Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sous-SMIC, la pire des mesures | Page d'accueil | Traité transatlantique : désintox »

mercredi, 16 avril 2014

L'Alternative refusera le traité transatlantique

Marielle de Sarnez, euro-députée MoDem, met en garde depuis de nombreux mois contre les conditions dans lesquelles se déroulent les négociations du traité transatlantique, un accord commercial entre l'Amérique et l'Europe.

Elle dénonce l'opacité des négociations et exige leur mise à plat publique. Elle récuse tout abaissement des normes européennes au nom de ce traité.

De son côté, Jean Arthuis, candidat de l'Alternative en Bretagne-Pays de Loire, Poitou-Charentes a publié une tribune pour s'opposer à ce traité. Je ne vais pas reprendre en détail cette dernière mais je rappelle que les centristes défendent depuis longtemps l'établissement d'appellations communes en Europe. Bayrou a porté le flambeau du Made in France et les eurodéputés centristes sont favorables à l'extension des IGP à d'autres produits que le textile et l'agro-alimentaire voire à la mention du pays d'origine, plus simplement. On ne les imagine pas un seul instant accepter de voir piétiner par Washington ce qu'ils promeuvent à Bruxelles.

Il y a une bonne nouvelle, toutefois, dans l'histoire de ces négociations : à la fin, ce seront les gouvernements et le Parlement européen qui seront souverains. La Commission mène les négociations, mais elle n'a pas mandat pour prendre des décisions. D'où l'importance de voter aux prochaines élections européennes.

Jean Arthuis a très bien fait de porter le débat sur la place publique. Je suis très étonné du silence de l'UMP et du PS sur un sujet d'une telle importance. Je sais tout de même que le PPE (dont est membre l'UMP) y est favorable et que les écologistes sont eux vent debout contre ce traité depuis le début.

Je mets en garde contre les rodomontades du FN et de Marine Le pen. Je rappelle que son père et elle sont absents une fois sur deux lors des votes, y compris quand ils sont cruciaux.

C'est facile de faire de l'esbroufe et de cracher sur l'Europe, mais quand il faut défendre la France et que l'on se montre aux abonnés absents, c'est le silence-radio à l'extrême-droite.

Marielle de Sarnez est membre du comité stratégique sur l’accord de partenariat transatlantique entre l’Europe et les États-Unis mis en place par la ministre du commerce extérieur, Nicole Bricq. On peut, je le pense, compter sur elle pour se montrer très vigilante.

La page du Ministère du Commerce Extérieur reprend les étapes de la négociation de ce traité.

Les indispensables Décodeurs essaient de leur côté d'en décrypter les arcanes. Contre la cour, autre blog de qualité, assure une revue de presse mensuelle sur le sujet. Évidemment, ces deux blogs ont un point de vue parfois orienté sur le sujet, mais ils sont très bien informés et leurs décryptages sont précieux.

Comprenons-nous : négocier pour demander l'ouverture de leurs marchés à nos partenaires n'est pas en soi une mauvaise chose. Ce qui est une mauvaise chose, c'est d'être les dindons de la farce et de nous retrouve ensuite inondés de poulets aux OGM ou de biberons au bisphénol A au nom de ce traité. Ou encore que les entreprises pollueuses ne soient plus comptables de leurs méfaits.

On peut négocier mais à condition de ne rien lâcher sur nos normes. Je cite Marielle de Sarnez à cet effet :

la question des normes, sur lesquelles beaucoup de questions se posent est essentielle. Il y a pourtant deux principes essentiels à rappeler.  Le premier est que nous, Européens, ne pouvons en aucun cas accepter un abaissement de nos propres normes. Le second est que les produits qui arrivent dans l’UE doivent respecter les normes européennes.

Enfin, les différentes méthodes envisagées par les négociateurs : coopération, harmonisation, convergence, reconnaissance mutuelle posent question. Si on arrivait un jour, dans un monde idéal, à une seule norme mondiale,  cela serait aussi de nature à poser des difficultés. Je demande donc qu’on réfléchisse ensemble à ce problème.

Un exemple à ce propos : celui des constructeurs automobiles. Il est vrai qu’il serait plus simple pour les fabricants de concevoir une voiture qui puisse se vendre à la fois en Europe et aux États-Unis. Mais il faut aussi penser aux consommateurs. Les consommateurs américains et européens ne veulent pas forcement rouler dans les mêmes voitures.»

Voilà. Pas mieux pour moi, bien évidemment.J'en profite pour faire observer que l'opinion publique américaine est elle-même très attentive et défiante sur ce traité.

10:29 Publié dans Europe, International | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : sarnez, traité transatlantique, arthuis | |  Facebook | | | |

Commentaires

Difficile de savoir qui a raison à ce sujet....la seule chose que j'ai compris c'est que ce traité de libre échange était une sorte de réponse des USA et de l'UE pour faire face a la montée des pays émergents...

Ce traité est important et difficile a négocier car les enjeux sont si énormes que la NSA a été jusqu'à écouter les principaux dirigeants européens.....

juste pour infos, quand MDS PLEURE sur les intérêts français je rappelle juste que la France exporte plus vers les USA que vers l'Allemagne.....

Maintenant attendons la fin des négociations pour juger

Écrit par : Europium | mercredi, 16 avril 2014

@Europium
Elle ne pleure pas. Elle ne veut pas que l'on soit contraint un jour d'abandonner nos IGP et nos normes sanitaires au nom de cet accord, par exemple, ce en quoi je l'approuve entièrement.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 16 avril 2014

@l' héré,
Un fan de Rama Y, donc il faut lui laisser le temps de s'habituer au port de lentilles... ;DDD

Écrit par : Martine | mercredi, 16 avril 2014

@ l'hérétique :

Ce traité c'est la quintessence de tout ce qui insupporte l'opinion au sujet de l'Europe:
a) c'est complètement opaque, bien malin qui sait ce qui ce passe au juste alors que c'est capital.
b) on se doute bien qu'on finira par l'avoir dans le baba étant donné que l'Europe est trop large pour rester unie autour d'intérêts communs. Pour "négocier" ...
c) à quel moment m'a-t-on demandé mon avis, moi, peuple ? encore une fois on a l'impression que l'essentiel se décide sans nous.

Ça va influer sur nos vies à tous pour les décennies à venir et ça parait moins important que les galipettes de Toumou, même quand à peu près tout le monde sent instinctivement qu'on va se faire blouser de façons ou d'autres. C'est désespérant.
Le pire c'est qu'à quelques exceptions près personne ne prend la peine d'expliquer quoi que ce soit à la population qui doit farfouiller sur le net pour s'informer. Je suis même à peu près sûr qu'une bonne partie de la population ignore tout de ces négociations, mais pas grave, nous on aura le droit de comprendre quand il faudra appliquer ...

Écrit par : skunker | jeudi, 17 avril 2014

si c'est opaque, c'est du moins en France, c'est que les médias français mis a part la presse écrite n'en parlent pas....ces sujets complexes n'intéressent pas ces pseudo-journalistes....surtout quand il s'agit de l'UE.....ce n'est pas porteur d'audience!!!!!

L'hérétique ne répond pas à mon interrogation : pourquoi pleurer alors que l'on commerce plus avec les USA qu'avec l'Allemagne....

Écrit par : Europium | jeudi, 17 avril 2014

Si les infos sur ces négociations sont rares et opaques, les partis français ne font rien pour nous éclairer... J'avais lu ceci :
http://www.no-transat.be/plus-infos/marche-transatlantique-vote-deputes-francais-4eme-volet
Bien sur ce site est opposé, et en plus il est Belge :-)
Mais si ces infos sont vérifiées, le vote des Modems pose vraiment un problème de cohérence du discours, comment voter la mise à l'écart du peuple pour ensuite s'opposer sur le mandat de négociation?
Le silence gèné du modem auquel je faisai allusion dans un précédent post s'explique sans doute par ces positions difficiles à expliquer..
Et je ne compte pas sur les médias pour poser des questions pertinentes lors d'un débat qu'ils ne souhaitent pas sauf pour en extraire ces "petites phrases" dont ils font leurs choux gras.

Écrit par : michel | jeudi, 17 avril 2014

@michel
Il ne faut pas confondre deux choses : le MoDem a donné mandat à la Commission pour négocier un accord, en effet, mais pas pour le voter. Au début, ce traité s'annonçait sous d'heureux auspices, mais quand les démocrates ont constaté qu'on se dirigeait vers une remise en cause des normes européennes, évidemment, ils ont changé leur fusil d'épaule.
Il n'est pas nécessaire de discuter du bien-fondé des négociations ou non avec un pays dans le domaine commercial. On ne le fait jamais a priori (quel en serait le sens ?). En revanche, ce sont les modalités qui doivent l'être. FN, Front de gauche et cie refusent par principe le traité. Pas le MoDem. Les Verts ne sont pas loin de cela, et surtout, ils réclament un débat démocratique sur à peu près tout. On peut l'avoir, mais pas forcément à chaque étape, dès lors que des corps intermédiaires pertinents sont consultés.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 17 avril 2014

@Europium
Je vous ai répondu. Non, on ne pleure pas, mais on ne veut pas être inondé de n'importe quoi, c'est tout.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 17 avril 2014

Hé ben moi je suis opposé comme d'habitude a MDS(cette illustre inconnue...) car comme tout politique elle vit dans son monde et ne connaît pas celui de l'entreprise.....

Le durcissement des normes européennes est un frein a l'économie réelle, tous les industriels le disent, ça devient vraiment n'importe quoi...

si les négociations avec les USA peuvent remette en question ce délire normatif , ce ne peut-être qu'un bien....

l'UE de plus en plus fixe des règles qui ne sont plus en adéquation avec la façon dont le monde tourne.....la vieille Europe se meurt tandis que le reste monde se développe....et le plus effrayant c'est que cela favorise la montée des extrêmes, en particulier celle de droite dont cette UE désincarnée, hautaine,donneuse de leçon,etc.... en est le bouc émissaire idéal....

les pro-européens se donne le bâton pour se faire battre et c'est bien triste.....

Écrit par : Europium | jeudi, 17 avril 2014

@ l'hérétique:
Je ne confond pas, je constate seulement que à la question : « faut-il consulter la société civile ou faire une étude d’impact préalable sur les conséquences du marché transatlantique ? Le modem (et aussi le nouveau centre, l'Ump, l'UDI) ont répondu non à l'exception de J.L. Benhamias (qui s'est abstenu! ).
Mon interprétation est que sur ces bases là, la démocratie est mal barrée, bon, bien sur nous sommes dans un système représentatif, nous avons donc le droit de "la fermer" et d'assumer nos votes mais aussi celui de ne pas voter deux fois pour ces gens la...

Écrit par : michel | jeudi, 17 avril 2014

Ce grand marché transatlantique semblerait être défendu par de bons petits soldats de l'OMC, elle paierait leur formation continue, dit-on? Prendre évidemment garde à ces lobbys marchands âpres en fusion-acquisition à la voracité inextinguible, une logique de course en avant destructrice pour une poignée.

Des dirigeants et des actionnaires en logique impérialiste, si l'Europe les défend, quelle Europe, est-ce son rôle, défendre les normes américaines pour les conditions du travail, fiscales, sanitaires, sociales, environnementales?
La moitié des investissements directs étrangers sont américains, avec des empires marchands (multinationales anti-concurrentielles), mentalité trust d'antan, la souveraineté des états en danger à cause de ces Docteurs Folamour. Et les différends investisseur-état aux frais de justice et d'arbitrage (une niche) ruineux, un autre aspect du bien du profit contre le bien public.

Des juridictions commerciales opaques tenues par des acteurs financiers grands joueurs casino champions du tiroir caisse des administrés (admis sinistrés), des mécanismes d'arbitrage "ad hoc" en circuit fermé, le plus souvent favorables aux intérêts commerciaux, aux manettes. Des accords d'investissements bloquant la souveraineté nationale politique des états, pour étendre et renforcer encore et toujours les droits des investisseurs, y compris sur leurs bénéfices futurs supposés (clause discutée, comme le reste). Penser à attaquer la Française des Gueux demain, j'ai oublié de gratter mon morpion ce jour.

En guerre économique, ces attaques sur les lois protectrices créées dans l'intérêt général font parties du business plan. On sait depuis longtemps que dans leur guerre, les états sont particulièrement lorgnés, c'est l'aigle fusant fondant (loin de tout anti-américanisme primaire idiot, ce sont des sociétés privées de surcroît, certes juridiquement épaulées).

Cirer les pompes (de luxe) de cet hydre? De grandes difficultés à le lui botter s'avèrent (sévère, c'est vert, pour l'instant, mais l'heure du blet peut-être proche). Cette Europe, cette France républicaine exemplaires tenues par de grands bourgeois? Cette accélération de Hollande pour ce projet, sentant en France l'interrogation, un début de grogne, alors que si bien occulté ce débat, ce "futur" si bien caché.

Aquilino Morelle à l'aquilon acquis c'est pas du lino le salon privé sentant bon le cirage, ferons-nous de même avec cet accord? 3% d'exploitations agricoles contrôlent 50% des terres dans l'Union européenne, bien bel exemple d'accaparement, en l'état, des terres (ce chiffre parait si énorme, j'arrive à douter?). Je ne sais si elles sont américaines? Imaginons...

"L'opinion publique américaine est elle-même attentive et défiante sur ce traité", je ne savais pas, mais en quelle proportion connaissant les taux d'abstention? En tout cas plutôt rassurant, mais les décisions sont prises dans le dos des gens, en catimini, de moins en moins rassurant ces institutions, dindons d'une farce grasse lourde en bouche bientôt bourrée d'OGM?

Mais j'entends ce que dit Europium, même en méconnaissance des règles en tant que décideur d'entreprise, assouplir les règles en système si concurrentiel est obligatoire, le jargon administratif écrase, et fait perdre du temps. De l'énergie gaspillée pour rien. Mais pas pour mettre en danger souveraineté et gens (consommateurs, ça m'embête, il y a con sot mateur dedans).

On pourra rétorquer que ce sont essentiellement les multinationales posant problèmes en ce sens, bah non, une fois enclenché, la théorie du ruissellement, là, ne sera pas du pipeau.

Écrit par : flament | samedi, 19 avril 2014

@L'héré,
Je ne comprends pas trop, pour quelle raison en introduisant les décodeurs et contre la cour dans vos oracles, vous y avez aussi introduit l'Nico...Il fait des efforts, certes, mais delà à le ranger dans la catégorie "oracles"...Très franchement cela me laisse perplexe^^.

Écrit par : Martine | samedi, 19 avril 2014

@L'héré,
Si vous escomptez une réciprocité de lien, je crois que vous faites fausse route...
De toute facon, je n'ai jamais commenté chez lui et pas demain la veille...Son grand copain le F m'a beaucoup fait rire avec sa cheville droite en vrac avec force de photos, mais voila...Quand on souffre d'entorse à une cheville et bien on emballe la dite cheville et certainement pas le pied; enfin j'dis ca j'dis rien...Et puis n'ai jamais vécu d'entorses successives avec rupture de ligaments, et pis encore chui blonde^^^;DDD

Écrit par : Martine | samedi, 19 avril 2014

Rhoo après les environ de 30km de marche à pieds dans la journée( mais qui peut y croire déjà plus qu'improbable meme autrefois,, mais alors avec un pied en "vrac" avec emballage à la noix rhooo lala...Vais finir par croire que l'on esaaie de me faire accroire de drole de délires.

Écrit par : Martine | mardi, 22 avril 2014

La date du scrutin avance et la campagne ne semble pas encore lancée.. Il est vrai qu'une absence de campagne et donc de promesse serait la bienvenue pour beaucoup.
Au-Delà de la question du marché transatlantique ou l'on a vu le MODEM et son emblématique et transparente représentante (MdS) changer d'avis en cours de mandat, se pose le problème du mandat représentatif qui n'engage à rien et qui gagnerait à être remplacé par le mandat impératif qui existe dans le droit français et qui serait bien plus contraignant pour les élus si notre constitution (qui date d'une époque ou l'on supposait la droiture comme allant de soi ?) ne le rendait illégal.
La commission de Venise s'y est d'ailleurs fermement opposée confirmant par la même occasion la prédominance des partis sur le "simple" élu... Démocratie? Démocrates?

Écrit par : michel | mercredi, 23 avril 2014

@Michel,
Si je me souviens bien: "RIP Martine"...Sur un autre fil.
Faudrait savoir un peu, beaucoup ce que vous souhaitez vraiment!
En ce qui me concerne, je dors du sommeil du juste.

Écrit par : Martine | mercredi, 23 avril 2014

@ Chère Martine
N'imaginez que l'on s'adresse systématiquement à vous, vous n'êtes pas le "centre du blog" ni, peut-être de quoi que ce soit...
Maintenant, spécialement pour vous, ce petit texte dont vous serez à même de saisir la substantifique moelle :
L'un des principaux éléments du Schmilblick est la papsouille à turole d'admission qui laisse passer un certain volume de laplaxmol, lequel, comme chacun le sait, n'est autre qu'un combiné de smitmuphre à l'état pur et de roustimalabémol sulsiphoré. Le laplaxmol, après avoir été soumis à un courant polyfoisé de l'ordre de 2 000 spickmocks exactement - moins, ce ne serait pas assez, plus ce serait trop -, se transforme alors en troufinium filtrant, non pas à l'état métalbornique, ce qui serait non seulement ridicule, mais encore totalement inopérant, mais bel et bien à l'état guilmanuré, d'où formation de gildoplate de raboninite, élément neuromoteur et fondamental du Schmilblick.
C'est signé Pierre Dac, mais, LUI, était un comique revendiqué!

Écrit par : michel | jeudi, 24 avril 2014

@Michel,
J'ai beaucoup ri merci! Et j'en ris encore :DDD

Écrit par : Martine | jeudi, 24 avril 2014

@Michel,
Un blog de Michel est né, est-ce le votre? Un blog très proche de copie conforme à celui de Lecroum à une époque...
Vous me croirez ou pas, j'ai toujours préféré les originaux aux copies, surtout quand elles copieuh sans en avoir jamais compris l'esprit, les concernés comprendront j'en suis certaine, n'est-ce-pas Pascale & co?

Écrit par : Martine | samedi, 26 avril 2014

@Michel,
Si vous pouviez me dispenser du "chère Martine ou du chère Madame (comme certains autrefois)" Que d'hypocrisie de salon... Voyez?
@L'héré,
Faut passer chez "Voltaire" pour trouver le lien.

Écrit par : Martine | samedi, 26 avril 2014

Déterminé le Modem, ou non ?

http://www.no-transat.be/plus-infos/marche-transatlantique-vote-deputes-francais-4eme-volet

Écrit par : Marie | vendredi, 23 mai 2014

@Marie,
Je ne sais pas trop l'objectif visé par M'me Marielle et Sylvie Goulard...Donc, ce qui suis m'est propre
Ce que je sais; est que lors du dernier débat en ce qui concerne le SMIC européen, la base du calcul était le salaire médian dont la base est 1600 et des poussières et non pas le salaire moyen d'environ 2600^^^ développé par le ps a trouvé soutien de la part des représentants MLP EELV et FDG. Voili, voila voilou...Picketty, Lamy et autres Attila semblent avoir bien intoxiqué le débat et persévérer en ce sens.
Bonne soirée à vous.

Écrit par : Martine | vendredi, 23 mai 2014

Écrire un commentaire