Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bébé brûlé en Palestine : l'ignominie a deux visages. | Page d'accueil | El Khazzani avait un titre de séjour ? J'hallucine. »

vendredi, 21 août 2015

École :Juppé presqu'aussi nul que la gauche.

Ce qui est commode pour la classe politique, au niveau de l'école, c'est qu'il n'y a pas à se fouler. Quasiment rien ne change d'une majorité à l'autre. La gauche balance les plus grosses conneries et la droite n'a plus qu'à suivre ensuite. On a la ferme impression que ce sont les mêmes gogols (et autres pédagogols) qui conseillent tout le spectre politique à l'exception d'une petite partie des Communistes, du FN et de Bayrou (ouf !).

Ce que j'ai compris pour l'instant du projet de Juppé c'est qu'il est très content des mesures de gauche et qu'il va faire la même chose, en gros, avec d'ailleurs les mêmes sifflotements de pipeau.

Augmenter les enseignants du primaire de 10% ? On n'a pas l'argent, pas la peine.

Accroître leur temps de présence ? Contre quoi ? De la monnaie de singe ? Pour quoi faire ? Du Blabla.

Réduire le passage des épreuves du bac à quelques disciplines, le reste étant évalué en contrôle continu ? Admettons. De toutes façons, ce n'est déjà plus le bac qui permet d'obtenir des écoles post-bac mais le dossier, constitué des bulletins pour l'essentiel, sachant que l'origine géographique du lycée compte, évidemment. Tous les contrôles continus ne se vaudront pas (du moins pour les gens censés) et par suite, tous les bacs ne se vaudront pas non plus...

Laisser les rythmes scolaires en l'état ? Les finances des communes apprécieront, la fatigue des enfants aussi...

Ne pas toucher à la réforme du collège ? Pitoyable. Najat Vallaud-Belkacem, Valls et Hollande ont pondu la pire réforme du collège qui ait jamais été pondue. Et il veut la laisser en l'état...Incroyable. Nul. Pas la peine de changer de majorité, dans ces conditions.

Réduire les vacances des élèves (et des profs, du coup) ? J'ai déjà montré à plusieurs reprises combien cette idée débile de Luc Châtel ne tient la route à aucun point de vue. Juppé invoque la fatigue des élèves, mais la redistribution de deux semaines sur l'année ne réduirait leurs horaires hebdomadaires que d'une heure. Marginal. Marginal et inutile. En revanche, côté épuisement, on peut tabler sur une fatigue accrue des élèves. Quant à faire travailler les enseignants en classe l'été, j'imagine sans contrepartie, je pense qu'ils ont assez donné comme cela, et, de toutes façons, c'est une période où ils s'attellent à leurs préparations.

Mettre le paquet sur le primaire ? Un voeu pieux. Tout le monde le dit. Qu'est-ce qu'il veut faire concrètement ?

La laïcité et le fait religieux, tout ça, c'est du blabla sans grandes conséquences. Je n'ai pas vu de propositions lumineuses de Juppé sur le sujet.

Je lui donne tout de même quitus sur un point : celle de bien vouloir laisser les établissements mener leurs propres expérimentations. C'est bien le seul. Tout le reste est à jeter.

Bien sûr, je n'ai que les échos de la presse et de la sphère politique et j'achèterai son livre pour en avoir le coeur net, mais je ne me fais pas d'illusions. Les enseignants sont déjà 6% à voter pour Marine Le pen. Ils connaissent mal son programme, mais à ce rythme d'âneries crasses, si Bayrou ne se présente pas aux prochaines présidentielles, ceux qui se croient le vote des enseignants acquis pourraient avoir de très mauvaises surprises.

17:56 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : juppé, école |  Facebook | | |

Commentaires

@L'héré,
En harmonie :)
Il est en campagne de pub pour vendre "son" ouvrage.
Assez drole la photo...Quand on a épousé une "femme digitale^^^Certainement pour flatter Henri G, une si jolie plume et si cultivé... Ou autrement, pour ratisser plus large pour s'attirer la sympathie des proches de Marine et des "isolés" du ps.
Je ne dépenserai en ce qui me concerne aucun kopec pour lire l'ouvrage, car il me suffit de voir comment se sont déroulées les investitures pour les régionales dans le S-O, pour comprendre La démarche de cet individu!
BEURK

Écrit par : Martine | dimanche, 23 août 2015

Sinon,
Je suggère à Bob le "centriste" qui dépasse les bornes de se calmer, sinon je déballe....

Écrit par : Martine | dimanche, 23 août 2015

Oui, je crois qu'il te faudrait d'abord lire le livre d'Alain Juppé avant de dire qu'il "approuverait" le programme mis en place par la gauche...
Comment penser une seule seconde qu'il pourrait "cautionner" les prises de position idéologiques de Najat Vallaud-Belkacem ?!!

Un article du Point me semble intéressant :
"Mais le plus grave, c'est assurément l'emprise idéologique exercée par Najat Vallaud-Belkacem et son entourage. En son nom, tout est possible, même les excès les plus absurdes. Ainsi, le projet des programmes de français recommandait dans sa première mouture de respecter la parité entre les auteurs femmes et les auteurs hommes. On imagine ce que devient dans un tel contexte l'étude des textes classiques !"
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/education-la-rentree-a-laquelle-vous-avez-echappe-26-08-2015-1959250_2134.php

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 27 août 2015

@L'héré,
Voila, mon point de vue semble etre confimé ou conforté à la lecture de la liste Aquitaine pour les régionales...
Aucun savoir vivre à tel point que neuf ump, deux "modem" un UDI, très représentatif, n'est-ce pas de l'état des lieux là-bas...?
Ensuite, aucun état d'ame à jongler sur des homonymies^^.
Beurk
Sinon, AJ semble faire marche arrière toute sur l'éduc, pas très cohérent ni constant ce mec, mais pas une nouveauté pour moi!
Bonne soirée

Écrit par : Martine | jeudi, 03 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.