs ; une lueur d ' espoir de se libérer de ce joug socialiste terrible viendra enfin de Corse .
Corses , soyez fiers d ' être Corses , ne lâchez rien !

Écrit par : Spartacus | dimanche, 27 décembre 2015

@P,
Vous pouvez toujours courir, ne reviendrai pas.

Écrit par : Martine | dimanche, 27 décembre 2015

indépendance pour la Corse !

Bonne année 2016, l'Héré !

Écrit par : Le Parisien Libéral | jeudi, 31 décembre 2015

@Parisien Libéral,
Vous ici et ailleurs, me chercheriez-vous?
Ai lu votre blog list, vous etre maitre en votre demeure.
Merci de me rappeler que l'héré fait l'objet de pression pour me museler (car pas coopérative) pas très nouveau, je sais très bien que ces pressions là n'émanent que de personnes militantes et pas très compétentes mais très avides de reconnaisance sur certains sujets et qui craignent que je passe pour recadrage, depuis le temps que je "sévis" ici, je sais qui elles sont et qui elles veulent aider (oh elles ont bien essayé de m'attirer chez elles, en valorisant certaines poésies ou photos de lieux que je connais bien, et parfois sur ce que je pouvais déposer ici et là).
Ben, en vérité elles sont libres de déposer des coms ici, tout autant que moi.
La différence entre elles et moi est que je n'ai jamais demandé à l'héré de censurer qui que ce soit.
Bonne année à vous et l'héré

Écrit par : Martine | vendredi, 01 janvier 2016

Toute société trouve sa cohésion dans le consentement à l'impôt et à la loi, pour le premier nous avons tous compris que ce seront les plus pauvres qui devront faire les frais de la dette abyssale accumulée depuis 30 ans, sans que l'oligarchie au pouvoir cède un pouce de ses privilèges. Pour le consentement à la loi, l'état a baissé sa culotte depuis longtemps devant les communautés et maintenant le peuple a trois solutions : reconduire les mêmes corrompus dans leurs privilèges bien ancrés, voter pour des extrêmes qui présentent un programme politique affligeant ou .....faire le boulot eux même. Et c'est ce qui est en train de se passer en Corse. Tant que la racaille sévira en toute impunité et même avec le soutien des "élites" selon leur idéologie aplaventriste, tant que cette racaille risquera beaucoup moins qu'un artisan affilié au RSI ou un pauvre gars qui ne peut plus payer ses taxes, une idée germera doucement dans les esprits : "faire le travail soi même" et les incompétents recevront la réalité en plaine face.

Écrit par : carpe diem | dimanche, 03 janvier 2016

@ martine
mais non , revenez , revenez voyons !
kes ki s'y oppose , hein , kes ki s'y oppose ?

@ koltchak , carpe diem , spartacus
le jour venu , on risquera de manquer de murs pour les coller contre...

Écrit par : kobus van cleef | lundi, 04 janvier 2016

Les commentaires sont fermés.