Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marche républicaine : j'ai croisé des Soufis ! | Page d'accueil | Politique du peuplement »

mercredi, 14 janvier 2015

Les djihadistes font exploser les ventes de Charlie Hebdo

Je me demande parfois s'il y a plus stupide qu'un djihadiste. Avant l'assassinat de la moitié de son équipe de rédaction, Charlie Hebdo survivait péniblement avec un tirage d'une trentaine de milliers d'exemplaires (il en faut 35 000 pour arriver à un l'équilibre financier) et Charb envisageait le dépôt de bilan pour l'année 2015.

A l'heure actuelle, la réputation de Charlie Hebdo est devenue internationale. L'hebdo satirique a écoulé ce matin 700 000 exemplaires en quelques minutes et il a relevé ses prévisions de réimpression au point de tabler désormais sur cinq millions d'exemplaires. On estime qu'entre les prêts et les numéros qui vont circuler, ce seront près de 20 millions de Français qui l'auront lu au final. Une audience historique qu'aucun magazine n'a jamais connu dans toute l'histoire de la presse.

La notoriété et l'élan de sympathie qui sont les siens désormais assurent au magazine de voir exploser ses abonnés réguliers (votre serviteur n'attend d'ailleurs que de récupérer enfin un numéro pour s'y abonner pour la première fois de sa vie).

En une semaine, Charlie Hebdo va faire la recette de plusieurs années de vente. Le voilà à l'abri pour longtemps et en mesure d'acheter une machine à cafés dans la salle de rédaction...

Plus fort encore, une telle audience assure au magazine d'exercer une influence considérable sur l'opinion pour peu que l'équipe de rédaction reconstituée sache gérer son succès.

En somme, les djihadistes ont échoué à 100%. Ils ne sont pas parvenus à semer la terreur et Charlie Hebdo, toujours aussi irrévérencieux, continuera de publier ses dessins satiriques. Les Français se sont mobilisés comme jamais ils ne l'avaient fait dans leur histoire, signe évident de la valeur qu'ils accordent à leur liberté.

Comme le dessine Lukino...

Commentaires

En effet.

Je pense acheter le numéro quand ce sera possible (il va falloir attendre assez longtemps).
Je préfère, étant donné que je n'étais pas un lecteur de Charlie Hebdo, attendre, par respect, par symbolisme et pour être peut-être plus "utile", que l'émotion soit retombée, pour apporter un soutien un peu plus important à l'équipe.

Écrit par : Ascagne | mercredi, 14 janvier 2015

@Ascagne
pareil, j'avais dû l'acheter deux à trois fois dans ma vie, d'autant que je n'adhérais pas vraiment à sa ligne laïcarde radicale, mais en revanche, ils m'avaient toujours fait rire, même quand je n'étais vraiment pas d'accord.
Là, je vais m'abonner pour un an, on verra après.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 14 janvier 2015

@l'hérétique : il m'aurait semblé important de préciser ici que les bénéfices de ces ventes seront intégralement reversés aux familles des victimes de cette tragédie, ce que tu ne dis pas. Pour info.

Écrit par : GdC | mercredi, 14 janvier 2015

@L'héré,
Pour tout avouer, je suis beaucoup plus inquiète pour l'avenir de l'imprimerie et de l'hyper casher que pour celui de Charlie...
Le stress de retourner travailler sur des lieux de mémoires douloureuses mais aussi reconstruire les locaux dévastés, ne sais pas trop comment les assurances fonctionneront, si les dégats seront considérés comme attentats ou pas^^^. Voyez?

Écrit par : Martine | mercredi, 14 janvier 2015

Les brevets de Charlitude continuent a etre recherchés.....

Écrit par : paulo40 | mercredi, 14 janvier 2015

@GdC
Ah, je l'ignorais. Crois-bien, en tout cas, que je souhaite à Charlie Hebdo de pouvoir continuer à éditer avec une situation financière confortable.
@paulo
ce n'est pas une question de brevet, ce que je dis est un fait, c'est tout.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 14 janvier 2015

La chasse aux oscars continue...
alors que la france ai connu une grave crise
alors que les français dans un elan spontanné et sans précedent ont montre leur attachement à la Republique
alors que nos dirigeants aient fait montre d'un sang froid et d'une dignité que le monde entier leur a reconnu
alors que pour resoudre une crise il faut d'abord faire tomber la tension
alors que le pays attend des mesures peséees ,efficaces, concretes et bien notre premier ministre montre en sortant de l'Elysée,dans un geste fier et d'un courage inoui qu'il a pu se procurerle sesame..
Irresponsabilité et inconsequencce.....

Écrit par : paulo40 | mercredi, 14 janvier 2015

Ha, je le lisait régulièrement
Je l'achetais en voyage
Mais là, c'est fini
Ce sera minute, et Rivarol

Écrit par : kobus van cleef | mercredi, 14 janvier 2015

pour memoire....

Vous allez voir :
Il va y avoir des #JeSuisCharlie sur tous les réseaux, des manifestations pour la République et la Démocratie, un grand bêlement collectif, et après, les choses reprendront leur cours habituel :-(

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 janvier 2015

Écrit par : paulo40 | mercredi, 14 janvier 2015

@ kobus van cleef
Tu l'achetais en voyage , en cachette veux tu dire? avec une petite erection honteuse?
Continue, tu vas l'avoir ta croix gamméee
Tu n'a plus qu' a choisir ta division; Das Reich?
c'est vrai que la situation est propice à l'emergence d'illuminés malades

Écrit par : paulo40 | mercredi, 14 janvier 2015

@ paulo40

Oui l'ami
Et après je m'astiquait la nouille
Content ?
Pour la croix gammée, ça ira, la retraite unanime aux flambeaux, c'était derrière flanby, c'était dimanche ( et j'y etais pas ,grand merci les transhumances ,c'est plutot votre truc ) et ça continue, à preuve, on applaudit ces incapables où qu'ils paraissent

Écrit par : kobus van cleef | jeudi, 15 janvier 2015

un beau paradoxe, en effet, l'Hérétique !

Écrit par : Le Parisien Libéral | jeudi, 15 janvier 2015

Moi ça me laisse assez perplexe cet élan pour acheter son Charlie.

Je n'ai jamais acheté Charlie avant, je n'ai pas de raison supplémentaire de l'acheter maintenant, bien qu'ayant été effroyablement choqué, meutri, blessé par ce qui s'est passé la semaine dernière. Passionné de BD, ces caricaturistes faisaient partie du "paysage", de mon imaginaire, de ma vie, même si je ne partageais pas tous leurs combats, c'est une partie de tout cela qui disparaît brutalement et scandaleusement.

Mais ce qui a été attaqué et qu'il faut défendre, à mon sens, ce n'est pas tant Charlie et ses caricatures (qui sont devenus des symboles) que la liberté d'expression, la République, notre cohésion nationale, la démocratie et toutes ces valeurs qui cimentent notre vie en communauté.

S'engouffrer dans les kiosques pour acheter Charlie comme certains s'engouffrent dans les apple store pour acheter le dernier Iphone ou au Burger King pour déguster leur sandwich, ça rend l'acte dérisoire, sincèrement.

Mais je ne demande qu'à être convaincu du contraire !

Écrit par : centriste | jeudi, 15 janvier 2015

@centriste
A titre personnel, j'ai dû acheter deux ou trois charlie dans toute ma vie. Je ne vais acheter le magazine pour défendre sa ligne éditoriale (dans laquelle je ne me reconnais pas) mais pour défendre la liberté d'expression. Cela dit, leurs dessins m'ont souvent fait rire, que je dois d'accord ou pas avec les idées qu'ils exprimaient. Pour ma part, c'est aussi une façon d'administrer une claque magistrale aux islamistes et à tous ceux qui font l'apologie du djihad et du meurtre.
@Parisien
Oui, ça va devenir une entreprise rentable. C'est quand même fort du collier...
@paulo
Comme je vous l'ai dit ailleurs, j'attends évidemment autre chose qu'un grand bêlement collectif. En paroles, ça n'en prend pas le chemin, dans les actes, faut voir. Je n'ai aucune confiance en Taubira ni en Najat pour initier quoi que ce soit de sérieux, les deux étant des apôtres du laxisme absolu et de la repentance à sens unique depuis toujours.
@martine
Oui, il y a le stress post-traumatique. J'espère qu'on ne lira pas dans la rubrique nécrologique un ou des suicides des mois ou des années après. Même soutenus, ça va être très dur pour les survivants.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 15 janvier 2015

Espérons que cela ne soit qu'un feu de paille et que ce torchon meurt de mort naturelle en mettant la clef sous la porte. Je n'ai jamais été lecteur de Charlie Hebdo et ne le serais jamais, et ce ne sont pas ces attentats qui me feront changer d'avis. Pour ma part, je préfère acheter le papier toilette en rouleau.

Maintenant, je ne me réjouis pas de ce qui s'est passé et si j'ai de la compassion pour les victimes et leurs familles, si je prie pour le salut de leur âme, il est hors de question que politiquement je me joigne au troupeau des moutons qui arborent béatement "Je suis Charlie". Si nous en sommes arrivés là, c'est en grande partie à cause de l'idéologie défendue, entre autres, par la rédaction de Charlie Hebdo. Durant 40 ans on a ringardisé, raillé, insulté le sentiment d'appartenance et la fierté qui va avec. Appartenir à un lignage, à un pays, une culture, tout cela a été considéré comme faisant partie d'un passé révolu et moisi. Se reconnaître dans une religion, catholique en l’occurrence, qui a façonné la France et l'Occident, a fait l'objet de campagnes de dénigrement abjectes. Dans le même temps, la droite et la gauche, pour des raisons différentes, décidèrent d'importer en masse des centaines de milliers d'étrangers venus d'Afrique sub-saharienne ou du Maghreb. Les uns pour des raisons électorales, puisqu'il était évident que la base prolétarienne leur tournait le dos. Les autres pour de basses raisons économiques, afin de permettre aux grands groupes de disposer d'une main d'oeuvre peu gourmande et taillable et corvéable à merci.
Nos valeurs foulées aux pieds par la racaille gauchiste, du rose pâle de la gauche caviar au rouge vineux de la gauche la plus extrême, et très mollement défendues par une soi-disant droite pusillanime, il était fatal que les nouveaux venus préfèrent conserver leurs mâles traditions tribales plutôt que les raffinements d'une société décadente qui ne croit plus en elle-même.

D'une manière assez ironique, ceux qui ont tenté de tuer Charlie sont le produit de l'idéologie défendue par ces dessinateurs. Et vous voudriez que je suive le mouvement ! Et puis quoi encore ?

D'ailleurs, une connaissance m'a passé un exemplaire de ce torchon, je confirme, au vu des dessins publiés, je pisse sur Charlie.

Écrit par : Koltchak91120 | jeudi, 15 janvier 2015

je partage la note de ce blog, qui à mon sens reflète bien ma perplexité :
http://www.fredsabourin.com/article-tous-charlie-vraiment-125368155.html

Écrit par : centriste | jeudi, 15 janvier 2015

@L'héré,
Vous y allez fort avec vos histoires de suicides...Pour le peu d'expérience ou retour d'expériences que j'ai pu avoir du passé,pas de suicide mais des bouleversements profonds.
Je dirai qu'il est très difficile de se reconstruire dans la meme typographie qui réveille disons les "fantomes".
Raison pour laquelle, je suis passée pour évoquer certaines problématiques qui peuvent paraitre terre-à-terre, mais qui n'en sont pas moins dénuées de sens.
Ainsi pour autant que j'ai pu savoir, après l'Alger...Seuls,trois membres d'équipage ont repris leur service pour finir par jeter l'éponge. Me souviens, bien des années après ce triste épisode d'une femme entre Paris et Londres qui refusait de s'installer à la place à coté de la mienne pendant tout l'embarquement et qui s'est cramponné à ma main du début à la fin, une ex otage de ce vol^^^.
J'espère que ces deux entreprises ne seront pas seules pour faire face aux différentes tracasseries administratives, mais qu'elles seront épaulées comme il se doit par les "ministres qui les aiment".

Écrit par : Martine | jeudi, 15 janvier 2015

Oups ai oublié, j'espère que l'employé de l'hyper casher, sera distingué pour son sang-froid et ses actions de l'ordre national du mérite. Il le mérite bien, beaucoup!

Écrit par : Martine | jeudi, 15 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.