« L'alliance UMP-Modem a plutôt bien fonctionné à Paris | Page d'accueil | Je le trouvais pas mal, moi, Ayrault »

dimanche, 30 mars 2014

Et maintenant, l'Europe !

Municipales terminées. Les Parisiens ont choisi de payer encore plus d'impôts, de vivre dans une ville toujours plus congestionnée, d'emprunter des transports en commun toujours aussi sales, peu efficaces, lents et en proie à l'insécurité sur plusieurs portions, c'est leur choix. Je pense qu'ils n'ont pas encore assez bavé. L'alliance des minorités et des bobos finira bien par éclater tôt ou tard parce qu'au fond, leurs valeurs et leurs aspirations sont antagonistes. Mais bon, passons à autre chose, désormais : l'Europe.

Là, on va avoir du boulot : l'information est passé inaperçue mais sur France 2, en début de soirée, il y a eu une estimation et une première petite passe d'armes.  Nous sommes, MoDem et UDI réunis, à 8% d'intentions de vote dans un sondage Ipsos.

Marielle de Sarnez était sur le plateau ce soir et elle a réagi au sondage et aux propos des journalistes et personnalités politiques présents : il n'y a pas une mesure à l'échelle européenne qui ne soit validée par l'autorité nationale. Ainsi, tous les politiques qui accusent l'Europe mentent comme des arracheurs de dents.

Ce qui n'est pas satisfaisant, en revanche, c'est ce que les chefs d'État européens laissent négocier par la Commission Européenne avec d'autres institutions, telles que l'OMC, par exemple.

De même, les accords et règles qui régissent les relations des pays européens entre eux sont à reconsidérer à plus d'un égard.

Nous, Européens, devons en faire une liste claire et prendre des engagements transparents quant à ce que nous attendons de l'Europe.

Ce serait une erreur de s'engager dans la campagne européenne en sautant comme des cabris au son du tocsin Europe ! Europe ! Une erreur monumentale qui nous vaudrait de prendre une claque du même acabit.

Nous devons dire avec la plus grande clarté quelle Europe nous attendons et quelles réformes nous engagerons ou nous essaierons de promouvoir. Nous devons dire aussi ce que nous refuserons catégoriquement, au risque de briser l'accord qui lie tous les pays européens entre eux.

Nous allons avoir les adversaires suivants :

L'UMP et le PS qui mentent et font voter d'une main ce qu'ils dénigrent de l'autre. Leurs discours sont creux et ils portent des propositions dont ils savent qu'elles ne peuvent aboutir.

Le Front de Gauche et les Verts qui sont encore pires car bien qu'ils soient  incapables de dire comment ils financeraient leurs projets, ils sont convaincus de leur pertinence et nous engageraient dans une voie sans retour. Un petit bémol, cependant, du côté des Verts, avec lesquels nous pouvons avoir des convergences sur la démocratie et sur l'écologie.

Le Front National, plus redoutable encore que les autres car il va puiser sa matière dans leurs mensonges. Il faudra démonter point par point tout leur projet de démantèlement de l'Europe sans pour autant verser dans un européisme béat en mode Coué. Un exercice périlleux qui exigera d'avoir pensé et pesé tout ce que nous dirons et proposerons en ayant bien à l'esprit que l'Europe a vocation à être l'Europe de tous. L'Europe de tous, cela suppose des réponses pour tous.

 

23:08 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : européennes, municipales | |  Facebook | | | |

Commentaires

Déjà, je crois que c'est une erreur de considérer que tous les centristes sont pro-européens.
D'ailleurs, Jean Lassalle avait pris une gifle pendant son tour de France en voyant à quel point l'Europe était au fonds du sceau si je me souviens bien.

Je soutiens depuis toujours Bayrou, mais l'Europe ne suscite plus aucun enthousiasme chez moi. Je ne suis pas anti-européen, mais je ne suis pas pro-européen non plus. Il faudra me forcer pour que j'aille voter pour cette liste aux européennes, plus par soutien pour Bayrou que par pro-europe d'ailleurs.

Pareil, le slogan, "Les Européens", je trouve ça mal choisi, sans trop savoir pourquoi. Mais bon, peu importe, un détail.

Si la liste de l'Alternative consiste à du bricolage, à du "Vive l'Europe, vive l'UE !", à du "il ne faut pas taper sur l'UE", à des arguments inaudibles (vrais mais inaudibles face au FN et autres) du genre "il faut plus de démocratie"... Bah..

La proposition d'un Président de l'UE aussi, je pense que ça ne parle à quasiment personne ou par exemple aux couches populaires...

C'est surement sombre ce tableau, mais à 8% dans le dernier sondage, le bide n'est pas à exclure.
Jean Lassalle l'a très bien vu dans ses rencontres sur les routes. Il y a une désillusion totale de l'Europe.

Au fond, l'impression que j'ai, c'est qu'on est dans l’euro béatitude. Ce n'est certainement pas vrai, mais voilà l'impression que j'ai pour le moment. On verra pendant la campagne.
Après, je suis un cas particulier certainement minoritaire. :-)

Ce sondage doit servir d'avertissement en tout cas. Il faut prendre en compte que les autres emploieront certainement des arguments-chocs qui parlent tout de suite aux électeurs. Et qu'au passage je pense que le scrutin sera sur l'autre plan très nationalisé après de telles municipales.

Écrit par : RiseAndFall | lundi, 31 mars 2014

Bonjour,
sentiment similaire à celui de RiseAndFall.

par ailleurs, je suis surpris dans l'article de l'Hérétique par l'angle mort gigantesque dans l'analyse des forces en présence (pas des adversaires, mais des offres concurrentes devrait dire l'Hérétique en libéral) :
Debout la République de Dupont-Aignan...

Depuis la dernière campagne européenne, une apocalyse (au sens révélation) a eu lieu : celle de la limite de notre modèle européen construit sur une représentation (trop imparfaite) de la cohésion entre nos peuples.Le ciment du "plus jamais 39-45" est tombé en poussière... Dès que cela tange, les égoismes prennent le dessus.. On est passé à côté de la contreverse qui aurait été saine : Féderal(= monnaie unique] // Confédéral (=monnaie commune). Philippe SEGUIN l'avait posé....
Par ailleurs, notre alignement atlantiste est une mascarade... Nous sommes en quelques années devenus le terrain de jeu de l'antagonisme 1943/1989 entre Etatsuniens et Russes... avec l'arme des fossiles (schiste/charbon contre gaz/pétrole).... Où est notre libre-arbitre européen dans un monde en interdépendance ? Quel destin voulons-nous construire ? (ou subir ?)...
Pour conclure, la question n'est pas de savoir si "Les Européens" ou non.. Mais juste si "des Hommes libres" ou non !

Écrit par : GiaComo | lundi, 31 mars 2014

Et maintenant l'Europe ? Pas si vite !

#MUN75000 - L'élection #Paris2014 est-elle valide ? http://leparisienliberal.blogspot.fr/2014/03/mun75000-lelection-paris2014-est-elle.html

Écrit par : Le Parisien Libéral | lundi, 31 mars 2014

Pas très sexy les têtes de listes du centre pour les européennes...il y a certes des personnes idéologiquement et techniquement compétentes..mais aucune tête d'affiche susceptible d'attirer les médias...

DCB a attiré la lumière en 2009 et on a vu le résultat....

le centre a fait une connerie en ne mettant pas Rama Yade comme tête de liste car elle a ses entrés dans les médias.....

Écrit par : Europium | mercredi, 02 avril 2014

Pas très sexy peut-être, mais faut-il envoyer des sexy incompétents ou reclasser des vaincus en attendant un reclassement national ?
aucun député européen n'a vraiment ses entrées dans les médias car c'est l'Europe qui n'intéresse pas !

Écrit par : viviane 78 | mercredi, 02 avril 2014

Assez d'accord avec R&F, et puis tout le monde sait que la question n'est pas pro ou anti européens...
Ceux qui ont voté non au référendun ne sont pas à mon sens contre l'Europe mais contre cette Europe là.
Alors aujourd'hui, devant le silence du centre qui me semble etre un silence gêné, il reste DLR qui n'est pas aussi radical que les anti-Europe comme le FN.
Le problème est que la France pendant qu'elle pèse encore un peu devrait mettre tout son poids dans la balance pour infléchir l'organisation qui laisse trop de place à la comission, et la politique qui fait de l'europe un supplétif du FMI, de l'OMC et des USA.

Écrit par : michel | mercredi, 02 avril 2014

Rhooo, le commentaire d' euromachin aux yeux vairons...Je lui avais pourtant suggérer il y a quelques années le port de lentilles.Il n'a toujours pas compris...

Écrit par : Martine | vendredi, 04 avril 2014

@Michel,
Rhooo, j'ai cru lire du Montebourg...

Écrit par : Martine | vendredi, 04 avril 2014

Sinon, il ne servira à rien d'essayer de passer via ma belle-mère de 87 ans en situation de fragilité, pas compliqué: W était proche son beau-père très terrien et de mon beau-père et puis...Les "intrus" n'y seront jamais vraiment les bienvenus surtout introduit par ses soins, comme ca la vie! Le "de^^^" en phase séduction de l'age de mon défunt époux avec pour devise: soit je meurs soit je m'attache, meme si sa famille est issue proche d'une certaine vallée, serait avisé d'y réfléchir.

Écrit par : Martine | vendredi, 04 avril 2014

@Europium,
Très franchement, on s'en fout un peu beaucoup de la sarkogirl qui avait refusé d'etre tete liste lors des dernières élections européennes, cela ne l'intéressait pas mais alors pas du tout à l'époque, elle l'avait d'ailleurs proclamé haut et fort sur toutes les ondes.

Écrit par : Martine | samedi, 05 avril 2014

Écrire un commentaire