Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nec plus ultra de la bêtise : la coercition scolaire | Page d'accueil | Plan anti-pollution d'Anne Hidalgo : qu'en penser ? »

jeudi, 12 février 2015

Cent contre un que le FN n'appliquerait pas son programme !

Cela prend du temps de passer en revue tout le programme du Front National, mais il y a quelques points au moins sur lesquels je peux m'arrêter.

Pour cela, je prends l'hypothèse dans laquelle Marine Le pen remporterait l'élection présidentielle de 2017.

Son premier obstacle serait d'obtenir une majorité politique : le FN ne prospère que sur l'opposition du PS et de l'UMP et/ou des centristes (MoDem, UDI). Que l'un ou l'autre vienne à tomber faute de suffrages suffisants, ou que des désistements d'efficacité se produisent par accord entre cees partis afin que chacun puisse avoir des représentants à l'assemblée nationale, et il ne resterait alors au mieux qu'un gros tiers de députés au FN.

Admettons qu'il passe cet écueil.

Qui croit alors un seul instant que la France quitterait l'euro ? Non seulement les Français y sont très majoritairement opposés, mais les coûts de conversion seraient tels que nos finances n'en auraient pas les moyens. Il faut bien voir à ce sujet que la venue d'un parti d'extrême-droite, fût-il policé, provoquerait une fuite de capitaux sans précédent dans notre pays.

Avant même d'être élue, Marine Le pen serait contrainte à essayer d'éteindre les incendies partout où il se produirait. Les Français qui votent FN n'ont pas l'air de comprendre ce qu'est un pays endetté à genoux financièrement : ils seraient inspirés de bien observer ce qu'il s'est produit dans les pays qui ont vécu une semblable aventure.

Quant à l'immigration, ce serait comique si ce n'était pas déjà tragique. Renvoyer les immigrés dans leurs pénates déstabiliserait d'un coup toute la structure de l'emploi et de l'économie avec une quantité effarante d'emplois qui cesseraient d'être pourvus. Plusieurs entreprises seraient profondément déstabilisées et le PNB de la France en souffrirait durablement. Du côté de l'islamisme, il y a de telles convergences entre islamisme modérée et front national sur les valeurs que je n'imagine pas que l'un et l'autre se tiennent durablement éloignés. Ils se retrouveront et s'embrasseront, c'est à peu près fatal. Voyez d'ailleurs, les précautions oratoires de Marine Le pen avec le vote musulman conservateur français qu'elle espère pouvoir conquérir en raison de la communauté de leurs valeurs, voile excepté.

Même en sortant de l'Europe, le contrôle des frontières ne serait pas si aisé que le FN se l'imagine. En réalité, à moins de perturber considérablement les échanges et les déplacements, il ne serait guère plus efficace que ce qu'il est maintenant. Le FN pourra tenter de stopper complètement l'immigration et renvoyer les clandestins de toutes sortes, mais cela coûtera très cher au pays (je ne dis pas qu'il ne faut pas le faire, je dis qu'il faut cesser de faire croire aux Français que cela puisse être une économie !...).

Enfin, la gauche du PS ne fera pas de cadeau au FN. Il n'y aura pas de compromis et des manifestations monstres sont à prévoir. Si le FN choisit la manière forte, il court le risque d'enfoncer le pays dans la guerre civile d'autant que les Français peuvent être très teigneux avec leurs dirigeants quand ils n'en veulent plus.

Même s'il ne faut pas sous estimer le cire-pompisme et l'obséquiosité des administrations envers le pouvoir quel qu'il soit, je pense que le FN aura du mal à trouver suffisamment de cadres pour faire fonctionner la haute-administration, et je ne parle pas de l'Éducation Nationale qui sera quasi-unanimement hostile au nouveau gouvernement.

Bref, en arrivant au pouvoir, Marine Le pen pourrait hériter d'un pays ingouvernable...

Mon moment de politique fiction, mais à méditer malgré tout...

16:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : fiction, marine le pen, 2017 |  Facebook | | |

Commentaires

Ton analyse était tellement tirée par les cheveux qu'il fallait que je réponde:

Si le FN gagne les présidentielle , il aura la majorité a l'assemblée nationale , c'est ce qui à toujours été et ce qui sera toujours. On appelle ça l'effet "post-présidentielle"

Ensuite pour la sortie de l'euro ,Joseph Stiglitz (prix nobel économie) a conseillé à l'Allemagne sa sortie de l'euro , tout comme plusieurs économiste le fond pour la grêce pour relancer sa croissance.

Pour l'immigration , je ne voit pas où tu a vu qu'on allait expulser des immigrés , certes le FN vu expulser les sans-papier , mais le programme du FN veut seulement une réduction de l'immigration qui nous coute 0.7% de notre PIB (source:OCDE)

Pour l'Islam , il y a un intégrisme religieux chez les musulmans qui est assez dangereux , du fait que remettre en cause un seul texte du coran est un blasphème pour eux. ( D'ailleurs nous avons depuis 2012 un parti musulmans en France)

Le contrôle des frontières va couter cher ?? Il suffit juste d'une ré-organisation des forces de police . Par exemple on dit que l'opération de protection de la capitale après les attentats ont couté X millions d'euro , mais qu'elle est la différence d'avoir aux niveaux du coût des unités sur le terrain plutôt qu'à leurs bases respectives ?

Ensuite pour la Gauche , on a inventé depuis 1789 un systeme qui s'appelle "Démocratie" et quand tu perd loyalement une éléction tu là ferme , et la gauche n'arrivera pas à déstabiliser le FN , elle avait déjà essayer avec DeGaulle et pourtant ça n'a pas marché !

Et pour finir pourquoi le FN aura du mal a trouver des cadres pour faire fonctionner le pays ?? Tu croit qu'à chaque éléction , on s'amuse à changer toutes l'organisation du précédent quinquennat ??

Écrit par : Lesieur100 | jeudi, 12 février 2015

"je pense que le FN aura du mal à trouver suffisamment de cadres pour faire fonctionner la haute-administration"

Voila la bonne nouvelle, qui forcerait le gouvernement FN à passer la France au régime libéral : Etat réduit à ses devoirs régaliens.
Thatcher malgré elle...

Écrit par : amike | jeudi, 12 février 2015

J'ai un conseil à vous donner l’hérétique. Avant de vous rassurer en mesurant impossibilité d'une gestion FN du Pays, qui au demeurant est juste à mon sens. Je pense qu'il serait bien plus pertinent de s'interroger sur les raisons de la montée de ce partie en France. Je pense que la très grande médiocrité du personnel politique Français, du PS, au centriste, jusqu'à l'UMP et leur vision unique du : "comment garder ma place et celle de mes potes" explique en grande partie l'état calamiteux de notre pauvre France!

Écrit par : Neo | vendredi, 13 février 2015

l'argument sur l'impossibilité du FN a avoir la majorité au parlement me semble léger venant de vous : Bayrou argumentait exactement en sens inverse quand on lui demandait comment il gouvernerait s'il était élu ! une victoire du FN aux présidentielles viendrait à mon sens plutot créer un afflux massif de l'UMP ou du Front de Gauche vers le FN, lui assurant un vivier d'élus locaux !

je ne crois pas qu'il faille se battre contre le FN en démontant son programme. C'est comme le dit quelqu'un plus haut un peu tiré par les cheveux.

En revanche, je pense qu'il faut recréer les conditions de l'espoir en l'avenir avec des propositions crédibles et de vraies solutions à la situation catastrophique dans laquelle se trouve la France (crise économique, crise politique, crise morale).

Écrit par : centriste | vendredi, 13 février 2015

Je ne comprends pas votre circonspection ??

Tout ce que le Front National veut faire une fois qu'il arrivera aux responsabilités n'est autre que ce que les gouvernement britannique à fait ces dernières années !

Pour rappel le FN ne demande en rien un retour des immigrés déjà sur place, mais la diminution de l'immigration...

Pour l'euro et le contrôle des frontières, je reviens sur l'exemple britannique : En quoi cela aurait mis le pays dans une situation catastrophique ?
D'ailleurs le Danemark non plus n'est ni dans Schengen ni dans l'euro et il est cité constamment comme le pays où les gens se déclarent le plus heureux...

Je finirai enfin sur la Suisse qui, elle, a eu l'intelligence de négocier toutes ses relations avec l'UE plutôt que de rentrer aveuglément dans tout ses mécanismes : Beaucoup de politiciens suisses avaient promis le déclassements si la Suisse ne s'intégrait pas au mastodonte bruxellois : Où est donc ce déclassements plus de 20 ans après ces promesses ??

Écrit par : Sylvain | samedi, 14 février 2015

@lesieur100
Je connais cet effet. Ce n'est pas gagné parce que l'aura de MLP va bien au-delà de celle du FN. Il faudrait que ce parti trouve des alliés. Lesquels ?
Stilglitz ? économiste néo-keynésien. Partisans de toujours plus de dépenses. Je n'ai pas dit que le FN allait expulser tous les immigrés. J'ai dit qu'il croit réaliser des économies en virant les clandestins et en bloquant les frontières. Je pense qu'il n'en sera rien.
De Gaule était autrement plus populaire que le FN. Bien sûr que nous vivons en démocratie, mais je pense quand même que la gauche sera sur les dents et saisira toutes les occasions possibles.
Pour les cadres, cela dépendra des administrations concernées. Bien sûr on ne change pas tout à chaque élection mais il y a tout de même quelques hautes fonctions (les préfets, par exemple) qu'on est généralement contraint de changer.
@amike
Thatcher n'est vraiment pas mal tasse de thé. On doit pouvoir faire plus intelligemment, je pense.
@Neo
Et une fois que l'on a dit cela, a-t-on avancé d'un pouce ?
@centriste
Il aurait été très facile pour Bayrou de trouver des alliés s'il avait gagné la présidentielle en raison de sa compatibilité avec les ailes modérées de la gauche et de la droite. Plus difficile pour MLP...
Je vous suis entièrement pour les propositions crédibles. Un travail de longue haleine que peu entreprennent pour l'instant.
@Sylvain
La comparaison avec le Danemark n'est pas bonne car ce pays n'est jamais entré dans l'euro. Nous si : c'est la sortie qui pose problème, une fois qu'on y est.
Pour le reste, il n'existe pas qu'un seul chemin, évidemment, et des pays peuvent très bien prospérer à l'ombre de l'euro. Il n'empêche que cela les arrange bien d'avoir un si gros partenaire à proximité immédiate d'eux...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 25 février 2015

Les commentaires sont fermés.