Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les djihadistes font exploser les ventes de Charlie Hebdo | Page d'accueil | Nec plus ultra de la bêtise : la coercition scolaire »

vendredi, 23 janvier 2015

Politique du peuplement

Quand quelqu'un a menti, il lui est très difficile dans un premier temps de l'admettre, et, dans un second qu'il finisse par avouer la vérité. Il faut littéralement lui sortir les mots de la bouche un par un, et c'est un processus long et fastidieux.

Notre pays ne régule pas son immigration depuis 40 années et pas davantage le peuplement de son territoire. Il existe donc des concentrations ethniques (et maintenant religieuses !!!) un peu partout sur notre territoire.

Jusque là, tous ceux qui osaient lever un coin du voile se faisaient taxer de tous les noms : fasciste, raciste, vichyste, islamophobe (c'est aussi à la mode) et cetera...

La polémique soulevée par Manuel Valls comme maire d'Évry en 2009 avait enflé démesurément, et voilà qu'elle ressort cinq années après. Mais le ton a changé. Sarkozy avait rameuté le ban et l'arrière-ban de tout ce que le gauche (et même une partie du centre) compte de bien-pensants en proposant que la France choisisse son immigration. Il faut le dire, à la décharge de la gauche, que, comme d'habitude, il l'avait fait à chaud et pour réagir à l'actualité.

Il existe un principe sacro-saint en France qui est de ne pas faire de statistiques ethniques. Eh bien il va bien falloir le revoir.

 Il ne suffit pas de vouloir la mixité sociale, comme le rêvent les bobos qui s'en tiennent toujours à l'abri et le prônent pour les autres. D'ailleurs, les gens ne veulent pas se mélanger, surtout par les temps qui courent. 

Je l'ai toujours écrit ici : une mixité sociale intelligente passe par la dissémination (subtile, évidemment) pas par des paires de gros sabots avec en gros imprimé "logement social" ou "immigrés". Installez l'air de rien une famille arabo-musulmane ou africaine dans un lotissement de blancos, pour reprendre le néologisme de Valls, ou d'Antillais (qui ont exactement le même raisonnement que les Métropolitains, figurez-vous...) il y aura tout au plus quelques murmures. Annoncez que vous réservez 10 ou pire, 20% d'un immeuble pour le logement social et tout le monde ou décampera, ou engagera les meilleurs avocats pour faire capoter le projet. Ne resteront que ceux qui n'auront pas le choix.

 Je vous le donne dans le mille, à votre avis, comment procèdent les socialistes, à commencer par ceux de Paris, aiguillonnées par leurs amis khmeresques communistes et verts ? Et à l'inverse, l'idée de la dissémination subtile vient du programme de Marielle de Sarnez (MoDem) aux municipales de 2008.

Il faut se donner le droit de contrôler les installations qui se font dans notre pays et donc choisir notre immigration sur les critères qu'il appartiendrait à notre Assemblée nationale de juger pertinents (c'est ce que proposait Bayrou dès 2007). Dans tous les cas de figure, l'asile politique et l'accueil des individus, des enfants et des familles maltraités doivent demeurer un principe intangible sur lesquels nous ne devons jamais reculer. Tout le reste, en revanche, immigration économique, regroupement familial, ethnie et même religion doivent pouvoir entrer dans la balance quand nous fixerons des quotas.

Commentaires

Donc, vousseriez favorable à une immigration choisie avec divers quotas, y compris des quotas par religion ? J'ai bien compris ?

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 23 janvier 2015

@Christian
On peut en tout cas en discuter.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 24 janvier 2015

C'est à dire que, pour le coup, à part votre position sur l'Europe et sur l'euro, je me demande ce qui vous sépare du programme du FN (et vous me connaissez assez pour savoir que cette question n'est pas une figure de style polémique mais une vraie question).

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 24 janvier 2015

@Christian
Beaucoup de choses : je n'ai rien lu sur l'intangibilité du droit d'asile dans le programme du FN, par exemple, et, dans le domaine diplomatique, je ne considère pas la Russie de Poutine et la Syrie d'Assad comme des alliés privilégiés. Plus généralement, je me méfie des pays émergents.
Dans le domaine économique, j'ai de sérieuses divergences avec le FN qui ne me semble pas vraiment libéral ni schumpeterien...

Écrit par : l'hérétique | samedi, 24 janvier 2015

Je ne suis pas d'accord avec cet article. N'est-ce pas Montaigne qui disait "Patience et longueur de temps font plus que force, ni que rage" ? Le grossissement produit par l'événement sur les défauts d'une époque masque le fait que ces défauts sont véniels. S'énerver sur les défauts de la Société en ce moment revient à tomber dans le piège tendu par notre récent adversaire. Il n'y a pas d'autre problème de l'islam que les pétrodollars et nous n'avons pas d'autre ennemi que nous-mêmes.

Écrit par : Hervé Torchet | samedi, 24 janvier 2015

Bonjour Hervé,
Les défauts en question ne sont pas nouveaux. Le grossissement est un épiphénomène, certainement, mais il ne dispense pas de réfléchir sur les causes, et sur ces points, je suis convaincu que les concentrations ethnico-culturelles et le laxisme pénal généralisé ont un impact considérable.
Je pense aussi, et je l'ai écrit dans un autre billet, que la manière dont les femmes sont traitées dans les cités est la source de la délinquance et du radicalisme qui y sévissent.
Que l'on protège et respecte les femmes, qu'on garantisse leurs droits et leur tranquillité d'une main de fer et je te mets ma main au feu que l'islamisme s'éteindra comme feu de paille.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 25 janvier 2015

@Hervé,
"patience est...." pas Montaigne mais Jean de La fontaine la fable du lion et du rat (je crois), cependant adapté dans la mesure ou notre hote a déjà publié avec propositions similaires sur ce sujet, il y a plusieurs années, déjà.
Montaigne disait: "L'homme est malmené non pas tant par les évènements que, surtout, par ce qu'il pense des évènements." ;)

Écrit par : Martine | dimanche, 25 janvier 2015

@ Hervé

La citation n'est pas de Montaigne mais de La Fontaine, et effectivement dans "Le Lion et le Rat".

Ecrire que "Il n'y a pas d'autre problème de l'islam que les pétrodollars" manifeste soit une ignorance abyssale de ce qui se passe dans le monde (y compris chez nous, dans certaines de nos banlieues), soit un aveuglement qui confine au déni pathologique de la réalité.


@L'Hérétique
Il me semble que le traitement réservé aux femmes (avec parfois, leur propre consentement!) est un résultat et non une cause.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 25 janvier 2015

@Christian
Peu importe que cela soit l'oeuf ou la poule : dès lors que vous brisez le cercle, vous mettez fin à l'un des points d'appui de la délinquance et du radicalisme.
Je ne vous parle évidemment pas des programmes du type abcd de l'égalité qui ne servent à rien, mais bien de protéger les adolescentes dans les cités ou encore les femmes battues partout où elles le sont.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 25 janvier 2015

S'il s'agit de faire de la protecxtion, nous sommes 100% d'accord. D'autant que les "beurettes" ont longtemps été le fer de lance de l'intégration de cette population, celles qui réussissait le mieux scolairement, et que ces histoires de voiles et autres saloperies sont en train de les faire régresser.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 25 janvier 2015

Assimiler protection de la femme et immigration est tendancieux...

Et la mixité dans les quartiers ou communes (sinon dans les logements) est une réalité dans bon nombre de pays. Le problème français est un problème d'urbanisme et pas d'immigration (un urbanisme de trois siècles, difficile de le rattraper)... Impossibilité d'intégration à quelque niveau que ce soit car se sont bien des ghettos qui ont été créé.

La volonté politique de changé cela est bienvenue, irréaliste en France avec les "penseurs" "politiques" "centristes" que l'on voit, si ce site est une expression de la philosophie démocrate libérale modérée (vous votez pas marine?).

Écrit par : Pas convaincu | dimanche, 25 janvier 2015

@Pas convaincu,
Exact. Je ne vois pas moi non plus en quoi une politique des quotas à l'immigration changerait la situation actuelle de certains quartiers. Ni en quoi elle aiderait à lutter contre la violence faite aux femmes et jeunes filles. La violence faite aux femmes n'est pas estampillée made in immigration que je sache mais touche toutes les catégories sociales.
@L'héré,
Ne me souviens aucunement que les quotas étaient une proposition MoDem FB, plutot UDF? en 2007; et Alternance pour les européennes, n'est-ce pas? Me souviens par contre qu'une mesure phare du programme de Nicolas Sarkozy en 2007.

Écrit par : Martine | lundi, 26 janvier 2015

Allez hop! Un lien pour rafraichir les mémoires:
http://www.liberation.fr/evenement/2005/06/11/immigration-la-droite-degaine-les-quotas_523036
Bonne journée à tous

Écrit par : Martine | lundi, 26 janvier 2015

@ L'Hérétique

On peut certainement améliorer le statut des femmes, mais ces sujets culturels ne s'améliorent pas par la coercition.

Écrit par : Hervé Torchet | lundi, 26 janvier 2015

@Hervé,
N'est-ce pas? :)
Et pour les sujets économiques itou...
Pas compris que l'héré vous ait viré de sa blog-roll mais maintienne vous savez qui surfe sur des liens déposés autrefois, et champion du muselage. Enfin bon bref!

Écrit par : Martine | lundi, 26 janvier 2015

@Pas Convaincu
A l'origine, il y a en effet une politique de la ville déficiente. Mais aujourd'hui, cela ne suffirait plus de revenir dessus. Il faut bloquer l'immigration actuelle pour pouvoir digérer les vagues précédentes.
@Pas Convaincu et Hervé
Les femmes peuvent connaître des violences partout, mais elles sont particulièrement vulnérables dans les cités, lieux où se développe à grande allure la misogynie. Souvent, cette misogynie vient bien de l'immigration. Il suffit d'ouvrir les yeux et de considérer d'où viennent les vagues d'immigration pour faire le lien, sauf à se montrer d'une mauvaise foi évidente.
@Martine
C'est vrai, ce n'est pas une idée de Bayrou, mais plutôt de Sarkozy, en effet. Mais bien réfléchi, elle n'est pas si bête que ça. Beaucoup de pays la pratiquent sans que personne n'y trouve rien à redire.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 26 janvier 2015

@L'héré,
Quels pays de l'UE?

Écrit par : Martine | lundi, 26 janvier 2015

@l'héré,
"es femmes peuvent connaître des violences partout, mais elles sont particulièrement vulnérables dans les cités, lieux où se développe à grande allure la misogynie. Souvent, cette misogynie vient bien de l'immigration. Il suffit d'ouvrir les yeux et de considérer d'où viennent les vagues d'immigration pour faire le lien, sauf à se montrer d'une mauvaise foi évidente." C'est c'la meme! Personne n'a de souvenir d'un épisode qui a mis à mal une certaine chambre n'est-ce pas?
Bon, si vous voulez vous enfoncer sur ce sujet, votre problème^^^.

Écrit par : Martine | lundi, 26 janvier 2015

@L'héré,
"Martine
C'est vrai, ce n'est pas une idée de Bayrou, mais plutôt de Sarkozy, en effet. Mais bien réfléchi, elle n'est pas si bête que ça. Beaucoup de pays la pratiquent sans que personne n'y trouve rien à redire."
Pas d'édit à la conclusion de votre billet initial, pourtant... Je constate^^^.

Écrit par : Martine | mardi, 27 janvier 2015

@L'héré,
J'entends bien, mais la "reine mère" joue à de droles de jeu depuis longtemps, trop longtemps...Ne la suivrai donc pas, après vous etes libre tout autant que moi.

Écrit par : Martine | mardi, 27 janvier 2015

@L'héré,
https://www.youtube.com/watch?v=qeMFqkcPYcg
A long time I know^^^
J'ai choisi d'etre libre depuis le tout début de mes interventions, vous le savez bien.
Ne suis aucunement sectaire, cependant ai appris avec le temps à ne plus etre force de propositions à la vue des utilisations passées qui en sont émanées...Du grand n'import nawak.
Vous avez fait le choix de vous taire, je le respecte et approuve.

Écrit par : Martine | mercredi, 11 février 2015

Les commentaires sont fermés.