Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Politique du peuplement | Page d'accueil | Cent contre un que le FN n'appliquerait pas son programme ! »

samedi, 24 janvier 2015

Nec plus ultra de la bêtise : la coercition scolaire

J'ai jugé tellement insipide, hors de propos et bêtement idéologique les mesures promues à grands coups de hochements de menton à l'école par l'actuel gouvernement que je n'ai pas jugé utile de les commenter. Nihil novi sub sole.

Et là, voilà le retour de la carte scolaire pour forcer la mixité sociale à l'école. 

Les Français ne veulent pas se mélanger de force, Imbéciles !

Je renvoie à mon billet précédent sur la politique de peuplement, parce que c'est bien là que le bât blesse.

Je me console tout de même de voir qu'un'e) journaliste de l'AFP repris(e) par Libération accepte d'ouvrir les yeux. Imposer la "mixité" à l'école, ça ne marche pas, tous ceux qui le peuvent fuient. 

Mais il ne faut jamais sous-estimer les monstres que peuvent engendrer les cerveaux malades de la gauche, surtout quand ils sont issus de l'Éducation Nationale et particulièrement de sa technostructure. 

La dernière idée brillante, ce serait de contrôler l'accès aux écoles privées pour empêcher les Français de fuir la délinquance et le communautarisme (les deux principaux maux des établissements à problèmes).

Ces incapables tapent sur l'école à coups redoublés parce qu'ils ne veulent pas admettre que c'est leur politique de la ville qui a échoué, et, bien avant elle, leur politique migratoire.

Tant qu'on n'aura pas appelé un chat un chat, on n'avancera pas d'un pouce.

09:43 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : école, mixité |  Facebook | | |

Commentaires

Il me semble que les conneries commises en matière de politique migratoire comme de politique de la ville sont assez largement partagées entre droite, gauche et même centre. Le regroupement familial, par exemple, c'est Giscard. Et la politique de la ville, c'est - entre autres - Borloo. Donc, réservonsnos anathèmes...

Sur le fond, il est clair que les idéologues de la rue de Grenelle ont creusé les inégalités scolaires à grands coups de réformes destinées à les réduire. Leur principale erreur a été de considérer les hommes comme ils les rêvaient et non pas comme ils sont, de sorte que toutes les mesures prises ont eu in fine exactement l'effet inverse de celui qu'ils visaient. Cela me rappelle cruellement la fin du "Bal des vampires" de Polanski : alors que le traîneau du vieux professeur Abromsius s'éloigne dans la neige, une voix off nous avertit : "Grâce à lui, le mal qu'il avait voulu faire disparaître allait enfin pouvoir se répandre".

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 24 janvier 2015

"Imposer la "mixité" à l'école, ça ne marche pas, tous ceux qui le peuvent fuient"

rien à ajouter !

Écrit par : Le Parisien Libéral | dimanche, 25 janvier 2015

Salut Parisien
La gauche ne l'a toujours pas compris ou fait semblant de ne pas comprendre, et la droite se désintéresse du sort des cités ou alors fait semblant d'imiter la gauche.
@Christian
De toutes façons, aucune action sérieuse n'est possible à l'école si l'on ne commence pas par rétablir le droit et la paix civile dans les cités. Et apparemment, ce n'est pas pour demain...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 25 janvier 2015

Problème d'urbanisme... la mixité à l'école c'est bien. Quand les cultivateurs de France comprendrons ça, ce sera un pas...

"Les Français ne veulent pas se mélanger de force, Imbéciles !"

Qui est l'idiot? Je ne dit pas que la mesure est positive, mais vu votre réaction elle est nécessaire.

Écrit par : Pas convaincu | lundi, 26 janvier 2015

Par ailleurs M. Romain, le regroupement familial est une mesure européenne positive : comment intégrer des familles éclatées? éparpillées? Ce serait logique si vous preniez en considération l'être humain.

Écrit par : Pas convaincu | lundi, 26 janvier 2015

Très intéressant, une idée d'article très originale

Écrit par : kamagra | jeudi, 12 février 2015

Pas convaincu à dit : "Problème d'urbanisme... la mixité à l'école c'est bien. Quand les cultivateurs de France comprendrons ça, ce sera un pas... "
CAD (en clair)???

Écrit par : michel | jeudi, 12 février 2015

@ "Pas convaincu"

Qu'appelez-vous "positive" ? Selon que vous raisonnez en termes moraux ou en termes de responsabilité politique, vous n'arrivez pas forcément à la même appréciation des choses.

C'est la célèbre distinction de Max Weber entre "éthique de responsabilité" et "éthique de conviction". Ou, si vous préférez, le vieux et éternel dialogue d'Antigone et de Créon.

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 13 février 2015

@l' héré,
Suis hors sujet, mais la polémique actuelle à propos de Gleeden...Hehe ;) certains ne doivent avoir rien d'autre à faire que de fouiller dans vos archives^^^pour en extraire du grandissime n'import nawak c'est plus que consternant!

Écrit par : Martine | dimanche, 22 février 2015

Les commentaires sont fermés.